Les statistiques de la JSK

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 16:04

Dans ce topic, vous pouvez venir consulter les fiches techniques des différents matchs de la JSK, ainis que les revues de presse.

Pour laisser des commentaires, vous pouvez aller au topic de la saison de la JSK [2006-2007] .
Merci d'avance


Dernière édition par le Ven 20 Avr - 12:03, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 16:15

1° journée
Lundi 25 septembre 2006 à 13H30 heure Algérienne, (14H 30 heure Française).
JSK 2-3 ESS
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre
Tartan
Arbitrage de Haïmoudi, Amari, Kerraï
Les Equipes :
JSK
Gaouaoui - M. Meftah, R. Meftah (Douicher 83’), Zafour, Djouder - Hamlaoui (Oussalah 78’), Boudjakdji, Abdeslam (Marek 56’), Wassiou - Yacef, Dabo.
Entraîneur : Da Cunha.
ESS
Hadjaoui - Raho, Maïza, Benchadi, Yekhlef - Benchaïra, Keïta, Lahlouh, Hadj Aïssa - Ziaya (Derradj 90’), Bourahli (Delhoum 70’).
Entraîneur : Belhout.
Buts :
JSK : Dabo (34’, 66’)
ESS : Ziaya (36’, 75’), Bourahli (45’)
Avertissements :
JSK : Yacef (21’), Dabo (66’), R. Meftah (69’), Zafour (77’)
ESS : Bourahli (25’), Benchadi (64’), Delhoum (85’), Hadjaoui (90')

Cette défaite confirme les difficultés actuelles de la JSK et ce, en dépit d’un effectif de qualité. Il est vrai que l’entraîneur n’en est qu’à ses début et cherche la meilleure formule pour relancer son équipe dans la bonne direction. Ceci n’enlève rien au mérite de l’ESS qui, elle, est en nette progression.
Ayant fait illusion durant les vingt premières minutes, les Canaris, après avoir gâché quelques occasions par Wassiou et Meftah, ouvrirent le marque par Dabo reprenant de la tête un ballon repoussé par le keeper visiteur Hadjaoui (34').
Mais leur joie fut de courte durée, puisque deux minutes plus tard, Ziaya égalise (36') face à Gaouaoui impuissant. Cette réalisation a sans doute affecté les hommes du président Hannachi qui, dans le temps additionnel, encaissèrent un second but signé Bourahli, après un relais avec l’omniprésent Ziaya.
En seconde mi-temps, les Sétifiens quadrillèrent mieux le terrain, Keita ayant failli redonner l’avantage à son équipe (47'). C’est pourtant la JSK qui remet les pendules à l’heure par Dabo, suite à une bévue de Raho. Reprenant le contrôle du match, les «noir et blanc» furent récompensés par un but signé encore par Ziaya, consécutivement à un tir de Yekhlef.
On peut dire, en l’occurrence, que ce fut une mauvaise appréciation de la part de Gaouaoui. Et c’est encore ce même Ziaya, assurément l’homme du match, qui a failli corser l’addition. Si les Sétifiens ont mieux contrôlé la seconde mi-temps, il faut signaler les erreurs de toute la défense de la JSK, lourde et peu inspirée.
Quoi qu’il en soit, l’ESS mérite sa victoire et son classement en tête du championnat n’est nullement usurpé.
Le Quotidien d'Oran


Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 17:46, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 16:31

2° journée
Lundi 21 Août 2006, 16H00 heure Algérienne (17H00 heure farnçaise)
NAHD 0-0 JSK
El Harrach - Stade du 1er-Novembre
Arbitrage de Belhassen, Benarous et Chouih
Les Equipes :
NAHD

Ousserir - Adnane, Halliche, Kheddis, Boukria - T. Chaïb, Allag, Belhadef, Attafen (Sedkaoui 70’) - Boukhlouf (Ouznadji 57’), Camara.
Entraîneur : Guendouz.
JSK
Gaouaoui - M. Meftah, R. Meftah, Zafour, Djouder - Abdeslam, Hamlaoui , Marek (Boudjakdji 61’) - Yacef, Dabo (Saïbi 57’), Hemani (Oussalah 57’).
Entraîneur : Izri.

La JS Kabylie, malgré une semaine des plus mouvementées, a pu arracher un précieux point face à une équipe du NAHD déterminée dans une rencontre moyenne, pour ne pas dire ennuyeuse. Cela dit, les Canaris ont eu droit à un bon test avant leur départ en terre tunisienne afin de donner la réplique au CS Sfax pour le compte du match retour de la Ligue des champions.
La rencontre n’a pas tenu toutes ses promesses, et le jeu n’était pas au rendez-vous, notamment à cause du vent puissant qui a beaucoup gêné l’évolution du jeu pour les 22 acteurs présents sur la pelouse. Toutefois, le Nasria a pu asseoir sa loi avec une jeune équipe qui promet beaucoup.
D’ailleurs, Gaouaoui a eu à vérifier dès la septième minute le danger de cette équipe du NAHD après une bévue du défenseur Rabie Mefath. En effet, le keeper kabyle a eu des sueurs froides lorsque Boukhlouf s’était défait du latéral droit kabyle et servit Boukria ; ce dernier voit son tir repoussé in extremis par Gaouaoui. Une nouvelle fois, à la 10’, Gaouaoui rate sa sortie et laisse passer le ballon ; il dut son salut à Zafour bien embusqué derrière les attaquants des Sang et Or, qui repoussa le danger. Cela dit, les Canaris ne restèrent pas les bras croisés ; sentant le danger montait crescendo, un travail collectif fut entrepris par Marek qui servit Dabo.
Ce dernier lève la tête, trouve Meftah Rabie du côté droit qui, sans attendre, offre un bon ballon pour Yacef, mais ce dernier, bien marqué par le défenseur Kheddis sauve Ousserir d’un but tout fait. Cette action a mis en confiance les Kabyles, puisque juste après, Dabo rate l’ouverture du score d’un tir puissant qui passe à quelques centimètres du cadre.
Les Nahdistes, nullement impressionnés, ont répondu au coup par coup.
D’ailleurs, Belhadef, puis Chaïb ratent de leur côté, le premier par un tir puissant des 25 mètres et le second à la limite de la surface de réparation.
La première mi-temps s’achève sur le score de parité de 0 à 0.
En seconde période, on s’attendait à une amélioration du jeu des deux côtés avec un vent toujours persistant. La bataille est restée au niveau du milieu de terrain avec Marek et Abdeslam qui veillaient au grain. Les deux équipes ont effectué leurs changements, mais cela n’a rien changé à la physionomie de la rencontre avec une légère domination des locaux.
D’ailleurs, les deux entraîneurs, Izri du côté kabyle et Guendouz du Milaha, se sont dit satisfaits du match nul. Une entrée réussie pour Izri qui n’a pas omis de rendre hommage à Chay.
Liberté


Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 17:45, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 16:42

3° journée
Lundi 13 Novembre 2006 à 14H30
JSK 1-0 MCA
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 20 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Haïmoudi, Kerraï et Aouamri
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - Abdeslam, R. Meftah (Zafour 32'), Harkat, Douicher - Ouslati (Marek 46'), Boudjakdji, Hamlaoui - Athmani, Yacef, Hemani (M. Meftah 70’).
Entraîneur : Aït Djoudi.
MCA
Abdouni - Hosni (Illoul 78’), Galoul, Bouacida, Babouche - Hadjadj (Largot 76’), Zmit, Bendahmane, Badji (Badache 83’) – Younès, Bouguèche.
Entraîneur : Bracci.

Buts :
Hemani (61’)
Avertissements :
JSK : R. Meftah (21’), Hemani (61’), Abdeslam (67’)

MCA : Younès (25’), Bendahmane (34’)

En accueillant le MCA, tout aussi mal en point actuellement, la JS Kabylie se devait de remporter le gain du match et confirmer ainsi le redressement opéré depuis la dernière victoire face à l’USMA et le bon point du nul ramené de Batna.
Les hommes de Aït Djoudi se devaient de ne pas décevoir le nombreux public qui s’est déplacé pour cette rencontre. C’est ainsi que dès l’entame de la partie, on avait ressenti cette envie de bien faire des deux côtés, mais la JSK s’était montrée plus entreprenante que son adversaire du jour, où l’absence de Belkaïd s’était fait ressentir assez durement. Il n’en demeure pas moins que les Algérois ont fait montre d’une grande maîtrise dans la récupération et surtout dans la relance du jeu. Ils se sont même créé les occasions les plus franches de la première mi-temps puisque le duo Bouguèche-Younès a eu trois occasions nettes de scorer pendant que la JSK peinait dans son entre jeu. Au retour des vestiaires, Aït Djoudi changea son dispositif avec la sortie de Ouslati qui demeure le point noir de cet entre jeu depuis pratiquement son incorporation comme titulaire. D’ailleurs, sa sortie a été salutaire pour l’équipe qui a retrouvé ses automatismes et surtout permis à Hamlaoui de se retrouver à la baguette. Un changement qui porta ses fruits puisque sur une récupération de Hamlaoui, Athmani s’en est allé dans le couloir droit pour expédier un centre millimétré à Hemani qui, au prix d’une belle tête plongeante, a ouvert la marque et surtout offert la victoire à son équipe. Dans les ultimes instants de la partie, le MCA joua son va-tout avec l’incorporation coup sur coup de Illoul, Largot et Badache pour donner à son équipe plus de mordant offensif. Une option qui a failli être payante n’eut été cet arrêt réflexe de Chaouchi sur cette tête de Younès (86’). Par cette victoire, la JSK occupe la dernière place et plonge le MCA dans une nouvelle crise, même si Bracci est certain que son équipe remontera la pente. S’il reste bien évidemment à la tête des Vert et Rouge.
El Watan


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:46, édité 7 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 16:53

4° journée
Lundi 27 Novembre 2006 à 14H30 heure algérienne.
USMB 0-1 JSK
Blida - Stade Mustapha Tchaker
Pelouse en mauvais état
Arbitrage de M. Djerboua assisté de MM. Sedrati et Bouarara
Les Equipes :
USMB

Samadi - Benayada, Tall, Diss, Chebira - Belaoued, Zemmouchi, Herbache (Chahloul 61’), B. Rebih - Zouani, Endzenga.
Entraîneur : Mouassa.
JSK
Chaouchi - Djouder, Zafour, Harkat, Douicher - Hamlaoui (Ouslati 84’), O. Daoud, Abdeslam, Wassiou (Aït Kaci 75’) - Yacef (Hemani 75’), Dabo.
Entraîneur : Aït Djoudi.
Buts :
Dabo (57’)
Avertissements :
USMB : [/b]Endzenga (5’), Tall (90’)
JSK : Wassiou (68’), Zafour (71’), Hemani (82’)

La formation kabyle a arraché trois points précieux à Blida grâce à un but de Dabo. La ligne offensive kabyle a bénéficié de deux contres favorables pour venir battre à bout portant le gardien blidéen Samadi. Pourtant, c’est l’équipe de Blida qui a dominé l’ensemble de la partie, mais c’était une série d’assauts désordonnés qui finissent toujours par des centres qui ont fait le bonheur du gardien Chaouchi. L’équipe de Blida aurait pu bénéficier d’un penalty après un fauchage de Harkat, mais l’arbitre, mieux placé, fit signe de jouer. En seconde période, après la réalisation de Dabo, les Blidéens ont failli égaliser par Zouani, Chehloul (rentré à la place de Herbache blessé), Diss et Tall, ont failli scorer mais la meilleure occasion se situa dans les temps additionnels, lorsque Diss, d’un tir fulgurant, trouve la « lucarne », mais Chaouchi, tel un félin, dévie en corner. La formation kabyle remporte trois points précieux, alors que Blida voit sa situation se compliquer davantage.
El Watan


Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 17:45, édité 1 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:01

5° journée
Lundi 11 Décembre 2006 à 14H30 heure algérienne
JSK 2-1 ASO
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Abid Charef, Sedrati, Saâdi
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - M. Meftah (Djouder 82'), R. Meftah, O. Daoud, Oussalah - Hamlaoui, Abdeslam, Douicher - Athmani (Yacef 64'), Dabo, Hemani (Wassiou 64').
Entraîneur : Aït Djoudi.
ASO:
Mouyet - Kechamli, Zaoui, Ziane, Megouas - Abed Meraïem (Badni 85'), Abbou, Zaouche - Aïssaoui (Soudani 54'), N'Diaye, Tamoura.
Entraîneur : Amrani.
Buts :
JSK : Oussalah (42'), Dabo (68' s.p)
ASO : Soudani (77')
Avertissements :
ASO : Mouyet (67'), Soudani (86')

La JSK est une nouvelle fois sortie vainqueur chez elle mais encore fois elle l’a fait au forceps. Face à une équipe de l’ASO très bien en place, les locaux ont eu de la peine à trouver la faille dans le dispositif adverse. Aït Djoudi a laissé sur le banc, tenez-vous bien Yacef, Boudjakdji, Wassiou et Djouder jusque-là titulaires à part entière pour confier le poste de latéral gauche à… Oussalah et décaler Douicher dans l’entre-jeu. Un dispositif qui laissera d’emblée perplexes les plus avertis des observateurs tant Oussalah, qui a toujours été attaquant, s’était retrouvé défenseur. Comme ce fut le cas pour Hemani avec le Brésilien Da Cunha. Cette approche d’Aït Djoudi était difficilement compréhensible mais a été tout de même payante puisque c’est en fait Oussalah qui réussit à mettre sur orbite la victoire de son équipe. Bien lancé sur son flanc droit par Abdeslam, Oussalah tel un boulet qui venait de sortir de son canon s’est propulsé devant les buts de Mouyet qu’il fusillera à bout portant. Une ouverture du score qui intervenait à 5 minutes de la pause. Au retour des vestiaires, l’ASO piquée au vif s’était mise à poser le ballon et se porter résolument à l’attaque pour tenter de refaire son retard. Le coaching d’Aït Djoudi a une nouvelle fois porté ses fruits avec cette incorporation de Yacef qui, après avoir été sollicité pour un une-deux, Yacef s’était retrouvé seul face à Mouyet qui n’avait d’autres choix que de faire faute dans sa surface sur l’attaquant kabyle. Le penalty sera exécuté par Dabo qui est allé trouer la toile d’araignée de la lucarne chélifienne (67’). A 2-0, chacun pensait que la messe était dite pour les hommes de Amrani. C’était compter sans leur farouche détermination qui sera payante à la 77’ lorsque Soudani, qui était rentré 20 mn plus tôt, est parvenu à reprendre au milieu de la défense kabyle un centre de Zaouche et installer ainsi le doute dans l’esprit des camarades de Hamlaoui. Ces derniers se sont alors contentés de gérer la fin du match en monopolisant le ballon. Par cette victoire, la JSK se pointe dans le haut du classement où elle a dépassé son malheureux adversaire du jour qui n’a pas réussi la performance de l’an dernier en repartant de Tizi Ouzou avec les trois points de la victoire.
El Watan


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:47, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:16

6° journée
Jeu 21 Septembre 2006 à 14H30 heure algérienne
JSK 0-0 PAC
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre
Arbitrage de Boumaza, Salhi, Bouziane
Les Equipes :
JSK

Gaouaoui - M. Meftah, R. Meftah, Zafour (Harkat 88’), Hemani - Hamlaoui, Boudjakdji, Abdeslam (Oussalah 67’), Wassiou (Saïbi 67’) - Yacef, Dabo.
Entraîneur : Da Cunha.
PAC
Kermiche - Harrat, Chattih, Mebani, Ghanem - Hamouda, Chaâbna (Gheraïr 59’), Tedjar (Deroukdal 77’), Djediat (Ouali 63’) - Bouaïcha, Touati.
Entraîneur : Bouhellal.
Avertissements :
Chattih (89’)

Pour une première, la JSK à la mode brésilienne n’a pas rempli, mais alors pas du tout, les yeux de ses quelques centaines de supporters venus dans l’espoir de voir au moins quelques signes, ou les prémices, de cette équipe conquérante, au football chatoyant qu’on lui promet depuis quelques jours. Une équipe que son nouveau mentor veut à son image. Pour le football samba que Da Cunha veut faire pratiquer à la JSK, il va falloir repasser, et à l’allure où vont les choses, il risque de s’écouler beaucoup de temps et pas mal de matches pour que les Canaris se libèrent, retrouvent la confiance, parce que, jeudi, il est clairement apparu que Gaouaoui et ses amis ne respiraient pas la grande confiance, tellement ils semblaient avoir peur de quelque chose que le simple supporter ne pouvait, à l’œil nu, déceler. Donc, malheureusement pour eux, ces fidèles parmi les fidèles n’ont pas été bien payés pour avoir bravé ce soleil aoûtien et un taux d’humidité à vous faire regretter amèrement le déplacement. C’est une équipe véritablement sans âme qu’ils eurent à découvrir, à tel point qu’on aurait pu se dire que les joueurs alignés évoluaient pour la première fois ensemble. Une composante pourtant devenue classique, si bien entendu on excepte cette bizarrerie, cette fameuse trouvaille consistant à faire jouer Nabil Hemani en arrière latéral, ou si vous préférez en joueur de couloir, alors qu’un gars comme Samir Djouder par exemple était mis au placard pour avoir, soi-disant, raté sa première mi-temps, dimanche dernier face au Ahly. Jugé et condamné en quarante-cinq minutes. Une “solution” qui n’a pas eu le don de convaincre quiconque en tous les cas. Pour le cours du jeu, les habitués des travées, désertées ce jeudi, du 1er- Novembre, n’ont rien eu à se mettre sous la dent un long moment. Un tir et demi au but jusqu’à la quarantième minute, assurément on a vu beaucoup mieux de la part des Canaris alors que les Algérois, comme toute équipe jouant à l’extérieur semblant pleinement se satisfaire de ce non-match. Il a fallu, en effet, attendre les cinq dernières minutes de la première période pour voir quelque chose de plus ou moins acceptable, avec ces deux ballons repris de la tête par Rabie Meftah qu’imitera Hadj Dabo juste avant que le très moyen M. Boumaza renvoie tout son monde pour un intermède qui, de toute évidence, n’avait servi à rien puisque du côté des Champions en titre, aucune amélioration n’est venue atténuer autant que faire se peut l’ennui et la tension dans les tribunes. Là également, les choses ont longuement traîné avant que les deux nouveaux venus grossir les rangs du dispositif offensif pensé par Da Cunha, Oussalah et Saïbi, ne conjuguent leurs efforts pour passer à côté de ce qui allait constituer la plus belle occasion de but des Canaris de toute la partie. Côté Paradou, on ne doit pas être plus fier que la JSK parce que, il faut le dire, les hommes de Bouhellal n’ont jamais osé, se contentant de jouer petit alors qu’ils voyaient bien que les Kabyles étaient vraiment prenables ce jeudi. Une seule grosse accélération, à cinq minutes de la fin de ce triste match, et ils se rendaient définitivement compte qu’il y avait de la place pour bien plus qu’un nul. En effet, Touati, à la conclusion d’un contre extrêmement rapide, voyait son essai croisé taper la base du poteau droit de Gaouaoui avant que le ballon revienne dans les pieds de Nabil Hamouda dont la reprise s’en est allée finir sa course du côté de l’université de Tizi, voisine du 1er- Novembre. Triste match que celui livré par le Champion en titre et le leader de cette nouvelle édition du championnat d’Algérie.
Le Soir d'Algérie


Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 17:44, édité 1 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:22

7° journée
Jeudi 28 Septembre 2006 à 14H30 heure algériene
JSMB 1-0 JSK
Béjaïa - Stade de l’Unité maghrébine
Arbitrage de Belahcéne, Banrous, Chouih
Les Equipes :
JSMB

Bezouir, Reziouak, Djilani, Ousmaïl, Lahmar, Habri, Benamara (Deghiche 61’), Belatreche, Benamokrane (Naït Yahia 85’), Mehia, Hellal (Berguiga 66’).
Entraîneur : Gomes.
JSK
Gaouaoui - M. Meftah (Douicher 45’), R. Meftah, Harkat (Marek 37’), Zafour, Hamlaoui - Daoud, Boudjakdji, Wassiou - Yacef (Athmani 40’), Dabo.
Entraîneur : Da Cunha.
Buts :
Lahmar (25’)
Avertissements :
JSMB : Djilani (27’), Bezouir (87’)
JSK : Boudjakdji (12’), Yacef (18’), Douicher (73’), Daoud (75’)

La JSM Béjaïa aura finalement gagné le premier derby kabyle de la saison devant une formation de Tizi- Ouzou qui se cherche encore et qui risque surtout de perdre ses repères. Devant leurs supporters, les Béjaouis ont bien entamé les débats en se montrant plus entreprenants en attaque contrairement à leurs antagonistes qui paraissaient moins organisés notamment au niveau de l’entre-jeu. Bien que solidement structurée, la défense des Canaris se verra perturbée par les assauts des Benamokrane et consorts. Les locaux finiront par trouver le chemin des filets par l’entremise de Lahmar qui surprendra tout le monde, d’un puissant gauche des 35 m en pleine lucarne (25’), un geste très habile du buteur béjaoui qui profitera de la sortie avancée de l’infortuné Gaouaoui. La sortie de Herkat et celle de Yacef, pour blessures, ce dernier étant évacué vers l’hôpital à cause de douleurs à la jambe, n’arrangeront pas les choses pour les poulains de Hannachi qui retourneront aux vestiaires avec un déficit d’une petite unité.Après les citrons, le rythme baissa d’intensité du côté béjaoui, ce qui permettra aux camarades de Marek de tenter quelques velléités, mais sans pour autant parvenir à leurs fins. Il est vrai que les hésitations au sein de la charnière défensive locale ont favorisé le pressing des Canaris et leur omniprésence au niveau de la surface de vérité. Sans plus. Les essais de Wassiou, Marek et autre Zafour finiront pratiquement dans les décors. Une légère domination s’ensuivra au milieu du terrain où les gars de Tizi-Ouzou semblaient perdre les rênes de ce derby, apparemment souriant à l’équipe de la ville de Yemma Gouraya. En fait, sans un véritable meneur, la JSK n’a pas pu construire son jeu, ni montré une cohésion de compartiments de l’entre-jeu et de l’attaque devant un adversaire moyen certes, mais où brillait un certain Djilani, en véritable chef d’orchestre. Dans les dernières minutes, les Béjaouis ont failli corser la note par l’intermédiaire d’Aït Mokhtar qui rata lamentablement une précieuse balle de l’inusable Berguiga, lequel toutefois, n’a pas réussi à retrouver le chemin du but.
Le soir d'Algérie


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:49, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:33

8° journée
Jeudi 12 Octobre 2006 à 14H30 heure algérienne.
JSK 1-1 ASMO
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 5000 spectateurs.
Tartan
Arbitrage de Benbaka, Seghiri, Botaghane
Les Equipes :
JSK

Gaouaoui - M. Meftah, R. Meftah, Harkat, Zafour, Djouder (Hemani 46’) - Hamlaoui, Boudjakdji, Marek (Oussalah 46’) - Athmani (Saïbi 70’), Dabo.
Entraîneur : Da Cunha.
ASMO
Chafi - Mazari, Layati, Bachiri, Bengourine - Lessouad, Aouad, Berramla (Hebaïche 83’), Senouci (Boumechra 68’) - Amrane, Hanitser (Saïhi 55’).
Entraîneur : Bouali.
Buts :
JSK : Dabo (56’)
ASMO : Hanitser (45’)
Avertissements :
JSK : Zafour (50’), Harkat (60’), Boudjakdji (63’)
ASMO : Mazari (25’), Amrane (43’), Hebaïche (88’)
Il y avait de la tension, jeudi vers les coups de quinze heures trente aux alentours des bureaux de la JSK, mitoyens au stade du 1er- Novembre où venait de se dérouler sous les yeux des supporters, extrêmement remontés, une pièce dont les joueurs de la JSK n’étaient pas, comme c’est le cas depuis le début de la saison, les héros que l’on portait aux nues il y a quatre mois à peine lorsqu’ils étrennaient leur treizième couronne nationale. Depuis, bien des choses, et pas des plus belles, se sont passées dans la maison kabyle. Jeudi, pour tout dire, c’était un peu le match qui illustrait la détresse dans laquelle se retrouve plongée la JSK depuis l’intersaison, lorsque, sans que personne arrive encore à comprendre, l’on décidât de rompre la dynamique dans laquelle les Canaris étaient engagés. Lors de ce match face à l’ASMO, il sautait aux yeux que quelque chose de grave est en train de se produire à la JSK, un club qui ne garde plus grand-chose de ce modèle que tout le monde voulait copier. Arriver à interdire aux joueurs de répondre aux sollicitations de la presse après un match est un signe qui ne trompe pas sur cette détresse qui vous fait faire n’importe quoi dans laquelle se retrouve plongée la JSK… Cette JSK qui, malheureusement pour ses fidèles, n’inspire plus la “frayeur” chez l’adversaire comme cette jeune équipe de l’ASMO qui est rentrée chez elle avec un match nul hautement mérité qui aurait pu se transformer en une victoire si ces jeunes attaquants qu’encadrait très bien le “vieux” Amrane n’avaient pas fait preuve de naïveté sur quelques actions dans le dernier quart d’heure lorsque les hommes du fantasque Da Cunha se jetaient corps et âme dans le camp oranais après avoir réussi à rétablir l’équilibre au score peu avant l’heure de jeu grâce à Dabo qui, ainsi, répondait à Hanister qui un quart d’heure plus tôt, tout juste avant la pause, réussissait à tromper Gaouaoui d’une imparable reprise après un beau travail de Amrane sur le côté droit des Canaris. Deux réalisations qui scellèrent le sort d’un match qui, comme le notait si bien Fouad Bouali le coach oranais, ne donnait pas l’impression, par moments, de mettre aux prises deux formations de Première division. En tous les cas, un match qui fit sortir les supporters de la JSK de leurs gonds et plutôt violemment, notamment à l’égard du président Hannachi qui, à l’occasion, n’a jamais paru aussi seul …. Peut-être méditant sur les décisions pour le moins incompréhensibles qu’il a prises ces dernières semaines.
Le soir d'Algérie

«Jamais deux sans trois», dit l’adage. Et, effectivement, la JSK a été accrochée à domicile pour la troisième fois au terme d’une rencontre en dessous de la moyenne. Et pourtant, la partie débuta sous de bons auspices pour les Kabyles qui ont failli trouver le chemin des filets à deux reprises par Athmani (4’et 8'), le ballon passant de peu à côté des bois de Chafi. La domination des locaux se poursuivit jusqu’à cette fameuse 45' mise à profit par Hannister qui ne laissa aucune chance à Gaouaoui. Le staff technique de la JSK lança alors en seconde mi-temps la paire Hemani-Oussalah pour redonner plus de mordant à un secteur franchement peu performant compte tenu des éléments qui le composent.
Cette initiative s’avéra payante dès la 57’ lorsque Dabo remit les pendules à l’heure au terme, il est vrai, d’un pressing permanent des locaux.
Sentant la victoire à leur portée, les Canaris bousculèrent une formation oranaise acculée dans son camp et sans doute satisfaite du nul. Mais le gardien Chafi s’opposa avec brio aux nombreuses tentatives d’une équipe kabyle certes volontaire mais manquant d’inspiration et d’efficacité dans le geste final.
Le Quotidien d'Oran


Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 17:43, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:41

9° journée
Jeudi 19 Octobre 2006 à 14H30
CRB 3-2 JSK
Alger - Stade du 20-Août 6000 spectateurs.
Arbitrage de Amalou, Talbi, Boukhlifa
Les Equipes :
CRB

N’Jeukam - Gana, Laïfaoui, Ouasti, Mekkiou - Bouneb (Lahmar 76’), Aït Ouamar, Boukedjane - Cheraïtia, Aoudia (Zarabi 90’), Messaoud.
Entraîneur : Yahi.
JSK
Gaouaoui (Chaouchi 7’) - R. Meftah, Harkat, Zafour - M. Meftah, Hamlaoui, Ouslati, Abdeslam, Oussalah (Hemani 32’) - Athmani (Wassiou 65’), Dabo.
Entraîneur : Aït Djoudi/Saib.
Buts :
CRB : Aoudia (2’), Aït Ouameur (4’, 33’)
JSK : Athmani (15’), Dabo (73’ s.p)
Avertissements :
JSK :
Hemani (90’)

La victoire est revenue finalement à l’équipe la plus entreprenante, la formation de Belouizdad qui fut plus incisive grâce à un jeu vif et alerte qui eut raison de la JSK qui fut cueillie à froid puisqu’elle encaissa dès les premières minutes deux buts qui décidèrent de l’issue de la partie. Le premier fut l’oeuvre de Aoudia qui ouvrira le score au milieu d’un paquet de joueurs suite à un cafouillage (2'). Deux minutes plus tard, Cheraitia effectue un retrait dans les six mètres, Gaouaoui repoussa le cuir dans les pieds de Aït Aoumar qui le catapulta au fond des filets.

Les visiteurs assommés peinèrent à retrouver leurs marques avant de réduire le score par Athmani (15'). L’équipe locale accentua la pression sur la défense visiteuse qui eut toutes les peines du monde à contenir les assauts des camarades de Messaoud. Ce dernier, sur un corner joué avec Cheraitia, mettra la balle sur la tête de Aït Aoumar qui ajouta le troisième but (35'). Après cette réalisation, le jeu se stabilisa au milieu du terrain jusqu’à la pause.
Dès la reprise, les locaux ratèrent deux belles occasions par Aoudia (48') et Aït Aouamar (50'). Le CRB essayait de garder son avantage face à une formation kabyle qui mettait la pression en attaque où Dabo, malgré son intense activité, ne put prendre à défaut son ange gardien Laïfaoui. Ce dernier commet une faute sur Abdesslam dans sa surface, l’arbitre Oumalou désigne le penalty que transforma Dabo (79'). Les visiteurs cherchèrent vainement à rétablir l’équilibre, mais évoluant avec beaucoup de précipitation, ils permettront à la défense locale de repousser le danger et ce jusqu’à la fin de la partie.
Le Quotidien d'Oran

Le classique à six points n’a pas dérogé à la règle. Sans round d’observation aucun et avec un suspense jusqu’au bout. Du round d’observation, en effet, il n’y a eu point. Le CRB a emballé la rencontre et en même pas 300 secondes, le club de Laâqiba menait par deux buts à zéro. Deux erreurs de l’axe défensif de la JSK permettront à Aoudia puis à Aït Ouameur, deux des trois juniors couchés sur la feuille du match par Yahi de faire la différence devant un ensemble kabyle disloqué malgré l’apport du duo Aït Djoudi-Saïb. En fait, à peine deux minutes du coup initial de M. Amalou que le Chabab trouve le chemin des filets par l’entremise de son avant centre Aoudia qui, au profit d’un cafouillage catapultera le cuir mal dégagé dans les filets de Gaouaoui. Deux minutes plus tard, le ground du municipal s’enflammera à nouveau quand Cheraïtia déborde Zafour et remet sur le point de penalty. Gaouaoui s’interpose devant Aoudia, mais ne pouvait rien sur le missile envoyé à l’entrée des 18 yards par Aït Ouameur. En quatre petites minutes, les Canaris se faisaient rôtir par la “braise” belouizdadie. Et le réveil des enfants du Djurdjura n’allait intervenir que dix minutes plus tard. Un centre lifté à partir de la gauche trouvera Athmani, esseulé au point de penalty, qui mettra un boulet en pleine équerre des bois de N’Jeukam. La rencontre observera dès lors un long moment de “trêve”. Jusqu’à ce que Aït Ouameur ne revienne à la charge et enfonce davantage le clou. Le corner joué à deux (Cheraïtia-Messaoud) permettra au jeune médian du Chabab de reprendre de la tête la remise de l’ex-buteur de l’ASO. La JSK était dès lors K.O debout, malgré quelques désespérées tentatives de Dabo et Athmani. Ce dernier sera d’ailleurs l’élément le plus en vue durant ce match. Contrairement à Oussalah “troublé” par le rôle qui lui a été confié (milieu gauche). D’ailleurs, son remplaçant, Hemani qui retrouvait son jardin, se montra plus à l’aise dans ce couloir, puisqu’il fixera Gana et perturbera les relances de Boukedjane. Il sera, par ailleurs, derrière la passe qui verra Abdeslam se faire descendre dans les 18 mètres adverses et obtenir un pénalty que le malien Hadj Omar Dabo, n’aura aucun mal à transformer (73’). A près d’un quart de la fin de cette empoignade et tout était donc possible. Sauf que les ressources des uns et des autres étaient à plat…
DECLARATIONS-EXPRESS
Karim Bakhti (entr.-adjoint du CRB)

“Les joueurs sont restés concentrés”
«Nous sommes heureux de ce succès. Nous savions que ce sera difficile et les joueurs ont évolué sans complexe et n’ont jamais douté malgré le retour de la JSK. Nos joueurs ont su gérer leurs ressources. La JSK n’a pas bien démarré le match et s’est fait piéger par notre vivacité et notre réussite. Nous tenterons d’améliorer notre jeu et notre classement durant les prochaines journées.»
Azedine Ait Djoudi (entr. en chef de la JSK)
“Nous avons raté notre départ”

«On a été cueillis à froid. Encaisser deux buts en moins de cinq minutes est dur à avaler. Mes éléments doivent avoir un blocage qui se répercute sur leur rendement individuel et collectif. Nous avons eu des problèmes de replacement sur le terrain, ce dont le CRB a profité. Par la suite, l’équipe s’est remise à pratiquer son football, mais en vain. Sincèrement, nous sommes venus à Alger pour gagner. C’était notre salut pour espérer le déclic. Le partage des points était dans nos cordes, mais… J’espère que la JSK redeviendra forte dès qu’elle aura chassé ses doutes.»
Le soir d'Algérie

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:50, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 17:54

10° journée
Jeudi 26 Octobre 2006 à 14H30
JSK 1-0 USMA
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 20 000 spectateurs.
Tartan
Arbitrage de Mansouri, Benaboun, Bechirne
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - M. Meftah, Harkat, Zafour (R. Meftah 56’), Hamlaoui - Ouslati (Abdeslam 71’), Daoud (Douicher 46’), Wassiou - Athmani, Dabo, Yacef.
Entraîneur : Aït Djoudi.
USMA
Zemmamouche - Hamdoud, Zidane, Aït Alia, Djahnine - Aït Ali (Bensaïd 73’), Khoualed (Boucherit 76’), Ghazi, Metref, Ramdani (Boussefiane 65’) - Doucouré.
Entraîneur : Lobello.
Buts :
JSK :
Yacef (55’)
Avertissements :
JSK : Daoud (33’), Yacef (55’)
USMA : Zidane (60’), Aït Alia (87’)

Ce à quoi on pouvait s’attendre de la part de deux équipes en plein doute s’est finalement produit hier au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou. Entre les Canaris et les Usmistes, les temps n’étaient certainement pas à la poésie et le moins que l’on puisse dire c’est que du point de vue spectacle, la vingtaine de milliers de personnes qui avait garni comme elle ne l’a pas fait depuis longtemps les travées du stade de Tizi n’a pas eu à voir grand-chose. N’était le coup de patte magique de Hamza Yacef qui envoyait le ballon nettoyer la lucarne de Zemmamouche, il n'y avait vraiment pas de quoi susciter l'enthousiasme du dernier des footeux présents. Deux équipes qui donnaient l'air d'avoir trop peur pour tenter de s'aventurer dans le camp adverse même si de temps à autre des mouvements, pas géniaux quand même, venaient interrompre la monotonie et l'engagement physique prédominant sur le terrain. Un petit football qui aura tout de même permis à l'USMA de se montrer en deux occasions plus menaçante que les hommes du duo Saïb - Aït Djoudi lorsque Khoualed et Metref rataient des occasions inespérées pour faire subir la douche écossaise aux Canaris. Ces derniers ne se montrèrent dans leur élément qu'en tout début de partie avant de montrer dans une certaine mesure pourquoi ils occupaient la position qui est la leur au classement. Un léger mieux était constaté en seconde période, mais là également pas de quoi fouetter les ardeurs des supporters. Comme en première période, ce sont les Algérois, par l'entremise de Metref, qui faillirent jeter un terrible froid dans les travées du 1er-Novembre. Et comme de coutume, dans ce genre de match sans queue ni tête, il fallait s'en remettre à l'exploit individuel ou aux providentiels coups de pied arrêtés. Et cela vint du pied de Hamza Yacef avec son somptueux coupfranc en pleine équerre comme aiment à le dire les anciens. Un coup de botte qui allait s'avérer suffisant pour créer le déclic que tous ceux qui ont un lien avec les Canaris n'ont pas cessé de souhaiter depuis plusieurs semaines. Espérons pour eux que cela ne soit pas un simple feu de paille. Pour l'USMA, c'est le pauvre Lobello qui doit sentir le vent de la colère commencer vraiment à souffler. En tous les cas, c'est un bien drôle destin que sont en train de subir les deux plus beaux fleurons du football algérien.
Le soir d'Algérie

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:51, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 23:52

11 journée
Jeudi 9 Novembre 2006 à 14H30 heure algérienne
CAB 1-1 JSK
Batna - Stade du 1er-Novembre
Arbitrage de Benouza, Meknous, Ouaddah
Les Equipes :
CAB

Makhlouf - Soualah, Chebana, Araar (cap), Fellah - Doumbia (Hamdaoui 70’), Kebia (Bourbie 85’), Khellaf, Amaouche - Diallo (Meziani 90’), Traoré.
Entraîneur : Ameur Djamil.
JSK
Gaouaoui (cap) - M. Meftah, R. Meftah, Djouder, Douicher - Hamlaoui, Boudjakdji, Ouslati (Hemani 31’ puis Abdeslam 76’), Wassiou (Aït Kaci 59’) - Athmani, Yacef.
Entraîneur : Aït Djoudi.
Buts :
CAB :
Soualah (10’)
JSK : Hemani (61’)
Avertissements :
CAB:
Amaouche (51’)
JSK : Douicher (45’), M. Meftah (64’), Aït Kaci (82’)

A chacun sa mi-temps, mais aucun des deux antagonistes n’a pu en profiter. Si du côté de la JSK, sept éléments manquent à l’appel Saïbi, Dabo, Daoud, Driouèche, Marek en plus des suspendus Zafour et Herkat, côté CAB, de Amieur suspendu pour cumul de cartons ne s’est pas fait sentir, seulement les Batnéens n’ont pas su exploiter leur supériorité lors du premier half. Dès la 3’, Dialo met à rude épreuve Gaouaoui, et la 4’ Boudjakdji a sorti une balle de la tête des bois de Gaouaoui. La pression continue, mais Traoré (8’) Dombia (9’) trouvent Gaouaoui au bon endroit, mais à la dixième minute, Soualhi placera sa balle hors de portée de l’excellent Gaouaoui (1-0). Avec cette avance et l’apport du public, les Batnéens tenteront de faire le break, mais Amaouche (18’) et Traoré (32’), qui n’avaient qu’à mettre le pied pour doubler la marque, ratent lamentablement. Et c’est Yacef suite à un coup franc des 30 m qui a placé une balle sur la transversale de Makhlouf. En seconde mi-temps, Aït Djoudi replace ses éléments en 4-3-3, le jeu devient équilibré ainsi que les occasions de part et d’autre. Diallo (48’) et Traoré (53’) d’un côté, Hemani (50’) et Meftah Rabie (54’) de l’autre auraient pu concrétiser sans l’intervention des gardiens Gaouaoui et Makhlouf. Si Yacef rate à la 59’, sa bicyclette, il servira deux minutes plus tard Hemani qui nivelle le score (1-1). La demi-heure qui s’ensuit sera à l’avantage des visiteurs. A la 79’ comme à la 87’, il manquait un peu d’application à Meftah Rabie et Yacef pour renverser la vapeur. Quant aux Batnéens, ils étaient à genoux contrairement à leur habitude.
Le Soir d'Algérie


1ère Mi-Temps

2ème Mi-Temps
[b]Résumé du match:


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:54, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 0:09

12 journée
Jeudi 23 Novembre 2006 à 14H30
JSK 1-0 WAT
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan
Arbitrage de Benaissa, Chenoua, Aouina
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - M. Meftah, Zafour, Harkat, Douicher - Abdeslam, Boudjakdji, Hamlaoui - Athmani (O. Daoud 59'), Dabo (Hemani 67'), Yacef (Oussalah 84').
Entraîneur : Aït Djoudi.
WAT
Zitouni - Kherris, Bougherara, Bomassi, Boukhiar (Sylla 83') - Hadjou, Abdellaoui, S. Chaïb (Hachemi 71'), Tounkob (T. Dif 61') - Djallit, Tebbal.
Entraîneur : Bira.
Buts :
JSK : Dabo (22')
Avertissements :
JSK :
M. Meftah (30'), Hamlaoui (31'), Boudjakdi (70')
WAT : Kherris (4'), Abdellaoui (24')
Expulsions :
WAT
: Bougherara (4')

Les matches se suivent et se ressemblent pour le Champion d’Algérie en titre. Les matches ? C’est beaucoup dire, puisque celui de jeudi, il n’a duré en tout et pour tout qu’un petit peu plus de vingt minutes, le temps que Cheikh Omar Dabo plante le but suffisant pour offrir la victoire aux siens dans ce parfait match à six points face à des Tlemcéniens, guère mieux lotis. La manière, les Kabyles ne cachent pas qu’elle leur importe peu, ou pas du tout, pour le moment. Dans leur tête, seuls les points comptent et à ce titre, ils ont fait vraiment le minimum avant-hier pour ‘’passer le relais’’ à leurs rivaux du jour, désormais relégués à deux points. JSK – WAT fut donc un autre de ces matches du genre à vous faire regretter d’aimer le football, du moins les trois quarts du temps de sa durée. Pourtant, tout avait bien commencé, avec des Canaris entamant les débats par le bon bout au point de contraindre les Tlemceniens à ne s’occuper que de parer au plus pressé, comme dut le faire d’ailleurs Bougherara lorsqu’il s’est retrouvé dans la peau du dernier défenseur auquel il ne restait comme seul et unique choix, avec le risque de l’exclusion encouru en pareil cas, que de descendre Yacef qui filait droit au but. Un tournant dans ce nonmatch dont les Kabyles allaient tirer au maximum profit en étalant quelques belles phases de jeu puis s’offrir le but du salut, joliment amené du reste, grâce à Cheikh Omar Dabo, arrivé comme un boulet de canon pour conclure d’une tête plongeante un beau travail et un centre venu du côté droit. Un simple feu de paille pour les amateurs de beau jeu puisque dès le but marqué, les Canaris baissaient le rideau jusqu’au dernier coup de sifflet de Benaïssa. Les Tlemcéniens, quant à eux, effleuraient l’égalisation sur les deux seules actions notables du restant de la partie par Boukhiar et Hadjou aux 52’ et 72’. En tous les cas, le grand enseignement de ce match est que les deux formations, à travers leur “performance” de ce jeudi, ont étalé au grand jour les raisons qui font d’eux des équipes du bas de tableau.
Le Soir d'Algérie

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:55, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 0:33

13° journée
Jeu 30 Novembre 2006 à 14H30
CABBA 1-0 JSK
BBA - Stade du 20-Août
Arbitrage de Belkacem, Belkheir, Deffar
Les Equipes :
CABBA

Kial - Khesrani, Houari, Deffaf, Loucif, Mansour - Tabouguia (Mani 58'), Belhamel, Khaled (Khedhara 74') - Mehdaoui, Boudjelid (Sedrati 90').Entraîneur : Biskri.
JSK
Chaouchi - M. Meftah (Abdeslam 69'), Djouder (Athmani 31'), Harkat, Douicher - Hamlaoui, O. Daoud, Boudjakdji (Saïbi 69'), Wassiou - Yacef, Dabo.
Entraîneur : Aït Djoudi.
Buts :
CABBA :
Boudjelid (8')
Avertissements :
CABBA : Mansour (48'), Khesrani (82')

Les Jaune et Noir ne se sont pas fait prier pour aller menacer les Canaris dans leur propre camp dès l’entame de la rencontre profitant nota mment de la faiblesse du milieu du terrain adverse. Kesrani fut le premier à porter le danger sur un coupfranc des 25 mètres qui passe à côté de la transversale (3’), Mehdaoui récidive avec un débordement dans le petit carré enchaîné par un tir au petit filet (5), suite logique le retrait de Houari trouvera la tête de Boudjelid qui crucifie Chaouchi… un but sans appel (8’). Dominateurs, les Bordjiens s’offriront deux autres occasions (23’, 26’) dont la seconde est synonyme de but tout fait que Boudjelid a marqué mais que le poteau a refusé. Les poulains de Aït Djoudi se manifesteront sur un débordement de Yacef qui sert Wassiou qui se verra subtiliser le cuir par Houari (25’) et sur un coup franc du même Yacef qui frôle la transversale de Kial (45’+1’). Le deuxième half s’est caractérisé par une baisse de rythme de part et d’autre avec un léger éveil des visiteurs qui auraient pu revenir au score si Dabo avait su profiter de son faceà- face avec Kial (62’). Plus efficaces que leurs vis-à-vis, les poulains de Biskri reviendront dans le match et créeront les occasions les plus dangereuses : centre de Mansour repris de la tête par Mehdaoui (64’), coup franc de Kersani vers Mansour qui rate sa passe devant l’intervention de Daoud (64’), débordement de Khedara qui efface trois joueurs avant de finir en position de hors-jeu (57’). L’occasion la plus nette fut l’œuvre de Boudjelid qui dribble son ombre Daoud avant de se faire faucher par Douicher dans le petit carré, un penalty que Belkacem ne sifflera pourtant pas (86’). La JSK aurait pu égaliser sur une tête de Daoud si ce dernier avait ajusté en exécution.
Le Soir d'Algérie

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:56, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:10

14° journée
Jeudi 7 Décembre 2006 à 14H30
JSK 2-1 MCO
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Rahmine, Sedrati, Bitam
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - Djouder, R. Meftah, O. Daoud, Douicher - Hamlaoui, Boudjakdji (Oussalah 82'), Abdeslam, Wassiou (Hemani 40') - Yacef (Athmani 68'), Dabo.
Entraîneur : Aït Djoudi.
MCO
Acimi - Rekkab, Boukessassa, Binya, Hamidi - Fahem (Cherif El Ouazzani 84'), Moumen (Bourzama 88'), Berradja - Benkrama, Fotso (Meddahi 48'), B. Daoud.
Entraîneur : Lekkak.
Buts :
JSK :
Dabo (81'), Hamlaoui (88')
MCO : Meddahi (79')
Avertissements :
JSK : Djouder (89')
MCO : Meddahi (79'), B. Daoud (81')

On a failli assister à la réédition du scénario de la confrontation du 9 décembre 2002, lorsque la JSK avait perdu face aux mouloudéens d’Oran et que le stade de Tizi Ouzou avait été suspendu pour tout le reste de cette saison.
Cette fois-ci on eut droit à une rencontre très monotone entre deux clubs qui nous ont habitués à mieux auparavant. Il a fallu en effet attendre les dix dernières minutes pour relever deux ou trois actions dangereuses concrétisées d’ailleurs par les deux équipes. Et c’est Meddahi qui réussit à ouvrir le score pour le MCO après une contre-attaque à la 78', alors que Daoud Bouabdellah, à deux reprises, quelques minutes auparavant, manqua de peu de donner l’avantage à son équipe. Blessés dans leur amour-propre et alors que les supporters commençaient à les huer, les Canaris se ressaisissent quelques secondes plus tard pour remettre les pendules à l’heure par l’intermédiaire de Dabo qui exploita un centre de Hemani. La course aux trois points étant relancée, ce seront les camarades de Yacef qui en tireront profit par Hamlaoui qui, de la tête à deux minutes de la fin du temps réglementaire, assomme les Oranais qui passèrent à deux doigts d’un exploit hors de leurs bases face à une JSK qui a empoché les trois points d’une victoire sans pour autant convaincre.
Le Quotidien d'Oran


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 3:57, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:14

15° journée
Vendredi 15 Décembre 2006 à 14H30
OMR 0-0 JSK
Alger - Stade du 20-Août
Arbitrage de Haimoudi, Djezzar, Omari
Les Equipes :
OMR

Ferradji - Boudemagh, Aksas (Mellouli 80'), Brakni, Aouamri - Chakir, Khellidi, Toumi (Bessaoud 75') - Benkedjoune, Ali Moussa, Derrag (Moussouni 74').
Entraîneur : Farhi.
JSK
Chaouchi - Abdeslam, Zafour, Harkat, Oussalah - Hamlaoui, O. Daoud (R. Meftah 14'), Douicher, Wassiou - Yacef (Athmani 73'), Dabo (Hemani 73').
Entraîneur : Aït Djoudi.
Avertissements :
OMR :
Boudemagh (16'), Chakir (24'), Derrag (43')
JSK : Harkat (23'), Hamlaoui (41')

En match décalé de la journée, joué hier à Alger, au stade du 20 Août 1955, les formations de l’OMR et de la JSK se sont quittées sur un nul de parité zéro partout, un résultat qui arrange plus les affaires du champion en titre que celles des olympiens. Devant une assistance nombreuse, ce furent les locaux qui se montrèrent d’entrée plus dangereux que leurs vis-à-vis qui faillirent être cueillis à froid dès la 10', n’était-ce le sauvetage de Daoud qui suppléa sur la ligne son keeper Chaouchi. La JSK répliqua par de longues balles qui seront mal exploitées par Wassiou et Dabo. L’OMR accentuera sa pression sur l’arrière-garde kabyle qui éprouva beaucoup de difficultés pour annihiler les tentatives de Boukedjoune, Derrag et Ali Moussa. Ce dernier ratera d’ailleurs à la 34' une bonne opportunité en cadrant mal son tir face à Chaouchi.
Les protégés de Aït Djoudi ne se manifestèrent que par des actions individuelles menées la plupart du temps par Yacef, trop isolé sur l’aile gauche. Le dernier quart sera à l’avantage des gars de Ruisseau, malchanceux dans leurs tentatives. Mais la balle du match sera ratée par Douicher dans l’ultime minute. Le seul point noir dans cette rencontre reste l’agression dont a été victime, en fin de rencontre, le président Moh Cherif Hannachi dans le tunnel menant vers les vestiaires, par Faradji, le keeper olympien.
Le Quotidien d'Oran



Résumé du match

Le carton de Harkat


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:00, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:22

16° journée
Lundi 15 Janvier 2007 à 18H00
ESS 0-0 JSK
Stade de 8 Mai 1985 Sétif
Arbitrage de Fettouha, Haimoudi, Bouanani
Les Equipes :
ESS

Hadjaoui - Raho, Maïza, Benchadi, Benraïs (Derradj 88') - Adico, Keïta, Benchaïra (Delhoum 85'), Lemouadaâ (Hadj Aïssa 70') - Ziaya, Bourahli.
Entrîneur : Belhout.
JSK
Chaouchi - M. Meftah, R. Meftah, Harkat, Zafour, Bengourine - Hamlaoui, Abdeslam, Wassiou (Hemani 83') - Yacef (Derrag 89'), Dabo (Aït Kaci 78').
Entraîneur : Aït Djoudi.
Avertissements :
ESS :
Raho (22')
JSK : R. Meftah (16'), Bengourine (28'), M. Meftah (48', 76'), Wassiou (64')
Expulsions :
JSK :
M. Meftah (76')

Cette belle affiche ESS-JSK aura été fidèle à la tradition dans la mesure où elle aura donné lieu à un duel très serré où l’engagement physique l’emporta malheureusement sur le football technique et le score blanc (0-0) fut finalement conforme aux débats.

Dès le coup d’envoi, le leader sétifien prend la direction des opérations et aurait pu ouvrir le score dès la 5’ de jeu par Benchaïra dont le tir bien appuyé trouva le gardien Chaouchi bien placé.
Dans la lancée, ce fut au tour du libéro Maïza d’inquiéter Chaouchi sur un coup-franc direct qui passe légèrement à côté. Après l’orage, la JSK releva aisément la tête et aurait pu renverser le cours du match d’abord par Wassiou qui rate face au but, un centre de Dabo (23’) puis Hamlaoui qui manque le cadre sur une belle ouverture de Wassiou (32’) et surtout Dabo bien servir par Yacef, mais qui bute sur l’excellent Hadjaoui (35’). Le jeu s’anime et Adako (36’) tire sur le petit filet alors que Raho, promu capitaine face à son ex-club, fut contré in-extremis par Zafour (39’). Malgré l’absence du stratège Hadj Aïssa, l’Entente multiplia les offensives et Zyaya aurait pu ouvrir le score sur un tir bien appuyé qui trouva ce diable de Chaouchi à la parade (43’), mais ce fut bien Yacef, côté kabyle, qui aurait pu finalement trouver le chemin des filets sur un coup franc direct bien enveloppé, qui verra ce “tigre bondissant” de Hadjaoui s’en aller cueillir cette balle de but en pleine lucarne (45’).
Après le repos, le match redoubla d’intensité, mais le football aura pris un sacré coup en raison de l’enjeu important de ce big match et surtout du manque de sang-froid de l’arbitre Fettouha visiblement dépassé par les évènements. Après avoir accordé un but litigieux de Bourahli pour se raviser à la suite de son juge de touche, “l’homme en noir” se mit à siffler à tort et à travers et à distribuer des cartons à l’emporte-pièce. malgré l’entrée de Hadj Aïssa (69’), l’Entente se mit à douter quelque peu, mais lorsque l’arbitre expulsa Meftah Ranie pour cumul de cartons (73’), l’on pensait que les Sétifiens allaient profiter de leur supériorité numérique. Aït Djoudi en profita pour faire sortir trois attaquants (Dabo (75’), Wassiou (83’) et Yacef (89’) pour cadenasser carrément l’arrière-garde et compliquer ainsi la tâche des Sétifiens. Dans un dernier sursaut, le leader mit la grosse pression, mais il multiplia les centres à l’abordage sur lesquels le trio kabyle — Herkat, Meftah Rahim, Zafour — fit preuve de beaucoup de sang-froid. À l’ultime minute du match, les Sétifiens réclamèrent un penalty (96’), mais l’arbitre estima au contraire qu’il n’y avait guère de faute sur l’intervention de Herkat, et la partie s’acheva sur un fond de contestations interminables.
Liberté


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:01, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:28

17° journée
Jeudi 18 Janvier 2007 à 14H30
JSK 1-1 NAHD
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Benouza, Meknous, Ouaddah
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - Douicher, Zafour, Herkat, Bengourine - Hamlaoui, Abdeslam (Bendebka 46’), Wassiou - Yacef, Dabo (Ouslati 75’), Derrag (Hemani 46’).
Entraîneur : Aït Djoudi.
NAHD
Toual - Mellouli, Halliche, Kheddis, Boukria (Hafid 85’) - T. Chaïb, Allag, Oukil, Belhadef - Ouznadji (Ferhati 85’), Boukhlouf (Camara 33’).
Entraîneur : Aït El Hocine.
Buts :
JSK :
Yacef (60’)
NAHD : Ouznadji (45')
Avertissements :
JSK :
Zafour (56’)
NAHD : Mellouli (82’), T. Chaïb (85’)

Ceux, parmi les supporters, qui estimaient que les Canaris avaient encore toutes leurs chances pour la course au titre ont dû se rendre à la criante évidence : ce n’est certainement pas avec le genre de piteuse performance que celle qu’ils ont étalée jeudi, que les hommes d’Aït- Djoudi pourront se mêler à la meute de formations lancées aux trousses de l’Entente. En effet, le constat d’après ce JSK-NAHD était aussi simple que cela : les Canaris ne méritaient pas de remporter les trois points face à une équipe du NAHD qui doit maudire Bengorine d’avoir eu cette inspiration qui lui a commandé de se mettre sur sa ligne de but, dans le temps additionnel, pour suppléer Chaouchi et remballer comme il le pouvait la frappe de Ferhati. Une phase de jeu qui aurait pu sceller le sort de ce match de manière dramatique pour des Canaris qui l’ont cherché, eux qui n’ont jamais pu démontrer qu’ils étaient capables de trouver une solution pour déjouer l’organisation algéroise, à tel point que même Azzedine Aït-Djoudi semblait désorienté, lui qui, par exemple, à un quart d’heure de la fin procédait au changement d’un attaquant de pointe, Dabo, par un milieu de terrain récupérateur, Ouslati, sans que personne n’arrive à saisir le pourquoi de ce réaménagement, ou encore en faisant sortir Derrag après quarante-cinq minutes, pourtant pas le plus mauvais de ses joueurs. Pour dire qu’à la JSK, jeudi, tout le monde était à côté de la plaque. Ils étaient tellement mauvais les Canaris, qu’un seul joueur du NAHD, Ouznadji pour ne pas le nommer, à lui seul se permettait de provoquer la débandade à chaque fois qu’il pointait dans le camp kabyle, comme lorsqu’il s’en allait sur son côté gauche se jouer des défenseurs avant de croiser une frappe que Bengorine ne pouvait que détourner dans son propre but. Il ne manquait plus que cela pour compléter le sombre tableau pour les Canaris. Il était dit, au regard de ce qu’ils ont montré lors de la première période, que ce n’était pas ce jeudi qu’ils allaient offrir à leurs supporters le premier match de qualité depuis le début de la saison. Encore heureux pour eux que Yacef enfilât l’habit du sauveur, à l’heure de jeu, pour exécuter un coup franc d’une magnifique frappe en pleine lucarne. La suite ne fut que tristesse, entrecoupée de deux occasions, une de chaque côté, Douicher pour les Canaris, et le fameux tir de Ferhati dévié sur la ligne par Bengorine. Puis, place nette fut laissée aux insultes et injures de la part de supporters extrêmement furieux. Ainsi sont les temps chez le champion d’Algérie en titre…
Le Soir d'Algérie


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:02, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:35

18° journée
Lundi 22 Janvier 2007 à 14H30
MCA 0-0 JSK
Alger - Stade du 5-Juillet 15 000 spectateurs.
Pelouse en mauvais état
Arbitrage de M. Djaballah , Omari, Mezroua
Les Equipes :
MCA

Abdouni - Hosni, Galoul, Coulibaly, Babouche - Largot (Badache 53'), Zmit (Chaoui 36'), Hadjadj, Badji - Sidibé, Bouguèche.
Entraîneur : Fabbro.
JSK
Chaouchi - M. Meftah, R. Meftah, Harkat, Zafour, Bengorine (Douicher 75') - Hamlaoui, Abdeslam, Wassiou (Bendebka 74') - Yacef, Dabo (Derrag 80').
Entraîneur : Aït Djoudi.
Avertissements :
MCA :
Bouguèche (7’), Hosni (22’, 61')
JSK : Yacef (39’, 83'), Abdeslam (44’), Wassiou (71’), Bengorine (73’)
Expulsions :
MCA :
Hosni (61')
JSK : Yacef (83')

Le classique menacé par les “programmeurs” d’Art s’est finalement joué. Malgré l’agitation sans conviction de la direction provisoire du MCA. La sagesse aurait prévalu. Celle-ci, la sagesse, a prévalu avant mais aussi pendant une partie de la confrontation algéroiso-kabyle. Une mi-temps durant, la première qui a consacré un football de salons. Sans véritable engagement, avec beaucoup de politesse. A chaque fois que quelqu’un parmi les 22 acteurs glissait, son vis-à-vis envoyait le cuir en dehors de la pelouse qui a finalement tenu, malgré le climat humide et le brouillard épais qui a enveloppé durant la matinée d’hier le ciel d’Alger. La prestation d’ensemble de la première mi-temps aura conforté cette impression. Un jeu débridé, parfois haché. De part et d’autre. Des occasions au compte-gouttes. Deux coups francs et deux essais dans les dix-huit yards. Chaque team a eu son lot. Dabo, à l’entrée du périmètre de Abdouni (3’) et une autre signée Bouguèche (23’). Les deux essais étaient tellement timides qu’ils n’avaient pas grande chance d’aboutir. Les deux coups francs étaient autrement plus menaçants, plus dangereux. Le premier botté des 40 mètres par le Malien Moussa Coulibaly que le portier kabyle avait du mal à détourner en corner (21’), puis celui, deux minutes plus tard, tiré par Yacef qui percutera un pied mouloudéen et sera repris d’une pichenette infructueuse de Wassiou. Dans ce non-match qui n’a pas attiré grand monde, le Mouloudia a perdu Zmit, blessé. Ce qui fait grossir l’infirmerie du club algérois (Bouacida, Belkaid). Et ce n’était pas la fin du cauchemar des Vert et Rouge. On jouait presque l’heure de jeu, alors que Bouguèche venait de gâcher une occasion nette d’ouvrir la marque, quand Hosni, qui avait déjà écopé d’un carton jaune en première période, tacle dangereusement Yacef et reçoit un second avertissement. M. Djaballah n’hésitera pas à brandir le rouge au visage du rugueux latéral droit mouloudéen. A dix contre onze, l’on voyait bien les Canaris resserrer l’étau sur leur adversaire et concurrent direct pour une place au soleil. Paradoxalement, la troupe à Aït Djoudi choisira le wait and see. Inexplicablement. Le Mouloudia ainsi diminué se fera un devoir de tenter le diable face à un ensemble kabyle timoré par son envie de jouer la calculette. La multitude d’essais, il est vrai désordonnés et sans conviction, n’allait pas inquiéter outre mesure Chaouchi et sa défense. L’expulsion injuste de Yacef, à un quart d’heure du coup de sifflet final, allait donner une autre chance aux Mouloudéens d’abattre leurs dernières cartes dans l’espoir d’arracher les points de la victoire. Rien n’y fit. Le résultat nul était, apparemment, prémédité. Le MCA n’a pas réussi à glaner la victoire qui pouvait lui offrir une ultime opportunité de rallier le peloton. La JSK, quant à elle, n’a pas profité de l’aubaine offerte en jouant presque à l’économie. Un classique qui aura déçu son public. Avant et pendant son déroulement.
Le Soir d'Algérie

Cet énième derby entre le Mouloudia d’Alger et la JS Kabylie aura été conforme à la tradition. Et pour cause, ce duel implacable aura donné lieu à une empoignade très serrée où l’engagement physique, l’intensité dans le jeu et surtout l’indécision auront dominé l’essentiel des débats. Sans atteindre le haut niveau, ce match aura certainement retenu en haleine les 20 000 spectateurs présents en cet après-midi printanier et il ne manquait certainement que les buts pour emballer l’assistance.
Dès le coup d’envoi, le MCA prend la direction des opérations, mais ce fut bien la JSK qui déclencha les hostilités par trois fois de suite, par le biais de Dabo qui s’est vu souffler in-extremis la première balle de but par Babouche (2’) avant que Meftah Rabie (4’) et Yacef (7’) ne menacent encore la cage de Abdouni. Le MCA réplique par l’omniprésent Coulibaly qui rejoint de la tête légèrement à côté un corner de Hadjadj (9’) avant que Chaouchi ne rate du poing un corner vicieux de Badji qui sema la zizanie dans le camp kabyle (15). La lancée, les Mouloudéens auraient pu ouvrir le score sur un tir-canon de Coulibaly dévié in-extremis par Chaouchi (18’), mais de son côté, la JSK aurait pu nourrir les mêmes ambitions sur deux coups francs directs de Yacef qui trouva Abdouni bien placé (21’ et 23’). Le match s’emballe au fil des minutes et Sidibé (25’) tout comme Bouguèche (29’) butèrent tous deux sur l’excellent Chaouchi.
Après le repos, l’explication entre les Mouloudéens et les Canaris gagna en intensité et en âpreté même le jeu fut un peu plus viril sans trop dépasser les limites de la correction surtout que tous les duels furent empreints d’une grande sportivité. Et avec un peu plus d’audace et surtout d’efficacité, Bouguèche aurait pu trouver le chemin des filets lorsqu’il réussit, dans la surface de vérité, un joli contrôle orienté dont l’enchaînement fut mal esquissé, puisque sa surprise de volée s’en allait échoir dans les décors (48’). Très remuant comme à ses habitudes, le même Bouguèche se signale encore par deux tentatives bien appuyées (55’ et 57’) qui auraient pu faire mouche, mais le MCA fut quelque peu freiné dans son élan après l’expulsion de Hosni, pour cumul de cartons (53’).
Dans un match très limpide dans presque toutes les disputes de balle, l’arbitre international Touati Djaballah aura malheureusement abusé de son sifflet et de ses cartons (9 jaunes et 2 rouges) et Yacef finira par payer les frais d’une telle légèreté puisqu’il regagnera, là aussi les vestiaires pour une faute peu évidante (83’). À l’issue d’une fin de partie très indécise, le MCA comme la JSK auraient pu faire basculer le match surtout si le goléador kabyle Cheikh Omar Dabo (62’ et 67’) avait fait preuve de beaucoup plus de vitesse d’exécution face à Abdouni. Finalement, M. Djaballah renvoya les deux équipes dos-à-dos car tout compte fait ni le MCA ni la JSK ne méritaient de… perdre un derby aussi disputé.
Hannachi maintient sa confiance en Aït-Djoudi
Le président de la JS Kabylie, à l’issue du match face au Mouloudia, a tenu à rassurer son entraîneur en déclarant ouvertement faire toujours confiance à Aït-Djoudi. Ce dernier, que tout le monde annonçait comme partant dans les prochains jours, vient d’avoir un soutien, et pas des moindres, puisqu’il s’agit de son président, qui s’est adressé à lui à la fin du match. “Je ne vais pas vous limoger”, lui a-t-il lancé visiblement satisfait du rendement de son équipe qui a pu arracher un point précieux face au MCA.
Aït-Djoudi : “Mon équipe aurait pu même gagner”
“On a fait un match intelligent face au Mouloudia. Mon équipe aurait pu même gagner ce match. Nous étions plus dangereux sur le terrain, et les meilleures actions sont l’œuvre de nos joueurs. Je dirai aussi qu’un point est toujours bon à prendre, surtout hors de nos bases. À présent, il faut continuer à travailler et améliorer davantage notre rendement pour la suite du parcours.”
Fabbro : “La JSK est venue chercher le match nul”
“Je pense qu’on a fait des erreurs durant les 30 premières minutes, mais par la suite, mon équipe a pu se ressaisir, même si en face il y avait une équipe qui ne cherchait que le match nul. On a fait jouer Zemit qui a perdu beaucoup de ballons, lui qui était nerveux sur le terrain. Ceci sans oublier les absents à l’image de Bouacida et Younès, qui nous ont beaucoup handicapés. Je ne parle pas d’arbitrage, mais je dirai que l’arbitre d’aujourd’hui était courageux. Cela dit, le changement de l’horaire du match n’a pas été pour arranger nos affaires, puisque les supporters pensaient tous que la rencontre allait se jouer à 18h, et ça je ne le constate qu’ici en Algérie. Jouer le soir aurait été mieux pour tout le monde car il y aurait eu incontestablement une belle partie de football.”
Liberé


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:03, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 12:53

19° journée
Jeudi Février 2007 à 14H30
JSK 3-0 USMB
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Mansouri, Benaboun, Aissani
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - R. Meftah (M. Meftah 33’), Zafour, Harkat (Barry 47’), Bengorine - Hamlaoui, Abdeslam, Wassiou - Yacef, Dabo, Oussalah (Douicher 75’).
Entraîneur : Aït Djoudi
USMB
Samadi - Benayada, Tall, Diss, Chebira - Belaoued, Harbèche, Marossi, Harkas (Chahloul 62’), Rebih (Zouani 77’) - Bensaïd.
Entraîneur : Mouassa.
Buts :
JSK :
Oussalah (15’, 69’), Dabo (90’ s.p)
Avertissements :
JSK :
M. Meftah (65’)

Rebih (38’), Marossi (56’), Diss (83’), Samadi (90’)
Le match de ce jeudi a revêtu plusieurs caractéristiques, du fait que la JSK a mis à son actif le plus gros score de la saison avec une équipe remaniée de par la volonté de Aït-Djoudi. Ensuite, les Blidéens, et contrairement à ce que l’on attendait, ont entamé les débats sans aucun complexe, affichant leur intention de faire face à un adversaire traditionnellement intraitable à domicile. Et pourtant, c’est au bout du première quart d’heure seulement que l’issue de la rencontre a commencé à se dessiner, le keeper visiteur s’inclinant sur une reprise de la tête du «revenant» Oussalah consécutivement à un corner botté par Yacef. Courageusement, les Blidéens ont tenté de revenir à la marque, mais leurs efforts s’avérèrent improductifs face à des locaux sûrs d’eux et plus homogènes dans leur jeu.
D’ailleurs, dès la reprise, les Canaris, voulant se mettre à l’abri, exercèrent un pressing sur les visiteurs qui ne firent que retarder l’échéance, puisque, à la 70e minute, c’est le même Oussalah qui prolongea de la tête un ballon transmis par Meftah Rabie sur un autre corner de Yacef. Après cette réalisation, les poulains de Mouassa, visiblement éprouvés moralement, ne purent que subir la pression exercée par les partenaires de Zafour qui, à la faveur d’un penalty transformé par Dabo en fin de match, suite à une faute de Samadi sur Yacef dans sa surface, corsèrent l’addition au terme d’un débat qui leur permet de revenir sur les talons du groupe de tête après un début de saison qui avait inquiété les fans du club, peu habitués, il est vrai, à ce genre de situation.
Le Quotidien d'Oran

Pour renouer avec la victoire qui les fuyait depuis quelques journées, les Canaris l’ont fait de manière nette et sans bavure, ne laissant que des miettes à des Blidéens trop timides pour espérer rentrer de leur déplacement à Tizi-Ouzou avec autre chose qu’une défaite dans l’escarcelle. Encore heureux pour Samadi et ses coéquipiers que les hommes de Azzedine Aït-Djoudi n’aient pas été vraiment contraints de forcer leur talent pour se payer la meilleure affaire de cette 19e journée en grignotant deux points au quatuor qui les précède au classement. Gagne-petit depuis le début de la saison, Yacef et compagnie se sont, cette fois-ci, lâchés un peu plus que de coutume mais, qu’on se le dise, sans que la qualité du jeu offert atteigne le niveau dont on les sait capables d’offrir. Quoi qu’il en soit, face à une équipe blidéenne étonnamment triste, donc, la JSK s’est réconciliée avec une bonne frange de ses supporters, ceux qui ne se soucient pas tellement de la nature des performances tant que les résultats sont au bout. Aussi bien les trois réalisations que les deux ou trois fois lors desquelles les Canaris se sont permis de longues passes à onze ne doivent pas tromper Aït Djoudi et son staff : la machine est loin d’avoir trouvé le régime qui doit être le sien. Ce JSK - USMB aura entre autres permis de démontrer combien les balles arrêtées peuvent être déterminantes pour débrider voire sceller le sort d’un match. Deux corners parfaitement joués et une présence du “renard des surfaces” de la part de Oussalah, pourtant pas le plus grand sur le terrain, par la taille s’entend, puis le coup de botte en plein milieu du but ‘’à la Neeskens ’’ pour transformer un penalty, par Cheikh Omar Dabo, et voilà la JSK qui se remet dans la ligne droite d’une course au titre relancée plus qu’elle ne l’a jamais été.
Le soir d'Algérie

Jeudi dernier les Canaris n’ont pas fait dans le détail face à l’USM Blida qu’ils ont battu par un score net et sans bavures de trois buts à zéro dans un match qui fut plaisant à suivre et qui a été géré à la perfection par les stratèges de Ait Djoudi.
Ce succès, le premier de la phase-aller, a été très bénéfique pour les Jaunes et Vert qui ont réduit l’écart à quatre point des deux coleader l’ES Sétif, auteur d’un nul à Bologhine et la JSM Bejaدa forcée au partage des points à domicile face au MC Alger. Pour revenir à la rencontre, disons que le succès des gars du Djurdjura est amplement mérité, au vu de leur domination qui a prévalu tout au long de la partie. Durant la première période, les camarades de Zafour ne se sont créés que trois occasions dont l’une a fait mouche. C’était à la 13’ de jeu sur une tête imparable de Oussalah qui laissa pantois le gardien blideen ; Les deux autres occasions sont à mettre à l’actif de Wassiou à la 9’ et Zafour à la 35’ qui a échoué de peu d’aggraver la marque sur un coup-franc qui a frôlé le poteau droit des buts adverses. Au retour des vestiaires, les hommes de Ait Djoudi sont rentrés sur la pelouse avec la même volonté et la même détermination et se sont à juste titre montrés dès la 48’ dangereux sur une tentative de Dabo avortée par Samadi.
Mais au fil des minutes, les visiteurs commençaient peu a peu à croire en leur chance en faisant l’essentiel du jeu au milieu du terrain sans pour autant inquiété l’arrière garde Kabyle. Sentant le danger, Les Jaune et Vert sont alors monté d’un cran pour aller de nouveau taquiner leur adversaire qui cédera à la 68’ sur un autre joli but signé imparablement de la tête par Oussalah.
A deux à zéro, les carottes semblaient cuites pour les Blidéens qui encaissèrent un troisième but sur penalty transformé par Dabo suite à un fauchage de Yacef par le kepper Samadi à la 90’ juste avant les trois tentatives avortées des camarades de Zouani œuvres de Belaouel 72’, Chehloul 83’et Tall à la 85’ qui ont offert un moment de plaisir à Chaouchi pas trop inquiété jusque-là de se distinguer par trois belles parades. Et c’est sur ce score de trois buts à zéro en faveur des Kabyles que M. Mansouri a sifflé la fin de la partie.

Azedine Aït Djoudi, entraîneur de la JSK
“C’est une belle victoire”

Marquer trois buts, c’est une très bonne chose pour nous. C’est une belle victoire qui survient au bon moment et qui nous fera beaucoup de bien sur le plan moral. Je suis satisfait de la production des joueurs qui ont réussi un grand match. le seul petit regret, ce sont les sorties de Meftah et de Herkat pour blessures.
Sinon tout a fonctionné à la perfection, notre équipe qui a joué six matchs en dix-sept jours. Aujourd’hui on a eu affaire à une très bonne équipe de Blida mais je pense que c’est un match qu’on a su bien gérer. Nos joueurs se sont crées beaucoup de tentatives et ont été plus volontaires et plus provocateurs tout au long de la partie. Je suis vraiment satisfait par ce beau succès qui survient à un moment difficile où je fais l’objet de tentatives de déstabilisation.
Kamel Mouassa, entraîneur de l’USM Blida
“La JSK était plus volontaire que nous”

“Je pense que nous avons eu affaire à une équipe de la JSK plus volontaire et plus entreprenante et que je ne suis pas déçu par la défaite mais par la manière dont on l’a concédé. Encaisser deux buts sur des balles arrêtées, c’est quelque chose de frustrant. Nous avons encaissé un but sur corner en première mi-temps qui nousa quelque peu paniqué mais l’équipe s’est plutôt bien remise en seconde mi-temps mais au moment où on faisait le jeu on a pris un second but de la même manière qui n’était pas fait sans porter un coup au moral de nos joueurs qui ont fait de grands efforts mais qui n’ont pas été récompensés. C’est le même scénario qui s’est produit face à l’ASMO. Nos joueurs ont besoin d’être secoués. Ils sont soumis au devoir d’un meilleur rendement. Il faut dire aussi que la programmation avec tous ces matches retards qu’on a accumulés est aussi pour quelque chose dans les contres-performances de notre équipe
Dabo, avant-centre de la JSK
«Très heureux d’avoir rouvert mon compteur»

«Aujourd’hui, je suis doublement heureux d’abord par la belle victoire de trois à zéro de mon équipe et ensuite d’avoir réussi à rouvrir mon compteur. Ca fait un bon moment que je n’ai pas marqué et je ne vous cache pas que j’ai même commencé à douter, moi qui ai pour habitude de marquer à chaque match. Ce but me fera, j’en suis sûr, beaucoup de bien pour reprendre confiance et c’est de bon augure à la veille du match-retour face à Balantas où je compte bien confirmer mon efficacité»
DDK

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:04, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 13:00

20° journée
Lundi 19 Février 2007 à 14H30
ASO 0-0 JSK
Chlef - Stade Boumezrag
Arbitrage de Haimoudi, Kerai, Hedia
Les Equipes :
ASO

Mouyet - Kechamli, Cheklam, Ziane, Tamoura - Badni (Megouas 26'), Koné (Zaouche 61'), Aïssaoui, Sidibé - Soudani (Abbou 71'), Boukhari.
Entraîneur : Amrani.
JSK
Chaouchi - M. Meftah, R. Meftah, Harkat, Zafour, Bengorine - Abdeslam, Barry (Douicher 75’), Wassiou (Bendebka 83') - Oussalah (Hemani 61’), Dabo.
Entraîneur : Aït Djoudi.
Avertissements :
ASO :
Badni (18'), Sidibé (28', 44'), Ziane (63')
JSK : Zafour (20'), Barry (56'), R. Meftah (85')
Expulsions :
ASO : Sidibé (44')

En dominant copieusement la seconde mi-temps, la JSK a raté hier une belle opportunité de revenir avec les trois points de la victoire, hier face à l’ASO Chlef.
La formation locale soutenue par un public nombreux et acquis à sa cause débute le match en trombe. Les deux premières minutes ont été largement dominées par les camarades de Ziane qui ont pris d’assaut le camp kabyle. Mais ces derniers, très bien organisés en milieu et surtout en défense, ont su gérer cette pression et réussi au fil du temps à équilibrer les débats. La première action dangereuse de la rencontre a été signée Aïssaoui, mais la présence d’esprit du gardien kabyle annihile la chaude alerte des locaux qui récidive à la 28’ par Soudani qui a vu son centre passer légèrement au-dessus de la cage de Chaouchi. Les Kabyles qui ont bien fermé les espaces avec un Harkat impérial dans l’axe de la défense et qui a retrouvé pour l’occasion la compétition après dix-huit jours d’absence, répliquent par des contres très dangereux. C’est le cas de ces deux actions réussies par Dabo et Meftah Rabie. Le premier à la 29’ qui a vu sa tête captée par le gardien Mouyet. Trois minutes plus tard, c’est le défenseur Rabie Maftah qui a failli tromper la vigilance du keeper local, n’était son manque de concentration au moment de concrétiser.
Meftah qui avait réussi à passer en revue la défense adverse a tiré hors du cadre à la grande joie des supporters chélifiens qui voyaient presque leur équipe battue sur cette dangereuse action.
Durant cette premi!ère période, l’ASO a été contrainte de jouer à dix, suite à l’expulsion de Sidibé pour cumul de cartons (45’). Une mi-temps qui s’est achevée sur un score vierge même si l’ASO rate une autre occasion d’ouvrir la marque par Boukhari qui a vu son tir sauvé in-extremis par Bengorine dans les arrêts de jeu de cette période où la JSK a joué très intelligemment face à une équipe locale qui voulait à tout prix marquer.
De retour des vestiaires, les Canaris ont complètement chamboulé leur jeu en optant carrément pour l’offensive. Voyant l’équipe locale diminuée suite à l’expulsion d’un joueur, les camarades de Oussalah prennent d’assaut la cage adverse. Cinq minutes à peine après l’entame de la seconde mi-temps, Oussalah sert Dabo qui rate lamentablement, tout comme il le fait une seconde fois sur un autre service du même Oussalah (52’). Ce joueur, véritable poison pour la défense de l’ASO, a vu l’une de ses actions sauvée in-extremis par Cheklam (55’).
Les Canaris continuent à exercer la pression sur une équipe de Chlef complètement réduite à défendre son camp tellement les assauts kabyles se suivent par alternance. Dabo qui a joué la malchance voit son puissant tir dévié en corner (59’). Une minute après, Abdeslam qui a vu le gardien Mouyet, légèrement avancé, rate son lob.
Mais l’action de la JSK la plus dangereuse de cette seconde mi-temps a été l’œuvre de Meftah qui a étrangement raté de scorer alors qu’il se trouvait face au gardien. A la 72’ Hemani voit son tir encore dévié par le gardien. La déferlante des actions kabyles n’a pas cessé mais aucune d’entre elles n’a trouvé le chemin des filets comme cette action de Hemani dans les arrêts de jeu.
En somme, la JSK, qui s’est déplacé, hier à Chlef pour au moins le point du nul, a tout simplement raté une occasion en or de revenir avec le gain du match.
DDK


Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:05, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 13:04

21 journée
Vendredi 23 Février 2007 à 14H30
PAC 1-2 JSK
Alger - Stade Omar-Hamadi
Arbitrage de Amalou, Tahir, Ibelaiden
Les Equipes :
PAC

Kermiche - Khenifsi, Ghanem, Liadé, Touah - Hamouda (Ouali 78’), Chaâbna, Tedjar (Bouaïcha 46’), Djediat - Maïdi (Benmoussa 59’), Benachour.
Entraîneur : Bouhellal.
JSK
Chaouchi - M. Meftah, Barry, Harkat, Bengorine - Douicher, Abdeslam, Wassiou - Yacef (Hemani 64'), Dabo (Athmani 90'), Oussalah (Bendebka 64').
Entraîneur : Aït Djoudi.
Buts :
PAC :
Hamouda (47')
JSK : Dabo (43', 75')
Avertissements :
PAC :
Chaâbna (16'), Liadé (72'), Ghanem (79’)
JSK : Harkat (73')

La JSK a réalisé hier la meilleure affaire de cette vingt et unième journée, en revenant avec les trois points de la victoire, de son déplacement à Alger, face au PAC. Un succès qui permet aux Canaris de remonter à la troisième place du classement.
Les Canaris débutent le match avec prudence. Les camarades de Yacef, qui retrouve pour l’occasion la compétition après trois semaines d’absence, n’ont pas beaucoup osé, préférant jouer très bien organisés en milieu. Pourtant la première nette occasion de cette première période était à leur actif lorsque Douicher manque d’ouvrir la marque à la 14’. Les locaux répliquent par l’intermédiaire de Maïdi qui a vu son tir à la 36’ capté difficilement par Chaouchi. Ce dernier a récidivé une minute plus tard en déviant en corner le tir de Benachour après que le ballonent ras le poteau. Cette chaude alerte du PAC donne des ailes aux Kabyles qui se sont montrés plus efficaces puisqu’à peine cinq minutes avant la fin de la première période, Cheikh Omar Dabo ouvre le score sur un joli centre de l’omniprésent Oussalah, le buteur malien réussi à tromper la vigilance de Kermiche de la tête un but qui permet aux kabyles de rejoindre les vestiaires avec un avantage. Un avantage qui sera malheureusement de court durée puisque les locaux n’ont pas mis beaucoup de temps pour rétablir la marque. On joue à peine deux minutes de la seconde mi-temps lorsque la Virevoltant attaquant du PAC, Hamouda a su bien profiter d’une mésentente entre le libero de la JSK Herkat et son gardien Chaouchi pour marquer le but égalisateur. L’entraîneur de la JSK qui tenait certainement à une victoire renforce son attaque avec l’entrée de Hemani et Bendebka à la place de Yacef et Oussalah. De leur côtés les Pacistes revigorés par leur réalisation ne baissent pas les bras puisque trois minutes après l’égalisation Benachour alerte le gardien Chaouchi qui sauve son équipe. A la 55’, la JSK bénéficie d’un coup-franc bien tiré par Bengorine mais le ballon passe légèrement au dessus. Le rentrant Bendebka rate à son tour une belle opportunité en voyant sa tête hors du cadre (72’). Mais comme Dabo est toujours instiable, c’est lui qui réussi à offrir le but de la victoire, son deuxième dans le match. C’était suite à une jolie combinaison entre Wassion et Hemani qui a bien servi le buteur kabyle pour s’offrir un doublé et libérer les fans kabyles présents en masse hier à Bologhine.
La JSK qui a bien retenu la leçon du dernier match à Chlef a réussi à sauvegarder son avantage jusqu’à la fin même si la dernière occasion du match était à leur actif.
DDK

Résumé du match


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 4:06, édité 4 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 13:10

22 journée
Lundi 2 Avril 2007 à 14H30
JSK 1-0 JSMB
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Belkacem, Belkheir, Deffar
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - M. Meftah, Harkat (R. Meftah 54'), Zafour, Oussalah - Hamloui, Abdeslam, Douicher, Wassiou - Yacef (Athmani 74'), Dabo (Hemani 74').
Entraîneur : Aït Djoudi.
JSMB
Bezouir - Amrane, Habri (M. Deghiche 46'), Reziouak, Deboucha, Djilani - Belatrèche, Dehouche, Lahmar - Hellal (R. Deghiche 46'), Braham-Chaouch (Benamokrane 71').
Entraîneur : Bira.
Buts :
JSK :
Dabo (38')
Expulsions :
JSMB :
Belatrèche (56')

Ce quinzième derby kabyle a été à sens unique puisque ce sont les Jaune et Vert qui ont fait l’essentiel du jeu en première mi-temps, qui s’est soldée par un but à zéro inscrit d’une tête piquée et croisée de Dabo, avant de gérer parfaitement à leur avantage la seconde période.
Les Canaris se sont imposés hier après-midi au dépens de la JSMB par la plus petite des marges mais précieuse et suffisante pour s’offrir la première loge au classement provisoirement avec un point d’avance sur l’ES Setif qui compte néanmoins un match de retard.
Ce quinzième derby kabyle a été à sens unique puisque ce sont les Jaune et Vert qui ont fait l’essentiel du jeu en première mi-temps qui s’est soldée par un but à zéro inscrit d’une tête piquée et croisée de Dabo avant de gérer parfaitement à leur avantage la seconde période.
Durant les quarante-cinq premières minutes, les stratèges de Aït Djoudi se sont créé quelques occasions par l’intermédiaire de Yacef 9’ et 36 , Wassiou 11’ , Meftah Rabie 19’ et Dabo, mais ne se sont pas montrés assez percutants . Il a fallu attendre la 38’ pour voir Dabo ouvrir la marque sur une tête piquée et croisée après un joli service de Oussalah qui mettra dans le vent deux défenseurs avant de servir sur un plateau le Malien.
Après cette réalisation, la domination des Canaris s’est accentuée et a failli même payer sur un centre-tir des 40 m du maestro du match, Wassiou, qui percuta de plein fouet la transversale. C’est d’ailleurs sur cette action magistrale du Béninois que M. Belkacem a sifflé la mi-temps.
Au retour des vestiaires, on assista au même scénario qui a prévalu en première période avec des Canaris toujours plus entreprenants et qui géraient le match à leur guise.
En effet hormis une timide action de Lahmer à la 51’ , le reste de la partie était à l’avantage des Jaune et Vert qui se sont procurés pas mal d’opportunités pour aggraver la marque .
La première occasion a été l’œuvre de Douicher, qui après avoir fait le ménage sert Dabo, mais ce dernier s’est un peu mêlé les pattes avec son camarade Yacef et rate sa reprise, c’était à la 59’ . Puis c’était au tour de Meftah d’adresser à la 68’ un bolide qui alla mourir dans le petit filet. A la 73’ Wassiou, meilleur homme sur le terrain sert Dabo, mais le tir du goleader kabyle passe légèrement à côté. Continuant leur pressing, les camarades de Zafour s’offrent la meilleure occasion de cette seconde période sur un débordement de Athmani qui sert dans les 6m Hemani lequel fut déséquilibré et perd le contrôle de la balle .
Les deux dernières tentatives du match ont été signées par Douicher et Hemani respectivement à la 78’ et 88’ et c’est sur ce score d’un but à zéro à l’avantage des Canaris que l’arbitre a mis fin aux débats entre les deux clubs de la Kabylie, débats qui se ont déroulés dans un fair-play total entre les 22 joueurs qui sont à féliciter pour leur comportement sur le terrain.

Aït Djoudi (JSK)
“On a réussi l’essentiel”

“Le plus important pour nous aujourd’hui était de remporter les trois points afin de conforter notre place au classement et surtout dépasser l’un de nos concurrents directs à savoir la JSMB.
Concernant le match, j’estime que mon équipe a pris le dessus dans l’ensemble de la rencontre même si je dois avouer que la JSMB reste un adversaire très respectable et qui mérite amplement sa position actuelle au classement. On est à la première place temporairement et c’est à nous maintenant de savoir gérer la suite du championnat”.
Abdelkrim Bira (JSMB)
“La sortie de Belatrèche nous a pénalisés”

“Je crois que mon équipe a fourni une prestation honorable face à une équipe de la JSK qui en voulait vraiment.
On a encaissé un but sur une erreur défensive et dans ce genre de match, une petite erreur se paye cash. En seconde mi-temps j’ai essayé d’apporter quelques changements en faisant entrer trois autres attaquants mais on n’a pas réussi à revenir devant un adversaire qui a su intelligemment gérer son avantage.
En plus la sortie de Belatrêche nous a grandement pénalisés sur le plan offensif.”
DDK


Résumé du match+Interviews


Dernière édition par le Mar 3 Juil - 19:43, édité 4 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 13:19

23° journée
Lundi 12 Mars 2007 à 14H30
ASMO 0-2 JSK
Oran - Stade Habib-Bouakeul
Pelouse Synthétique en bon état
Arbitrage de Khélif, Sedrati, Bougherara
Les Equipes :
ASMO

El Ghoul- Mazari (Benssedjrari 74’), Hebbaïche, Megharbi, Sirat - Senouci (Saïhi 57’), Loukili, Mohamed Rabah, Berramla, Boumechra (Aouad 61’) - Rouane.
Entraîneur : Henkouche.
JSK
Chaouchi - Barry, Zafour, Harkat, Bengorine (M. Meftah 50’) - Hamlaoui, Abdeslam, Douicher (Yacef 46’), Wassiou - Dabo (Hemani 68’), Oussalah.
Entraîneur : Aït Djoudi.
Buts :
JSK :
Dabo (60'), Hemani (85')
Avertissements :
ASMO :
Loukili (60’), Sirat (65’)
JSK : Zafour (30’), Hamlaoui (65’)
Expulsions :
ASMO :
Sirat (79’)

Avec l’incorporation de Hamza Yacef, l’attaque des Canaris commençait à s’organiser pour porter le danger dans le camp oranais, alors que la première partie du jeu était plutôt en faveur des locaux.
Le big-match tant appréhendé par les deux formations n’a pas tenu toutes ses promesses hier au stade Bouakeul d’Oran. En effet, face à des Canaris venus confirmer leur bonne santé, les gars de M’dina J’dida , tenus d’engranger les points de la victoire pour pouvoir aspirer à la survie parmi l’élite, ont eu le mérite d’inquiéter Chaouchi et ses camarades et d’asseoir une domination stérile sur les Kabyles lesquels n’ont pas brillé de mille feux. Pourtant, ni l’affluence, encore moins l’engagement de part et d’autre, n’ont manqué ce rendez vous, que le référé Khelifia a impartialement dirigé. Les occasions de scorer étaient nombreuses avec un léger avantage pour les locaux, qui ont donné véritablement du fil à retordre au gardien kabyle Fawzi Chaouchi, décidément bien inspiré. Les coéquipiers de Beramla, décidés à battre la JSK, histoire de confirmer le bon résultat ramené de Tizi Ouzou lors du match-aller, se sont heurtés à la vigilance des défenseurs, à l’image de Zafour, la troupe de Aït Djoudi, quant à elle, revigorée par sa précieuse victoire aux dépens du Paradou AC, voulait saisir cette occasion pour mieux se préparer à l’échéance africaine qui pointe le bout du nez. C’est ainsi que la première période d’observation s’est soldée par un score vierge et surtout caractérisée par une partie de pousse-ballon.
De retour de la pause-citron, avec l’incorporation de Hamza Yacef, l’attaque des Canaris commençait à s’organiser pour porter le danger dans le camp oranais alors que la première partie du jeu était plutôt en faveur des locaux. Ainsi donc, les Canaris reprennent du poil de la bête en allant carrément inquiéter les coéquipiers de Ghoul de fort belle manière. Inévitablement, une de ces actions a fini par sourire à Cheikh Omar Dabo lequel d’un tir puissant a terrassé le gardien oranais et porté ainsi le score en faveur de la JSK. Un but marqué avec talent par ce goléador racé qui a donné bien de la joie aux Canaris et énormément d’inquiétude aux locaux qui voient leur chance de survie parmi l’élite s’amenuiser sérieusement. Quelques minutes plus tard, et profitant de la baisse de vigilance des Oranais, les poulains de Aït Djoudi ont réussi à inscrire le second but, par l’intermédiare du virevoltant Hemani, assurant ainsi la victoire hors de leurs bases.
L’expérience des canaris a fini par payer et c’est ainsi que les trois points de la victoire sont revenus aux Kabyles qui leur permettront de mieux se rapprocher du peloton de tête et de mieux se préparer pour le match de la Chamlpion’s league face au club gabonais Mangasport.
Azzedine Aït Djoudi qui déclarait avant le match que la victoire était impérative pour son onze ne croyait pas si bien dire même si la crainte pour ses joueurs de mal tourner était également mise en exergue. Bravo pour les Canaris qui retrouvent la joie de jouer.
DDK


Résumé du match


Dernière édition par le Mar 3 Juil - 19:44, édité 2 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Avr - 13:29

24° journée
Jeudi 29 Mars 2007 à 14H30
JSK 1-0 CRB
Tizi Ouzou - Stade du 1er-Novembre 10 000 spectateurs.
Tartan en mauvais état
Arbitrage de Benaissa, Djezzar, Chenaoua
Les Equipes :
JSK

Chaouchi - M. Meftah, Harkat, Zafour, Oussalah - Hamlaoui, Abdeslam (Ouslati 84'), Wassiou - Yacef, Dabo (Saïbi 79'), Hemani (Douicher 56').
Entraîneur : Aït Djoudi.
CRB
Fellah - Mammeri, Laïfaoui, Ouasti, Boukedjane - Berrah, Mekehout, Benatia, Belakhdar (Kabri 77') - Roméo (Cheraïtia 58' puis Lahmar 88'), Amroune.
Entraîneur : Belayachi.
Buts :
JSK :
M. Meftah (15')
Avertissements :
JSK :
Hamlaoui (75’), Chaouchi (88’), Douicher (90’)
MCO : Ouasti (22’, 66’), Laïfaoui (66’), Amroune (72’)
Expulsions :
CRB :
Ouasti (66’)

Après pratiquement deux mois passés loin de leur “jardin”, avec le bonheur que l’on sait, sur le plan des résultats s’entend, les Canaris ont foulé, jeudi, ce qui reste comme herbe synthétique de leur “jardin”. Des retrouvailles fêtées victorieusement mais sans feu d’artifices comme le souhaitaient leurs supporters, au détriment d’une formation du CRB contre laquelle ils avaient une dent. Ce JSKCRB n’aura pas été, certes, le pire de tous les 70 rendez-vous ayant réuni les deux formations, mais en même temps, il n’est sans doute pas celui qui laissera le souvenir le plus impérissable de tous. A la décharge des acteurs de cette autre traditionnelle affiche : jouer au football sur un terrain comme celui du 1er- Novembre, par un temps tel celui qui a sévi en Kabylie ces derniers jours, n’était pas la chose la plus simple. Deux balles arrêtées, un coup franc puis un corner, de Hamza Yacef, d’une part, et quelques incursions à partir du flanc gauche notamment, d’autre part, auront constitué les hauts faits d’une première partie match qu’illuminera une tête placée dans un trou de souris par Rabie Meftah à la réception d’une balle arrêtée tendue de Yacef. Trop peu pour emballer la dizaine de milliers de courageux qui ont bravé le froid et la pluie de Tizi, jeudi, et dont certains ont dû sans doute regretter leur témérité tant la seconde partie du match fut d’une déconcertante platitude qui, en tout et pour tout, n’a été rompue qu’une seule fois sur une belle accélération de Wassiou, Saïbi passait de peu devant le second éclair dans la grisaille (84’). Une petite performance qui, toutefois, n’eut pas le don d’attrister plus que cela les fidèles du 1er-Novembre. “Q’importe la qualité du vin, pourvu qu’il y ait l’ivresse”, lâchait un supporter pour résumer le sentiment qui animait à l’issue de ce triste match les supporters des Canaris.
Le Soir d'Algérie

Résumé du match+interviews


Dernière édition par le Mar 3 Juil - 19:46, édité 1 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les statistiques de la JSK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum