Echos de la JSK

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 18 Juil - 16:52

Guendouz accuse la JSK de trahison
L’entraîneur national des espoirs ne décolère pas à l’encontre des responsables de la JSK. Il les accuse de lui avoir fait un sale coup en le privant des services de Harkat le jour du match face à la Zambie.
Tout d’abord, comment expliquez-vous la désillusion de l’EN espoirs dans ces Jeux africains ?
Pour moi, il n’y a pas de solution miracle. Avec le niveau actuel de notre championnat, il ne fallait pas espérer grand-chose de cette équipe, qui plus est n’a pratiquement pas fait de préparation pour ces Jeux africains, contrairement à nos adversaires. Cela dit, je n’ai aucun reproche à faire à mes joueurs auxquels je rends un vibrant hommage. Ils ont fait ce qu’ils pouvaient. Vous avez vu comment notre équipe a dominé largement la Zambie, en menant longtemps au score. Malheureusement, il y a eu un petit relâchement de notre part au moment où il ne fallait pas et on a laissé filer la qualification à la toute dernière seconde.
Votre groupe a connu quelques perturbations durant ce tournoi. Est-ce l’une des causes de cet échec ?
Vu la manière avec laquelle notre équipe nationale a joué durant ces jeux, c’est déjà un exploit. Je ne veux pas chercher de faux-fuyants, mais je déplore avec force les agissements des responsables de la JSK durant ce tournoi. Ils ne cessaient de rôder autour de l’hôtel en plein regroupement, allant jusqu'à déconcentrer les joueurs. C’est un manque de civisme de leur part, mais ce qu’a fait Moussa Saïb est encore plus indigne.
Pouvez-vous être plus explicite ?
Je veux que l’opinion sportive soit informée du sale coup qu’a fait ce monsieur à son pays. Il est venu me voir samedi pour me demander de libérer Harkat pour un jour seulement afin qu’il s’entraîne avec son club. Il a engagé sa parole d’homme de me rendre le joueur le jour du match contre la Zambie. Au début, j’ai hésité, mais je me suis dit que ça pouvait calmer un peu le jeu, après tout ce qu’on a vécu avec les gens de la JSK à propos de cette histoire. J’ai décidé alors de lui faire cette faveur.
Finalement, Harkat n’a pas réintégré le groupe…
Saïb a utilisé un moyen machiavélique. Il a tout manigancé avec Hannachi et Benhamlat pour que Harkat ne revienne pas. Le jour du match, ils ont fermé tous les trois leurs téléphones portables pour que je n’arrive pas à les joindre. Résultat : Kheddis s’est blessé et Harkat dont on avait besoin n’était pas là. Saïb a manqué à sa parole, il a trahi l’Algérie. Et dire qu’il a été un jour le capitaine de l’équipe nationale grâce à laquelle il a pu se faire un nom dans le monde du football. C’est ingrat de sa part. Ce n’est pas un homme. Aujourd’hui, il doit avoir honte de lui pour sa trahison envers le pays qui l’a rendu célèbre.
La JSK a brandi l’argument de l’intérêt national…
De quel intérêt national on parle lorsque les matches s’achètent et se vendent ? Saïb veut parler d’intérêt national alors qu’en réalité son seul intérêt c’est le poste qu’il occupe à la JSK. Sinon rien ne l’intéresse, y compris la JSK.
Que comptez-vous faire ?
Bien entendu, je compte rédiger un rapport bien détaillé sur tout ce qui s’est passé durant ce tournoi pour le remettre à qui de droit. Il est temps que ces pratiques ignobles soient bannies de notre football.

Il s’est effondré en larmes
Mahmoud Guendouz en avait tellement gros sur le cœur au point où il a éclaté en sanglots lorsqu’il a évoqué le mauvais tour que lui a joué Moussa Saïb avant qu’il ne soit consolé par le président de la FAF, Hamid Haddadj.
Il n’a pas ménagé Tasfaout
Le sélectionneur national des espoirs n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur son ex-adjoint, Abdelhafid Tasfaout, qui a fui ses responsabilités, selon lui. «Tasfaout a tourné le dos à l’équipe nationale. Il a été lâche», ne cessait de répéter Guendouz.
Haddadj : «Le BF réagira»
Approché par nos soins pour connaître la position de son instance au sujet de la nouvelle affaire Harkat, le président de la FAF, Hamid Haddadj nous a informé que ce dossier sera traité avec fermeté lors de la prochaine réunion du bureau fédéral. «On attend d’abord un rapport détaillé de l’entraîneur pour tout ce qui s’est passé au sujet de cette affaire. Le dossier sera ensuite examiné dans la prochaine réunion du bureau fédéral qui prendra les décisions qui s’imposent avec fermeté.»
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Ven 20 Juil - 3:17

HANNACHI MALMENE GUENDOUZ: "C'EST UN NATIONALISTE INCOMPETENT"
Le président Mohand-Cherif Hannachi n’a pas mis beaucoup de temps à réagir aux accusations du sélectionneur national des Espoirs, Mahmoud Guendouz qui l’a tenu pour responsable de l’élimination des Verts face à la Zambie lors des Jeux africains. Le président kabyle a organisé, mardi, une conférence de presse à l’aéroport international, peu avant le départ du groupe pour Sousse. Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’y est pas allé de main morte, traitant carrément Guendouz de paranoïaque et d’incompétent. Écoutons-le...
Le sélectionneur national des Espoirs, M. Mahmoud Guendouz, a été particulièrement critique à votre égard ; il vous tient pour responsable de l’élimination de l’EN face à la Zambie. Comment réagissez-vous à ses propos ?
Je reste perplexe devant de tels propos. Moi, je dirais une chose, M. Guendouz est un nationaliste, c’est une noble qualité, dommage qu’il soit incompétent. Je pense qu’au lieu d’endosser la responsabilité de cet échec à X ou Y, il devrait aller chercher les vraies raisons ailleurs. Je le trouve mal placé pour venir nous parler de nationalisme. Nous avons cédé quatre joueurs à la sélection, ce qu’aucun club en Algérie n’a fait. Dites-moi pourquoi il a toujours arrêté au bout de quelques semaines dans tous les clubs où il est passé ? S’il était professionnel et nationaliste comme il le prétend, il n’aurait pas exigé de la fédération un contrat de trois mois seulement, dans un domaine où on est censé travailler à long terme. Et puis, que me reproche t-il exactement ?
D’avoir, selon ses propres dires, perturbé le groupe avec vos va-et-vient à l’hôtel Dar Diaf (lieu de regroupement des Verts, ndlr) et d’avoir négocié avec Bouguèche et Aoudia la veille d’un match important comme celui face à la Zambie ...
Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’y suis allé que deux fois. La première, il y a quelques jours pour rendre visite à mes propres joueurs. Je fais toujours cela, ce n’est pas une nouveauté à la JSK. La seconde, j’ai répondu à l’invitation du directeur de cet établissement qui fêtait la cérémonie de mariage de sa fille. J’y suis allé dîner. Est-ce un crime ? Est-il paranoïaque à ce point pour interpréter une visite de courtoisie à une quelconque tentative de déstabilisation ?
Et en ce qui concerne les négociations avec Bouguèche et Aoudia ?
Là aussi, ce n’était que des mensonges. Je crois que ces joueurs ont des managers avec qui la JSK peut négocier. Là aussi, c’est du n’importe quoi. Franchement, je ne trouve pas les mots pour qualifier cette attitude. C’est mesquin, c’est tout ce que je peux dire.
Ne pensez-vous pas qu’il aurait été plus sage de se mettre dès le départ autour d’une table pour essayer de trouver un accord, ça aurait éviter aux deux parties d’en arriver là ?
Je suis entièrement d’accord ! Dès le départ, je l’ai invité à discuter en tant que personnes responsables. J’ai même dit que j’étais prêt à céder Khedis. Cela fait longtemps qu’il était avec la sélection, on ne pouvait pas la priver de ses services. On était prêts à céder aussi Berrefane. Je pense que c’est la moindre des choses de libérer un ou deux joueurs. Nous aussi nous représentons l’Algérie et je ne vois pas comment on aurait abordé un aussi important match avec seulement trois défenseurs dans notre effectif. Il s’est entêté en refusant tout compromis. Il a même refusé de nous céder Herkat, alors qu’il n’avait jamais compté le faire jouer. On voulait nous saboter. La Fédération n’est bien sûr pas exempte de tout reproche. Elle a prémédité tout cela.
Justement, quelle a été la position du président de la Fédération dans toute cette affaire ?
Je l’ignore. Je suis particulièrement déçu par le président de la Fédération qui a adopté une attitude de spectateur dans cette histoire. Il est le premier responsable du football national, il aurait pu essayer de jouer les intermédiaires et nous aider à trouver un accord. Au contraire, il a fait la sourde oreille. C’est bien dommage. Enfin, moi je suis convaincu qu’on voulait nous casser.
Comment cela ?
Tout simplement par cette façon de faire. Pourquoi n’a-t-on pas pensé convoquer des joueurs du MCA et de l’USMA qui sont pourtant plus frais. Guendouz dit qu’il défend les couleurs nationales, qu’il va remporter la médaille d’or, quitte à ce que nous nous déplacions à Sousse avec un effectif amoindri. Si on perd là- bas, c’est Hannachi qu’on tiendra pour responsable, c’est Hannachi qu’on insultera. Enfin, c’est Hannachi qui devra faire face à la grogne des supporters. Franchement, c’en est trop ! Quand j’entends Guendouz dire qu’il va révolutionner le football algérien et remporter la médaille d’or, j’ai envie de rire. N’est-ce pas lui qui disait il y a peu de temps que le championnat national est bidon et que les joueurs algériens ne valent rien. Les articles de presse sont là pour l’attester. Apparemment, les joueurs locaux sont devenus tout bonnement bons au point d’aider Guendouz à révolutionner notre footabll. Du n’importe quoi.
Le buteur du 19/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Jeu 26 Juil - 1:36

JSK
Hemani négocie avec le CRB

L’attaquant de la JS Kabylie, Nassim Himani, est en contacts avancés avec le club du CRB. C’est ce que nous a révélé une source proche du Chabab qui ajoutera que Hemani s’est même entretenu avec le président Khalem sur le sujet. N’ayant pas apprécié d’être relégué au statut de remplaçant, notamment sa mise sur le banc des remplaçants face à l’ES Sahel, Hemani, comme son camarade Meftah Rahim, est sorti de sa réserve et a commencé les négociations avec plusieurs clubs de la première division. Il faut noter que Hemani, libre de tout engagement, n’a pas encore renouvelé au sein de la JSK, lui qui négocie au même moment avec son ancien club l’OMR.
Liberté du 26/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 21:54

Rahim Meftah à l’USMA pour 500 millions

Cette fois-ci, c’est officiel, il n’y aura pas d’échange entre Rahim Meftah et Sofiane Hanister. Le président Saïd Allik ne voulait pas aller contre la volonté de son joueur qui a insisté pour jouer au MCO. Mais cela n’a pas empêché les deux parties de trouver un terrain d’entente concernant le transfert de Meftah. Ce dernier jouera bel et bien à l’USMA. Hannachi et Allik sont parvenus lundi soir à un accord. Selon des indiscrétions, sa lettre de libération a coûté à la trésorerie de l’USMA 500 millions de centimes. Une somme que le président usmite a, a priori, consenti à payer. A en croire une source proche de la direction kabyle, la JSK bénéficiera de la moitié du montant, soit 250 millions, alors que l’autre moitié reviendra au joueur. Les dirigeants de la JSK et leurs homologues de l’USMA devraient se rencontrer aujourd’hui dans la perspective de concrétiser, alors que Allik et Meftah se sont donné rendez-vous pour ce soir afin de finaliser. Pour le moment, on ignore la durée du contrat qui liera le désormais ex-défenseur de la JSK à l’USMA. Il paraît que Allik compte lui proposer un engagement de deux saisons.
Le Buteur

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mar 7 Aoû - 20:56


mouassa - Hannachi : la grande explication
Les joueurs ont repris les entraînements

Abattu par l'humiliante défaite concédée face à l'Etoile du Sahel, Kamel Mouassa a pris deux jours de repos, ce qui a ouvert la voie à toutes les spéculations concernant son avenir avec les Jaune et Vert.
Hier, tout le monde a cru que l'enfant de Guelma avait abandonné la JSK étant donné qu'il ne s'était pas présenté à l'heure à la séance d'entraînement programmée à Bouchaoui. Il a mis en effet 45 minutes de retard avant de rejoindre le groupe. Dès son arrivée, il a eu une discussion avec l'entraîneur des gardiens, Lyès Izri, avant de s'expliquer avec le président Moh-Cherif Hannachi. Interrogé sur tout ce qui se dit sur lui, Mouassa nous a confié qu'il n'a jamais songé à partir, néanmoins il a tenu à préciser qu'il y a des comportements qui doivent changer. Il a dit tout ce qu'il a sur le cœur à son employeur avant de le rassurer en lui déclarant qu'il ne craint pas la pression et qu'il a été toujours un fonceur. Ainsi, tout est rentré dans l'ordre et même Hannachi a été soulagé de voir son entraîneur revenir à de meilleurs sentiments. Il reconnaît que le fait qu'il n'ait pas parlé dans la presse a ouvert la voie à toutes les spéculations, mais il précise qu'il n'a jamais songé à claquer la porte. Il a tenu néanmoins à nous dire qu'il a tiré certaines choses au clair avec son président. En effet, les cas d'indiscipline qu'il a enregistrés depuis qu'il est revenu à la JSK l'ont fortement perturbé et il ne veut plus que des écarts disciplinaires se reproduisent. Il y a lieu de souligner le cas du gardien Fawzi Chaouchi qui a boudé l'équipe pendant près d'une semaine avant de réapparaître sans fournir la moindre explication. Aussi, le cas des joueurs qui faisaient la tête à chaque fois que le staff technique les mettait sur le banc de touche. Certains d'entre eux ne cachaient même pas leur colère lorsqu'ils ont su qu'ils ne joueront pas ou qu'ils ne vont pas jouer. Cela a déplu énormément à Mouassa, mais comme il avait des rendez-vous importants à préparer, il ne voulait pas jeter de l'huile sur le feu et c'est pour cela qu'il n'a pris aucune décision disciplinaire à l'égard des réfractaires. Mais il a confié à certains de ses proches que la JSK de 2007 a beaucoup changé par rapport à celle de 2001. Il a évoqué d'autres choses liées à la gestion de l'équipe.
Panique à Bouchaoui
Les Canaris ont programmé hier, en fin d'après-midi, une séance d'entraînement à la forêt Bouchaoui. Tout ce qu'il y a de plus normal pour une reprise initiée par le staff technique. Seulement, l'entraîneur Kamel Mouassa n'était pas au rendez-vous à 17 heures. Ce n'est que 45 minutes plus tard qu'il a fait son apparition sur les lieux du travail. Saïb, le co-entraîneur, et Benhamlat le manager, n'ont pas attendu sa venue pour commencer la séance. Le président Hannachi était, lui aussi, sur les lieux et ne comprenait pas ce qui se passait. On s'est inquiété pour Kamel Moussa, car il était surtout injoignable au téléphone. En effet, les dirigeants et les joueurs kabyles étaient inquiets bien avant d'arriver à la forêt, car le rendez-vous avec Mouassa était donné à l'hôtel Dar Diaf de Bouchaoui où les joueurs étaient en regroupement, alors que Mouassa se trouvait à Zéralda. Il devait arriver à l'hôtel un peu plus tôt, comme d'habitude pour accompagner et être dans les temps pour le début de la séance avec ses poulains. Ce ne fut pas le cas, la spéculation a vite éclaté sur son sort et certains ont vite avancé la possibilité d'une démission…
Mouassa : «Je n'ai jamais eu l'intention de partir»
Vous êtes arrivé en retard, on a pensé que vous aviez jeté l'éponge…
Je ne quitterai pas la JSK. Je n'ai jamais eu l'intention de partir. Je ne peux pas laisser tomber le club en ces moments difficiles qu'il traverse. C'est quand la situation est délicate que je suis le plus motivé. Je suis un homme des chocs et des défis, mais il y a des comportements que je ne pourrai accepter.
De quoi s'agit-il ?
Je vais avoir une discussion avec le président et on va tout mettre à plat. Tout le monde me connait. Je ne suis pas l'entraîneur qui abandonne un club sans raisons objectives.
Franchement, est-il question dans votre esprit d'un éventuel départ ?
Non, mais il y a du flou qu'il faut éclaircir. Je suis à la JSK pour réussir. Pour cela, il faut que je sois dans les meilleures conditions.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 8 Aoû - 2:07


Il a rencontré Hannachi avant-hier à Alger
Mouassa veut assainir le climat

La dernière sortie de l’entraîneur de la JSK, Kamel Mouassa, qui avait raté le début des entraînements de son équipe, lundi dernier à Alger, avait suscité moult interrogations pas seulement chez les supporters, mais également chez les joueurs et le staff dirigeant.
En agissant de la sorte et en observant un silence total depuis la défaite de son équipe, lui qui est connu pour être un homme de communication avec les médias et qui n’a jamais refusé de s’exprimer quel que soit le résultat de son équipe, le coach kabyle avait certainement une grosse colère sur le cœur et au lieu de vider son sac, il avait préféré se taire au risque d’envenimer les choses déjà très corsées après la débâcle de son équipe à domicile.
Venu à la JSK en catastrophe, Kamel Mouassa ne cessait de répéter que sa mission principale est de parer au plus urgent, c’est-à-dire préparer l’équipe pour les cinq matchs restant de la Ligue des champions. Après avoir réussi à offrir une nette victoire face au FAR et alors que tout le monde voyait déjà la JSK en demi-finale, Mouassa en homme averti ne cessait de dire que le challenge n’est pas encore réussi et qu’il faudra beaucoup de sacrifices pour l’atteindre. "Il faut que les joueurs travaillent davantage aux entraînements car pour rattraper les grosses cylindrés de ce groupe, il faut travailler plus". Un message apparemment tombé dans l’oreille d’un sourd, car certains joueurs relayés par quelques proches du club ne cessaient de crier à gauche et à droite que le volume de travail aux entraînements est trop lourd et qu’il ne peuvent résister à autant de charge. A cela venait s’ajouter les coups de gueule des autres qui, se voyant relégués sur le banc, ne se sont pas fait prier pour dire ouvertement que leur place est dans le onze titulaire. Des agissements qui ont fait que l’entraîneur se sentait au milieu d’un groupe qui lui échappait alors que lorsqu’il avait pris en main l’équipe en 1999, il avait instauré une discipline à laquelle tout le monde adhérait et ceux qui se sentaient vexés n’avaient qu’ à prendre la porte. On se souvient très bien du cas de Alliche, un joueur qui n’est plus à présenter mais comme il avait enfreint à la discipline du groupe, Mouassa n’avait pas hésité à l’écarter sans que personne ne trouvait à redire. Il y avait aussi l’épisode du match contre le MOC où tout le monde avait assisté à la scène en direct à la télé lorsque Mouassa n’avait pas hésité à gifler le joueur Belkaid , coupable à ses yeux de contester une décision de l’arbitre. Ce ne sont là que quelques exemples de la méthode de cet entraîneur qui, aujourd’hui, se retrouve obligé de cautionner des écarts de conduite au vu et au su de tout le monde sans pouvoir faire quoi que ce soit.
En demandant de voir Hannachi en tête-à-tête lundi soir à Alger, Mouassa qui a démenti l’information de son départ a toutefois voulu mettre les choses au clair avec le premier responsable du club. Il veut avoir carte blanche dans la gestion du groupe et il compte bien bouleverser les choses lui qui peut se consacrer désormais à la préparation de son équipe pour le championnat après avoir été "soulagé" de la mission en urgence de la Ligue des champions.
DDK du 08/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 8 Aoû - 14:01



Hannachi réunit le staff technique et les joueurs
Avant le début de la séance d’entraînement effectuée hier à la forêt Bouchaoui, le président Moh-Chérif Hannachi s’est réuni avec l’ensemble de ses joueurs ainsi que son staff technique. Il a mis à profit cette réunion qui a duré plus d’une demi-heure pour leur parler des derniers événements qui ont secoué la maison kabyle après la défaite inattendue concédée face à l’Etoile.
Il leur a clairement indiqué que c’est normal que l’échec de vendredi dernier provoque le mécontentement du public.
«Dans tous les grands clubs du monde, ça se passe toujours comme ça. Il faut savoir faire face à la pression, d’autant que vous êtes des professionnels. Cette défaite nous a fait tous mal, mais il faut désormais se remettre au travail afin de tenter de se ressaisir le plus vite possible» leur a-t-il lancé avant de poursuivre : «Il faut être solidaires car la saison est encore longue et pour qu’on atteigne nos objectifs, il faudra beaucoup de sacrifices.» Soucieux d’offrir les meilleures conditions possibles à son équipe, Hannachi ne s’est pas arrêté dans son intervention à la pression seulement, mais il a évoqué également la discipline.
Il a fait savoir, en effet, aux joueurs qu’à l’avenir il ne tolérera aucun écart disciplinaire ni le moindre retard de qui que ce soit. Il est utile de rappeler que lors de sa rencontre avec Kamel Mouassa, lundi soir, Hannachi a été saisi par son entraîneur sur les cas de discipline qu’il a relevés depuis qu’il a rejoint la formation de Djurdjura. Le premier responsable du club a été attentif aux remarques de son coach, puisqu’il a mis en garde ses poulains contre tout retard et il a insisté également sur la discipline, car il sait parfaitement que sans cela l’équipe ne pourra pas faire grand-chose cette saison. Mais à la fin il leur a demandé de fournir le maximum d’efforts en leur disant que le fait de porter le maillot Jaune et Vert exige des sacrifices, vu que la JSK représente toute la Kabylie.
Ainsi, 4 jours après la défaite concédée face à l’Etoile, l’équipe retrouve une certaines stabilité et les joueurs se sont remis au travail pour avoir un sursaut d’orgueil face au représentant libyen, car il faut reconnaître que les Jaune et Vert ont encore un brin d’espoir pour décrocher le billet qualificatif pour les ½ finales pour peu qu’ils gagnent leurs deux prochains matches et que leur prochain adversaire ne s’impose pas face à l’Etoile pour le compte de la dernière journée de la Champion's League.
Mouassa veut réinstaurer la discipline
Après deux jours de repos, la formation du Djurdjura a repris le chemin des entraînements, lundi soir, à la forêt Bouchaoui.
Ce choix de reprendre les préparatifs de la nouvelle saison dans la capitale est dicté par les événements survenus à la fin du match de vendredi dernier, au stade du 1er- Novembre et dans ses alentours où de violents affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des supporters de la JSK, mécontents de la défaite de leur équipe face aux Tunisiens. C’est pour cela que le staff dirigeant du club de la ville des Genêts a voulu éloigner les joueurs de la pression.
Le travail psychologique : un facteur important
C’est ainsi que les deux séances effectuées à Bouchaoui ont été consacrées précisément à l’aspect physique, mais aussi psychologique, car si le coach Mouassa n’a pas parlé à ses joueurs lundi soir, puisqu’il est arrivé en retard à la séance d’entraînement à cause des embouteillages que connaît la capitale, mardi matin, il a réuni tous ses joueurs et leur a parlé durant vingt minutes pour essayer de les remobiliser et prendre par la même occasion la température du groupe après la déception de vendredi passé.
Le coach kabyle a insisté sur la motivation, car, selon lui, une défaite comme celle de vendredi passé peut porter un coup au moral des camarades de Zafour et il ne faut surtout pas tomber dans les erreurs de la saison passée.
La discipline, rien que la discipline
Mouassa semble déçu par les agissements de certains de ses joueurs. Il veut changer les mauvaises habitudes du groupe, car dès son retour dans la maison kabyle, il a constaté des cas d’indiscipline, comme l’absence de certains joueurs aux entraînements, les déclarations à la presse sur le fait de jouer ou pas en titulaire...
Tout cela a déstabilisé le groupe et a même créé des tensions entre les Canaris. Ajouter à cela les éléments qui se considèrent titulaires indiscutables et qui contestent leur mise sur le banc, malgré le niveau bas qu’ils affichent, ou ceux qui boudent les entraînements pour demander des augmentations de salaire, ou même des logements…
C’est pour cela que le coach kabyle a décidé de faire de la discipline son cheval de bataille, car pour lui, c’est l’entraîneur qui doit gérer son groupe, pas le contraire. C’est lui qui ordonne à un joueur de tirer ou non un penalty (Ndlr – Chaouchi a choisi de son propre gré de tirer le penalty face à l’ESS). En tout, la situation que vit le club phare de la Kabylie actuellement impose des changements radicaux dans beaucoup de domaines, dont la mentalité des joueurs, car dans le football moderne, il n’y a pas que le travail tactique et technique, d’autres facteurs sont tout autant nécessaires au bon fonctionnement d’un club comme la JSK.
Altercation entre Chaouchi et un supporter
La séance de lundi soir qui s’est déroulée à Bouchaoui a été marquée par une altercation verbale qui a failli dégénérer entre le gardien Chaouchi et un supporter présent sur place. Ce dernier, un quinquagénaire qui faisait du footing, a lancé le nom de Gaouaoui, ce qui n’a pas été du goût de l’enfant de Bordj Menaiel qui a rétorqué en l’insultant. Cela a provoqué une altercation suivie d’insultes. Les deux hommes ont failli en arriver aux mains, n’était l’intervention de quelques sages présents sur les lieux.
Beaucoup d’absents à la reprise
Kheddis, Zafour, Athmani et Hemani étaient absents à la séance d’entraînement de lundi soir. Le premier cité était blessé, il s’est présenté en tenue civile. Quant à Zafour, il a été autorisé pour régler des affaires personnelles. En revanche, Athmani et Hemani étaient absents sans aviser la direction de leur club employeur.
Mardi, Athmani et Hemani prolongent leur absence
La séance d’hier matin a connu le retour du quatuor Zafour-Meftah-Benzgone-Douicher qui s’est entraîné le plus normalement du monde. Hemani et Athmani, en revanche, se sont illustrés par leur absence le deuxième jour consécutif. Athmani était, selon nos sources, parti chez lui à Annaba en voiture, ce qui n’a pas été du goût de son entraîneur Mouassa.
Bendebka veut rencontrer le président
Selon une source proche du club kabyle, Bendebka, le milieu de terrain de la JSK, aurait demandé à rencontrer son président Hannachi pour parler de son avenir. En effet, le joueur aurait eu vent du désir de la direction de se séparer de lui, et il craint que sa libération ne se fasse en retard par rapport à la date limite des transferts. Bendebka estime qu’il doit être avisé tôt d’une quelconque décision liée à son avenir pour trouver un club où il pourra monnayer son talent au cas où il serait libéré. Une chose est sûre, Bendebka veut rester à la JSK et trouver la stabilité qu’il a perdue depuis un bon moment.
compétition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 8 Aoû - 23:54

Après deux jours d’entraînement à Alger
Les Canaris retrouvent Tizi

Les Canaris qui ont effectué la reprise des entraînements lundi après-midi à Bouchaoui et qui se sont exercés au même endroit mardi en matinée, ont retrouvé hier matin le stade de Tizi Ouzou où ils poursuivront leur préparation en prévision du prochain match face à El Ittihad de Tripoli et du championnat national.
Cette séance qui été conduite par Kamel Mouassa et à laquelle manquait à l’appel plusieurs joueurs s’est déroulée dans un climat plutôt serein. L’effectif présent semblait très concentré sur le travail et le moral du groupe ne paraissait pas très affecté par la dernière déconvenue de vendredi dernier face aux Sousseins de l’étoile du Sahel.
Hemani partant ?
L’attaquant de la JSK, Nabil Hemani qui n’avait pour rappel pas encore rempilé avec les canaris et qui était aligné vendredi dernier face à l’Etoile n’est pas réapparu depuis. En effet contrairement au reste de ses camarades, le joueur ne s’est pas manifesté lors des entraînements depuis la reprise de lundi, ce qui laisse libre court à toutes les spéculations. Selon certaines indiscrétions, Hemani serait sur le point d’opter pour un autre club.
Tour de piste pour Khedis
Le jeune libero de la JSK Sid-Ahmed Khedis qui n’avait pas, pour rappel, pris part à la double confrontation face aux Tunisiens de l’Etoile du Sahel en raison d’une blessure à la cheville a repris hier les entraînements en solo. Le joueur qui s’est contenté de quelques tours de piste aura encore à effectuer le même exercice pendant encore quelques jours avant de réintégrer le reste du groupe.
Demba et Athmani ménagés
Le défenseur malien de la JSK Barry Demba et l’attaquant Boubekeur Athmani ne se sont pas exercés hier avec le reste du groupe. Renseignement pris auprès du staff technique, les deux joueurs ont été ménagés en raison de petits bobos de santé. Les deux joueurs devraient reprendre aujourd’hui le travail avec le reste de leurs camarades.
Bengorine absent
Le latéral gauche kabyle, Sofiane Bengorine qui s’est exercé avec le groupe mardi était absent lors de la séance d’hier effectué au stade de Tizi Ouzou. Interrogé le staff technique a dit ignorer les raisons de l’absence du joueur.
Wassiou opéré avant-hier avec succès
Le Béninois qui avait contracté une blessure au bras lors du match de vendredi dernier face à l’Etoile du Sahel a subi avant-hier une intervention chirurgicale au niveau du bras à la clinique Saada d’Alger.
Le milieu de terrain kabyle qui est sorti le même jour, sera tout de même indisponible pour au moins un mois et ne devra donc pas prendre part aux deux prochains matchs de Ligue des champions face respectivement à l’Ittihad de Tripoli et les FAR. Une absence qui risque d’embarrasser le staff technique kabyle qui sera contraint de se passer des services de l’une des pièces maîtresses de l’équipe déjà assez amoindrie.
DDK du 09/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Jeu 9 Aoû - 2:55



Après deux jours à Alger, LES CANARIS RETROUVENT DE NOUVEAU TIZI OUZOU
Les Kabyles qui ont effectué la reprise des entraînements à Alger et qui se sont exercés par deux fois a Bouchaoui ont retrouvé hier matin le stade de Tizi Ouzou ou ils poursuivront finalement leur préparation en prévision du
match face a l’Ittihad de Tripoli pour le compte de la cinquième et avant dernière journée de la phase des poules de la ligue des champions. Le coach Mouassa aura ainsi une dizaine de jours pour mobiliser sa bande qui reste
sur une seconde humiliation face à l’étoile du Sahel, deux défaites qui ne sont pas faite sans porter un coup au moral des camarades de Kheddis.
maracanafoot.com

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Sam 11 Aoû - 4:19

Il était absent à la séance d’entraînement de jeudi
Kamel Mouassa démissionne

L’entraîneur de la JSK, Kamel Mouassa, aurait décidé de mettre fin à sa mission à la barre technique de la JSK.
Appelé a la rescousse après le départ de Aït Djoudi, le technicien guelmi qui a fait preuve de disponibilité pour prendre le relais dans un moment difficile a vite déchanté. En effet cinq semaines à peine après son arrivée, Mouassa s’est vite rendu à l’évidence que les choses ne se présentaient pas comme il le pensait, lui, l’homme connu pour sa rigueur dans le travail et n’ayant pas pour habitude de badiner sur le volet disciplinaire, qu’il a toujours décrit comme un des facteurs déterminants de la réussite d’une équipe. Son absence à la séance d’entraînement de jeudi serait, comme beaucoup l’avaient prévu depuis son installation, la confirmation de son retrait de la barre technique de l’équipe kabyle. Exaspéré par les comportements de certains joueurs qui s’illustrent par des absences répétées aux entraînements et le silence observé par la direction kabyle devant ces dépassements, Mouassa, qui n’a toujours pas eu carte blanche comme il l’espérait, aurait décidé de partir. Même si ce départ n’est pas encore, officiellement confirmé il est presque quasi certain que le divorce entre la JSK et Kamel Mouassa serait bel et bien consommé avant même que le contrat d’engagement ne soit paraphé entre les deux parties.
DDK du 11/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Dim 12 Aoû - 9:05


Moussa Saïb
“J’assure l’interim jusqu’à l’arrivée d’un nouveau coach”

Promu tout récemment au poste de directeur sportif, Moussa Saïb a été contraint de rechausser les crampons pour assurer l’intérim en attendant l’arrivée d’un nouveau coach.
Où en est la situation après le départ de Mouassa ?
Je pense qu’il n’y a pas de quoi s’affoler. Qu’un coach s’en aille est une chose qui arrive dans la vie d’un club de football, c’est sa décision et on ne peut que la respecter.
Vous êtes chargé d’assurer l’interim parait-il ?
Tout à fait, j’assure l’interim en attendant le recrutement par la direction d’un nouvel entraîneur. Après cela je me retirerai du staff technique pour me consacrer à ma nouvelle mission.
Donc vous confirmez votre promotion au poste de directeur sportif?
Exactement, j’ai eu une discussion avant même le départ de Mouassa avec le président et c’est ce qui a été convenu.
Le club est désormais à la recherche d’un nouveau coach. Quelle est la piste que vous privilégiez ?
Sans allez jusqu’à avancer des noms, il y a cet impératif qu’il faut prendre en compte : on est à l’inter-saison, donc autant en profiter pour bien chercher et recruter un entraîneur possédant un bon profil.
En attendant ce sera donc à vous de manager l’équipe face à El Ittihad de Tripoli ?
Tout à fait, je suis prêt à assurer la préparation de ce rendez-vous. De toutes les façons, on n’a pas d’autres choix, je dois assurer jusqu’à l’arrivée d’un nouveau coach.
En s’expliquant après son départ, Mouassa a évoqué des “interférences” qui l’auraient contraint à subir un état de fait durant l’exercice de ses fonctions, vous vous sentez visé ?
Non ! il a toujours eu le dernier mot, même si par devoir, par moments, j’ai été amené à lui dire ce que je pensais de certaines questions. Mais sans plus. Et ça a toujours fonctionné de la sorte entre nous. Alors je ne vois pas pourquoi parler d’interférences seulement maintenant, après les défaites face à l’ESS alors que nous avons aussi travaillé ensemble lors du match des FAR.
Mais sinon de manière générale, quelle appréciation faites-vous sur les capacités de l’équipe ?
On a un groupe à perfectionner, qui a besoin d’être entouré et de travailler encore. L’équipe nécessite un renfort sur le plan offensif mais sinon globalement elle a de bonnes dispositions afin de remonter la pente et faire un bon parcours en championnat.
DDK du 12/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Dim 12 Aoû - 19:29


Amaouche : «Vous pouvez compter sur moi en championnat»
Même s’il n’a pas de licence africaine et donc ne peut pas participer aux matches de la Ligue des champions, l’attaquant Yacine Amaouche continue à se préparer avec ses coéquipiers. Il nous livre ses impressions sur la préparation mouvementée qu’a connue son équipe et de ses aptitudes physiques avant l’entame du championnat.
Comment se déroulent les entraînements après le départ du coach Mouassa ?
Normal, pour nous les joueurs on ne choisit pas l’entraîneur avec qui nous voulons travailler. Certes, on a pris l’habitude des méthodes de Mouassa, mais Saïb et Izri étaient là et ils sont toujours en place. C’est pour cela qu’on sent que les choses n’ont pas trop changé. L’essentiel pour nous est de préparer les échéances à venir.
Ne sentez-vous pas que la préparation est plus fixée sur le championnat vu que la Ligue est pratiquement mise à l’écart ?
Non, pas du tout, le groupe est en ce moment en train de se préparer pour le match face aux Libyens. Le staff technique a même doublé les séances car hier et aujourd’hui, on a eu du biquotidien. C’est tant mieux pour nous vu que le travail physique portera certainement ses fruits pendant la saison. Mais il faut dire qu’on veut bien démarrer la saison avec une bonne entame du championnat. Déjà, personnellement, j’attends avec impatience le début de ce dernier pour m’exprimer sur le terrain.
En parlant de vous, comment vous vous sentez physiquement ?
Dieu merci, je me sens bien, cela fait un mois et demi à peu près que j’ai commencé à m’entraîner avec mes nouveaux camarades et je me sens apte à rendre service. Et comme je vous l’ai dit, j’ai hâte de reprendre la compétition car cela fait un bout de temps que je n’ai pas joué de match, une chose est sûre, vous pouvez compter sur moi en championnat.
Lors de votre premier passage à la JSK, vous avez joué comme ailier droit. Selon les observateurs, Yacine a changé après son départ des Jaune et Vert…
C’est vrai qu’à l’époque de mon premier passage chez les Jaune et Vert, je jouais comme ailier droit, mais mon aventure avec les autres clubs m’a permis personnellement de me découvrir dans d’autres postes. C’est ainsi que j’ai joué à droite de l’attaque, mais aussi à gauche notamment au CAB et même en avant-centre, je suis un attaquant et prêt à répondre favorablement aux changements tactiques que décideront d’effectuer mes entraîneurs.
Comment voyez-vous la suite du parcours avec l’effectif que possède votre équipe?
Personnellement, je suis optimiste, les gens doivent comprendre que la Champions League est quelque chose de géant. Ce n’est pas facile de s’imposer devant des équipes mieux préparées que nous. Quant au championnat national, tout reste possible car le niveau reste moyen et vu l’effectif qu’on a je dirais qu’on a une bonne carte à jouer. Les défaites subies jusqu’ici dans la compétition africaine nous ont fait mal, mais ça commence à se cicatriser et le groupe est décidé à faire oublier aux supporters notre mauvaise prestation en Champions League.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Jeu 16 Aoû - 7:42

Il a signé hier matin : Hemani reste à la JSK
Ayant entretenu le suspense longtemps, l’attaquant de la JSK Nabil Hemani a finalement decidé, et de manière officielle cette fois, de continuer l’aventure avec la JSK. Le joueur a renouvelé son contrat avec les Jaune et Vert, en signant un nouvel engagement d’une année. Par ailleurs, le club a définitivement abandonné la piste du Blidéen Bensaîd dont le président, Zahaf, se serait montré inflexible sur le coût de la lettre de libération du joueur. Un prix jugé excessif, et qui avoisinerait les 700 millions. A noter enfin que les Ouslati et Bendebka ont été officiellement libérés par la JSK.
DDK du 16/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 19 Sep - 15:36

Après la démission de l'entraineur des gardiens de buts, Izri, la direction, vient d'opter pour une solution en interne, avec la promotion de l'ex gardien de la jumbo jet, Mourad Amara comme entraineur des Chaouchi, Mazari et autre Berrefane.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Ven 21 Sep - 16:18

La JSK observera un repos "forcé" de 18 jours, du fait d'une programmation, des plus aléatoire, de la LNF.
Le prochain match des canaris, aura lieu à Zabana, le 08 Octobre.
C'est ainsi, que Saib, a donné 4 jours de repos, pour ces joueurs, qui reproderont le chamin des entrainement mardi prochain.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Jeu 27 Sep - 16:36

Après la montée au créneau de certains joueurs
Moussa Saïb :«La discipline, j’y tiens»

Accosté mardi soir juste avant le début de la séance de reprise au stade de Tizi Ouzou, le coach des Canaris, Moussa Saïb a répondu sans détours à toutes les questions que nous lui avons posées. Elles concernent essentiellement la gestion de son groupe où il n’est pas toujours facile de satisfaire tout le monde.

La première question que nous lui avons posée est celle qui revient ces jours-ci concernant l’utilisation des joueurs lors des rencontres. Jusque là les résultats plaident pour l’équipe, mais certains parmi les éléments qui n’ont pas encore eu la chance de jouer ou peu utilisés à l’image de Bengorine et Herkat n’ont pas hésité à afficher leur mécontentement, mais Saïb a été très clair dans sa réponse : «Vous savez, quand j’ai pris l’équipe en main, j’ai averti tout le monde qu’il n’ y a pas de joueurs titulaires ou de remplaçants éternels et j’étais clair là dessus. D’ailleurs après le match face à l’USMA, j’ai dit aux joueurs que celui qui ne veut pas être remplaçant dorénavant qu’il me le dise tout de suite et à ma connaissance personne n’a branché. Mais au fil des matches, certains éléments ne semblent pas satisfaits. Cela dit, je dois encore discuter avec eux, pour leur dire que je ne suis pas disposé à déroger à mes principes. Je suis là pour le bien de la JSK et je fais ce qui semble être le mieux pour bien servir ce club, Au risque de me répéter, en ce qui me concerne, je suis là pour l’intérêt de la JSK. Ma carrière est derrière moi, tant sur le plan sportif que matériel et Dieu merci, je n’ai pas à me plaindre. Parmi les joueurs en place, je connais à peine un ou deux avec lesquels j’ai joué, donc je n’ai pas de préférence pour tel ou tel joueur. Tout le monde est sur un même pied d’égalité et soumis à la même concurrence. Maintenant celui qui ne se retrouve pas, je lui dirai que personne ne le retient pour partir, les portes sont grandes ouvertes. Dans un premier temps, dans le souci de garder le groupe ensemble pour chaque regroupement, j’ai pour habitude de retenir 20 joueurs, mais à partir de maintenant, la liste sera arrêtée à dix huit».
«Pour celui qui n’adhère pas à la discipline du groupe, les portes sont ouvertes»
Voulant savoir si Moussa Saïb est irrité par cette montée au créneau de certains joueurs qui se considèrent lésés et quelles sont les décisions qu’il compte prendre en cas de récidive, l’ex-capitaine des Verts rétorque : «Il y a vraiment de quoi être en colère quand on voit ce genre de réaction alors que tout le monde devrait être content après un succès. Si à la limite Bensaïd ou Amaouche qui auraient manifesté leurs mécontentements, j’aurai compris. Ce sont deux joueurs qui ont confirmé. Bensaïd qui a marqué par deux fois n’a joué que deux mi-temps et Amaouche qui a inscrit un but à Annaba, un autre à Bejaïa et qui était aussi derrière le troisième but face à l’OMR et ils n’ont rien dit. Instauré une méthode de travail et je pense que jusque-là, elle a apporté ses fruits sur le terrain. J’ai fait des choix et Dieu merci je ne m’étais pas trompé puisque les résultats ont suivi, donc je ne comprends pas l’attitude de certains joueurs qui se considèrent après une victoire, comme lésés, c’est de l’égoïsme. Pour moi, ce sont des joueurs qui pensent à leur carrière et non à l’équipe. Encore une fois, je ferai un effort pour rappeler à ces derniers qu’il n’est pas question de déroger à mes principes et que la prochaine fois où je constaterai de tels comportements, des sanctions seront prises. Maintenant si quelqu’un n’est pas satisfait de la méthode instaurée et qu’il n’est pas prêt à adhérer à la discipline du groupe, les portes sont ouvertes».
DDK du 27/09/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Lun 1 Oct - 14:16

Après la dernière victoire décrochée face à l’OMR et les quatre jours de repos bien mérité accordés aux joueurs, les poulains de l’entraîneur Saïb ont repris mardi dernier le chemin des entraînements pour préparer la prochaine sortie face au MCO, un adversaire qui ne réussit pas souvent à la formation jaune et vert, comme en témoignent les défaites subies ces dernières années à Oran.
Ce constat, les jeunots de la JSK veulent le changer en réussissant un bon résultat à l’extérieur et continuer la série des résultats positifs.
Reprise en douce
C’est pour cela que le groupe s’est immédiatement mis dans le bain de cette rencontre si importante dès la reprise mardi dernier, en se soumettant à un rythme de travail plutôt léger imposé par Saïb, qui n’a pas voulu trop forcer ses capés. Il a ainsi préféré ne pas brûler les étapes, car l’équipe avait devant elle près de quinze jours avant cette rencontre face au MCO.

Exercices plus techniques que physiques
A l’exception de la séance d’entraînement de jeudi dernier où il a soumis ses joueurs à un rythme plus ou moins élevé, avec une séance où le travail physique a pris le dessus sur le côté technique, le coach canari a insisté durant le reste de la semaine sur le volet technique (irculation du ballon et efficacité devant les bois adverses), mettant ainsi l’accent sur le travail collectif qui, selon Saïb, doit constituer la force de son équipe. Les séances programmées en nocturne en ce mois de Ramadhan étaient toutefois difficiles à gérer, vu l’inaptitude de ses éléments et un éclairage défaillant surtout quand il s’agit d’exercices réalisés avec ballon.

Un groupe uni
Habitué à scinder son équipe en quatre groupes (gardiens, défenseurs, milieux et attaquants) lors des séances d’entraînements, Moussa Saïb a changé de méthode de travail en réunissant tous ses joueurs afin de travailler la cohésion. Les séances débutent par des échauffements, mais d’une façon modérée, avant de se lancer dans l’aspect technico-tactique avec un travail basé plus autour du but avec des tirs et des centres pour soigner le problème de l’inefficacité devant les bois, tout en impliquant la défense et le milieu. Côté gardiens de but, Mourad Amara continue de préparer les quatre postulants, mettant toute son expérience dans l’intérêt de Chaouchi et de ses remplaçants, afin de maintenir le niveau assez bon affiché jusqu’ici par les keepers kabyles. Il les soumet à des exercices pour améliorer leurs reflexes, une arme plus que nécessaire dans le chemin de la réussite de tout gardien de but, en plus de leur participation aux sixtes organisés entre joueurs, ainsi qu’aux exercices d’efficacité devant les buts.

Test match aujourd’hui et demain
Après une semaine de préparation, le coach kabyle va pouvoir tester et jauger ses poulains lors des deux rencontres amicales programmées aujourd’hui face au HAC et demain face à la JSMC, deux occasions qui permettront surtout aux remplaçants de s’imposer en montrant leurs aptitudes, mais aussi aux titulaires afin de confirmer leur standing. Saïb mettra certainement de nouveaux dispositifs à l’occasion de ces deux joutes amicales pour tester d’autres variantes afin de mieux gérer son groupe en lui faisant comprendre que nul n’est titulaire indiscutable et chacun peut prétendre à une place dans les dix-huit, voire dans le onze dès lundi prochain face au MCO, en se montrant assidu et surtout patient. Compétition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Lun 1 Oct - 14:31

Annane dans le staff des jeunes
Beaucoup de choses ont été dites et écrites ces derniers jours à propos de la nomination de l’ex-joueur de la JSK Mustapha Annane, à un poste de responsabilité au niveau du comité-directeur du club. Mais le président Hannachi a tenu à clarifier les choses. «Nous avons décidé de reprendre Annane.
C’est un ancien joueur de la JSK qui mérite d’être aidé et on fera tout pour cela. Nous allons donc lui trouver une place au sein du staff technique des jeunes catégories». Voilà qui mettra fin aux spéculations.
DDK du 01/10/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Lun 1 Oct - 14:46

Echos de la JSK
Saib signe son contrat
Le contrat qui liera l’entraîneur Saib à la JSK devrait être signé au plus tard dimanche, avons nous appris du président Hannachi rencontré samedi soir au stade de Tizi. «C’est une simple formalité car entre Moussa et la JSK, il existe une confiance mutuelle et je crois que cela ne posera pas de problèmes. Lorsque Moussa est revenu à la JSK, il n’a pas posé la moindre condition car il estime toujours qu’il est chez lui à la JSK», confie le boss kabyle.
Hannachi veut quatre terrains de réplique
Le président de la JSK a proposé, lors de la réunion tenue samedi au siège de la wilaya concernant le grand stade, l’aménagement de quatre terrains de réplique au lieu de deux prévus initialement. Cette demande serait motivée selon Hannachi par le souci d’avoir l’infrastructure nécessaire pour permettre à la JSK de mettre en place son propre centre de formation.
HAC- JSK,
Ce soir à partir de 22h ...
Les Canaris vont livrer ce soir à partir de 22h une rencontre amicale à Hydra face au HAC local. Cette empoignade qui sera sans doute mise à profit par Moussa Saib pour voir à l’œuvre tous ses éléments, devrait permettre aux joueurs de rester compétitifs, en prévision du prochain match face au MCO.
... et JSM Chéraga –JSK, demain
Les Canaris qui doivent donner la réplique ce soir à la formation du HAC dans un match amical livreront une seconde rencontre aujourd’hui face à la JSM Chéraga. Pour rappel ces deux sorties ont été prévues par le staff technique kabyle pour meubler la trêve et surtout permettre au groupe de rester compétitif en prévision du match face au MCO prévu le 8 octobre prochain.
DDK du 01/10/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par nassim01 le Lun 1 Oct - 18:08

Merci espoir pour ces infos Cool

Ils ont bien fait de programmer HAC-JSK à 22h, cela permettera aux amoureux des deux clubs de passer une belle soirée ramadanesque avec cette rencontre sympathique Wink
avatar
nassim01

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Lun 15 Oct - 11:23

Pour parler recrutement et libération de joueurs : Réunion entre Hannachi et Saïb dans deux semaines
Le président Moh-Chérif Hannachi se réunira avec son entraîneur Moussa Saïb dans deux semaines, afin de discuter de l'opération recrutement ainsi que des joueurs à libérer. En principe, cela va se faire à la fin de ce mois ou bien au début du mois de novembre. Les deux hommes vont discuter d'abord de l'objectif de l'équipe en Champions League avant d'aborder le renforcement et le dégraissement de l'effectif.
Le premier responsable du club ne veut rien faire avant de connaître les besoins de son staff technique. Tout ce qu'on sait pour le moment, c'est que la direction des Jaune et Vert souhaite enrôler un défenseur central, car il faut reconnaître que malgré la présence de plusieurs éléments à ce poste, l'axe central de la JSK reste toujours fébrile. Aussi, pour que l'équipe puisse atteindre au moins les demi-finales lors de sa prochaine participation en Champions League, elle a besoin d'un défenseur de la trempe de Demba pour éviter d'encaisser des buts bêtes. En plus de cela, les dirigeants kabyles pourraient engager des arrières latéraux de métier, surtout sur le côté gauche, dans la mesure où Sofiane Bengorine ne bénéficie guère de la confiance de son entraîneur. Même en attaque, il pourrait y avoir un renforcement si les dirigeants trouvent un attaquant racé. Pour l'heure, Nabil Hemani remplit convenablement son rôle de buteur en attendant que l'ancien sociétaire de l'USMB, Adlane Bensaïd, retrouve toutes ses sensations. Une chose est sûre, on saura tout sur les postes à pourvoir et sur le nombre de joueurs à recruter lors de la prochaine rencontre qui regroupera l'ex-Auxerrois et le premier responsable du club. Il est clair qu'il y aura 4 ou 5 joueurs à libérer, à commencer par Bouregba, Aït Kaci et Bengorine. Saïb et Hannachi auront un mois devant eux pour se concentrer sur l'opération recrutement. Ils veulent prendre les choses en main avant l'ouverture du mercato hivernal pour renforcer qualitativement leur effectif. Ils ne veulent pas parler du dégraissement de l'effectif avant d'être sûrs de pouvoir engager les joueurs ciblés.
La JSK veut un défenseur central
Selon une source autorisée, la direction de la JSK veut officiellement engager un défenseur central en prévision de la prochaine Champions League africaine. L'information nous a été communiquée par un dirigeant et il est certain que, dans les jours à venir, on en saura davantage sur les intentions des responsables kabyles. Pour l'heure, Hannachi cherche un défenseur de la trempe de Barry Demba. La réussite de l'ancien sociétaire de Real de Bamako pousse le premier responsable des Jaune et Vert à renforcer son compartiment défensif par un élément de valeur. Ainsi, malgré la présence de plusieurs joueurs qui évoluent dans l'axe, à savoir Brahim Zafour, Sid-Ahmed Kheddis, Sofiane Harkat et Barry Demba pour ne citer que ceux-là, le chairman kabyle souhaite recruter un autre défenseur. Mais il tient à ce qu'il enrôle un grand défenseur pour donner plus d'assurance à la muraille du club phare de la Kabylie.
Il y a de fortes chances qu'il soit un Africain

Malgré le fait que la JSK dispose de trois Africains, la direction pourrait en recruter un autre qui évolue dans l'axe, au mercato, en prévision de la prochaine Champions League. D'ailleurs, Hannachi nous a fait savoir à Rabat lors du match retour des quarts de finale de la coupe d'Afrique devant les FAR que la JSK pourrait engager un défenseur central. Ambitionnant d'atteindre au moins les demi-finales lors de la prochaine participation en Champions League, le chairman kabyle veut opérer un recrutement de qualité pour concurrencer les ténors de l'Afrique. La priorité maintenant se situe en défense et comme tous les bons défenseurs centraux qui évoluent dans notre championnat sont sous contrat, les dirigeants des Canaris pourraient se tourner vers la piste africaine, d'autant que notre source nous a précisé que c'est une éventualité à ne pas écarter. Les dirigeants ainsi que les supporters rêvent d'une charnière composée de Demba et d'un autre Africain de bon gabarit et de qualité. La défense kabyle sera une vraie muraille, mais le recrutement d'un défenseur africain obligera Hannachi à libérer un de ses trois Africains.
Saïb : «L'adjoint, c'est nécessaire mais pas urgent»
Le Ramadhan a plutôt porté chance à l'équipe kabyle avec un bilan de trois victoires, une à domicile face à l'OMR, et deux décrochées haut la main à l'extérieur, d'abord à Béjaïa au début du mois sacré puis à la veille de l'Aïd à Oran devant un MCO qui ne réussissait pas souvent par le passé aux Jaune et Vert. Avec ce bilan positif, le coach Saïb commence à avoir la cote dans la ville des Genêts, lui qui a révolutionné l'équipe phare de la Kabylie avec sa méthode de travail. Pour continuer sur cette lancée, l'on commence déjà à parler avec insistance du prochain et évident renforcement de la barre technique qui devra avoir lieu dans les toutes prochaines semaines, comme nous l'a déclaré Saïb il y a un mois. A l'époque, il estimait que l'engagement d'un adjoint était une nécessité et le nom du nouveau co-entraîneur de la JSK allait être connu après le Ramadhan. De ce fait, nous nous sommes rapprochés du coach hier après-midi pour en savoir plus sur ce sujet, mais celui-ci, même s'il pense qu'un adjoint est toujours le bienvenu, n'est pas trop pressé pour le designer. «Effectivement, je vous ai déclaré qu'une fois le mois de Ramadhan terminé, on activera pour dénicher quelqu'un d'adéquat pour m'épauler dans ma mission à la barre technique de la JSK, vu qu'on n'est pas à l'abri de surprises. Mais je vous assure que vous venez de me le rappeler, car je n'en fait pas une fixation et c'est loin d'occuper mes pensées. C'est vrai que la direction a entrepris, avec mon consentement, les démarches pour dénicher quelqu'un pour ce poste, mais on n'a pas encore trouvé la bonne personne. On ne va quand même pas prendre le premier venu et il est préférable d'attendre, car cette désignation est nécessaire pour partager les tâches de manière à ce que l'équipe soit entre de bonnes mains», nous a fait comprendre l'ex-joueur auxerrois qui ne veut pas casser la dynamique des victoires entamée depuis un bon moment par ses capés et qui espère que celle-ci durera le plus longtemps possible à partir du match de cette semaine face àa l'USMB.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par nassim01 le Lun 15 Oct - 16:02

Saib a entièrement raison, il faudrait recruter un défenseur central malgré qu'on a beaucoup de joueurs à ce poste, mais pour plus d'assurance en cas de fatigue, de blessures et j'en passe...Il est nécessaire de recruter un défenseur et Hannachi a raison de se rabattre sur l'option africaine car Demba a fait bonne impression et chez nous en Algérie il n'y a pas vraiment de bons défenseurs à part quelque uns qui sont toujours sous contrat avec leur clubs respectifs, un 2eme Demba ne serait pas de trop
avatar
nassim01

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mer 17 Oct - 11:32

Victimes d'un grave accident de la circulation : Abdeslam et Hemani échappent à la mort
Le milieu de terrain, Chérif Abdeslam, et l'attaquant, Nabil Hemani, ont failli laisser leur vie hier à Si Mustapha. Victimes d'un grave accident de la circulation, les deux joueurs des Jaune et Vert ont échappé à une mort certaine alors que le véhicule de Hemani est entièrement endommagé. Il avait fait deux tonneaux avant de s'immobiliser.
Ceux qui étaient près de l'accident ont cru que les passagers du véhicule étaient morts. Il fallait voir les dégâts causés à la Golf de l'ancien sociétaire de l'OMR pour se rendre compte que les deux Canaris ont eu beaucoup de chance de sortir indemnes de cet accident. Cela s'est passé hier aux environs de 9 heures, les deux joueurs allaient à Tizi Ouzou pour s'entraîner.
Benhamlat vole à leur secours
Le manager général, Aziz Benhamlat, était le premier à arriver sur les lieux. Dès son arrivée sur le lieu de l'accident, l'ancien arrière gauche des Canaris a conduit immédiatement Abdeslam à l'hôpital pour voir s'il ne souffrait de rien. Le médecin de garde lui a conseillé de mettre le plâtre au niveau du poignet qui lui faisait mal, mais le milieu kabyle lui a rétorqué qu'il préfère ne pas en mettre. Hemani, lui, a accompagné le dépanneur de Si Mustapha à Alger.
Sur les lieux, le gendarme les a pris pour morts
Quelques instants après l'accident, le gendarme qui s'est déplacé au lieu où la Golf de Hemani a dérapé a déclaré à ceux qui venaient s'enquérir de l'accident que les passagers de la voiture étaient morts et qu'une ambulance de la Protection civile les a déjà transportés à l'hôpital. Mais Abdeslam qui se trouvait toujours sur les lieux lui a rétorqué que c'est lui et Hemani qui étaient à l'intérieur de la voiture. Les gens étaient surpris d'apprendre que les passagers de la Golf n'avaient rien de grave. Ils leur ont déclaré qu'ils avaient échappé à la mort grâce à la bénédiction de leurs parents et de leurs proches.
Saïb, Hannachi et des proches du club les ont réconfortés
La nouvelle de l'accident dont ont été victimes Hemani et Abdeslam s'est propagée comme une traînée de poudre à Tizi Ouzou d'autant que les deux joueurs ont été contraints de sécher leur séance d’entraînement. Hannachi et Saïb étaient les premiers à les appeler pour s'enquérir de leur état de santé. Ils étaient contents d'apprendre qu'ils n'avaient rien de grave et qu'ils sont tous les deux en bonne santé. Mais Saïb leur a fait savoir que s'ils ne se sentent pas bien aujourd'hui, ils peuvent ne pas venir à l'entraînement. Il est fort possible que les deux éléments ne s'entraînent pas ce mercredi avec le reste du groupe.
L'entraîneur Moussa Saïb pourrait faire reposer Hemani et Abdeslam à la suite de l'accident dont ils ont été victimes hier à Si Mustapha. Le second souffre de son poignet et de son coude alors que le premier ne s'est pas rétabli complètement de la blessure qu'il a contractée lors du match précédent face au MCO. Mais le coach kabyle décidera sûrement de l'incorporation ou pas de ces deux éléments aujourd'hui car on imagine mal comment Saïb composera avec eux s'ils ratent la séance d'aujourd'hui.
Compétition

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par nassim01 le Mer 17 Oct - 19:50

C'est vraiment triste, certains gens qui ont vu l'accident ont été surpris de les voir encore en vie, hamdoulah rien de grave, maintenant il faudrait les assister psychologiquement et inchallah ils reviendront en pleine forme
avatar
nassim01

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par espoir le Mar 23 Oct - 11:00

Benhamlet nouvel adjoint de Saib
Selon la DDK de ce matin, le manager général Benhamlet, sera désormais le nouvel adjoint de Saib. Et selon le même journal, l’ancien arrière gauche de la JSK gardera aussi son poste de manager du club. Apparemment c’est Saib lui-même qui a eu cette idée, et que le président a bien évidemment approuvé. Vue son expérience et sa connaissance parfaite des joueurs, Aziz sera d’un grand apport au club.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la JSK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum