CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qualification de la JSK

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Re: CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Message par nassim le Sam 16 Juin - 14:17

il est vrai que Hannachi doit prendre ses responsablités en ramenant des joueurs de qualité car l'équipe allignée face à l'USMA était nulle.
Ait-Djoudi doit lui aussi à son tour mieux travailler sa tactique mais moi je crois qu'il faut le laisser travailler encore 2 ou 3 ans pour arriver un niveau qui nous permettrait de gagner des titres au niveau africain.
Personne ne peut présider la JSK si Hannchi part, on descendra en D2 et là on va vraiment jouer avec BOUFARIK.
Cette année il faut oublier tout les titres de même pour la saison prochaine, il faut (re)construire le club

nassim

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Message par espoir le Dim 17 Juin - 1:27


Les supporters de la JSK s’insurgent
''On ne vous pardonnera jamais cette humiliation''

L’humiliante élimination de la JSK face à l’USMA vendredi au stade de Blida restera à jamais gravée dans la mémoire des milliers de supporters kabyles qui n’arrivent pas encore à digérer cette sortie dégradante de leur équipe-fétiche dans une rencontre où l’enjeu n’était autre qu’une place en finale de Coupe d’Algerie.
S’il est vrai qu’en football il y a un vainqueur et un vaincu, la manière avec laquelle le onze canari a évolué sur le gazon de Blida laisse plus d’un pantois. "Je n’arrive pas encore à saisir ce qui s’est passé vendredi. J’ai suivi la quasi-totalité des matchs de la JSK ces dix dernières années mais ce que j’ai vu à Blida me fait croire que certains joueurs ne méritent même pas de porter ce maillot", asséna Achour, un fan de la JSK qui a fait le déplacement à Blida. L’avis de ce supporter est partagé par la majorité. Ils ne se sont pas insurgés seulement devant la défaite mais c’est surtout sur la façon dont l’équipe dirigeante et le staff technique ont justifié cette élimination. "A chaque défaite on nous sort le même refrain. Y en a mare d’entendre le président tirer sur l’arbitre alors qu’il devrait chercher les raisons de l’échec dans son propre camp. Certains joueurs sont devenus des intouchables alors que ceux qui méritent de jouer sont scarifiés. Il y a des matchs ou on sent que quelque chose ne va pas et celui face à l’USMA en est la parfaite illustration" ajoute Kamel qui ne voulait pas nous quitter sans dire ce qu’il avait sur le cœur "Dites au président, à l’entraîneur et aux joueurs que je ne vous pardonnerai jamais cette humiliation. Ce sont eux les premiers responsables. Ils doivent assumer. Dans un club qui se respecte, une telle honte ne reste pas sans conséquences. Il faudra agir. Mais comme il y a de l’argent à gogo alors je sais que ces soi-disant stars vont vite trouver preneurs et l’humiliation continue".
La tristesse se lisait sur les visages de tous les fans que nous avons rencontrés hier matin. Ils sont tellement abattus qu’ils ne pensent même pas au match de vendredi prochain en Ligue des champions, un challenge qui est relégué au second plan. Il faudra encore quelques jours avant d’oublier le cauchemar de vendredi, disent en chœur les supporters.
DDK du 17/06/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Message par espoir le Dim 17 Juin - 1:31

La JSK sur une mauvaise pente
Autopsie d’une débâcle

L'USM Alger et le MC Alger disputeront la finale de la Coupe d'Algérie de cette saison. Les deux équipes ont décroché leur billet, vendredi, aux dépens, respectivement, de la JSKabylie par 4-1 et de l'USM Blida aux tirs au but. Si dans la ville des Genêts, le jeu était presque égal en ce sens que la lutte était âpre et la victoire longue à se dessiner, en revanche, à Blida, l'USMA a confirmé son statut de bête noire des Kabyles dans cette épreuve, puisque pour la sixième fois en autant de confrontations, les Algérois éliminent leurs adversaires. Cette fois -ci par un large score jamais réalisé auparavant. De plus, tous les observateurs ont été unanimes à avouer que ce jour-là, les Canaris avaient non seulement du plomb dans les ailes, mais affichaient nettement cette impression d’avoir la tête en l’air. Il était sincèrement difficile de faire la similitude entre le onze rentrant et le standing de ce club. Ils sont aux antipodes l’un de l’autre. L’équilibre (ou le déséquilibre ?) des forces était tel, qu’à la mi-temps, les Rouge et Blanc ont pris une avance de deux buts. Le premier a été inscrit à la 17' par Abouta sur une faute de Yacef qui a mal contrôlé sa balle devant sa cage, le second sur penalty provoqué par le gardien Chaouchi sur Ammour et transformé par Boucherit à la 42'.
Si l’on devait situer la faille dans le dispositif mis en place, elle serait incontestablement , à chercher dans le choix des joueurs et dans le rôle qui leur a été dévolu. Que pouvait apporter un joueur comme Bendebka , pas encore huilé, ou un joueur comme Bengorine, vicié dans son attentisme alors que le milieu de terrain était vacant. Que cherchait Zafour dans les dix-huit adverses, lui qu’on sait maladroit face au gardien, et surtout l’on aimerait bien savoir le dessein de Yacef, pourtant si hardi habituellement, lorsque il se retrouve en villégiature en défense. Or, la première mi-temps n’était pas ce que l’on peut appeler celle de l’entraîneur, puisque dès la reprise, les camarades de Ghazi, auteurs d'une bonne prestation devant une formation de Tizi Ouzou méconnaissable, ont ajouté un troisième but à la 70' par Abouta sur une contre-attaque menée par Ammour, meilleur joueur sur le terrain. La domination dans tous les compartiments était l’apanage des Algérois à telle enseigne que la plupart des actions dangereuses avaient pour cible le courageux gardien Chaouchi, seul contre tous. Il est même arrivé de voir des combinaisons de jeu qui naissaient dans les pieds de Zemamouche pour mourir dans les mains du gardien kabyle . C’en était trop comme humiliation à l’égard des Kabyles qui n’arrivaient même pas à s’offrir le luxe d’inquiéter sérieusement leurs adversaires, hormis sur l’action qui a amené le but. Maigre butin, s’il en est.
Fidèle à ses habitudes, le premier responsable du club, Moh Chérif Hannachi, s’est réfugié derrière l’archi-usé argument de l’arbitrage partial, consentant à peine à souligner la mauvaise prestation de l’équipe, sans mettre le doigt sur les véritables cause de la bérézina. Mais peut-il seulement le faire car, dans une grande mesure, il s’agit ni plus ni moins de sa propre personne ? Sa présence à la tête du club est devenue un réel abcès de fixation qu’il devient urgent de crever pour stopper la descente aux enfers. Refusant, par mégalomanie ou par aveuglement, de voir cette réalité, Hannachi se réfugie dans une politique de fuite en avant comme procéder, au mépris de la culture de stabilité de la JSK, à trois changements d’entraîneurs au cours de la même saison. Va-t-il se conduire de la même manière avec Aït Djoudi, bien que nous soyons les derniers à pleurer son départ, tant il est passé maître dans l’art de l’improvisation et prestidigitateur sans talent, mettant dans son chapeau d’excellents joueurs comme Marek, Douicher et Oussalah, pour en sortir des canards boiteux de l’acabit de Hemani, Abdeslem ou Bendebka. De grâce, quittez la table maintenant et rendez la JSK à ceux qui l’aiment sans en tirer aucune gloire ni aucun profit.
DDK du 17/06/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Message par espoir le Dim 17 Juin - 16:41

Après la débâcle de la JSK en coupe d’Algérie
Grosse déception en Kabylie

Il ne faut certainement pas être clerc en la matière pour mesurer toute la déception vécue par des milliers de supporters kabyles après la débâcle incroyable de la JSK en demi-finale de Coupe d’Algérie face à l’éternel rival, l’USM Alger (4-1). Au-delà de l’élimination et de la privation d’une neuvième finale historique pour le club kabyle, c’est surtout l’ampleur d’un tel naufrage qui aura suscité une grosse amertume et une certaine inquiétude chez les fans kabyles. Jamais au grand jamais, la JSK n’a subi une telle déroute en coupe d’Algérie si ce n’est ce sacré revers essuyé lors de la saison 1999/2000 à Tlemcen. Il est vrai qu’après une saison marathon, cette demi-finale de coupe d’Algérie donnait l’impression d’être le “match de trop” pour des joueurs surmenés auxquels il faudrait aussi adjoindre les absences de taille du malien Dabo, du béninois Wassiou et du jeune Rabie Meftah, tous trois retenus dans leurs équipes nationales respectives engagées en phase éliminatoire de la CAN 2008 ; mais tout cela ne justifie guère la gravité d’un tel dérapage. L’autre conséquence néfaste d’une telle culbute réside aussi dans la préparation psychologique du premier match des poules de la Champions league africaine qui verra la JSK effectuer son premier déplacement périlleux, ce vendredi, à Tripoli, pour affronter l’Ittihad de Libye, visiblement assoiffé de revanche après son élimination, la saison dernière, par les Canaris en seizièmes de finale de cette même Champions league africaine. Le problème est de savoir si un tel ratage en Coupe d’Algérie n’aura pas de sérieuses répercussions sur le moral des troupes à quelques jours du départ pour Tripoli puisque la JSK compte regagner la capitale libyenne dès ce mardi pour se préparer en conséquence avant le fameux derby algéro-libyen. Et si de nombreux observateurs estiment que la JSK aurait dû sacrifier la Coupe d’Algérie pour se consacrer totalement à la Coupe d’Afrique, il reste que le coach Aït Djoudi et son président Hannachi n’ont plus que quelques jours pour remobiliser les troupes pour faire face à une situation aussi complexe. “Certes, nous sommes tous déçus par cette défaite amère, mais j’estime que la JSK a dû lutter contre plusieurs paramètres, à savoir l’absence de plusieurs joueurs retenus dans leurs équipes nationales, un arbitrage contestable qui nous coupe littéralement les jambes sur un penalty imaginaire et pour corser le tout, nous commettons de grosses bêtises en défense pour offrir des cadeaux à l’adversaire tout en gâchant plusieurs occasions de but de l’autre côté”, dira après coup le coach Azzedine Aït Djoudi, qui compte axer tous ses efforts, ces jours-ci, sur le travail psychologique et recharger les batteries de son équipe afin de se réhabiliter en champions League africaine.
En football, un match ne ressemble jamais à un autre et je compte beaucoup sur la maturité de nos joueurs pour oublier cet accident de parcours et faire le vide autour d’eux car le plus important, c’est de s’attaquer à un challenge aussi important que la Champions League africaine qui a toujours été notre objectif prioritaire”, dira encore Aït Djoudi
Liberté du 17/06/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CA1/2 de finale JSK 1-4 USMA/Elimination de la JSK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum