Le suivi de la saison du Formule 1

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Mer 18 Avr - 0:52

Le calendrier F1 2007
1 - 18 Mars Australie --> Melbourne
2 - 08 Avril Malaisie --> Sepang
3 - 15 Avril Bahreïn --> Bahreïn
4 - 13 Mai Espagne --> Barcelone
5 - 27 Mai Monaco --> Monaco
6 - 10 Juin Canada --> Montréal
7 - 17 Juin Etats-Unis --> Indianapolis
8 - 01 Juillet France --> Magny-Cours
9 - 08 Juillet Grande Bretagne --> Silverstone
10 - 22 Juillet Allemagne Nurburgring - Hockenheim ( par alternance)
11 - 05 Août Hongrie --> Hungaroring
12 - 26 Août Turquie --> Istanbul
13 - 09 Septembre Italie --> Monza
14 - 16 Septembre Belgique --> SPA-Francorchamps
15 - 30 Septembre Japon --> Fuji
16 - 07 Octobre Chine --> Changhaï
17 - 21 Octobre Brésil --> Interlagos


Le grand prix du Bahrain a tenu toutes ses promesses. J'ai assisté à une courses disputé entre les trois écuries en vue du championnat, à savoir Ferrari, Maclaren et BMW.
Voici le classement final (les pilotes qui sont entrés dans les points):
1- Massa (Ferrari)
2- Hamilton (Maclaren)
3- Räikkönen (Ferrari)
4- Heidfeld (BMW)
5- Alonso (Maclaren)
6- Kubica (BMW)
7- Trulli (Toyota)
8- Fisichella (Renault)

Classemement des pilotes:
1- Alonso (Maclaren) 22 points
- Räikkönen (Ferrari) 22 points
- Hamilton (Maclaren) 22 points
4- Massa (Ferrari) 17 points

Championnat des constructeurs:
1- Maclaren 44 points
2- Ferrari 39 points
Je reviendrai en détail sur cette coures tout à l'heure.

PS: Maintenant la F1 observera un répit de 3 semaines, avant de débarquer en Europe, et plus précisément en Espagne (Barcelone).


Dernière édition par le Sam 2 Juin - 20:16, édité 3 fois
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par yacine jsk le Mer 18 Avr - 21:48

je pense que cette saison sera aussi disputé que la précédente ,avec Alonso ,ice man ,Massa ,et le nouveau prodige Anglais Hamilton
lors du prochain grand prix on saura qui sera le numéros un chez Ferraris ,d'apres le patron Jean Todt.

yacine jsk

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Mer 18 Avr - 21:52

yacine jsk a écrit:je pense que cette saison sera aussi disputé que la précédente ,avec Alonso ,ice man ,Massa ,et le nouveau prodige Anglais Hamilton
lors du prochain grand prix on saura qui sera le numéros un chez Ferraris ,d'apres le patron Jean Todt.

Azul agma, je vois que t'es un connaisseur en f1. Oui tu as raison, cette année, il n'y a pas un pilote qui sort du lot pour le moment. Cette saison sera très palpitante, et le suspense sera à son comble. Pour la scuderia, je crois qu'en ce début de saison, c'est plutôt Massa qui est devant. Mais Räikkönen (ou ice man, vu son caractère) n'a pas encore dit son dernier mot.
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 22 Avr - 18:08

Massa impressionne Ferrari
La victoire de Felipe Massa à Bahreïn prenait des allures d’obligation, Samedi dernier au soir. Le Brésilien se devait de laver l’affront de Sepang. La meilleure défense est l’attaque et la meilleure réponse à apporter aux critiques qui s’était abattues sur Felipe était d’apporter un démenti sur la piste. C’est chose faite, de la plus belle manière qui soit, ce qui n’a pas manqué de faire grosse impression en interne. Fort sur la piste, Felipe l’est aussi mentalement et c’est une bonne nouvelle pour la Scuderia Ferrari, qui ne vise rien d’autres que les deux titres mondiaux, dont la conquête nécessite les deux vertus conjuguées par la Pauliste.
« Le week-end de Felipe a été fantastique et c’est dû à ses capacités – et bien sûr à la voiture » a souligné Mario Almondo, directeur technique de la Scuderia Ferrari, « Il était impossible de faire beaucoup de travail depuis la dernière course. Bien sûr, nous avons visionné des vidéos de la course de l’année passée et du dernier départ en essayant d’aller le plus possible au fonds des choses, mais on ne pouvait rien faire de concret » poursuit Almondo en préambule de son analyse du Grand-Prix de Bahreïn.
« C’est toute la complexité de cette aspect du travail, car le succès de Bahreïn dépendait de la force mentale de Felipe, qui était, je dois dire, fantastique. La voiture lui a offert les moyens de faire ce qu’il a fait mais c’est une belle revanche pour lui et nous en sommes ravis pour lui. »
« La force de Felipe a été de se remettre en selle immédiatement une semaine après le GP de Malaisie » renchérit Stefano Domenicali, directeur sportif de la Rossa, « Il a parfaitement bien réagi et ça démontre sa force de caractère. Je pense qu’il a énormément mûri, car il voulait d’abord se prouver quelque chose à lui-même, et à nous tous. Sa force est qu’il a eu une réaction exemplaire en termes de comportement et d’approche de la course. »
Le 17/04/07
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 22 Avr - 18:10

Le problème de Ferrari à Sepang élucidé
Le Grand-Prix de Bahreïn a donné une idée plus réaliste de l’état des forces en présence cette année. Ferrari est la n°1, d’une très courte tête. « Tout comme notre domination de Melbourne n’était pas représentative, notre défaite de Sepang n’était pas un fidèle reflet de la situation » affirme Luca Baldisseri, « La vérité est quelque part entre les deux. »
Ni Ferrari ni McLaren ne peut se permettre la moindre approximation. La Malaisie l’a bien démontré. La raison pour laquelle les Ferrari étaient 0,8 seconde au tour plus lentes que ce qu’avaient prévu les simulations tenait aux pneus et à leur préparation. Leur pression, leur température dans les couvertures chauffantes avant qu’ils soient montés sur l’auto.
Les F2007 ont le plus souvent roulé avec des pressions de pneus trop basses à Sepang, qui avait entre autre conséquence d’influer sur la hauteur de caisse. Avec les aérodynamiques ultrasophistiquées des F1 modernes, un millimètre d’écart sur la hauteur de caisse peut se traduire par une perte de 1 ou 2% sur les appuis.
A Sakhir le week-end dernier, ce fut au tour de Lewis Hamilton de souffrir d’une mauvaise pression de pneus. Le Britannique ne pouvant passer Massa à la régulière lors du premier tiers de course, McLaren a tenté de donner un coup de pouce à son rookie en modifiant légèrement sa stratégie : l’équivalent de 4 tours de carburant de plus, avec adaptation de la pression des Bridgestone rodés et un degré de moins sur l’aileron avant.
Mauvaise pioche ! Lewis a souffert de sous-virage. « J’étais plus rapide que Massa dans le premier et le dernier relais, mais j’ai trop perdu sur lui dans le deuxième » observait Lewis. Massa a répliqué qu’il avait contrôlé la course sur la fin. Pour preuve, il a signé son meilleur tour en course lors de sa première boucle en pneus durs, avec beaucoup d’essence à bord. Les Bridgestone durs n’étaient pourtant pas les plus efficaces à Bahreïn. « Ils étaient bons pour un ou deux tours, puis se dégradaient plus rapidement que les tendres. Les gommes les plus tendres étaient les mieux adaptés pour la course. »
Le 18/04/07
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 22 Avr - 18:16

Les Informations des écuries
Au cœur des problèmes techniques Honda
Honda n’a toujours pas su dresser de diagnostic fiable et précis à tous ses maux. Le Grand-Prix de Bahreïn fut aussi difficile que les deux précédents. Le département technique de Brackley réfléchit à l’introduction précoce d’une évolution majeure qui devait initialement voir le jour à Magny-Cours.
« Tant que nous n’identifierons pas la source de nos problèmes au freinage, il sera inutile de faire trop de changements » nous explique un membre de l’écurie de Brackley. Afin de mettre les pilotes en confiance, Honda a braqué l’aileron arrière au maximum à Sakhir. Conséquence inévitable : une Vmax en chute libre. Seules les Spyker étaient moins rapides que les Honda en ligne droite. La traction pose également problème. « Par rapport aux Super Aguri, nous perdons 2 dixièmes de seconde au freinage, et 7 en traction » nous avoue Shuhei Nakamoto, directeur technique Honda, « C’est la conséquence de nos réglages d’appuis. »
Le pire est que l’écurie ne parvient pas à reproduire le comportement erratique de sa RA107 en soufflerie. « Au freinage, les pneus avant se déforme sur une courte période avant de reprendre leur forme normale. Ce phénomène modifie le flux d’air sur l’arrière de la voiture. Nous tentons désormais d’effectuer ces simulations à l’aide de l’outil informatique, par dynamique des fluides assistée par ordinateur. »
Du rififi chez Honda !
Aux problèmes techniques rencontrés par Honda depuis le début de la saison se greffe une querelle politique. Il fallait s’y attendre. Un grand constructeur mondial ne peut naviguer en queue de peloton et faire si pâle figure en externe sans remous en interne.
Honda s’est séparée de David Richards trop tôt, et peut s’en mordre les doigts. L’organisation de l’écurie de Brackley bat de l’aile. Il y a du rififi sur la scène politique. Nick Fry fait son possible pour empêcher Otmar Szafnauer, vice-président de Honda, de se mettre en travers de son chemin. De son côté, Szafnauer joue la transparence avec le directoire de Honda.
Fry essaie de sécuriser son poste. Il a laissé entendre à la presse Britannique qu’il avait approché Ross Brawn. Mais si l’ex directeur technique Ferrari était effectivement embauché par Honda, le poste de Fry serait en danger. S’il devait revenir aux affaires, Ross serait en effet intéressé par un rôle central, à savoir directeur d’écurie. Beaucoup de personnes pensent en interne que Fry a fait tomber rumeur dans le domaine public dans le but qu’elle ne se vérifie jamais.
Theissen revient sur la meilleure performance de BMW Sauber à ce jour
Bahreïn 2007 restera marqué d’une pierre blanche dans le parcours de BMW Sauber en Formule 1. Pour la première fois de sa courte existence, l’écurie alémanique a déjoué les plans d’une monoplace d’un top team, à la régulière et non étant le larron qui profite d’une occasion de course inhabituelle. Légèrement en retrait dans l’exercice du meilleur tour en course, le rythme de course de Nick Heidfeld était globalement identique à celui des leaders. Une première pour BMW.
En 2006 à Monza, Kubica était monté sur le podium, mais à près de 30 secondes de Räikkönen et Schumacher auquel il rendait plus d’une demi-seconde dans les statistiques des meilleurs tours en course. En Hongrie, un coup de pouce de la météo avait propulsé Heidfeld sur un podium inédit accueillant Button et De La Rosa.
« C’était la meilleure performance de BMW Sauber jusqu’à présent et un fait marquant pour nous tous dans le cadre de la nouvelle organisation de l’écurie. Non seulement nous avons marqué 8 points importants, mais Nick fut en mesure de décrocher une 4è place très spéciale » souligne Mario Theissen, directeur de BMW Sauber, « Pour la première fois, nous étions capables de soutenir le rythme des top teams sur toute la distance de la course. De plus, Nick a dépassé le champion du monde en titre, Fernando Alonso, en piste. C’était une manœuvre fantastique. »
« Nous en avons maintenant terminé avec le premier lot des courses lointaines de la saison 2007 et il est temps de dresser un premier bilan : Nous avons travaillé dur cet hiver à Munich et à Hinwil et la récompense à nos efforts est venue sous la forme de ces trois 4è places et des 18 points marqués au championnat du monde. Ce résultat donne à l’équipe un sentiment de confiance et décuple sa motivation. Chacun peut le ressentir : Nous avons le potentiel et les capacités pour nous concentrer sur les top teams. Le podium reste notre objectif, nous nous en sommes rapprochés en trois occasions déjà. »

Renault : C’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît une grande équipe

Denis Chevrier, responsable des équipes motoristes en piste Renault dresse un premier bilan des trois premières courses pour le Renault F1 Team et revient sur le partenariat avec Red Bull Racing.
Denis, Renault F1 a connu un début de saison difficile. Quel est le point de vue du motoriste ?
Oui, c’est vrai, les trois premières épreuves de ce championnat 2007 ont été particulièrement disputées et difficile pour l’équipe. En ce qui concerne le moteur, notre niveau de fiabilité à ce jour est correct ; nous avons eu quelques soucis, rien de dramatique et nous avons réussi à rallier l’arrivée à chaque course avec nos deux voitures, ce qui est satisfaisant.
Quelle est la position de Renault F1 Team dans le plateau ?
La concurrence est énorme cette saison et nous nous situons clairement en tant que challengers jusque là. Nous pouvons pour le moment difficilement viser le podium, notre objectif est donc avant tout de rentrer dans les points avec nos deux autos. On a pu voir à Bahreïn encore la faiblesse des écarts lors des qualifications. Or on ne peut se permettre de gaspiller ne serait-ce qu’un ou deux dixième à l’heure actuelle car c’est ce qui peut nous permettre d’entrer en Q3 lors des qualifications ; et on ne fait pas la même course en partant 6ème ou 7ème qu’en prenant le départ depuis la 11ème place.
Dans le contexte actuel, votre métier de motoriste a-t-il changé ?
Non pas vraiment, notre façon de travailler reste la même que nous soyons en lutte pour le titre ou que nous connaissions quelques difficultés comme c’est le cas cette saison. Nous travaillons selon les mêmes méthodes éprouvées, selon le même calendrier, avec les mêmes personnes. Nous devons juste apprendre à exploiter notre package au mieux dans les circonstances actuelles.
Quel est l’état d’esprit à Viry Châtillon suite aux résultats de ces trois premières courses ?
Nous avons eu un hiver très chargé, nous avons travaillé dur lors des essais privés et tout le monde, que ce soit à Viry ou Enstone, attendait avec impatience les trois premières courses. Nous avions 42 points en 2006, nous en avons 9 en 2007 après trois courses. Nous sommes passés du statut de favori à celui d’outsider et ce n’est bien entendu pas facile à admettre. Mais nous sommes des compétiteurs et c’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît une grande équipe. Nous sommes déterminés à nous battre et nous savons que nos efforts finiront par payer.
Comment l’usine de Viry gère-t-elle le déficit de performance de l’écurie à ce stade de la saison ?
Il est difficile d’avoir le package voiture-moteur-pneus-pilotes, nous en sommes conscients et beaucoup d’équipes n’y parviennent jamais. Notre frustration aujourd’hui n’est pas relative aux résultats de l’équipe. Nous sommes frustrés de par le règlement actuel qui nous a retiré la possibilité en tant que motoriste de faire la différence. Par le passé, si l’équipe était à la peine, le motoriste avait un vrai rôle à jouer pour palier ces lacunes de performance. Depuis cette saison, c’est beaucoup plus limité. Mais pour répondre à votre question, il n’y a pas de déception ou de baisse de moral dans l’équipe, il y a surtout de la détermination !
Et en ce qui concerne le partenariat avec Red Bull Racing, quel bilan pouvez-vous tirer après trois courses ?
C’est une équipe encore jeune, il a par conséquent beaucoup de choses à faire et à mettre en place. Mais pas à pas, on progresse. Pour l’instant, il y a encore quelques problèmes à régler pour permettre aux deux voitures de relier l’arrivée mais le niveau de performance démontré à Bahreïn notamment est très encourageant pour les membres de l’équipe. Les membres Renault détachés chez Red Bull Racing ont travaillé dur cet hiver mais ils se plaisent dans cette équipe qui est désormais la leur. La collaboration entre Renault et Red Bull Racing est très enrichissante jusque là, tout le monde se donne les moyens de réussir et espère que ce partenariat sera fructueux.
LE 19/04/07
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Lun 23 Avr - 22:18

Michael Schumacher passe du bon temps
De retour – bien bronzé ! - de quelques jours de vacances à Miami, c’est en Pologne – à Poznan – que Michael Schumacher avait rendez-vous pour assister à un évènement promotionnel organisé par Shell à l’occasion du 60ème anniversaire de l’association du pétrolier avec Ferrari.
Arrivé dans son jet privé en Pologne, il a quand même pris le volant d’une Ferrari – de route – pour faire partager à quelques privilégiés "la balade" de leur vie.
Il s’est également dit très heureux de pouvoir passer plus de temps auprès de sa femme et ses enfants.
« Je vis une belle vie » avouait-il lors d’une conférence de presse. « Je m’intéresse de très près à la compétition, je suis impliqué dans presque tout ce qui se produit. Piloter ne me manque pas à l'heure actuelle, je suis un homme heureux. »
« Nous avons passé de bons moments dans le passé – mais c’est encore mieux maintenant. Je peux m’organiser pour passer plus de temps à la maison et prendre mes vacances en même temps que mes enfants. C'est beaucoup mieux pour nous » affirmait Schumacher – qui a regardé les trois premières courses de la saison à la TV. « Ça me paraît un peu étrange, mais c’est normal ! »
« Regarder est intéressant, je vois ça d'un autre point de vue. Mais je ne regarde pas les courses pour apprendre quelque chose, c’est juste pour l'apprécier avec ma famille et mes amis – comme vous » ajoutait Michael.
Questionné par la presse locale sur les aptitudes des nouveaux venus dans le championnat du monde de F1 – Robert Kubica, Lewis Hamilton ou Adrian Sutil - le septuple champion du monde admet que la période actuelle est peut-être plus facile pour les jeunes : « C’est l'impression que ça donne mais c'est vraisemblablement parce qu'ils sont plus doués que d'autres dans le passé, ou que les caractéristiques des voitures permettent de réussir plus facilement, c’est quelque chose à laquelle je ne peux pas répondre avec certitude. »
Interrogé sur ses favoris pour le titre, Schumacher a répondu sans hésiter : « que ce soit Ferrari qui gagne, c’est tout ce qui m’importe. »
F1-Live.com
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par yacine jsk le Lun 23 Avr - 22:50

Michael Schumacher, quand je me rappel sa dernière course sa me remonte le moral, il commence a la dernière place, il fait une remonté spectaculaire puis ya une crevaison, qui le remet derriere, et il remonte une nouvelle fois pour terminé 4eme (ou 5eme je m'en souvien plus )

yacine jsk

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Lun 23 Avr - 23:07

yacine jsk a écrit:Michael Schumacher, quand je me rappel sa dernière course sa me remonte le moral, il commence a la dernière place, il fait une remonté spectaculaire puis ya une crevaison, qui le remet derriere, et il remonte une nouvelle fois pour terminé 4eme (ou 5eme je m'en souvien plus )

Oui je me rappelle bien de la course sublime au brésil après une touchette avec Fisichella et la crevaison, il a effectué une remontée spectaculaire de la dernière place pour finir...5°. Il lui a manqué 2 points (2 places) pour remporter le titre et coiffer par la même occasion Alonso.
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par nassim le Lun 30 Avr - 18:39

eh oui le bon vieux temps où Schumi faisait parler la "GOMME"....
La prochaine course de Formule aura lieu QUAND ?

nassim

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Sam 12 Mai - 16:22

La grille de départ pour le grand prix de catalaunya de demain dimanche.
1- F.MAssa
2- F.Alonso
3- K.Raikkônene
4- L.Hamilton
5- R.Kubica
6- J.Trulli
7- N.Heidfeld
8- H.Kovalainen
9- D.Coulthard
10- G.Fisichella
11- N.Rosberg
12- R.Barrichello
13- T.Sato
14- J.Button
15- A.Davidson
16- V.Liuzzi
17- R.Schumacher
18- A.Wurz
19- M.Weber
20- A.Sutil
21- C.Albers
22- S.Speed

Et une nouvelle pôle pour le petit lutin Brésilien sur les terres même d'Alonso. La 3° pôle consécutive pour Felipe, la 6° de sa carrière. C'est aussi la 4° pôle consécutive de la scuderia, de bon augure pour la course.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par nassim le Sam 12 Mai - 19:37

c'est bien c'est pour Masse, comme ça il fera taire les mauvaises langues qui n'avaient pas hésité à le crucifier en tout début de saison.
Ce dimanche on va assister à une course très intéressante...tout ça sous l'oeil du Schumi qui sera dans les stands de Ferrari

nassim

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 13 Mai - 16:57

Massa récidive
Massa remporte brillamment le grand prix d'espagne après l'avoir maitrisé de bout en bout. On a eu droit à un départ très chaud entre Massa et Alonso, mais le brésilien ne s'est pas laissé faire. Massa qui réalise le doublé Pôle et victoire, qui l'a propulsé à la 3° place avec 27 points.
Voici les 8 pilotes qui ont coupé la ligne d'arrivée cet après midi:
1- Massa
2- Hamilton
3- Alonso
4- Kubica
5- Coulthard
6- Rosberg
7- Kovailainen
8- Sato

Massa en action

attaque au 1° virage

Alonso sort de la piste
Le classement des pilotes après quatre grand prix:
1- Hamilton 30 pts
2- Alonso 28 pts
3- Massa 27 pts
4- Räikkönen 22 pts
5- Heidfeld 15 pts

Le classement des constructeurs
1- Maclaren 58 pts
2- Ferrari 49 pts
3- BMW 23 pts

Une déception de côté de la scuderia avec l'abondant de Kimi Räikkönen suite à un problème électrique (apparemment le chat noir n'est pas encore chassé).
Massa qui reprend l'ascendant psychologique sur Alonso avec le départ et la passe d'arme au 1° virage, surtout que Felipi a été critiqué suite aux erreurs commises lors du grand prix du Sepang (Malaisie).
Rendez vous dans 2 semaines à Monaco, un autre grand prix de légende qui promis déjà. Un circuit où les dépassement sont quasi impossible (à part dans le virage qui suit la sortie du tunnel. En gros bien se qualifier est très important.
Avec le resserrement des niveaux (entre Maclaren et Ferrari et BMW qui suit derrière), la saison s'annonce difficile.


Dernière édition par le Dim 13 Mai - 21:16, édité 3 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par billel88 le Dim 13 Mai - 18:50

on peux avoir le classement générales des pilotes???????????
avatar
billel88

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 13 Mai - 19:29

billel88 a écrit:on peux avoir le classement générales des pilotes???????????

Je l'ai déjà donné dans le dernier message, je vais le redonner avec plus de détail:

Le classement des pilotes après quatre grand prix:
1- Hamilton 30 pts
2- Alonso 28 pts
3- Massa 27 pts
4- Räikkönen 22 pts
5- Heidfeld 15 pts
6- Fisichella 8 pts
- Kubica 8 pts
8- Rosberg 5 pts
9- Coulthard 4 pts
- Trulli 4 pts
11- Kavalainen 3 pts
12- R.Schumacher 1 pts
- Sato 1 pts

Le classement des constructeurs
1- Maclaren 58 pts
2- Ferrari 49 pts
3- BMW 23 pt
4- Renault 11 pts
5- Wiliams Toyota 5 pts
- Toyota 5 pts
7- Red Bull Racing-Renault 4 pts
8- Super Aguri-Honda 1 pts
Voilà le calessement complet des deux championnat

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par billel88 le Dim 13 Mai - 19:41

merci c tré gentil.
avatar
billel88

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Lun 21 Mai - 19:52


De l’importance du pilote à Monaco
Au palmarès d’un pilote de course de haut niveau, une victoire à Monaco rivalisait autrefois avec une couronne mondiale. Gravir en tête le rocher monégasque en F3 ouvrait généralement les portes de la F1. Le Grand-Prix de Monaco est aujourd’hui plus prosaïquement considéré comme une épreuve parmi la petite vingtaine du calendrier, mais l’approche de l’évènement conserve son particularisme.
« Monaco est le point culminant de la saison. C’est totalement différent du reste et c’est un endroit très agréable. Nous aurons un package aérodynamique spécifique car les besoins de Monaco sont très spéciaux. Les principaux changements concernent les ailerons avant et arrière. Les facteurs qui déterminent la performance à Monaco sont totalement différents de ceux des autres courses. La puissance du moteur et l’aérodynamique sont légèrement moins importantes qu’ailleurs et les facteurs clefs sont donc les pneus et les pilotes » explique Pascal Vasselon, manager général châssis chez Toyota en mettant l’accent sur la valeur du dernier maillon de la chaîne, le pilote.
« En Espagne, notre nouveau package aérodynamique a bien fonctionné et nous a apporté 2 ou 3 dixièmes de secondes au tour, comme attendu. Nous n’avons pas pu en faire la démonstration en course, mais le temps de qualification de Jarno prouve que nous avons progressé. Nous devrons le démontrer à Monaco et être de retour dans les points. »
Du côté de Renault, le pilote est certes perçu comme un élément clef de la performance, mais on ne perd pas de vue la prépondérance du package mécanique. « Monaco est connu pour être une loterie. S'il est juste de dire que ce circuit ne ressemble à aucun autre, il ne faut surtout pas sous estimer le rôle que la monoplace a à y jouer ! » explique pour sa part Bob Bell, directeur technique châssis chez Renault.
« Il n'y a pas de recette miracle pour Monaco : une mauvaise voiture ne deviendra pas du jour au lendemain une machine exceptionnelle. Vous avez besoin de très grands appuis aéros mais plus que tout vos pilotes doivent se sentir en confiance dans leur voiture. A ce stade de la saison, la R27 n'est sans doute pas la voiture la plus facile à pousser à la limite, ce qui rendra les choses un petit peu plus difficiles pour Giancarlo et Heikki. Comme toujours, nous attaquerons la prochaine course la tête haute et déterminés à tirer le meilleur de notre voiture. »

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Jeu 24 Mai - 16:32


Les essais libres de jeudi
La première journée d'essais libre, qui se déroule exceptionnellement le jeudi à Monaco, a respecté la domination des Maclaren et Ferrari et BMW qui suit derrière.
1- F.Alonso (Maclaren).
2- L.Hamilton (Maclaren).
3- K.Räikkönen (Ferrari).
4- F.Massa (Ferrari).
5- R.Kubica (BMW).
6- J.Trulli (Toyota).
7- M.Weber (Red Bull).
8- V.Liuzzi (Toro Rosso).
9- G.Fisichella (Renault).
10- S.Speed (Toro Rosso).

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Sam 26 Mai - 16:18


Les essais qualificatifs du 54ème grand prix de Monaco
Les essais qualificatifs de ce samedi ont confirmé la bon santé des Maclaren qui ont dominé les débat. L'espagnol Alonso, vient de remporter une pôle position acquise après une lutte féroce avec son coéquipiers, le Britannique Hamilton. Ainsi, le double champion du monde vient d'avoir sa 16ème pôle de sa carrière. Les Ferrari ont été en dedans aujourd'hui, et cela malgré la 3ème place du Brésilien Massa. Räikkönen continue sa traversée du désert, il a cassé sa suspension avant droite en tapant les rails. Ainsi, le finlandais de chez Ferrari s'élancera demain de la 16ème de journée.
Grille de départ
1- F.Alonso (Maclaren) 1:15.726
2- L.Hamilton (Maclaren) 1:15.905
3- F.Massa (Ferrari) 1:15.967
4- G.Fisichella (Renault) 1:16.285
5- N.Rosberg (Williams) 1:16.439
6- M.Webber (Red Bull) 1:16.784
7- N.Heidfeld (BMW) 1:16.832
8- R.Kubica (BMW) 1:16.955
9- R.Barrichello (Honda) 1:17.498
10- J.Button (Honda) 1:17.939
11- A.Wurz (Williams) 1:16.662
12- V.Liuzzi (Toro Rosso) 1:16.703
13- J.Trulli (Toyota) 1:16.988
14- H.Kovalainen (Renault) 1:17.125
15- K.Räikkönen (Ferrari) out
16- D.Coulthard (Red Bull) out
17- A.Davidson (Super Aguri) 1:18.250
18- S.Speed (Toro Rosso) 1:18.390
19- A.Sutil (Spyker) 1:18.418
20- R.Schumacher (Toyota) 1:18.539
21- T.Sato (Super Aguri) 1:18.554
22- C.Albers (Spyker)

Enfin côté météo, on annonce un temps incertain, où une averse qui chamboulerait les rapports de force n'est pas à exclure.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Sam 26 Mai - 20:13


GP de Monaco - Qualification : déclarations
Voici ce qu'ont dit les principaux protagonistes après la séance de qualification du Grand Prix de Monaco.
Fernando Alonso (McLaren, pole position) : "On a eu un peu de tout dans cette qualification. On attendait de la pluie, et elle est venue, légèrement, l'espace d'un temps, lors duquel la piste a été un peu plus lente. Puis on a regagné de la vitesse. On a eu du trafic, comme c'est le cas usuellement à Monaco. On ne peut pas s'attendre à l'éviter. C'était stressant pour tout le monde. Oui, j'ai perdu du temps en trouvant Rosberg devant moi à la fin de mon dernier tour rapide. Il a été très bon dans son tour d'entrée en piste et il a franchi la ligne pour une seconde (avant la fermeture) mais ça n'a pas suffit pour éviter de me retenir sur trois ou quatre virages. Mais à Monaco, c'est difficile d'avoir un tour clair. Tout le week-end a été bon pour nous. Ce matin, en condition de pluie, la voiture a été compétitive. Etre en pole à Monaco, comme l'an dernier, est très important pour gagner. C'est la première pole de McLaren cette année, j'en suis très heureux."
Lewis Hamilton (McLaren, 2e) : "Cela a été assez existant. Il s'est mis à pleuvoir à mi-session (de la Q3), j'étais "P1" et j'ai espéré qu'il continue de pleuvoir (rire). Ça n'a pas été le cas. Cela a été un peu une loterie. Lors de mon tour, c'était fantastique : j'étais vraiment à la limite. J'ai même un peu touché les rails au virage 4. J'étais 0.3 sec plus rapide que mon meilleur tour à cet instant et là, j'ai été gêné par Webber, que faisait son tour d'entrée en piste. Il ne m'a pas laissé passer et j'ai perdu 0.5 sec derrière lui. J'ai réessayé de faire mon chrono mais les pneus étaient trop usés. C'était fini."
Felipe Massa (Ferrari, 3e) : "J'ai vu un drapeau jaune et j'ai presque dû stopper (Räikkönen immobilisé à la Rascasse au début de la Q2), ça a été un peu chaud. Je suis parvenu à le passer sans le toucher. La qualification n'a pas été si mal pour nous. Compte-tenu du rythme des McLaren en essais libres, en Q1 puis en Q2, je pense avoir fait un bon tour. La course à Monaco est toujours spéciale, réserve toujours des surprise. Attendons de voir. J'espère marquer de gros points et être sur le podium."
Kimi Räikkönen (Ferrari, 15e) : "J'étais avec mon premier train en tendres quand, en sortant de la chicane de la piscine, j'ai tapé un rail avant la roue avant. A première vue, ça allait, mais en arrivant à la Rascasse, la voiture n'a pas tourné. Je suis parvenu à rentre au stand, les mécaniciens ont essayé de réparer mais ils ont réalisé qu'il n'y avait pas le temps. Ici, la plus légère erreur coûte très cher."
Luca Baldisserri (Ferrari, responsable de l'activité piste) : "Felipe [Massa] a fait un tour extraordinaire, spécialement le dernier secteur, qui l'a aidé à s'assurer la 3e place."
Giancarlo Fisichella (Renault, 4e) : "Une très bonne journée pour nous. Je suis fier du travail qui a été fait mais aussi et surtout ces dernières semaines à l'usine. L'équipe a travaillé jour et nuit pour améliorer le niveau de performance de la R27 et nous avons aujourd'hui encore eu la preuve concrète que nous sommes en progrès. La voiture n'était pas parfaite en début de séance mais nous avons fait quelques modifications pour corriger son équilibre et elle s'est beaucoup mieux comportée en fin de qualifications. Partir en 4e position est très prometteur mais je crois aussi que les résultats d'aujourd'hui montrent que nous serons plus performants dans les courses à venir. Monaco est un circuit atypique et nous n'étions pas particulièrement confiants mais maintenant il est clair que nous avançons dans le bon sens."
Heikki Kovalainen (Renault, 14e) : "Une séance très frustrante pour moi. Mon rythme en première partie de session n'était pas extraordinaire mais j'étais de plus en plus confiant dans la voiture et dans mon dernier run, je pensais pouvoir rentrer dans le top 10. J'étais dans mon tour lancé quand j'ai vu Coulthard sortir des stands et je pensais pouvoir le dépasser après le Casino ou, au pire des cas, dans le tunnel. Mais il n'a pas bougé, il est resté dans la trajectoire et a ruiné mon tour. J'étais vraiment très surpris de voir cela de la part d'un des pilotes les plus expérimenté du plateau."
Pat Symonds (Renault, directeur exécutif de l'Ingénierie) : "C'est un résultat fantastique pour Giancarlo et l'équipe. Après nos récentes difficultés, un départ en 2e ligne a un goût de pole position même si nous savons que nous avons encore du chemin à parcourir. La nature même du circuit nous a certainement aidé mais la voiture a aussi bien progressé et Giancarlo a été capable de l'exploiter à son maximum. Je pense particulièrement à Heikki après la séance très frustrante qu'il a eue. C'est très décevant de la part d'un pilote aussi expérimenté, qui a pour habitude de se plaindre souvent des problèmes de trafic, de voir qu'il n'a pas tenu à ses principes."
Tonio Liuzzi (Toro Rosso, 12e) : "La Q1 s'est bien passée, mais nous aurions pu faire mieux en Q2. Nous avons fait un changement sur l'aileron avant et cela a affecté la précision de la voiture à l'arrière."
Scott Speed (Toro Rosso, 18e) : "Une confusion au stand m'a coûté beaucoup, car j'ai calé sur le plateau a la pesée et que je rentrais au garage juste avant que Tonio n'arrive à sa position d'arrêt au pit stop. En plusthat, mes freins étaient en feu lorsque je suis arrivé à la pesée. Un mauvais jour à tous les niveaux.
"
Giorgio Ascanelli (Toro Rosso, directeur technique) : "Nous avons essayé autant que possible d'alimenter nos pilotes en gommes neuves mais nous avons fait une erreur car notre plan pour Scott a été compromis quand il a calé à la pesée. Je pense que nous aurions dû le renvoyer en piste immédiatement. L'usine a travaillé dur ces deux dernières semaines pour livrer des pièces qui sont seulement arrivées cette nuit. Difficile de dire si elles ont un effet positif."
David Coulthard (Red Bull, 16e) : "Je ne savais pas que Kovalainen était dans un tour chrono. Autrement, je lui aurais laissé la voie libre car je connais les règles en matière d'obstruction. J'ai demandé à l'équipe s'il était dans un tour rapide et on m'a donné une mauvaise information. Nous avons demandé à Charlie [Whiting] d'être ferme en matière de blocage à Barcelone car il ne l'avait pas été. C'est du ressort des arbitres et je dois l'accepter. Je n'essayais pas de ruiner le tour de qui que ce soit. C'est ennuyeux car le progressais bien. Ce n'est pas fini, mais je pars de loin. Une longue après-midi se prépare."
Eurosport 26 Mai 2007

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 27 Mai - 18:39


GP de Monaco (5ème de la saison)- Tapis rouge pour Alonso

Leader jamais inquiété, Fernando Alonso a offert la 150e victoire à McLaren dimanche, à Monaco, devant son équipier Lewis Hamilton. 3e, Felipe Massa (Ferrari) a fini a presque un tour.

L'Espagnol Fernando Alonso (McLaren-Mercedes) a remporté le Grand Prix de Monaco, cinquième des 17 épreuves du Championnat du monde de Formule 1, dimanche sur le circuit tracé dans les rues de la Principauté.
Le double champion du monde, qui était parti de la pole position, a devancé au terme d'une course sans grand intérêt, son coéquipier Lewis Hamilton et Felipe Massa (Ferrari) pour remporter son deuxième Grand Prix de la saison, le 17e de sa carrière.
Déjà vainqueur en 2006 à Monaco, il reprend ainsi à Hamilton la tête du Championnat des pilotes au bénéfices des victoires, les deux coéquipiers étant à égalité de points (38 ).
Parti depuis la 16e position sur la grille, Kimi Räikkönen a hissé sa Ferrari à la 8e place à l'arrivée grâce en particulier à une stratégie décalée à un seul arrêt, marquant ainsi un petit point au championnat. Giancarlo Fisichella, parti de la quatrième position sur la grille, a terminé à cette même place mais à un tour déjà du vainqueur.
McLaren-Mercedes a ainsi signé sa 14e victoire à Monaco, améliorant son propre record, et a encore accentué son avance au championnat constructeurs avec désormais 20 longueurs d'avance sur Ferrari. Alonso a bien profité de l'avantage que lui procurait la pole position au départ et à l'extinction des feux, Hamilton a immédiatement braqué à droite, sans chercher à aller attaquer son coéquipier, mais en s'assurant plutôt d'intercaler sa McLaren-Mercedes entre celle de l'Espagnol et la Ferrari de Felipe Massa, partie de la troisième position et qui semblait avoir pris un bon envol.
En fond de grille, Kimi Räikkönen infiltrait sa Ferrari entre la Renault de Heikki Kovalainen et la Toyota de Jarno Trulli avant de passer encore David Coulthard (Red Bull-Renault) et Vitantonio Liuzzi (Toro Rosso-Ferrari) à l'extérieur dans le premier virage de Sainte-Dévote et ainsi terminer le premier tour en 12e position.
La course prenait fin dès l'entame du deuxième des 78 tours pour Liuzzi qui perdait le contrôle de sa monoplace en haut de la montée de Beau Rivage et la fracassait en glissade latérale contre le rail extérieur du virage Massenet. La dextérité des commissaires de piste monégasques permettait d'enlever de la piste l'épave et les débris en un temps record sans avoir besoin de neutraliser la course.
L'Américain Scott Speed, au volant de la seconde Toro Rosso-Ferrari, a remonté neuf places pour finir derrière Räikkönen, aux portes des points.
Eurosport 27 Mai 2007

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Dim 27 Mai - 18:44

Grand Prix de Monaco: Les déclarations après courses

Voici ce qu'ont dit les principaux protagonistes après le Grand Prix de Monaco, dimanche, à Monte-Carlo.


Fernando Alonso (McLaren, vainqueur) : "Cela a été une très agréable surprise de voir la compétitivité de l'équipe ce week-end. J'ai remporté 15 ou 16 grands prix dans ma carrière mais je n'avais jamais gagné avec plus d'une minute sur le 3e. Cela a été la victoire la plus facile et probablement la plus sympa jusqu'à présent pour moi."

Lewis Hamilton (McLaren, 2e) : "J'ai touché plusieurs fois les rails dans cette course mais nous avons assurément une voiture solide. L'équipe a fait du bon boulot, comme d'habitude. C'était dur, j'ai essayé de le suivre du plus près possible mais je savais qu'une fois juste derrière, ce serait très difficile de passer. J'ai donc fait en sorte de maintenir une pression suffisante. La prochaine fois, peut-être... Fernando est double champion du monde, il ne fait quasiment aucune erreur. J'ai essayé d'être le plus agressif possible dans le trafic, tout en étant sûr. Je voulais finir la course avec le plus de point possible à ma portée."

Felipe Massa (Ferrari, 3e) : "McLaren a imprimé un rythme incroyable. Même si j'avais attaqué à 150 pour cent, cela aurait été la même chose. Il n'y avait rien à faire contre eux. Il n'y avait juste à espérer une erreur de leur part, un abandon, quelque chose comme ça. J'ai juste pensé à finir 3e. L'écart est un peu plus grand mais en même temps, 5 points ce n'est rien dans un championnat comme celui-là. Avec notre package, nous étions incapables de les rattraper. En début de course, j'avais le même rythme que Lewis, en revanche Fernando était plus vite. Ce fût la clé pour lui. Il a pu créer un écart et piloter un peu plus facile. Quant à moi, j'ai été avec Lewis pendant une quinzaine de tours, puis j'ai rencontré du trafic. Je suis resté trop longtemps derrière Trulli, Davidson, qui a été pénalisé pour ça. Ça a détruit ma course. Les McLaren s'échappaient et moi, j'étais bloqué dans le trafic. J'ai fait mes deuxième et troisième relais et pneus "très tendres" car il nous fallait tenter quelque chose. Mais au bout du compte, ça n'a rien changé (par rapport à des gommes "tendres"."
Mark Webber (Red Bull, abandon - boîte de vitesses) : "J'ai eu différents problèmes. Un souci d'allumage moteur, qui n'était pas fantastique au passage du S de la piscine, mais je faisais avec. Puis, en descendant le 3e rapport, j'ai perdu toutes les vitesses. J'ai essayé de continuer mais le faire trop longtemps m'aurait envoyé dans les rails."
Eurosport 27 Mai 2007

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Mer 30 Mai - 18:56



Räikkönen raconte son week-end monégasque
Kimi Räikkönen est arrivé à Monaco en nourrissant l’espoir de faire la jonction avec les leaders du championnat, mais aussi d’effacer sa déception de Barcelone, où un problème électrique l’avait contraint à l’abandon en début de course. Le Finlandais avait de bonnes raisons d’être optimiste. Le circuit urbain de la Principauté lui a réussi en 2005 où il avait offert un véritable récital en qualifications comme en course.
Las, ses ambitions se sont fracassées contre un rail en même temps que sa F2007, le Samedi après-midi. « J’attendais beaucoup de cette course, ma première dans la Principauté avec Ferrari. Tout s’est décidé en qualifications. Dans la deuxième phase de celles-ci je suis sorti en pneus ultra tendres mais à la sortie de la piscine j’ai heurté les rails avec la roue avant droite. Le choc n’était pas violent mais suffisant pour plier la suspension et un arbre de roue » rappelle Kimi.
« J’ai déjà eu des contacts plus sévères avec des rails par le passé, sans que la voiture soit endommagée. Cette fois-ci, il n’y avait malheureusement plus rien à faire malgré les efforts de l’équipe. Il aurait trop risqué de reprendre la piste en n’étant pas certain que tout était parfaitement en place. C’est ma faute et il n’y a pas grand-chose à dire. Il est inutile d’en faire un drame car ce genre de chose arrive en course. »
La déception des qualifications digérée, Räikkönen a pris le départ de la course avec la même intention que son prédécesseur dans le baquet de la monoplace rouge, Michael Schumacher, qui avait remonté 16 places en 2006 – en partie grâce à des conditions de course favorables. Kimi n’a malheureusement pas eu la même réussite que l’Allemand. « Le seul moment positif fut le départ, lorsque j’ai dépassé 4 voitures » regrette Räikkönen. « Etant donné ma charge en carburant, si j’avais réussi la même chose en partant d’un peu plus haut sur la grille, le fait aurait été exceptionnel, mais ça n’a fait que rendre un peu moins mauvaise une situation difficile. »
Le natif d’Espoo s’est retrouvé englué dans le trafic et notamment dans un petit train composé des deux Honda, puis a vu Heidfeld ressortir de son unique ravitaillement sous son nez. « Je me suis constamment retrouvé dans le trafic. Il n’y a qu’un tour où j’ai pu attaquer autant que je le souhaitais et que je le pouvais et je n’ai donc aucune idée de ce que mon rythme de course aurait pu être » explique Kimi, qui a bouclé trois tours dans les 1:16 (62è au 64è tour) avant de buter contre la Williams de Wurz, et de perdre à nouveau plus d’une seconde au tour par rapport au potentiel de sa monoplace. « La voiture a été efficace tout au long du week-end, comme elle l’avait été au Castellet lors des essais privés, la semaine précédant le GP. J’avais le sentiment que, pour la première fois de l’année, j’étais en mesure de tirer la quintessence de la F2007. Il est pénible d’être constamment bloqué par une voiture plus lente et de ne pas pouvoir améliorer la situation. J’ai au moins réussi à marquer un point, c’est mieux que rien. »

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Mer 30 Mai - 19:03


Massa se dit très heureux de ses performances, moins de celle de sa voiture
Après deux victoires qui ne souffraient pas l’à-peu-près à Sakhir et Barcelone, Felipe Massa a dû basculer sur le mode conservateur à Monaco. Malgré les carences de son package dans la Principauté, notamment en pneus ultra tendres sur une piste anormalement fraîche (30°C en qualifications, à peine plus en course), le Brésilien fut à 62 millièmes de seconde de pouvoir s’intercaler entre les deux McLaren sur la grille, et de pouvoir jouer les trouble-fêtes, notamment au départ où Alonso n’avait rien à craindre avec le parapluie Hamilton.
« Deux jours après la course je suis encore chez moi à Monaco, dont le Grand-Prix peut se résumer en disant que je suis réellement heureux de mes performances personnelles ce week-end » explique Felipe, « Nous ne sommes en revanche pas aussi contents de celles de la voiture sur cette piste. En analysant les McLaren dès le premier jour nous savions qu’il serait très difficile de les devancer. Mais nous avons réussi à limiter les dégâts et la 3è place n’est pas un désastre quand on sait que les choses sont très serrées au championnat à l’heure actuelle. »
« Nos deux rivaux ayant signé un doublé on ne peut bien évidemment pas être satisfaits à 100% du résultat de la course. Certains éléments de leur package ont mieux fonctionné que les nôtres. Mon point de vue personnel, mais je ne sais pas s’il est exact, est que non seulement les McLaren ont été impressionnantes à Monaco, mais les Ferrari ont été faibles. Si l’on compare la différence entre McLaren et Renault à Monaco et qu’on la superpose avec l’écart entre elles à Barcelone, la différence n’est pas énorme. A Monte Carlo le rythme de Renault était similaire au nôtre ce qui démontre que notre package, quelque chose dans l’équipe, n’a pas bien fonctionné sur cette piste. Nous pouvons être sûrs que la situation ne se répètera pas car notre voiture vaut bien mieux que ça, ce qui est une source de motivation pour la prochaine course, où notre auto devrait avoir un bon package » poursuit Felipe en faisant écho à notre analyse du Grand-Prix de Monaco ainsi qu’aux propos de Jean Todt.
« Le championnat se présente toujours bien pour moi grâce à ces précieux points de la 3è place. Je suis à 5 points derrière Fernando et Lewis après 5 courses et il y a encore 12 GP à disputer. La différence n’est pas énorme et j’ai le sentiment que tout est encore totalement ouvert pour le titre. Mais nous devrons passer devant eux. J’ai remporté deux courses, comme Fernando et la différence est de 5 points. La constance sera donc un paramètre essentiel pour la suite du championnat et c’est la raison pour laquelle il est toujours important de monter sur le podium. Mon moins bon résultat cette année est une 6è place, ce qui n’est pas si mal, mais il faut nous assurer d’être toujours dans le trio de tête. »

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par espoir le Mer 30 Mai - 19:13



Les Gris sont blanchis
Après avoir écouté les conversations qu’ont pu tenir McLaren Mercedes et ses pilotes tout au long des 100 minutes du Grand-Prix de Monaco, la FIA a blanchi les Gris en précisant « qu’il est clair que les interventions de McLaren durant le GP de Monaco étaient tout à fait légitimes et ne nécessitent donc aucune action ». L’honneur de l’armée de Woking est sauf !
La FIA a expliqué sa décision en précisant les faits suivants, sur lesquels elle s’est penchée, et qui révèle le fond de la stratégie de McLaren, et notamment le pit stop précoce de Lewis Hamilton.
1) Une stratégie à deux arrêts était optimale à Monaco, à moins que le safety car soit déployé, auquel cas une tactique à seul pit stop prend le dessus
2) Le safety car est entré en piste lors des 5 derniers GP de Monaco
3) Le choix entre une stratégie à 1 ou 2 arrêts doit être défini avant la dernière phase des qualifications, en accord avec la réglementation en vigueur
4) D’après les mesures faites par la FIA il est évident que McLaren avait donné l’équivalent de 5 tours d’essence supplémentaires à Hamilton par rapport à Alonso
5) Ceci permettait à Hamilton d’envisager une stratégie à un seul arrêt si le safety car était intervenu dans son premier relais de course
6) Le safety car n’est pas entré en piste
7) Les McLaren étaient significativement plus rapides que n’importe quelle autre voiture à Monaco
« L’objectif premier d’une écurie est de faire en sorte que l’un de ses pilotes gagne. Si possible, elle fera tout pour que l’autre termine en 2è position. En absence de safety car durant le premier relais d’Alonso, le risque était infime que la voiture de sécurité ferait son apparition en piste durant les 5 tours qu’Hamilton avait devant lui avant son ravitaillement. Si cela avait été le cas il aurait été rejeté en queue de peloton et cela aurait désavantagé n’importe quelle voiture qui était sur une stratégie à un seul arrêt ferme (par opposition à un arrêt optionnel). Ces dernières devaient ravitailler aux alentours du 40è tor – c’est-à-dire après que le safety car soit rentré aux stands s’il avait été déployé durant les tours supplémentaires qu’Hamilton devait couvrir.
Pour des raisons similaires, Hamilton a été précocement rappelé aux stands, ce qui l’assurait de la 2è place, avec ou sans safety car. Si la voiture précédant Hamilton n’avait pas été son équipier, McLaren aurait probablement décidé de prendre le risque de la sortie du safety car et aurait laissé Hamilton en piste tant qu’il avait de l’essence pour rouler dans l’espoir qu’il serait ressorti des stands en tête après l’un de ses pit stops. Cependant, aucune obligation n’est faite à McLaren de prendre ce risque afin de permettre à l’une de ses voitures de dépasser l’autre. Il serait insensé de le faire.
C’est une procédure normale pour une écurie de dire à ses pilotes de ralentir lorsqu’ils sont confortablement installés en tête de la course. Ceci afin de réduire les risques de problèmes techniques, ou tout autre problème. Demander à ses pilotes de ne pas se battre au point de prendre des risques est également une pratique normale.
McLaren a pu appliquer une stratégie optimisée car elle avait un avantage substantiel sur les autres voitures. Elle n’a rien fait qui peut être décrit comme une manœuvre interférant avec le résultat de la course.
»
Tout ça pour ça !

La réaction de McLaren à la décision de la FIA
McLaren Mercedes n’a pas tardé à réagir à l’entérinement du résultat du Grand-Prix de Monaco par le collège des commissaires de la FIA, qui met l’écurie de Woking hors d’affaire.
« McLaren Mercedes a toujours maintenu que l’écurie n’avait pas enfreint le code sportif au Grand-Prix de Monaco, et est donc heureuse que la FIA, après une enquête extrêmement sérieuse, professionnelle et approfondie, ait confirmé que les décisions prises par l’écurie étaient légitime » explique les Gris dans un communiqué.
« Les commentaires de la presse à la suite du Grand-Prix se sont focalisés sur deux points ; la stratégie en matière d’essence et les allégations selon lesquels les pilotes n’étaient pas autorisés à se battre. L’enquête de la FIA a démontré que ces critiques étaient injustifiées. »
« L’équipe entière fut, de manière fort compréhensible, déçue que les courses exceptionnelles de Fernando et Lewis qui ont permis à l’écurie d’enregistrer sa 150è victoire en Grand-Prix, aient été temporairement ternies » a déclaré Ron Dennis. « L’intervention efficace de la FIA dans les affirmations des 3 derniers jours ont levé tous les doutes sur la manière dont l’écurie a dirigé ses voitures au GP de Monaco 2007. L’équipe, Fernando et Lewis, qui sont tous deux en tête du championnat, se concentrent désormais sur le GP du Canada. »

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suivi de la saison du Formule 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum