[Débat] Moh Chrif Hannachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Mer 18 Avr - 1:32

Le président de la JSK a été l'invité du forum du périodique sportif maracana.
voici un compte rendu dans le journal liberté 18/04/07

Le président de la JS Kabylie, Mohand Chérif Hannachi, invité hier du Forum de l’hebdomadaire sportif Maracana, est revenu sur l’affaire Harkat pour rappeler que “la JSK n’est pas d’accord avec la décision de la CRQ de la LNF dans son traitement de cette affaire. Il n’est pas question de rejouer le match pour la simple raison que nous refusons de payer pour une faute qui ne nous nous incombe pas. Nous attendons de voir le résultat du recours”.
M. Hannachi estime que la LNF est le premier responsable dans cette affaire. “Il n’y a qu’en Algérie où il existe des cas pareils. Nous payons pourtant à chaque début de saison 40 millions de centimes à la ligue. C’est à la LNF de faire son travail et de prévenir de la suspension du joueur comme cela se passe dans tous les autres pays”, déclare-t-il. Le président kabyle a, en outre, critiqué la démarche de Yahia Hassani et la réunion qu’il a tenue lundi dernier avec d’autres présidents de club. “Je pense que la FAF doit intervenir et sanctionner Hassani qui n’a pas les prérogatives de convoquer le forum des présidents de club. Je me demande pourquoi tous les clubs ont été invités à cette réunion sauf la JSK. Ces présidents sont dans le faux. Ils ont dévié le forum de ses objectifs et c’est vraiment malheureux”, dénonce Hannachi qui a qualifié ce mouvement “d’alliance contre la JSK”.

“Nous jouerons contre le CAB à Alger”

Abordant le volet financier, le président du club kabyle révèle que le budget déboursé par le club depuis le début de saison s’élève à 19 milliards de centimes. Il a indiqué aussi que son équipe jouera le prochain match du championnat à Alger en raison de l’indisponibilité du stade du 1er-Novembre.
À quelques mois seulement de la fin de l’exercice, Hannachi a également abordé les préparatifs pour la prochaine saison. Il a d’abord rassuré les nombreux fans des Canaris quant à l’avenir de certains joueurs à l’instar de Dabo et Yacef : “Il n’y a pas de souci à se faire sur ce côté-là. Nous avons les moyens de garder tous nos joueurs.”
Sur l’autre sujet des recrues que la JSK vise à engager en cette fin de saison, il a confirmé l’information donnée par Liberté sur l’éventuelle arrivée, la saison prochaine, du milieu de terrain de l’ASMO, Tayeb Berramla : “Normalement, il sera avec nous. Il lui reste encore quelques matches à jouer avec son équipe qui se bat toujours pour le maintien. Mais, c’est vrai qu’il veut jouer avec nous.”

“Les sanctions contre le MCA font mal au football algérien”

Mohand Chérif Hannachi a donné son avis aussi sur les lourdes sanctions infligées par la CAF au Mouloudia d’Alger et également les sanctions de l’UAF contre le CA Bordj Bou-Arréridj. Pour le président de la JSK, “ces sanctions portent un préjudice à notre sport-roi et font mal aussi au football national”, affirme-t-il, incombant la responsabilité aux dirigeants : “C’est aux dirigeants de savoir gérer les joueurs dans ces moments difficiles qu’une équipe fait face à l’étranger.”
Il donne pour exemple le comportement de son équipe lors des derniers matches disputés à l’extérieur en Coupe d’Afrique. “On a été victime d’un arbitrage partial et à sens unique, mais j’ai insisté à ce que mes joueurs ne contestent en aucun cas l’arbitre. Je les ai même menacés de les sanctionner en cas de mauvaise conduite avec l’arbitre”, indique-t-il. Hannachi estime que les arbitres algériens et la FAF ont une part de responsabilité dans ce qu’ont connu le MCA et le CABBA, de part leur laxisme quant à l’application de la réglementation dans les compétitions nationales.


Dernière édition par le Jeu 10 Mai - 15:46, édité 1 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Jeu 19 Avr - 15:54

Voici un lien pour voir ou revoir l'interview qu'a donné Hannachi à la chaine BRTV au mois de novembre passé. Au moment où la JSK était au fond du trou.

http://www.dailymotion.com/CobraSpace/video/xlyh8_interview-hannachi-brtv

Source : Cobraspace
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Sam 21 Avr - 17:48

Je viens d'avoir au téléphone l'assistant du président Hannachi, il m'a chargé de passer le bonjour de Hannachi à tous les supporters de la JSK où qu'ils sont.
On va essayer inchalah d'organiser une interview de Hannachi dans les prochains jours. On va vous tenir au courant le moment venu.
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par zoheir le Sam 21 Avr - 18:58

espoir a écrit:Je viens d'avoir au téléphone l'assistant du président Hannachi, il m'a chargé de passer le bonjour de Hannachi à tous les supporters de la JSK où qu'ils sont.
On va essayer inchalah d'organiser une interview de Hannachi dans les prochains jours. On va vous tenir au courant le moment venu.

merci espoir et bon courage pour MCH pour les transfert car il faut un recrutement de qualité sans trop chambouler l'effectif, surtout un bon meneur de jeux, je pense que Berramla que la presse donne quasi aquis pour la jsk est une trés bonne affaire, a mon avis il faut rajouter un 2 eme 10, et Illoul fara bien l'affaire.

coté départ a part Yacef qui poura (c'est son droit) partir, le reste devrons tous rester.
avatar
zoheir

Nombre de messages : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Sam 21 Avr - 23:29

Moh Cherif Hannachi confirme l’arrivée de Beremla et Traoré
“Maintenant il faut se renforcer pour les poules”

Le président de la JSK dit sa fierté d’avoir réussi la qualification un 20 avril.
La Dépêche de Kabylie : Sans doute très soulagé après cette qualification pour la deuxième fois de suite aux poules de la Ligue des champions...
Hannachi : C’est une belle performance en effet qui récompense tous les efforts qu’on a déployés pour arriver à cet objectif. Maintenant qu’on a eu l’occasion de fêter cela un 20 avril c’est un double honneur pour nous. La Kabylie et l’Algérie étaient en manque de ces moments de joie et de fierté. Les victoires de la JSK et de l’ES Sétif sont donc venues au bon moment.
Mais avouez que ce ne fut pas facile pour la JSK...
C’est vrai qu’on a eu du mal à concrétiser les occasions qu’on s’est créées. Mais moi, je mets ça sur le compte de la pression qui pesait sur les joueurs car c’était là un match, absolument à gagner. La défaite n’était pas admise.
Maintenant on imagine que vous vous offrez un repos bien mérité…
J’aurais aimé, mais ce n’est pas le cas. Car il fallait être avec les délégations qui repartent. Il y a les arbitres qui sont partis aujourd’hui mais l’équipe du Coton Sport ne repartira que lundi, donc il faut rester à leur disposition et puis il faut trouver où recevoir le CAB le week end prochain.
Donc vous n’êtes pas encore fixés sur le stade où la JSK recevra le CAB ?
Non pas encore. Dans un premier temps, on a sollicité Kouba pour le stade Benhaddad mais paraît-il, le MCA jouera là-bas, alors on a sollicité à nouveau l’USMA pour le stade de Bologhine. Allik m’a promis la réponse pour ce dimanche. Donc on attend la confirmation.
Franchement, vous confirmez que le titre n’intéresse pas la JSK ?
J’ai dit qu’on a atteint avec cette qualification aux poules de la Ligue des champions notre objectif principal et je m’en tiens à cela. Maintenant je considère qu’on doit songer à nous renforcer pour réussir mieux que la saison passée dans cette prestigieuse compétition.
En parlant de renforcement, vous confirmez la venue annoncée de Beremla ?
Tout à fait, Beremla est avec nous.
Et le Malien Traoré également pressenti pour rejoindre la JSK ?
Oui, je le confirme aussi. Il devait même venir avant le match du Coton Sport et c’est moi qui lui avais demandé de reporter sa venue. On était pris par les éliminatoires de la coupe d’Afrique, on n’a pour le moment même pas de stade où il va s’entraîner… Voilà les raisons pour lesquelles on lui a demandé de patienter mais sinon il est avec nous, il a même signé un précontrat avec la JSK.
Et pour tous ces autres noms avec lesquels on vous donne en contact ?
Moi je vous dis ce qu’il y a d’officiel. Pour le reste au risque de provoquer la surenchère, je préfère garder les noms qui nous intéressent vraiment pour nous. Une chose est sûre : on recrutera les meilleurs et bien sûr on libèrera aussi certains. Le moment venu on se réunira et on décidera en fonction de la situation.
Avant de finir peut-être un commentaire sur cette supposée volonté de mise à l’écart des assistants de Aït Djoudi ?
Je vous assure qu’il n’y a aucun problème de ce côté-là. On a dit que Meziani et Izri ont été renvoyés, c’est archi faux, d’ailleurs, j’ai moi-même exigé la présence d’au moins un d’eux toujours aux côtés du coach. Et je vous informe que j’ai déjà demandé des explications à Maktour et on verra selon le rapport qui me sera transmis.
DDK le 22/04/07
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Ven 11 Mai - 23:54

Recrutement, ligue des champions, championnat…
Hannachi devoile son plan

C’est déjà un air bien connu. Les fins de saison passent et se ressemblent pour le président de la JS Kabylie, Mohand-Chérif Hannachi, habitué qu’il est à courir après les titres et les lauriers tout en chevauchant sur la nouvelle saison et tout ce qu’elle exige comme gymnastique pour réussir l’opération recrutement. Qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie, toujours en course pour le titre national, la JSK doit aussi se préparer en conséquence pour les poules de la Champions League africaine pour lesquelles il faudra se renforcer sérieusement et dans tous les compartiments de jeu. Voilà le genre de missions à haut risque auquel le “boss” de la JSK a toujours fait face avec le flegme et la fougue qu’on lui connaît habituelle

Liberté Foot : Comme d’habitude, en fin de saison, le président Hannachi est au four et au moulin…
Mohand Chérif-Hannachi : C’est normal. Lorsqu’on préside aux destinées d’un grand club comme la JSK, on n’a droit à aucun répit. C’est certainement le prix à payer pour un club toujours appelé à jouer les grands rôles sur le double plan national et international. Donc, il faut savoir gérer à la fois la fin de saison avec tout ce qu’elle exige comme efforts sportifs et financiers pour courtiser les trophées, mais aussi préparer la nouvelle saison pour ne pas être pris au dépourvu.
Et un gros problème de régler déjà : la pose du nouveau tartan du stade du 1er- Novembre…
Effectivement ! C’est un tartan de dernière génération qui nous rendra d’énormes services sur le plan de la qualité de jeu et celui de la longévité de l’aire de jeux. C’est que nos joueurs ont quelque peu raté leur match à domicile face au CA Batna, mais il faut leur accorder un peu de temps pour s’adapter au nouveau tartan.
Après la rénovation du tartan, il reste à restaurer l’éclairage pour jouer en nocturne…
C’est pour bientôt ! L’enveloppe financière a été déjà dégagée pour rénover les installations nocturnes. Le ministère de la Jeunesse et des Sports a accordé un budget de plus de neuf milliards de centimes pour le tartan et l’éclairage. Si l’éclairage est assuré d’ici le mois de juin, nous pourrons jouer les premiers matches de Coupe d’Afrique en nocturne. Dans le cas contraire, nous jouerons les matches de Champion’s League vers dix-huit heures. Mais au-delà de l’éclairage, la CAF exige aussi des vestiaires de qualité pour les équipes et les arbitres. À ce titre, le wali de Tizi Ouzou nous a assuré qu’une entreprise sera chargée de la restauration des vestiaires, ce qui nous permettra de jouer, pour la première fois, les matches de poules de la Champions League à Tizi Ouzou, ce qui est un avantage certain pour les joueurs comme pour les supporters.
Ajoutez à cela que les travaux de terrassement du nouveau stade omnisports de Tizi Ouzou ont déjà commencé…
Oui, c’est déjà un grand pas que nous avons accompli et apprécié. Les travaux de terrassement dureront environ trois mois car il n’y a pas que le stade, mais c’est toute l’assiette d’un complexe omnisports qui sera déblayée d’ici là. Une chose est sûre, lorsque le futur complexe omnisports de Tizi Ouzou sera achevé, la JSK disposera alors d’infrastructures sportives de haut niveau et pourra relever davantage son niveau, sa notoriété et, certainement, sa suprématie sur le football algérien. En plus du complexe sportif, la JSK pourra alors disposer d’un centre de formation qui lui permettra d’accéder à un niveau supérieur. Et si les travaux de terrassement seront achevés d’ici trois mois, le béton prendra le relais et nous espérons que les délais de réalisation seront respectés pour que le futur stade de cinquante mille spectateurs soit opérationnel d’ici 2010.
Vous préférez jouer une Coupe arabe ou une Coupe d’Afrique ?
Non, entre les deux compétitions, c’est quand même le jour et la nuit. La Coupe d’Afrique est reconnue à travers tout le continent africain, elle est organisée par la CAF et parrainée par la FIFA, alors que la Coupe arabe est une bonne compétition régionale qui n’a pas la notoriété et le niveau de la Coupe d’Afrique. Donc, si j’avais à choisir entre ces deux compétitions, je n’hésiterais guère à opter pour la Champions League africaine.
C’est pour cela que la JSK met le paquet en championnat ?
Oui, nous occupons la seconde place du championnat qualificative pour la Coupe d’Afrique et nous jouerons carrément nos chances jusqu’à la fin du parcours. Si l’on rafle une place qualificative en Coupe d’Afrique, c’est tant mieux, sinon on pourra se contenter de jouer la Coupe arabe sans aucun problème ni complexe
Comme chaque année, vous envisagez un renforcement de votre effectif pour la saison prochaine ?
Oui, c’est sûr ! Nous sommes déjà en contact avec des joueurs de valeur et je peux même avancer que la JSK aura une grande équipe la saison prochaine, mais nous ne pouvons révéler aucun nom aujourd’hui.
Pourtant, aux dernières nouvelles, vous avez déjà recruté l’attaquant malien Traoré…
Oui, en principe, il est déjà signataire à la JSK, puisqu’il a déjà signé un contrat d’engagement avec nous. Il arrivera ces jours-ci et tout sera officialisé.
Mais la JSK se retrouvera donc avec quatre étrangers, alors que la FAF n’en tolère que trois ?
Nous sommes en train de réfléchir à la meilleure solution possible. Je ne peux vous en dire plus.
Vous envisagez le transfert de votre buteur malien Dabo ?
Pas pour le moment. Il est encore sous contrat à la JSK, mais s’il y a une très grande opportunité de transfert à l’étranger, on étudiera les propositions. Pour le moment, Dabo est toujours à la JSK.
L’on murmure ici et là que la FAF pourrait autoriser le recrutement de quatre joueurs étrangers…
C’est fort possible que la FAF autorise le recrutement de quatre joueurs étrangers pour les quatre ou cinq clubs appelés à jouer la Coupe d’Afrique ou la Coupe arabe. Ce serait, en tout cas, une bonne chose pour renforcer l’effectif des clubs algériens désireux d’aspirer à jouer les premiers rôles dans ces deux compétitions, même si la compétition nationale pourrait se limiter à toujours trois joueurs étrangers.
On parle aussi d’éventuels départs à l’étranger de vos deux attaquants, Yacef et Hemani ?
S’ils ont de bonnes propositions financières, pourquoi pas ? La JSK fera tout pour les aider et défendre leurs intérêts. Dans le cas contraire, ils resteront à la JSK.
Et le cas du défenseur libyen Omar Daoud ?
Omar Daoud ne pourra pas jouer malheureusement la Coupe d’Afrique. Et comme en championnat, il a été remplacé superbement par le Malien Demba, la concurrence a joué en sa défaveur.
Aux dernières nouvelles, Daoud risque d’être suspendu par la CAF et la FIFA après les incidents survenus au Tchad avec son club Ahly de Tripoli ?
Non, Daoud n’est pas sanctionné par la FIFA. C’est dans les affaires graves de deux ou trois années de suspension que la CAF saisit la FIFA.
Êtes-vous inquiet par le fait que certains de vos joueurs ont été déjà contactés par d’autres présidents de club ?
Alors là, pas du tout inquiet ? Ce sont des présidents qui contactent mes joueurs comme je contacte d’autres joueurs, et c’est de bonne guerre. Nos joueurs ne sont pas dupes. Lorsqu'on a la chance de rouler en Mercedes, il ne faut pas opter pour une 2 CV. Nos joueurs, qui vont disputer la Champions League, profiteront d’un challenge exceptionnel dont rêvent tous les footballeurs africains. Dans la vie, il n’y a pas que l’argent qui compte.
Pourtant, Zazou est parti l’an dernier pour jouer en… DII…
C’est une exception à la règle, mais finalement, il a bien fait de… partir !
Le président Hannachi est prêt à participer au prochain Forum des clubs ?
Si le forum est déterminé à défendre l’intérêt suprême des clubs, je suis prêt à y retourner. Et si le forum venait à dérailler, je ne suis pas prêt à cautionner tout dérapage. L’essentiel est que chaque président de club ne se limite pas à se focaliser sur le seul intérêt de son propre club. Le forum doit être une force de proposition de tous les clubs.
Libertéfoot 12/05/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Sam 12 Mai - 15:52


Hannachi menace : «Si Menadi veut la guerre, il l’aura»
Le boss kabyle ouvre le feu sur son homologue, Menadi, de Annaba, qui a eu le tort de solliciter plusieurs joueurs de la JSK, d’où les soupçons de Hannachi sur ses intentions et sur la provenance de l’argent qu’il dépense.

- Avec ce nul, le titre vous y croyez toujours ?
- Dès le départ de la saison, j’avais déclaré, qu’on va jouer pour l’une des cinq premières places, pour se qualifier soit à une compétition africaine ou arabe. Donc, l’objectif qu’on atteindra sera le bienvenu. Quant à nos chances de remporter le titre de champion, je dirai qu’à la JSK, on joue match par match. Par exemple, aujourd’hui, il était impossible dans un contexte pareil de battre le WAT. Certes, avant le coup d’envoi, l’accueil a été bon, mais par la suite, les Tlemcéniens ont changé d’attitude. C’est vrai, le Widad joue sa survie, mais de là à user de moyens antisportifs pour nous battre, c’est inadmissible.
- Toutefois, la JSK peut gagner quelque chose en cette fin de saison ?
- L’objectif principal a été atteint (qualification aux poules dans la Champions League africaine), maintenant tout ce qui vient est du bonus. La JSK n’a pas l’habitude de tricher ; évidemment, on jouera à fond nos chances que ce soit en championnat ou en coupe d’Algérie.
- Replonger quelques jours après la fin de la saison dans la compétition africaine, comment allez-vous faire pour être prêts pour bien aborder cette compétition ?
- La LNF avait prévu la clôture du championnat fin mai, maintenant il y a eu cette qualification en finale de la Champions League arabe de l’ESS, qui a tout chamboulé. Du coup, la dernière journée est prévue le 11 juin. On va souffrir encore une année, car une fin de saison chargée attend la JSK. En plus, pour nous les dirigeants, la tâche sera ardue, car on doit préparer la saison prochaine, en recrutant de nouveaux joueurs et faire resigner ceux qui sont en fin de contrat.
- Avec ces derniers, où en êtes-vous ?
- Ce sont des joueurs du club, qui perçoivent régulièrement leurs droits, donc, ils nous font confiance. Même si on leur offrira des ponts d’or, ils ne laisseront pas tomber la JSK, tout comme on sera toujours corrects avec eux.
- Vous disiez, il y a deux ans, la même chose sur… Farouk Belkaïd, finalement, il a quitté la JSK…
- Belkaïd n’est pas un enfant du club, on l’avait ramené de Bordj Ménaïel. Pour ceux qui sont chez nous actuellement, ils gagneraient beaucoup en se stabilisant à la JSK, où au fil des années, ils ont vus leurs émoluments augmenter considérablement. Même sur le plan sportif, ils savent qu’ils ne trouveront pas meilleur cadre que celui que nous leur offrons.
- Selon vous, aucun joueur ne quittera le club ?
- Dans tous les clubs, il y a des joueurs qui partent et d’autres qui arrivent, mais bon, il est impensable qu’un joueur change une grosse cylindrée pour une petite… 2 CV. A ceux qui doutent de ça, je leur conseille de bien réfléchir et de ne pas commettre la bêtise de leur carrière.
- En ouvrant les discussions avec Annaba, Hamlaoui a-t-il bien fait ?
- Que Hamlaoui négocie avec l’USMAn, je n’en vois aucun inconvénient, mais moi ce qui m’irrite le plus, c’est que le président de cette équipe cible six ou sept joueurs de la JSK. Ce type n’a rien à voir avec le football, on dirait qu’il utilise un argent sale, sinon comment expliquer qu’il est en train de le jeter par les fenêtres. Pour le moment, je ne veux pas trop m’étaler là-dessus, mais s’il persiste à contacter mes joueurs, j’irai loin avec lui, j’ai des atouts qui risquent de lui faire mal.
- Vous êtes remonté contre Menadi…
- Qu’il contacte un ou deux joueurs de notre équipe, je ne dirai rien, mais là, j’apprends qu’il a pris attache avec sept de nos joueurs. Ça veut dire que quelque part, ce type a un but inavoué. A propos de cet argent, d’où provient-il ? De la drogue ? A moins qu’il s’agisse de blanchiment. Il n’y a qu’en Algérie qu’on autorise les clubs à faire circuler l’argent en espèces à tout bout de champ. Nous avons tous des comptes qui ont été bloqués et par la suite, débloqués, les paiements se font par chèque et non pas en espèces.
- A ce rythme, Menadi, qui ne s’empêche pas de proposer des sommes faramineuses, pourrait prendre tout ce qu’il y a de bon sur le marché ?
- Juste après les élections législatives, il quittera le football, sinon ce n’est pas normal qu’on dépense 30 milliards en espèces, à moins que ce soit, comme je le soupçonne, de l’argent sale. Entre les présidents du MCA, de la JSK, de l’USMA, ou du MCO, il y a un respect entre nous, je peux contacter un joueur de l’USMA, et son président a le droit de contacter un des miens, mais prendre attache avec la moitié d’une équipe, c’est du jamais vu !
- Craignez-vous la surenchère de Menadi ?
- Je suis bien capable de convaincre mes joueurs à rempiler, mais s’il veut la guerre, il l’aura. Je ne sais pas qu’est-ce qu’il veut au juste. Il y a quelques semaines, lors de notre passage à Annaba, je l’ai invité à manger. On a longuement discuté, on s’est même échangé des mots sympas. En contactant de nombreux éléments de notre effectif, il a dépassé les limites.
- Avec l’argent dont il dispose, il peut convaincre n’importe quel joueur…
- Qu’il convainc les joueurs des autres clubs, je m’en fous, mais ce qui m’a mis hors de moi, c’est le fait qu’il cherche à déplumer la JSK. Il a un but inavoué, apparemment. Sinon, pourquoi cherche-t-il, alors, à déstabiliser la JSK ? Pourtant, j’étais le seul président en Algérie à déclarer publiquement que s’il faudrait passer à 18 clubs pour que Annaba ne rétrograde pas, je militerais pour ça.
- Ne soupçonnez-vous d’autres présidents de tirer les ficelles ?
- Non, il n’y a que Menadi qui veut faire du mal à la JSK. Nabil Hemani a été honnête avec lui, en déclarant qu’il n’y a pas que l’argent qui compte. «Je suis avec des hommes», lui avait-il dit. S’il désire que les autres joueurs de la JSK lui disent la même chose, ils vont le faire, ils me l’ont tous assuré. S’il vous plaît, on arrête cet entretien.
- Pourquoi ?
- On a tout dit, enfin, je risque de dire des choses pas gentilles sur ce type, alors on arrête.
competition.dz

Toute en finesse cette interview Moh Chrif,comme à son habitude, il met les pieds dans les plats. On attend la prochaine réplique de côté de bone.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par nassim le Sam 12 Mai - 19:33

merci ESPOIR pour cette interview
ohlalalalala c'est grave tout ça
mais comme tu dis, moh toujours très fin et trouve toujours les bons mots LOL...je sais que si le journaliste à insister un petit peu on aurait pu avoir plus de surprises sur ce CHAIRMAN Annabis!!!!
VIVE LA JSK

nassim

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par nassim le Sam 12 Mai - 19:35

au fait juste une remarque ESPOIR, il est excellent ton avatard (merci le Hic)
eh oui la chaine qui fait l'appologie du terrorisme

nassim

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Mar 12 Juin - 19:48

Le président de la JSK Moh Chrif Hannachi vient de subir une intervention chirurgicale bénigne dans un hôpital parisien. Le boss Kabyle a besoin de quelques jours de repose avant de regagner le pays. Il semblerait que Hannachi serait dans l'impossibilité d'assister au match de demi-finale ce Vendredi à Blida.
Prompt rétablissement au président.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Mer 13 Juin - 10:53


Hannachi : «Moi, je suis propre, demandez-le aux autres présidents de club»
En marge de la cérémonie de signature de Kheddis, samedi à l’hôtel Mercure, le président Moh Cherif Hannachi est revenu sur les points chauds de l’actualité sportive.
- Commençons par le titre de champion. Que vous inspire la consécration de Sétif ?
- Mebrouk aâlihoum, j’étais parmi les premiers à les féliciter, mais je n’ai pas apprécié qu’on aille motiver le MCO. C’est de la corruption passive. Personne n’accepte ce genre de pratiques. Ils pouvaient faire autre chose, envoyer un Sétifien à Oran et distribuer l’argent. Pourquoi c’est Serar en personne qui l’a fait ? C’est grave ! Un amoureux de l’ESS pouvait le faire sans problème. Mais que ça vienne du président du club, non !
- Serar dit qu’il a appris ça de vous…
- Moi, j’ai fait du bien à l’Entente. J’ai des témoins à Tizi-Ouzou et à Sétif. C’était lorsque Serar était en guerre contre l’USMA. En tout cas, dites-lui que l’élève a dépassé le maître. Dites lui aussi qu’il a de l’argent, mebrouk aâlih. Sincèrement, je suis content que l’ESS ait gagné le titre et, lorsque j’ai appris que la finale se jouera à Sétif, j’ai été heureux pour les gens de Aïn El-Fouara. Ceci dit, ce n’est pas Serar qui va m’empêcher de faire quoi que ce soit. Moi, je suis propre, demandez-le aux autres présidents de club et vous verrez.
- Vous étiez en colère contre le MCO après le match de vendredi dernier…
- Bien sûr, ils ont fait la fête alors qu’ils n’ont rien gagné. Sauf les… 5 millions. Le MCO est un grand club avec de grands dirigeants. Mais un club qu’on achète devient de ce fait petit.
- Vous en voulez toujours au MCO après ce qui s’est passé la saison dernière ?
- Non, pas du tout. Ils jouaient le maintien la saison écoulée, c’est normal ce qui s’est passé.
- Vous avez lancé un défi lorsque la JSK était à deux points de la lanterne rouge, vous aviez dit que vous allez terminer parmi les premiers…
- J’ai dit que le bateau a coulé, mais moi, je n’ai pas sauté, car je savais qu’il allait remonter à la surface et que nous allions jouer les premières places. J’ai joué au ballon, je connais mon équipe et nos moyens. Le mérite revient aux joueurs de la JSK.
- Vous disiez aussi que même dernière, la JSK fait peur…
- Oui, je l’ai dit, car je connais mon équipe, je sais ce qu’on a et ce qu’on aura dans le futur.
- Sincèrement, êtes-vous convaincu de cette seconde place ?
- Moi, j’aime la Ligue des champions, car quand on la gagne, on joue la Coupe du monde. C’est aussi une compétition reconnue par la FIFA et il y a l’étoile sur le maillot, c’est différent de la coupe arabe.
- Mais la coupe arabe, ce n’est pas rien…
- Si je ne me classe pas premier ou deuxième, je vais la jouer, histoire de gagner un peu d’argent, c’est une compétition, mais si on me donne le choix, y a pas photo, ce sera la Ligue des champions africaine.
- Vous allez jouer les poules incessamment, avec de nouveaux joueurs. Avez-vous des appréhensions ?
- Pourquoi ? Si on ne gagne pas, on perd. C’est le foot. C’est un bonus pour nous. On est parmi les huit meilleurs clubs d’Afrique, on s’est renforcé avec Kheddis, Berramla et Hamouda, qui ont signé. Il reste Traoré qui va arriver lundi. Les poules, on les jouera avec quatre Africains lors des deux ou trois premiers matches. On a même le droit de jouer avec six étrangers pour peu qu’on libère les trois ramenés durant l’exercice 2006-2007 avant le début du championnat 2007-2008. Et là, Dabo est déjà sûr d’aller à Brest, c’est presque fait.
- Dabo partira à Brest avec Yacef ?
- Yacef, ils doivent le voir encore.
- En demi-finale de la coupe d’Algérie, la JSK risque d’être privée de ses joueurs africains qui sont sélectionnés dans leur pays…
- Que voulez-vous qu’on fasse ? On va jouer avec ce qu’on a.
Competition du 12/06/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Dim 29 Juil - 0:30

Invité de la chaîne Berbère TV
Hannachi : “Je pense que c’est ma dernière année à la tête de la JSK”

J’aurais dit que notre bilan est positif si la JSK avait terminé champion (...) La saison prochaine notre objectif sera de reprendre ce titre”, ainsi résumait Hannachi, le parcours de son équipe pour la saison passée avant de révéler les ambitions du prochain exercice.
Le président de la JSK qui s’exprimait en direct chez notre confrère de BRTV, Lounis Temzi a même laissé entendre qu’il compte bien réussir le titre la saison prochaine pour terminer son mandat en beauté. “Je pense que c’est ma dernière année. A 58 ans, il est temps pour moi de penser à ma famille et à nos affaires que j’ai délaissé. Et je compte bien faire un beau cadeau aux supporters avant de partir, on doit réussir un bon championnat”, devait dire Hannachi.
Le départ d’Aït Djoudi était inévitable
Revenant sur le départ de Azeddine Aït Djoudi son ex-coach, Hannachi a présenté cette séparation comme étant une mesure qui s’est imposée. “Il fallait qu’il parte et il l’a compris. Car même si sur le plan résultats, je dirais que Azeddine a réussi un parcours positif, la gestion du groupe a beaucoup manqué, l’indiscipline allait prendre le dessus et le groupe se dirigeait vers l’implosion” expliquait le président canari qui ne manquera pas du reste de souhaiter bon courage à son ex-entraîneur.
Hamlaoui a trahi !
“Bon courage”, il l’a aussi souhaité à Hamlaoui parti à l’USMAn mais il n’a pu cacher sa déception sur le sujet. “Hamlaoui a signé et a touché de l’argent à Annaba sans qu’il vienne même pas voir ce qu’on pouvait lui offrir. Et pourtant je lui ai promis de l’aider. Voilà ce qui fait mal et après il revient pour s’entraîner avec nous, ce n’est pas possible de laisser jouer quelqu’un qui a déjà touché de l’argent ailleurs. Il a trahi la JSK où il n’a jamais été sous-estimé comme il le prétend. La saison passée, il a eu 450 millions”.
J’ai proposé à Allik d’échanger Meftah contre Hanitser
Abordant le cas Meftah Rahim annoncé sur le départ vers l’USMA, Hannachi a confirmé cette probabilité et a même confirmé qu’il a déjà engagé des négociations avec son homologue Allik pour l’échanger contre Hanitser.
On devrait tout conclure ce samedi (ndlr hier)”, révélera-t-il en lâchant une confidence “Meftah et allé voir l’entraîneur à Sousse pour lui demander d’être titulaire ou de lui remettre ses papiers. A partir de là, il ne pouvait pas être dans les 18”.
Raho ne reviendra pas, Aoudia a signé avec son club et Bougueche probable canari
A part la piste de Hanitser, Hannichi a évoqué aussi celle de Bougueche qu’il ne désespère pas de recruter. “Il n’a pas encore signé et on est toujours preneur. Aoudia par contre c’est fini, il a signé avec son club donc sa piste est définitivement écartée”. Tout comme celle de Raho qui du reste, de l’avis de Hannachi n’a aucun fondement. “Ce n’est que des rumeurs, on aime tous Raho mais il faut qu’on tire un trait là-dessus. Je ne peux pas le faire revenir pour mettre sur le carreau un international. Rabie Meftah est bien et il sera un futur cadre de la JSK dans un avenir proche”.
La FAF n’a pas garanti l’équité et Mennadi a assassiné notre football
Revenant sur l’amère défaite de la JSK à Sousse, Hannachi même s’il assume “ce plus mauvais match de la JSK en Coupe d’Afrique” la fera partager aussi à la FAF, au DTN et à Guendouz qui n’ont pas consenti à ménager les quatre joueurs de la JSK retenus en équipe nationale éspoirs. “Il aurait pu retenir ceux de l’USMA et du MCA qui sont compétitifs, nous, on avait la Coupe d’Afrique. Les Tunisiens ont eux disposé de leurs joueurs”. En évoquant le championnat, Hannachi chargera aussi la FAF qui, à ses yeux “n’a pas respecté l’équité” et n’a rien fait pour stopper “les agissements de ce président au trente milliards cach qui assassine notre football”, faisant allusion à Mennadi, le président de l’USM Annaba.
On a investi dans le club
Enfin énumérant les acquis de la JSK, Hannachi expliquera qu’il a toujours privilégié le long terme dans sa gestion. “Je ne peux pas donner 800 millions à un joueur qui vaut 400 millions, il y a d’autres qui le font mais pas moi. Me concernant, je préfère investir dans le club, on a acheté un terrainde 3400 m2, 2 bus : un “Man” et un “ Mercedes ” et le club a maintenant 5 logements avec les quatre qu’on a acheté dernièrement. Voilà ce qui permettra à la JSK d’avoir des bases solides”. “Les terrassements du nouveau stade seront achevés dans une semaine et on procédera au lancement d’un avis d’appel d’offres international pour commencer la réalisation. Il sera normalement réceptionné en 2010”, dira encore Hannachi qui a tenu à saluer la contribution constante de l’actuel wali, El Hocine Mazouz pour faire avancer le projet et assister la JSK dans ses besoins immédiats comme le fut la restauration de l’enceinte du 1er-Novembre pour permettre à la JSK de jouer la Ligue des champions à Tizi Ouzou. Le nouveau stade sera de 50 000 places sans piste d’athlétisme, a annoncé Hannachi.
DDK du 29/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Dim 29 Juil - 0:32

Pour ceux qui veulent suivre une partie de l'émission addal+, qui est diffusée sur BRTV. L'invité était le président hannachi
Hannachi invité du BRTV
Source : Cobra (Dzfoot.com)

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Jeu 16 Aoû - 7:00

LORS D’UN POINT DE PRESSE AU MERCURE
HANNACHI VIDE SON SAC

Le président Hannachi a organisé, hier, un point de presse à l’hôtel Mercure où il a répondu aux différentes questions des journalistes présents. Il s’est ainsi étalé sur des sujets qui font l’actualité des Jaune et Vert et c’est point par point qu’on revient sur l’essentiel de ce qui a été dit par le big boss.
ALAIN MICHEL PLUS INDIQUE POUR SUCCEDER A MOUASSA
Le club kabyle de la JSK, qui a déjà consommé deux entraîneurs avant l’entame du championnat, est sur les traces d’un nouveau technicien de renom pour succéder à Mouassa. Le big boss, Moh Cherif Hannachi, ne veut plus se tromper et tant pis si l’opération recrutement s’attarde, néanmoins il est déjà fixé sur la nationalité du coach qui la veut française: «Pour l’heure les négociations les plus avancées sont celles entamées avec l’entraîneur Alain Michel. Malheureusement il est déjà lié à un club de Dubaï. Aussi, je suis prêt à racheter le contrat d’un joueur mais pas celui d’un technicien. D’ailleurs Saïb suit cette affaire de prêt ; il est en contact permanent avec son ancien entraîneur à Auxerre Guy Roux qui nous a proposé Alain et qui est prêt à nous envoyer d’autres CV.»
MOUASSA M'A DECU
Le chairman Hannachi n’a pas hésité à revenir sur la courte période de Mouassa au sein de la barre technique de l’équipe : «Mouassa n’est plus ce qu’il était. Avec l’âge, il est devenu très nerveux et peu communicatif avec les joueurs qui ont applaudi son départ. Dernièrement j’ai dû quitter l’entraînement après quelques minutes car je n’ai pas supporté l’ambiance qui régnait;il usait de propos et faisait des remarques blessantes à certains joueurs. Aussi, j’ai préféré partir que d’assister à ce massacre, c’est dommage.»
HEMANI EST CANARI
Hemani, qui était en contacts très avancés avec le club de Soustara, l’USMA, a, d’après le président Hannachi, fini par renouveler son contrat avec les Kabyles : «Hemani a paraphé son nouveau contrat avec la JSK ce matin (lier, NDLR) mais je tiens à signaler que les agissements de Allik m’ont beaucoup déçu alors que nos relations s’étaient améliorées. je lui en veux d’avoir osé entamer des négociations avec Hemani alors que je me suis abstenu à prendre attache avec Metref et Besseghir par respect pour lui.»
5 MILLIARDS POUR LA CHAMPION LEAGUE
Le boss de la JSK, Hannachi, a assuré qu’il a dépensé des sommes faramineuses pour subvenir aux dépenses du club dans le cadre de la Champions league africaine : «J’ai dépensé 5 milliards en Champions League depuis l’entame de la compétition et le ministère ne m’a encore rien remboursé. J’attends un signe de sa part car la JSK ne peut pas continuer ainsi.»
L'ARGENT DU TRANSFERT DE DABO PAS ENCORE DANS LES CAISSES
Alors qu’on spéculait ici et là que la JSK a reçu l’argent du transfert de Dabo au Havre, le premier responsable des Canaris a démenti : «Nous n’avons encore reçu aucun sou de la part des Harvais. D’ailleurs, on a dû contacter les responsables qui nous ont assuré qu’ils ont effectué le virement le 8 de ce mois mais nous n’avons reçu aucun accusé de réception, et j’ai dû payer mes joueurs de ma propre poche et non avec l’argent du Havre contrairement à ce qui a été rapporté dans la presse. Aussi, le manager Guedjali a failli à sa mission et je ne travaillerai plus avec lui à l’avenir.»
LE BUREAU FEDERAL A FAILLI A SA MISSION
Hannachi a tenu aussi à évoquer le bureau fédéral actuel et estime qu’il devrait démissionner pour avoir échoué dans sa tâche : «C’est honteux de ne pas trouver des anciens footballeurs au sein du bureau fédéral. Durant ces dernières années les clubs les plus titrés ne sont que ceux pris en charge par des anciens joueurs à l’image de la JSK, de l’USMA et de l’ESS. Les clubs doivent revoir leur cartes après les résultats négatifs enregistrés.»
BENDEBKA ET OUSLATI AU MOB

En dépit des nombreuses rumeurs faisant état du mécontentement des deux sociétaires de la JSK Bendebka et Ouslati qui ont rejoint le MOB, le président Hannachi a déclaré : «Bendebka et Ouslati sont officiellement au MOB, ce transfert s’est fait avec l’accord total de ces deux joueurs.»
WASSIOU REVIENDRA DANS UN MOIS
«Wassiou sera de retour dans un mois car sa broche au bras ne nécessite pas plus de quatre semaines.
»
TRAORE A BESOIN DE TEMPS
Les supporters de la JSK ont été très déçus pas la prestation de la nouvelle recrue Traoré. A ce propos, Hannachi a tenu à rassurer : «Traoré est un excellent joueur auquel il faudra laisser un peu de temps pour trouver ses marques. Il ne faut pas le condamner si vite. Faites-moi confiance, je sais reconnaître un bon footballeur et Traoré en est un.»
LES LIBYENS AU MERCURE
Dès son arrivée, la délégation libyenne a été dirigée vers l’hôtel Mouflon d’Or, mais l’établissement n’a pas été du goût des responsables. Du coup, le manager de la JSK Aziz Benhamlat les a orientés vers l’hôtel Dar Diaf, apprécié par les nombreuses équipes algériennes qui effectuent souvent leur stage bloqué, mais, là non plus, les Libyens ont trouvé à redire et ont pris l’initiative de prendre leurs quartiers au Mercure et cela à leurs frais : «Les Libyens veulent juste nous perturber. Dar Diaf est un bon hôtel et je ne vois pas ce qui a cloché. D’ailleurs j’emmènerai personnellement le commissaire du match sur place afin qu’il constate lui-même la qualité de l’hôtel.»
LES ARBITRES AU SOFITEL
Les arbitres, d’origine ivoirienne, choisis pour arbitrer la rencontre JSK-El-Ittihad, étaient logés à l’hôtel Mercure mais ils ont dû être déplacés au Sofitel après que les Libyens aient décidé de prendre leur quartier au Mercure.
L'ETTIHAD GAGNERA FACE A L'ESS
Hannachi a durant sa conférence de presse avoué aux journalistes qu’il ne croit pas aux chances de la JSK quant à la qualification aux demi-finales de la Champion League : «Je ne pense pas qu’on arrivera à se qualifier. D’ailleurs je suis sûr que l’Ittihad gagnera face à l’ESS durant la dernière journée des poules.»
UN RAPPORT CONTRE LA JSK
L’ESS a saisi les grandes instances sportives en établissant un rapport contre la JSK après les incidents survenus durant le match JSK-ESS à Tizi Ouzou. «L’ESS a voulu traîner dans la boue la JSK alors que les incidents sont venus de l’extérieure. C’est une atteinte à l’équipe qui est grave. Nous n’avons jamais voulu en arriver là, la situation a échappé à tout le monde durant la rencontre et ce qui s’est passé n’est pas de notre faute», a déclaré le boss des Canaris.
QUE FAIT CAVALLI ?
Un autre point traité durant ce point de presse est l’équipe nationale. A ce
propos, Hannachi a déclaré : «Cavalli est inconscient. Au lieu de venir superviser nos jeunes espoirs comme la plupart des sélectionneurs qui se respectent, il a préféré programmer un match amical avec le Brésil. Je ne comprends pas ses choix.»
Maracanafoot.com

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Jeu 16 Aoû - 23:00

Invité mardi au siège du Buteur
Hannachi déballe tout

Mardi dernier, le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, a été l’invité du Buteur autour d’une table bien garnie. Vêtu d’un jean et d’un chemisier, notre invité était très décontracté, pas seulement dans sa manière de s’habiller, mais dans sa manière de répondre aux questions de nos journalistes. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, on doit reconnaître à Hannachi sa franchise. Dans cet entretien, il n’a pas hésité à égratigner Mouassa, le DJS de Tizi Ouzou, Guendouz et la fédération entre autres.
Appréciez !

«Sur les 8 équipes de poules, la JSK est la seule qui n’a pas de stade»

«Je l’ai déjà dit il y a trois saisons et je le redis aujourd’hui : aucune équipe algérienne ne remportera la Ligue des champions africaines. La première raison est que nous bricolons toujours, alors que les autres avancent. Comment expliquez-vous qu’un pays aussi pauvre que le Mali exporte ses joueurs partout dans le monde, y compris en Algérie, alors que nous sommes incapables de placer nos joueurs à l’étranger ? Il y a aussi l’instabilité à tous les niveaux et l’incapacité de la fédération à ne pas pouvoir imposer d’autres dates en Coupe d’Afrique. Les pays du Maghreb sont lésés par rapport à ceux de l’Afrique noire. A la JSK par exemple, les joueurs n’ont pas pris de repos depuis trois saisons. Je crois qu’il est temps de revoir les dates en coupant la poire en deux pour mettre toutes les équipes sur un pied d’égalité. Les responsables de la CAF qui ont décidé de faire jouer la Coupe d’Afrique en été sont des incompétents. Enfin et surtout, une équipe comme la JSK doit avoir son stade pour pouvoir rivaliser avec les autres. Pour votre information, nous sommes les seules sur les 8 équipes encore qualifiées aux poules qui n’avons pas de stade. A partir de là, je ne suis pas étonné par les résultats.»
«Nous avons une fédération trop gentille»
«En parlant de stabilité, je ne pense pas uniquement aux clubs, mais surtout à la fédération. Lorsque cette stabilité était de mise, la JSK avait remporté trois Coupes d’Afrique. Maintenant, nous sommes incapables de le refaire. Même le championnat est devenu difficile à remporter, à cause de la magouille. La saison dernière, il y eu magouille concernant la couleur des maillots et la fédération n’a pas bougé le petit doigt pour mettre le holà. A ce rythme, la corruption se pratiquera ouvertement la saison prochaine. Nous n’avons pas besoin d’une fédération gentille cherchant à satisfaire tout le monde, nous avons plutôt besoin d’une fédération ferme qui applique la réglementation, point barre. La fédération doit assumer ses responsabilités, car si elle continue à gérer gentiment le football, on va vers la catastrophe, car la corruption a atteint des proportions alarmantes. Aujourd’hui, on achète tout : les matches, l’adversaire, l’arbitre, la couleur des maillots sans rien risquer, c’est une honte !»
«Guendouz est un entraîneur de trois mois»
«La fédération s’est également montrée incompétente dans la gestion de l’affaire de nos internationaux Espoirs empêchés de jouer pour la JSK. Elle aurait dû, à mon avis, intervenir comme l’a fait la Fédération tunisienne. Guendouz nous a restitué des joueurs usés arguant qu’il était un professionnel. Un professionnel n’accepterait jamais un contrat de trois mois. Mais je ne suis pas étonné, car il n’a jamais travaillé plus de trois mois depuis qu’il est entraîneur. J’en veux à la FAF de ne pas être intervenue pour imposer au sélectionneur de mettre les joueurs à la disposition de leur club, parce que ce sont les clubs qui les payent. Les Tunisiens l’ont compris, pas nous.»
«Jusqu’à présent, la Coupe d’Afrique nous a coûté 5 milliards»
«Je ne comprends pas, d’autre part, pourquoi le ministère continue à appliquer l’ancien système pour rembourser les équipes qui représentent le pays en Ligue des champions africaine. Alors qu’on joue désormais les poules, on continue à rembourser 30% jusqu’aux 8es de finale, 50% jusqu’aux quarts, 80% jusqu’en demi-finale et 100% si on remporte le trophée. Il faut revoir tout ça du moment qu’on ne joue plus le même nombre de matches avec le nouveau système de poules et cela engendre des dépenses supplémentaires. Pour tout vous dire, nous avons dépensé 5 milliards jusqu’au match de l’Etoile. Je ne sais pas encore comment j’ai pu m’en sortir, alors que je n’ai rien touché de la part de ministère. Même l’argent de Dabo, je l’attends toujours. A cette allure, les clubs algériens pourraient bouder la Ligue des champions africaine.»
«Le DJS de Tizi ne fait même pas son travail»
«Avant de parler du nouveau stade de Tizi, je préfère parler du stade du 1er-Novembre qui est dans un piteux état. Je ne comprends vraiment pas comment la DJSL n’arrive pas à réparer l’éclairage. Je ne lui demande pas de nous aider, mais de faire seulement son travail. Ce DJS est indifférent au club, sinon comment expliquer qu’il n’a jamais assisté à un match de la JSK, à l’exception du dernier face à l’Etoile de Tunis parce que le wali était là. Concernant le nouveau stade, je tiens à remercier au nom de la JSK le wali de Tizi Ouzou qui suit de près les travaux et n’hésite pas à se déplacer sur le chantier. Par ailleurs, je lui demande d’opter pour une entreprise étrangère pour accélérer les travaux. C’est la meilleure manière d’avoir un stade le plus tôt possible.»
«J’ai le droit de ne pas jouer le 23 août»
«Contrairement à ce que beaucoup pensent, nous avons un effectif capable de gagner le championnat, à condition qu’il se joue dans les règles. Malheureusement, on a déjà faussé nos calculs en fixant la date du début du championnat au 23 août, une date FIFA. Le championnat d’Algérie sera le seul au monde à se jouer à cette date. On me dira que je n’ai pas d’internationaux algériens, mais il y a des internationaux d’autres pays à la JSK et dans d’autres clubs. Aujourd’hui, j’ai le droit de ne pas jouer le 23 août et la FIFA me donnera raison. Il faut que les présidents soient consultés dans l’élaboration du calendrier du championnat. Il faut aussi que les président s’unissent pour défendre leurs droits. Ce n’est pas normal qu’on nous donne 200 millions seulement par saison pour les droits télé. J’ai comme l’impression que nous sommes en train de mendier.»
«A 58 ans, c’est le moment de partir, je n’en peux plus»
«Lorsque j’ai décidé de partir, je ne l’ai pas fait sous l’effet de la colère, c’était une décision mûrement réfléchie. En plus des problèmes que je viens d’énumérer et des difficultés de plus en plus grandes à gérer un club comme la JSK, il y a l’âge. J’ai 58 ans et je n’en peux plus. Je n’accepte plus qu’on insulte ma mère au stade. Je ne pense pas mériter un tel traitement, après tout ce que j’ai donné au club. J’invite ceux qui veulent prendre le club à présenter leurs candidatures, car l’heure des comptes est arrivée. Il me faut juste ficeler mes bilans pour provoquer l’AG ordinaire puis celle élective. Je compte même déblayer le terrain à mon successeur pour lui faciliter la tâche. Je resterai toutefois un fidèle serviteur de la JSK et un supporter acharné de cette équipe où j’ai passé toute ma vie en tant que joueur, dirigeant puis président.»
«Rebrab est le seul à pouvoir gérer la JSK»
«Face à l’Etoile de Tunis, alors que nous dominions le match, les jets de pierres et les insultes avaient commencé. Cela veut dire que les voyous qui nous ont insultés ont été manipulés. Que ceux qui ont manipulé ces voyous se présentent à l’AG ! Je sais toutefois qu’ils ne viendront pas, car personne n’est capable de gérer un club comme la JSK dans une région sensible comme la Kabylie. Même pas Khalef à qui je ne reproche rien sur le plan technique. Aujourd’hui, je ne vois qu’une seule personne capable de gérer la JSK financièrement, c’est Rebrab. Avec lui, je serai au moins tranquille sur le plan financier, même si je sais qu’il manque encore d’expérience, parce qu’il ne connaît pas encore les rouages du football algérien. Toutefois, je n’accepte pas qu’à travers lui d’autres personnes comme Iboud s’accaparent le club. Je suis là pour leur faire barrage et je suis là aussi pour aider Rebrab qui aura toujours besoin de mon vécu en tant que doyen des présidents.»
Le buteur du 16/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par espoir le Jeu 16 Aoû - 23:01

«Les anciens joueurs-présidents ont tout gagné»
«Quand je parle d’expérience, je sais ce que je dis et les résultats sont là pour le confirmer. Ces 12 dernières années, les anciens joueurs-présidents ont raflé tous les titres. Il y a moi, Allik, Selmi au CRB et tout récemment Serrar. C’est pour cette raison que je Rebrab aura besoin de mon expérience, d’abord en tant que joueur et aussi en tant que président. Certains présidents qui n’ont rien à voir avec le football sont en train de tuer le football en déboursant des sommes faramineuses au moment de payer les joueurs. Il n’y a ni contrôle de l’Etat ni cahier des charges. Il y a aussi un autre problème qui me tient à cœur : depuis quelque temps, tous les joueurs exigent de signer pour une saison accentuant par là même l’instabilité des clubs. Cette saison, la JSK a perdu sept joueurs à cause de ce problème. En Tunisie et au Maroc, seuls les étrangers ont le droit de signer des contrats de courte durée. Les nationaux, eux, sont contraints de signer des contrats de longue durée. Cela permet aux clubs d’être stables et forts et profitera également à l’équipe nationale.»
«Si on n’avait pas vendu Dabo, il serait parti gratis»

«Beaucoup de gens me reprochent encore d’avoir vendu Dabo au Havre. C’est le moment de m’expliquer une fois pour toutes sur cette question. Dans le contrat de Dabo, une clause stipulait que le joueur pourrait partir à n’importe quel moment, s’il était sollicité par un club européen. Donc si je ne l’avais pas vendu, il aurait sollicité la FIFA qui l’aurait autorisé à signer dans le club de son choix grâce à la clause dont je vous ai parlé. J’étais donc devant deux possibilités : vendre Dabo et faire profiter la JSK d’une somme d’argent conséquente ou entrer en conflit avec la FIFA en étant sûr de perdre le joueur. J’ai choisi la première option. Je crois que n’importe qui à ma place aurait fait de même. On peut également me demander pourquoi j’ai laissé cette clause. Eh bien, le manager l’a exigé, parce qu’il était sûr que Dabo allait avoir des offres de clubs français.»
«J’ai offert 400 millions à Hamlaoui, je ne pense pas qu’il vaille plus»
«J’ai déjà abordé le cas Hamlaoui et je répète encore que ce joueur a préféré l’argent à la JSK. Je lui ai offert une prime de 400 millions plus un salaire conséquent. Je ne crois pas que Hamlaoui vaille plus que cette somme. Malheureusement, il y a des présidents qui dépensent sans compter et Hamlaoui a reçu le double de ce que je lui ai proposé. S’il n’a pas troqué la JSK contre un autre club, dites-moi alors pourquoi il est parti. Lorsqu’il parle de la JSK, il donne l’impression d’avoir été lésé dans ce club. Ce n’est pas vrai. Quand on lèse un joueur, on ne lui donne pas 400 millions. Quant à Yacef, je crois que son départ a été une bonne chose pour lui-même et pour le club.»
«J’ai moi-même offert un appartement à Chaouchi»
«Ceux qui ont dit que Chaouchi nous a fait du chant- age sont des menteurs. Il ne s’était pas entraîné parce qu’il était blessé et le kiné est là pour vous confirmer l’information. C’est vrai que Chaouchi est jeune et qu’il est un peu frivole, mais ce n’est pas un tricheur. Quant à l’histoire de l’appartement, elle ne figurait pas sur son contrat. C’est moi qui ai décidé de le lui acheter de mon propre gré, parce que d’abord je crois en lui comme un futur grand gardien et ensuite je connais sa situation. La preuve, le jour où je lui ai remis les clés de l’appartement, il m’a demandé s’il y avait des contrats à vie pour le signer avec nous. C’est vous dire que l’appartement était une nécessité pour lui et sa famille.»
«Lorsque j’ai entendu Mouassa parler aux joueurs, j’ai eu honte»
«Je n’ai pas reconnu le Mouassa que j’avais connu lors de ses deux premiers passages à la JSK. Il a failli tuer les joueurs en les soumettant à une très forte charge de travail la veille du match face à l’Etoile. Tous les joueurs se sont plaints. Une fois, Saïb lui a dit qu’un joueur était blessé et qu’il fallait peut-être le ménager. Vous savez ce qu’il a répondu ? ‘Laisse-le éclater’. C’est sûr qu’avec lui, on allait vers la catastrophe. Je ne suis peut-être pas entraîneur, mais je sais qu’on ne programme pas une séance intense de deux heures la veille d’un match. D’autre part, Mouassa dénonce l’indiscipline des joueurs en oubliant que c’était à lui de maintenir l’ordre. Je vais vous raconter celle-là. Une fois, je suis descendu sur le terrain pour assister à l’entraînement. Je n’ai pas pu tenir 5 minutes et j’ai décidé de partir, tellement le langage de Mouassa avec les joueurs était dégradant. Excusez-moi, ce n’est pas avec ce langage qu’on se fait respecter.»
«C’est Saïb qui a fait l’équipe face à l’Etoile. Et alors ?»

«Mouassa a dit lorsqu’il a pris l’équipe en main et qu’il allait travailler en étroite collaboration avec Saïb pour ensuite dénoncer le fait que Saïb ait fait l’équipe face à l’Etoile. Oui, Saïb a fait l’équipe face à l’Etoile. Et alors ? Ce n’est quand même pas un novice ! Avec son vécu, Saïb est habilité à choisir les joueurs qui doivent défendre les couleurs de la JSK. J’irai même jusqu’à vous dire qu’avec Saïb, les joueurs sont plus à l’aise, parce que Moussa sait communiquer et surtout sait se faire respecter. Concernant le grand nombre d’entraîneurs qui sont passés par la JSK, je n’y vois aucun mal, puisque les grandes équipes changent d’entraîneur quand ça ne va pas, à l’instar du Real Madrid qui a changé d’entraîneur alors que le club a été sacré champion. Je crois toutefois que la seule erreur que j’ai commise a été d’avoir engagé Gaucho, pas à cause de ses compétences, mais à cause du problème de la langue.»
«Personne n’a chassé Omar Daoud de l’hôtel Amraoua»
«Nous avons déjà trois étrangers dans notre effectif et nous ne pensons pas récupérer Omar Daoud. Personnellement, je ferai tout pour l’aider à réduire sa suspension. Mais il est à vendre et je suis même prêt à le céder pour un club algérien. Concernant cette histoire de l’hôtel Amraoua, je peux vous assurer que personne ne l’en a chassé. Dès qu’il est arrivé à Alger, Daoud est venu me voir à l’hôtel Mercure. Je lui ai dit qu’un appartement a été mis à sa disposition à Tizi Ouzou parce qu’il voulait rester s’entraîner avec la JSK pendant les trois mois à venir. Je ne sais pourquoi Daoud est allé directement à l’hôtel Amraoua. On m’a appelé pour me demander de payer son séjour et j’ai refusé. Je ne vois pas pourquoi je mets un appartement à la disposition du joueur pour ensuite lui payer l’hôtel. C’est insensé. Voilà ce qui s’est réellement passé et j’ai des témoins pour vous le confirmer.»
«Je savais que Hemani allait rester»
«Je savais dès le départ que Hemani allait rester chez nous, parce qu’aucun autre président ne pouvait s’aligner sur l’offre que je lui avais faite. Il a discuté avec Allik. C’est son droit, puisqu’il était libre. Mais j’étais sûr qu’il allait rempiler. Quant à Bensaïd, nous avons fait un effort pour l’avoir dans notre effectif et nous l’avons eu. Je ne pouvais pas faire des folies pour récupérer sa lettre de libération, parce qu’avec sa prime de signature, il m’aurait coûté cher.»
«Le bureau de la JSK n’est pas au Mercure»
«On me reproche de négocier avec les joueurs à l’hôtel Mercure et d’avoir un entourage malsain. Je réponds que c’est faux. Cet entourage, ce sont mes amis Sid Ali et Djillali. N’ai-je pas le droit d’avoir des amis, des amis que j’ai trouvés dans les moments difficiles ? Le Mercure, c’est un hôtel que je fréquente, parce que j’y ai beaucoup d’amis. Les serveurs, tous des Kabyles, s’occupent bien de moi et de mes invités. Je ne vois pas où est le mal surtout que mes amis sont prêts à tout donner pour la JSK. Le bureau de la JSK est toujours à Tizi Ouzou. MM. Maktour et Boukhari sont régulièrement à Tizi. Mais pour plus de commodités, je reçois les joueurs au Mercure, surtout que depuis quelques années j’habite à Alger».
«Je ne suis pas impatient pour l’entraîneur»
«Je sais que les supporters kabyles sont impatients de connaître le nom du nouvel entraîneur de la JSK. Mais cette fois, j’ai décidé de prendre tout mon temps. Il y a Saïb qui fait de la prospection à travers Guy Roux. Ne me dites pas que ces deux techniciens ne savent pas choisir. Pour l’instant, Saïb fait un excellent travail. On va jouer le match face aux Libyens, après on verra. Pour l’instant, Saïb a discuté avec deux entraîneurs : Ciccolini et Alain Michel. ça va donc se jouer entre ces deux coaches, à moins que Roux nous en propose d’autres. On a parlé du recrutement d’un arrière gauche. Je démens cette information, parce que nous avons en Bengoreine un excellent pied gauche qui me fait rappeler Benhamlat. Saïb m’a dit aussi qu’il y a un jeune junior qui joue dans le même poste et qui sera un grand joueur.»
Le buteur du 16/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Chrif Hannachi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum