La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par Admin le Mer 18 Avr - 0:18

La saison 2006/2007
Chérif ABDESLAM (28 ans) [ Milieu récupérateur ]
Né le : 01/09/1978 à Hussein Dey (Algérie)

Parcours:

2006->2007 : JS Kabylie (D1)
2002->2006 : NA Hussein Dey (D1)
1999->2002 : NA Hussein Dey (D2)
1996->1999 : IR Hussein Dey (D4)

La Sélection en chiffres:
2 sélections
0 buts
1e Sel. :08-10-2005 (Gabon 0-0 Algérie)
[Matchs en selection]
- 28/02/2006 : Algérie 0-0 Burkina Faso
- 08/10/2005 : Gabon 0-0 Algérie

Il avait signé pour 2 ans l'été dernier, donc il sera libre fin juin 2008

A vos clavier...

Admin
Admin

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 17/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://jskabylie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par espoir le Sam 21 Avr - 1:51

Abedslam était aujourd'hui au four et au moulin, il a récupéré beaucoup de ballon. Il est très précieux dans la récupération, il couvre bien zone. C'est un travailleur infatigable, chapeau
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par yacine jsk le Sam 21 Avr - 15:37

espoir a écrit:Abedslam était aujourd'hui au four et au moulin, il a récupéré beaucoup de ballon. Il est très précieux dans la récupération, il couvre bien zone. C'est un travailleur infatigable, chapeau
même si il a raté un but tout fait, mais je crois qu'il y avait faute sur lui sur cette action

yacine jsk

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par espoir le Sam 30 Juin - 15:56

Abedslam out pour le match JSK-AS.FAR
Le milieu défensif de la JSK Abedslam qui a écopé de son 2ème carton jaune lors du match face à El Ittihad, sera absent face au club marocain ce vendredi à Tizi Ouzou. Une absence importante, mais eu égard de l'effectif que contient la JSK, le staff technique (Mouassa-Saib) à tous les loisirs de trouver des solutions de rechange.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par espoir le Sam 19 Jan - 23:03


Abdeslem : L’homme d'influence
Celui qui était le patron des Sang et Or est en train de connaître la même réussite mais surtout d'avoir la même influence sur le jeu kabyle. Abdeslam, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est considéré actuellement comme un pilier dans le système Saïb.
Zoom sur le parcours de cet élément connu pour son abattage et sa fougue exemplaires sur le terrain. Extrêmement mobile sur toute la largeur du terrain, remarquable dans le harcèlement défensif et bon dans la relance, ce sont les trois premières qualités de l'ancien Nahdiste. Le quatrième atout, c'est sa capacité de diriger ses partenaires pendant les 90 minutes sur le terrain et dans les vestiaires. Vous l'avez deviné, il s'agit de son nouveau rôle de capitaine qu'il accomplit avec brio. Certes, il n'est pas sûr qu'il garde le brassard avec le retour de Zafour, mais il faut le souligner, Abdeslam a montré de bonnes dispositions dans sa nouvelle tâche qu'il remplissait déjà à merveille au NAHD.
Vice-capitaine au NAHD
Membre de la génération d'or et dont les noms resteront à jamais gravés dans les mémoires des inconditionnels des Jaune et Rouge, Chérif, en compagnie de ses copains de toujours, Yacef, Laïfaoui, Alliche et autres Bendebka, ont fait du NAHD une équipe respectable à l'échelle nationale. C'est aussi au Nasria qu'il s'est construit une solide réputation, que ce soit sur le terrain ou en dehors. «Je n'oublierai jamais mes sept saisons à Hussein Dey et sûrement pas mes débuts avec l'IRHD, mais c'est chez les Sang et Or que j'ai porté pour la première fois le brassard, en l'absence de Alliche. J'étais également le vice-capitaine d'équipe», commente-il son passage au NAHD.
«J'aurais pu rejoindre la JSK en 1999»
Ce que les amoureux des Jaune et Vert ne savent peut-être pas c'est qu'ils auraient pu voir l'ancien porteur d'eau du Nasria sous le maillot de leur équipe favorite en 1999. «Vous savez pourquoi j'ai choisi la JSK ? Eh bien, c'est pour deux raisons. Primo parce que Hannachi me voulait dans sa formation depuis que j'étais junior, cela montre tout l'intérêt qu'il me portait. D'ailleurs, j'aurais signé en 1999, si j'avais eu mon destin entre les mains. Secundo parce que mon ami Hamza était déjà à la JSK, c'est d'ailleurs par son biais que le contact a été rétabli.»
«Voilà pourquoi c'était difficile au début»
Le succès ne se construit pas en un jour, c'est évident. Les débuts de Abdeslam avec les Canaris n'étaient pas aussi fracassants, il avait trouvé des difficultés à se procurer une place de titulaire indiscutable au milieu d'une armada de récupérateurs, tels que Daoud, Boudjakdji, Hamlaoui… Mais une chose que beaucoup ignorent, c'est que Abdeslam est arrivé à la ville des Genêts dans des circonstances un peu spéciales. «Lorsque j'ai signé à la JSK, je n'avais pas le droit de disputer la Ligue des champions d'Afrique, car j'avais pris part à la coupe de la CAF avec le NAHD. Quand le championnat a commencé, je n'étais pas aussi compétitif, voilà pourquoi j'ai trouvé du mal à m'imposer au début.» Cependant, l'enfant de Bensiam n'a pas tardé à faire son trou et devenir un élément clé, d'abord sur l'échiquier d'Aït Djoudi, ensuite sous les ordres de Saïb.
«Les insultes me motivent»
Qu'est-ce qui fait de Abdeslam un joueur hors pair ?
Ceux qu'il le connaissent vous diront sans hésitation sa hargne et son caractère. Il faut dire qu'en sus de ses qualités techniques, Abdeslam s'est souvent distingué par son abattage et sa fougue. Au marquage, c'est un véritable poison pour son vis-à-vis. Cela va de soi, lorsque l'adversaire possède un élément vraiment dangereux, la mission de marquage lui sera confiée. Il assurait déjà cette tâche guère facile au NAHD et ne se fait pas prier pour en faire de même avec les Jaune et Vert. Parfois c'est lui-même qui demande ce rôle, comme cela fut le cas face à l'USMA lundi dernier. «Saïb nous a dit qu'il faut neutraliser la force de frappe usmiste, Ammour en l'occurrence, mais il a laissé le choix à Dehouche ou à moi pour le surveiller. J'ai alors demandé à le marquer», confie le numéro 8 des Canaris.
A l'extérieur, cette mission de surveillance est plus délicate, car non seulement son adversaire direct a une tâche plus offensive, mais aussi parce que Abdeslam attire souvent par son jeu viril et ses interventions musclées mais intelligentes les foudres du public. A ce sujet, il avoue : «Croyez-moi, les insultes de la galerie adverse me donnent davantage d'énergie, ça me stimule pour me surpasser.» Pour rappel, Abdeslam a connu un sale après-midi au 20-Août, à Bologhine, Béjaïa et dans d'autres stades de l'Algérie. Hormis face à l'USMA à l'aller, à chaque fois il se montre imperturbable. Globalement, Abdeslam est devenu une pièce maîtresse dans le onze kabyle. Un joueur sur lequel on compte énormément du côté de Tizi.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La saison de chérif ABEDSLAM [8]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum