[Débat] Moh Cherif Hannachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par nassim01 le Sam 29 Sep - 20:09

Ce topic est reservé pour débatre sur le président de la JSK en l'occurrence Moh Cherif Hannachi.

Les interviews et news du président seront présentes dans ce topic.
avatar
nassim01

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Dim 30 Sep - 16:11

Excellente initiative, nassim agma, ça bien pour la lisibilité du site.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par nassim01 le Dim 30 Sep - 17:18

espoir a écrit:Excellente initiative, nassim agma, ça bien pour la lisibilité du site.
Very Happy Wink
avatar
nassim01

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Dim 25 Nov - 0:43


Moh Cherif Hannachi dit tout à la Dépêche de Kabylie
''La méchanceté des élus de la région envers la JSK est grave''

En marge de l’assemblée générale ordinaire, de son club, tenue avant-hier au siège du club, le président de la JSK a accepté de nous accorder en aparté cet entretien -fleuve dans lequel il parle de tout ce qui a trait à la vie du club.
Vous venez de tenir votre AGO. Tout s’est bien passé, vous en tirez une certaine réjouissance ?
Quelque part oui. ça fait plaisir d’avoir affaire à une assemblée mûre. Cela a d’ailleurs toujours été le cas à la JSK, les assemblées se sont toujours déroulées dans un grand respect, beaucoup de dignité, et surtout empreintes d’un engagement à servir le club.
Les différentes interventions des présents ont été dans le sens à vous procurer réconfort et soutien ? Quel est votre sentiment ?
De ce côté je n’ai jamais douté, je savais que les gens sont proches de leur club, et le minimum qu’on pouvait leur accorder c’était d’ouvrir le débat pour les laisser dire ce qu’ils pensent. Il se peut qu’il y’ait des choses qui nous ont échappé, et c’était l’occasion d’entendre les voix qui pouvaient nous les rappeler. Les assemblées de la JSK ont de tout temps été sérieuses.
L’assistance a salué les performances de l’an dernier. Mais il se trouve que la JSK est déjà face à un autre destin. Du chemin a été parcouru dans l’exercice actuel. Vous en êtes satisfaits jusque-là ?
Je ne pense pas que cela soit encore le temps des bilans pour cet exercice mais disons que jusque-là on tire satisfaction de ce qui a été fait que ce soit à travers le parcours que, dans les changements opérés au niveau du staff technique, dans le collectif des joueurs ou encore dans le comité directeur.
Des gens compétents et responsables nous ont rejoints, et je suis vraiment à l’aise avec eux. L’équipe est meilleure que l’an dernier, le staff technique me rassure, je pense qu’on tient la bonne route.
On a relevé la présence à l’AG de certains anciens membres notamment l’ex-avocat du club qui avaient quitté le bureau avec fracas à l’époque. Peut-on dire qu’il n’y a pas de place à la rancune malgré tout ?
Ecoutez ! j’ai fait en sorte à ce que les portes soient ouvertes pour tout le monde. On a laissé les gens parler librement, et il n’y a pas eu une seule voix discordante. C’est cela la JSK, une maison en verre. Celui qui a voulu parler, il l’a fait, on n’a empêché personne.
Dans votre discours, vous avez surtout mis l’accent sur le manque de contribution des industriels de la wilaya…
Nuance ! on n’est pas face à un manque mais il n’y a aucune contribution. Personne ne veut sortir un centime pour aider le club, c’est quand même grave !
Vous avez pourtant dit que la Kabylie regorge de grands hommes, à Beni Douala, Fort National, Azzefoun… Vous faisiez référence à Rebrab et Haddad vraisemblablement...
J’ai cité ces trois contrées parce que je ne peux citer tout le monde. Il y’a d’autres industriels qui ont les moyens, mais qui ne sont pas forcement de Beni Douala, de Fort National ou de Azzefoun.
Dans un passé récent, on vous a prêté des contacts avec le patron de Hunday-Algérie, Omar Rebrab en l’occurrence. Y’a-t-il un rapprochement en vue ?
Pour tout vous dire avec Omar, je n’ai aucun problème. On se retrouve parfois, et on s’embrasse amicalement mais pas plus. Avec son père aussi. Haddad de même : on se voit, on se fait la bise, mais pas plus non plus.
Vous n’avez jamais fait le pas pour leur faire une proposition ?
Je ne peux pas faire cela. Je ne peux pas leur demander de sponsoriser la JSK. C’est à eux de voir. Le Bon Dieu leur a bien souri, tant mieux pour eux. Mais je pense que la JSK mérite qu’on l’aide, et il n’y a pas beaucoup de monde qui le fait. En cinq ans, on n’a eu aucune subvention de l’APC de Tizi-Oouzou, c’est honteux quand même ! Je ne vais pas prononcer des noms ni ceux des partis politiques auxquels ils appartiennent mais je leur dirais que c’est grave ce que vous faites. Je sais que même au niveau de l’APW, il y’a des élus qui votent contre l’attribution de la subvention allouée à la JSK, même s’ils savent pertinemment que l’enveloppe va de toutes les façons passer. Mais pourquoi cette méchanceté des politiques, pourtant Kabyles, contre ce club ?
Vous vous sentez visé personnellement par cette attitude ?
Pourquoi devrais-je l’être ? Seraient-ils alors jaloux de Hannachi ? Mais moi je vais partir, ce club n’est pas mon bien, la JSK ne m’appartient pas. Je suis en train de souffrir, de remuer ciel et terre pour que ce club reste debout. C’est une question de nif qui me retient.
Vous avez tendance à faire la liaison entre la position des élus et celle des partis politiques auxquels ils appartiennent. Pensez-vous qu’ils obéissent à des instructions des états majors ?
Ce n’est pas ma propre conclusion et les faits sont têtus comme on dit. Elle est flagrante et grave la méchanceté des élus de la région envers la JSK.
Mais d’où ramène Hannachi l’argent qu’il utilise ?
Dieu merci ! J’ai beaucoup d’amis, et je me débrouille pour mener à bien ma mission même si elle n’est pas facile face à l’indifférence de ceux qui doivent être les premiers à s’en soucier. L’an dernier nous a coûté quelque 19 milliards. Cette année, on atteindra les 22, 23 milliards à peu près car on a démarré l’exercice avec les matches de Coupe d’Afrique, les recrutements, on a dépensé beaucoup d’argent dès le départ.
Que répondez-vous à ces voix qui réclament la structuration du club en une SPA ?
Tout simplement qu’on n’est pas encore prêt pour le faire. On n’a pas les moyens ni humains ni matériels d’une telle ambition. On n’a ni stade, ni centre de formation, pas de structures intermédiaires, pas d’encadreurs de haut niveau, on est encore loin du professionnalisme. Entre le vœu et la réalité, il y’a un grand effort qu’on ne peut dans l’immédiat consentir. Pour le moment, les clubs algériens vivent de l’assistanat des subventions et les aides des sponsors.
Venons-en au staff technique de l’équipe. Tout d’abord Benhamlat qui passe entraîneur adjoint, et soutient qu’il reste, en même temps, toujours manager au moment où des indiscrétions révèlent votre intention de supprimer ce poste cité en dernier de l’organigramme du club. Vous confirmez quelle version ?
Effectivement le poste de manager a été supprimé. Il n’était plus utile depuis la nomination de Amara en tant que président de section. De plus, on a aussi désigné un secrétaire de section. Avec moi, c’est largement suffisant pour la gestion, et les relations extérieures. Benhamlat a rejoint donc Saïb sur le terrain.
Vous avez toujours eu de bons rapports avec Nacer Bouiche qui s’est déclaré, il n’y a pas de cela vraiment longtemps, qu’il serait prêt à revenir au club pour occuper le poste de manager. Cette éventualité reste-t-elle possible ?
Je dois expliquer que si on a supprimé le poste de manager c’est parce qu’on ne peut pas se le permettre. Ce n’est pas possible de payer le manager au moment où le président de section est bénévole. Désormais, ne seront payés que le staff technique et les agents de l’administration.
On croit savoir que d’autres personnes ont rejoint le bureau. Est-il vrai qu’il y’a eu désignation d’un nouveau vice-président ?
Ce que je peux dire pour le moment, c’est qu’il y’a effectivement d’autres membres qui vont arriver. Aussi, il y’a d’autres, des étudiants dans le comité de supporters qui pourrait d’ores et déjà nous rejoindre pour profiter d’une petite formation avec nous sur la manière de gérer le club. On va les préparer pour l’avenir.
Il y’a des voix qui se sont élevées pour dénoncer votre déménagement à Alger. On a même dit que vous avez ouvert un bureau parallèle dans la capitale d’où vous gérez l’équipe à distance…
Mais l’ouverture d’un bureau à Alger est plus que nécessaire. D’ailleurs, on devrait le faire. Parce que l’argent se trouve à Alger, l’organisation se fait à Alger, il faut que la JSK ait son bureau à Alger. Ces gens qui me reprochent ma résidence à Alger n’ont qu’à venir prendre le club, le gérer et ramener l’argent qu’il faut pour. Me concernant il n’y a aucun problème, dès demain je peux partir, et rentrer chez moi. Moi, je dis que l’argent est à Alger et nous avons besoin d’une assise là-bas. Tous les grands clubs ont leurs bureaux dans les capitales de leurs pays. Bordeaux pour la citer comme exemple, a son bureau à Paris, Auxerre a son bureau à Paris. Serrar et l’ESSétif sont en train de monter un bureau à Alger parce que l’argent est dans la capitale.
...la suite dans le prochain poste


Dernière édition par le Dim 25 Nov - 0:55, édité 1 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Dim 25 Nov - 0:49

la suite de l'interview de Hannachi...
Et cette histoire du groupe du Mercure ?
Et voilà qu’on y arrive ! Mais quel groupe de Mercure ? Je rencontre là bas les joueurs car l’établissement est très respectable et nous trouvons un cadre très respectueux pour recevoir ceux qu’on veut voir. Mais où voulez-vous que je négocie avec les joueurs ? Où les faire signer ? C’est cela le monde des affaires, tout est concentré à la capitale. Au Mercure, on a affaire à des employés kabyles qui nous respectent et aiment le club et mettent tout à notre disposition. Et Dieu merci, la JSK a des amis partout, et je m’interdis de faire la différence entre les supporters d’ici ou de là-bas.
Et si nous abordions maintenant le parcours de l’équipe ? Etes-vous satisfait du travail accompli jusque-là par le staff technique ?
Pas du tout, on va le renvoyer (rires) Non, je blague. Mais bien sûr que je suis satisfait. Physiquement, techniquement, et dans tous les domaines, l’équipe affiche une bonne santé. Je pense qu’il a démontré qu’il est un bon entraîneur. Il a aussi une grande maîtrise du groupe sur le plan disciplinaire et ça c’est primordial dans la gestion d’une équipe.
Franchement, vous envisagiez dès le départ lui laisser l’équipe et le garder comme entraîneur en chef?
C’est venu avec le départ de Moussa. Dans un premier temps, il ne voulait pas de cette mission mais moi, je voulais gagner du temps et voir un peu quelle sera la réaction de l’équipe et aussi la sienne. Je vous ferais aujourd’hui une confidence, à ce moment-là, je n’avais pas contacté réellement d’entraîneurs même si j’ai dû répéter que j’ai contacté tel ou tel coach étranger. Moi, en fait je gagnais du temps pour laisser Moussa prendre confiance en lui et finir par dire o.k., j’assume. Car au fond de moi, je savais qu’il a les potentialités qu’il faut, et je pense que je n’ai pas menti pour rien puisqu’on a réussi, et aujourd’hui l’équipe est entraînée par un enfant du club, de plus elle tourne bien. Je crois qu’il faut s’en féliciter. Et pas seulement pour ça. J’éprouve un grand plaisir à voir que dans le secrétariat du club comme à la tête de la section ce sont des enfants du club qui ont pris la relève. Sur le banc c’est la même chose avec Moussa et Benhamlat, c’est réjouissant et on doit en tirer une grande satisfaction.
En parlant de la rigueur dans la discipline instaurée par Saïb, ce dernier a prononcé plusieurs sanctions parfois au détriment de l’équipe. C’est une manière que vous appuyez ?
Justement, on vient de discuter du sujet car l’équipe ne tire pas du tout profit sur le terrain en se privant par exemple d’un Demba. Je pense que Moussa a été un peu trop vite sur ce cas, car déjà la veille lorsqu’on avait discuté en commission des cas de Hemani et Hamouda que les joueurs fautifs subiront désormais des sanctions financières. Demba aussi devait être sanctionné sur ce plan. L’équipe ne peut pas se permettre de tels sacrifices et puis c’est à celui qui a fauté de payer. Donc on a décidé de toucher à la poche et c’est là où ça fait plus mal. Voilà comment on a finalement repêché Demba pour le match du NAHD.
Le cas Wassiou et Traoré est du domaine public mais jusque-là vous concernant, on ne vous a pas trop entendu là-dessus. Vouliez-vous laisser passer la colère du coach à leur égard ?
C’est un problème qui a été réglé. Les deux joueurs sont passés en commission de discipline et ont demandé pardon. Depuis, tout est rentré dans l’ordre et ils ont repris les entraînements avec le groupe. Vous savez à la JSK même si un volcan venait à éclater pour de vrai, une heure après il se serait calmé. Mais c’est quoi deux joueurs qui s’accrochent, ça arrive dans tous les clubs, c’est des humains.
Saïb a clairement dit que Traoré avait refusé de jouer pour partir. Son départ est-il envisagé pour le prochain mercato?
Je ne peux rien vous confirmer aujourd’hui. Pas plus loin que tout à l’heure, on l’a appelé, il est toujours malade, et je le rencontrerais samedi ou dimanche pour en discuter. Maintenant, s’il veut partir parce qu’il ne joue pas, on va lui faciliter la tâche. Il n’y aura aucun problème : Traoré partira, un autre viendra. Comme Khalifa est parti, Aigle Azur est arrivé.
Et Wassiou ? Il semblerait que vous souhaitez retenir cet élément, c’est vrai ?
Franchement je n’ai pas envie de répondre à cette question avant de voir Saïb. On devra en discuter sur le sujet et le président de la section sera associé pour prendre une décision concertée. Je tiens à respecter les gens qui travaillent avec moi. D’ailleurs, on se réunira ce samedi pour arrêter les besoins de l’équipe et les éléments qu’on va laisser partir en décembre. Et je veux que ce soit une direction collégiale. De toutes les façons, tout ce qui se dit pour le moment n’est que spéculation. D’ailleurs même si on tranchera le sujet cette semaine on n’annoncera rien pour le moment.
Mais, il y’a certaines évidences comme celle ayant trait au côté gauche qui a besoin d’être renforcé avec le départ quasi certain de Bengorine…
Moi, je trouve que c’est le côté qui marche le plus en ce moment avec les Oussalah, Dehouche et Derrag. Ils ont d’ailleurs encore prouvé leur bonne santé face à l’ESSétif. Ce que je peux dire pour le moment pour en finir avec cette histoire de départs et arrivées, c’est que la JSK participera au mercato et on sera trois à décider : Amara, Saïb et moi.
La JSK à la première place, c’est une position qui fait penser au titre. C’est un objectif pour vous ?
Tout président qui se respecte doit se montrer respectueux envers les équipes adverses donc il doit se retenir d’anticiper sur ses ambitions. Et puis en foot, on ne peut jamais jurer de rien. De plus, ce n’est pas productif de mettre la pression sur les joueurs, des fois ça produit l’effet inverse. Rien nous presse, pour le moment, on préfère garder les pieds sur terre, quand on l’aura, on dira qu’on l’a eu.
Vous semblez peser vos propos. La JSK n’a quand même pas changé. Lorsqu’elle joue une compétition, c’est pour la gagner ?
ça c’est sûr qu’on joue toujours pour gagner; d’ailleurs, c’est pour cela que nos supporters ont toujours été derrière leur club. Parce qu’ils savent que l’équipe a toujours été honnête envers leurs attentes que ce soit en championnat, en Coupe d’Algérie ou en Coupe d’Afrique.
La Ligue des champions prend ces dernières années une attention particulière au club. Vous aspirez sans doute à améliorer le parcours de l’équipe dans cette compétition ?
Vous savez, je peux dire sans risque de me tromper que la JSK est mariée à la Coupe d’Afrique. On est à quelque 140 matches de Coupe d’Afrique. Du point de vue compétition si on n’est pas premier, on ne serait pas loin de l’être. C’est quelque chose ! Lors de la précédente édition, on a eu sept points, cette fois on essayera d’en avoir neuf ou dix.
C'est-à-dire aller en demi-finale ?
Oui, ça serait une bonne chose. J’ai confiance en cette équipe et on a devant nous le mercato et l’autre période des transferts en juin prochain pour se renforcer. Mais avant d’en arriver-là, j’en tire déjà une grande fierté d’entendre dire sur ART, le bouquet satellitaire arabe, " Chabibate El Qabaïl " (JSKabylie). Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, toute l’Afrique entend parler de la JSKabylie.
ça aurait pu faire une belle conclusion à cet entretien mais on ne peut s’arrêter, sans savoir quelles sont vos intentions au-delà de votre actuel mandat qui expire avec la fin de la saison ? Eh bien, je n’ai pas changé d’avis si la situation restera telle qu’elle l’est actuellement, je m’en irai. Je n’ai plus la santé qu’il faut pour diriger le club, surtout face à l’indifférence des siens. Il faut que les gens prennent conscience que ce club est notre porte-drapeau et on doit l’aider. Car ce n’est pas d’arriver en haut qui est difficile mais d’y rester.
Mais vous ne fermez pas totalement la porte à toutes ces marques de sympathie dont l’AG vous a fait preuve aujourd’hui…
Je les en remercie. On verra d’ici-là, si d’abord ma santé me le permettra. Mon vœu immédiat serait de réunir la grande famille de la JSK. L’idée a été annoncée lors de l’AG. En fait, j’y pensais déjà, et je crois que le chantier a été déjà entamé. Vous voyez qu’à tous les postes, ce sont des enfants du club qu’on retrouve. Et Incha Allah avant la fin de l’année, toute la famille de la JSK se réunira lors d’une grande rencontre que nous envisageons.
DDK du 25/11/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Lun 31 Déc - 14:17

Hannachi : «Le titre,j'y crois à 99%»
Dans le souci d'informer les supporters des Jaune et Vert, on a rapporté quelques déclarations en attendant de suivre l'émission ce soir sur Berbère-TV. Le premier responsable de la formation du Djurdjura croit dur comme fer en les chances de son équipe pour remporter le titre. A la question du journaliste Berbère-TV lui demandant quelles sont les chances de la JSK pour qu'elle soit sacrée championne à la fin de la saison, Hannachi affiche un optimisme beat, en lui répondant qu'à 99% son club remportera le titre. Il lui explique que maintenant que la formation kabyle est éliminée de la coupe d'Algérie, elle se consacrera uniquement au championnat et à la coupe d'Afrique. «Je pense que désormais nos chances de remporter le titre sont grandes. Je peux vous dire qu'à 99% on sera champions», lui a t-il révélé. Possédant 6 points d'avance sur son dauphin, l'ASO en l'occurrence, en attendant les matches retard de ses deux poursuivants, à savoir l'USMA et l'ESS, la JSK a toutes les chances de remporter son 14e titre pour peu qu'elle continue sur la voie qu'elle a suivie lors de la phase aller. Mais il faut admettre que la confiance de Hannachi n'est pas fortuite dans la mesure où le calendrier de la phase retour est plus que favorable pour les Jaune et Vert. D'ailleurs, ils recevront deux fois de suite à la reprise du championnat et s'ils s'imposent face à l'USMA et l'USMAn, ils prendront le large et augmenteront leurs chances de remporter le championnat.
«J'ai donné le contrat à Saïb et il ne me l'a pas encore remis»
A la question de savoir si l'entraîneur Moussa Saïb a paraphé son bail avec les Canaris, Hannachi a confié qu'il lui a remis le contrat, mais jusqu'à aujourd'hui il ne le lui a pas rendu. Le président kabyle est satisfait du travail de son coach et il lui a renouvelé sa confiance en affirmant qu'il restera le plus longtemps à la JSK. Il y a un contrat moral entre les deux hommes, c'est pour cela que Saïb ne s'est pas pressé pour parapher son bail tout en prouvant qu'il n'est pas revenu à la JSK pour l'argent.
«La Kabylie a bougé, l'apport des industriels entre 4 et 5 milliards»

La réunion tenue mercredi dernier avec les industriels de la région, à l'initiative du wali de Tizi Ouzou, a été bénéfique pour la JSK, dans la mesure où certains industriels ont remis des chèques et d'autres se sont engagés à le faire afin d'aider le club le plus titré d'Algérie. A cet effet, Hannachi remercie vivement le wali de Tizi Ouzou pour ce qu'il est en train de faire pour la JSK. «Cette fois, la Kabylie a bougé et les grands industriels se sont engagés à aider notre équipe. Leur apport, c'est entre quatre et cinq milliards, mais on fera le bilan la semaine prochaine. Ce n'est qu'à partir de là que je vous communiquerai le chiffre exact. Je remercie le wali et tous les industriels pour leur aide», confiera Hannachi. Il est utile de rappeler que par le passé les industriels de Tizi Ouzou ne se bousculaient pas au portillon, mais cette fois-ci, à l'initiative du wali, ils n'ont pas hésité à le faire. Cela augure de meilleurs jours pour la JSK.
«Je continuerai ma mission, si ma santé me le permet»
Interrogé s'il poursuivra sa mission à la tête de la formation du Djurdjura, Hannachi a répondu avec clarté au journaliste de Berbère-TV que tout dépendra de son état de santé. Il faut reconnaître que malgré sa maladie, le président kabyle ne rechigne jamais à l'effort pour offrir les meilleures conditions à son équipe. Espérons qu'il sera épargné par la maladie pour qu'il puisse continuer sa mission à la tête de la JSK, d'autant que cette saison tous les industriels de la région sont engagés à l'aider.

«2e objectif, passer aux poules»
Si sur le plan national, le titre de champion demeure l'objectif principal de la JSK, la qualification aux poules en Champions League d'Afrique est le second objectif. Il promet d'ailleurs, que si ses poulains se qualifient aux quarts de finale, il renforcera l'effectif par d'autres joueurs susceptibles d'apporter un plus en compétition continentale. L'an dernier, l'équipe a fait un bon parcours en se classant à la troisième place, elle essayera de faire mieux cette saison. Mais pour le moment, la priorité est d'atteindre les poules et les dirigeants peuvent revoir à la hausse cet objectif s'ils parviennent à renforcer le groupe par de bons joueurs. «Notre objectif est de nous qualifier aux poules et à l'intersaison nous tâcherons de renforcer notre effectif», a-t-il expliqué.

«On a clos le recrutement»
Interrogé sur les joueurs annoncés dernièrement par la presse, le président Hannachi a mis un terme à toutes les rumeurs en révélant sur Berbère-TV que le recrutement est clos. "On a fait venir l'international malien Idrissa Coulibaly et on va aussi retenir le jeune Brahim Ziane, mais je peux vous dire qu'on ne va plus recruter", tranchera le premier responsable des Jaune et Vert, avant d'expliquer sa décision : «On ne dispose même pas du temps pour recruter maintenant. L'équipe reprendra le chemin des entraînements ce mercredi et notre priorité est de préparer la phase retour. Le recrutement est clos et si jamais nous décidons de renforcer notre effectif, ça sera au mois de juin.» Il est clair que la JSK ne renforcera pas son effectif durant ce mercato, sauf si Hannachi trouve un élément qui peut apporter un plus à l'équipe.

«La coupe d'Algérie n'etait pas notre objectif»
Revenant sur l'élimination de son team en coupe d'Algérie devant le leader de la deuxième division, le Mouloudia d'El-Eulma, Hannachi a réaffirmé une nouvelle fois que cette compétition ne faisait pas partie des objectifs du club. «On a fait reposer certains éléments lors de la rencontre de coupe d'Algérie. Cela dit, nous n'avons pas joué nos chances dans cette compétition, mais cela ne diminue en rien de la valeur de notre adversaire. L'équipe d'El-Eulma est un gros morceau et elle méritait déjà d'accéder l'an dernier en D1. Maintenant, on va se consacrer uniquement au championnat et à la coupe d'Afrique», expliquera Hannachi.

Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Jeu 3 Jan - 20:56

L'interview du président Hannachi sur BRTV, enregistrée le 29/12/07, et qui a été diffusée le 31/12/07 dans l'émission ADDAL+ (animée par lounès Temzi).

http://video.google.com/videoplay?docid=8585212230298773320
Durée : 55 min
Source : Cobra (dzfoot.com)

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Sam 19 Jan - 22:36

Mohand Cherif Hannachi, président de la JSK
''Il reste encore treize matchs''

Après la victoire de son équipe, le Boss des Canaris jubile. La JSK, qui a récolté neuf points sur les neufs possibles, maintient toujours intacte son avance sur son dauphin, l’ESS. Mais Hannachi, qui se veut confiant, reste très mesuré dans ses propos quant à la poursuite du championnat.
Dans cet entretien qu’il nous a accordé à l’issue du match contre l’USM Annaba, le chairman kabyle revient sur cette rencontre en somme difficile pour son club. Il trouve prématuré de parler de titre, même s’il garde confiance en son équipe pour relever ce défi. Hannachi le conditionne d’ailleurs par le soutien des supporters.
Monsieur le président, un mot sur cette victoire difficile contre l’USM Annaba …
C’est une victoire difficile certes mais amplement méritée. Le résulat de ce match ne reflète pas la physionomie de la partie. Nous avons largement dominé notre adversaire. Nous avons créé un nombre incalculable d’occasions et le score aurait pu être plus lourd si nous n’avions pas manqué de réussite. Mais l’essentiel, c’était les trois points : nous les avons obtenus et c’est à mon avis le plus important.
Le penalty a été longuement contesté par les visiteurs. Qu’en est il au juste ?
Le penalty est valable et il n’ y a rien à dire. J’étais à 20 mètres seulement de l’action et il y avait bel et bien une main dans la surface. Les images de la télévision vont d’ailleurs le confirmer. L’arbitre a été correct même s’il nous a privé bien avant cette faute d’un autre penalty. Mais dans l’ensemble, je dirai qu’il a été honnête et courageux et qu’il s’est bien acquitté de sa mission.
Trois succès de suite c’est de bon augure pour la suite du parcours. Qu’en pensez-vous ?
Tout a fait, mais nous devons garder les pieds sur terre. Il reste encore treize journées, donc rien n’est encore acquits. Il faut rester concentré et gérer les matches les uns après les autres, à commencer par le prochain qui nous attend contre le MC Saïda. Notre objectif c’est de garder la même dynamique et de rester sur notre lancée.
Peut-on dire dès à présent que votre équipe a fait un pas vers le titre ?
Nous n’avons que trois points d’avance sur l’ESS, donc ce n’est pas aujourd’hui que je dirai que nous sommes champions. C’est vrai que nous avons une bonne petite équipe qui joue bien et qui est capable de remporter le titre, mais je pense que pour l’heure c’est prématuré de se prononcer. En ce qui me concerne, je suis là pour encourager et le staff et les joueurs auxquels je fais entièrement confiance.
Le public est revenu en force : cela doit aussi vous faire plaisir…
La présence en masse du public, que ce soit lundi dernier contre l’USM Alger ou aujourd’hui (vendredi dernier ndlr) contre Annaba, a été l’une de nos grandes satisfactions. Par leur soutien, les supporters ont été pour beaucoup dans le bon rendement de l’équipe. Les joueurs étaient confortés par les encouragements du public et se sont surpassés pour lui rendre la pareille. Nous avons une bonne équipe qui a besoin du soutien de tout le monde pour pouvoir parvenir à concrétiser ses ambitions et remporter - pourquoi pas ? - le titre de champion.
DDK du 20/01/08

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Mer 30 Jan - 21:49

Hannachi soutient Allik : «Que Serar s’explique sur ses accusations»
Surpris par les déclarations de son homologue de l’ESS, dans lesquelles il a affirmé qu’il a aidé la JSK à deux reprises pour remporter deux titres devant l’USMA, le président Moh-Chérif Hannachi avoue d’abord qu’il est scandalisé avant d’ajouter qu’il est solidaire avec le premier responsable des Rouge et Noir, concernant une ouverture d’une enquête judiciaire à propos des accusations de Serar. «C’est vraiment grave ce qu’il a déclaré.
Je soutiens Saïd Allik dans sa démarche à propos de l’ouverture d’une enquête sur ses déclarations. Il faut que toute la lumière soit faite sur ça. Il doit s’expliquer sur ses dires», a déclaré le chairman kabyle.
Il faut dire que ces propos n’ont pas été appréciés en Kabylie car ils prêtent à équivoque. Il voulait dire qu’il a avantagé la JSK, alors que tout le monde sait que les Jaune et Vert ont gagné leurs titres sur le terrain. Sa déclaration montre toute la haine qu’il porte contre la JSK et son acharnement à dénigrer et à minimiser les exploits du club phare de Kabylie. Hier, Allik a déclaré dans les colonnes de Liberté que suite aux accusations de Serar, il exigeait l’ouverture d’une enquête judiciare.

«C’est honteux qu’il implique le wali de Sétif»
«C’est une honte que Serar implique le wali de Sétif qui, faut-il le reconnaître, est une personne intègre qui a fait beaucoup pour sa wilaya. Même le président de la République Abdelaziz Bouteflika le reconnaît, alors c’est inadmissible que le président de l’ESS, Serar, l’implique dans ses graves déclarations», soulignera Hannachi. Il est clair que la polémique entre Hannachi et Serar ne va pas s’arrêter de sitôt et devrait s’amplifier, d’autant que le chairman kabyle et son homologue de la formation de Soustara exigent l’ouverture d’une enquête judiciaire pour que toute la lumière soit faite sur les graves accusations du président sétifien.
Haddadj a reçu Hannachi, hier : «L’éthique sportive sera préservée»
Le président Moh Chérif Hannachi a été reçu hier par le président de la fédération Hamid Haddadj au siège de la FAF sis à Dely Ibrahim. Cette rencontre avec le premier responsable du football a permis au chairman des Jaune et Vert de lui expliquer les manœuvres régionalistes visant son équipe et qui peuvent fausser le championnat surtout que Menadi a clairement affirmé qu’il donnera le match à l’ESS pour que le club phare de la Kabylie ne remporte pas le championnat. Après avoir entendu son interlocuteur, Haddadj lui a promis d’intervenir et de prendre toutes les dispositions nécessaires le plus vite possible pour préserver l’éthique sportive. Il lui a ajouté qu’il veillera en personne à ce que la régularité du championnat soit respectée. Ces propos ont rassuré le chairman kabyle qui sait désormais que cette campagne régionaliste visant son équipe va cesser et que tous les clubs vont respecter l’éthique sportive car en plus de la FAF, le MJS a décidé de prendre les choses en main.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par espoir le Ven 28 Mar - 13:24

Hannachi-fins de contrat : négociations au ghana
Après plusieurs reports et hésitations, le président de la JSK a jugé qu'il était temps de songer à la saison prochaine, en s'attelant à convaincre les joueurs en fin de contrat de renouveler leur bail avec la formation phare de Kabylie.
Une mission que le chairman des Jaunes et Vert compte entamer dans tout juste une semaine, c'est-à-dire lors du voyage qui mènera son team au Ghana, plus précisément du côté de la ville d'Obuasi, pour affronter l'Ashanti Goldfields, pour le compte du match retour des 1/16 de finale de la Champions League africaine. En effet, c'est ce que nous a fait savoir un des proches du club. Ce dernier nous révélera que Moh-Chérif Hannachi profitera du séjour au Ghana pour rencontrer les éléments en fin de contrat en vue de les convaincre de prolonger leur bail avec la JSK.
Il faut dire que Hannachi a jugé utile d'attaquer ce volet à moins de deux mois du baisser de rideau de l'exercice en cours et de l'arrivée à terme des contrats des joueurs concernés. Une tâche ardue pour le boss canari pour la simple raison que d'ici la fin du mois de mai, la plupart des éléments de la JSK seront libres de tout engagement vis-à-vis du club. En effet, sur les 23 joueurs qui composent l'effectif, ils sont 12 à être concernés, même si Hannachi aura à convaincre seulement dix d'entre eux, après l'exclusion d'Athmani et Zafour.

Un remake de la saison dernière
Hannachi , qui avait prévu d'aborder le volet des fins de contrat il y a quelques semaines, avait fini par reporter la question à une date ultérieure. C'est ainsi qu'il prévoit désormais de le faire dans une semaine, lors du déplacement au Ghana. Une décision qui n'est pas sans rappeler le scénario de la saison dernière. Le boss kabyle avait usé du même procédé pour convaincre ses poulains de rempiler l'été dernier lors du déplacement de l'équipe en Libye pour affronter l'Ittihad de Tripoli, lors de la phase des poules de l'édition précédente.

Une mission que le chairman des Jaunes et Vert compte entamer dans tout juste une semaine, c'est-à-dire lors du voyage qui mènera son team au Ghana, plus précisément du côté de la ville d'Obuasi, pour affronter l'Ashanti Goldfields, pour le compte du match retour des 1/16 de finale de la Champions League africaine. En effet, c'est ce que nous a fait savoir un des proches du club. Ce dernier nous révélera que Moh-Chérif Hannachi profitera du séjour au Ghana pour rencontrer les éléments en fin de contrat en vue de les convaincre de prolonger leur bail avec la JSK.
Il faut dire que Hannachi a jugé utile d'attaquer ce volet à moins de deux mois du baisser de rideau de l'exercice en cours et de l'arrivée à terme des contrats des joueurs concernés. Une tâche ardue pour le boss canari pour la simple raison que d'ici la fin du mois de mai, la plupart des éléments de la JSK seront libres de tout engagement vis-à-vis du club. En effet, sur les 23 joueurs qui composent l'effectif, ils sont 12 à être concernés, même si Hannachi aura à convaincre seulement dix d'entre eux, après l'exclusion d'Athmani et Zafour.

Tout le monde n'est pas concerné
Si le boss kabyle compte tout mettre en œuvre lors de son voyage au Ghana pour faire rempiler les cadres de son équipe en fin de contrat, il est évident que cette opération ne touchera pas tous les joueurs concernés. En effet, selon certaines indiscrétions, le boss des Canaris n'a pas l'intention de solliciter l'ensemble des 10 éléments, mais uniquement certains d'entre eux, alors que les autres ne semblent pas inscrits sur les tablettes de Hannachi. Cette liste paraît évidente, mais elle sera plus précise dès la semaine prochaine, avec ceux que Hannachi rencontrera au Ghana. A rappeler qu'il y a une semaine, le maître à penser des Canaris, Moussa Saïb, avait fait savoir qu'il ne pouvait continuer à travailler dans la durée avec un nombre aussi élevé de joueurs en fin de bail.

Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum