[Débat] Moussa SAIB

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Lun 4 Fév - 23:13

Moussa Saïb, entraîneur de la JSK
“Athmani et Chaouchi se sont excusés”

Rencontré hier, le coach kabyle, Moussa Saïb qui est en train de réussir un parcours exceptionnel à la tête de la JSK, sans que cela n’altère en rien le comportement d’un entraîneur mesuré et discipliné, est revenu dans cet entretien sur l’affaire Chaouchi-Athmani qu’il considère d’ailleurs close, mais également sur la prochaine rencontre face à l’OMR et aux objectifs du club. Lors de notre entrevue, Saïb a longuement insisté sur le volet disciplinaire sur lequel il ne badine pas.
Peut-on savoir où vous en êtes avec l’affaire Chaouchi- Athmani ?
Vous savez, ce sont des choses qui arrivent dans tous les clubs, mais je rassure tout le monde, tout est rentré dans l’ordre. Nous avons tenu une réunion avec le président en présence des joueurs concernés et nous avons, le président et moi, mis les points sur les I.
Nous avons insisté sur la discipline du groupe qui doit être respectée par tous. Tout contrevenant doit s’attendre à des sanctions. Ils ont demandé des excuses, donc la page est tournée. Dès lors, il ne subsiste aucun malentendu. Les joueurs sont tous là et s’entraînent normalement dans une bonne ambiance.
Le volet disciplinaire parait être votre leitmotiv. Pouvez-vous nous en parler ?
La discipline du groupe est l’une des clés de la réussite non seulement en sport mais dans tous les domaines. Le sérieux et le respect sont plus qu’indispensables au sein d’un groupe.
Ce n’est que de la sorte que nous pouvons avancer dans le bon sens et espérer concrétiser nos ambitions. La JSK est connue pour sa rigueur et soyez sûr que l’équipe continuera à faire de cet aspect comportemental son credo. La grandeur de la JSK, c’est aussi la discipline qui a été de tous les temps un fait ancré dans les esprits des joueurs et du staff, mais aussi des supporters. C’est la marque-type de notre club avec laquelle il évolue non seulement sur son terrain, mais aussi à l’extérieur. Voila ce que je considère moi-même comme la base de toutes les réussites. Et au risque de me répéter, ce n’est pas seulement en sport, mais où que vous soyez. La JSK ne lésinera jamais sur ses efforts afin d’instaurer un climat de cohésion, de convivialité et du respect mutuel entre nous tous.
Ce vendredi vous allez affronter l’OMR, une équipe toute auréolée d’une victoire à l’extérieur …
C’est vrai que ce sera un match difficile face à cette équipe de l’OMR qui reste sur trois victoires.
Mais nous irons à Alger pour réussir un bon résultat et je reste confiant pour l’obtenir. Nous allons jouer à l’extérieur et les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend. J’ai confiance pour qu’il la remplisse convenablement, je sais qu’ils ont la capacité de le faire.
Demba et Oussalah seront absents, cela ne vous contrarie-t-il pas ?
Vous savez, ce sont des choses qui arrivent et il faut faire avec. Face à Saïda nous avons eu quatre absences, ce vendredi nous en aurons deux et ce ne sera certainement pas la dernière fois que cela arrivera.
J’ai un bon effectif, alors de ce côté-là je pense que je n’aurai pas trop de soucis pour pallier au mieux ces défections.
Ça sera l’occasion pour les joueurs qui seront alignés de démonter leurs capacités et de ne pas rater la chance qui leur est offerte.
Avec les quatre longueurs d’avance sur l’ESS, pensez-vous que la JSK accroit vraiment ses chances dans la course au titre ?
Je le dit et je le répète : ce qui m’intéresse c’est mon équipe et rien d’autre. Quant à notre poursuivant, franchement, je ne regarde pas derrière.
Mon objectif n’a pas changé, c’est celui de bâtir une grande équipe. Nous sommes leader, nous allons continuer à jouer sans pression en gérant le reste des matchs un à un tout en faisant de notre mieux pour engranger le maximum de points.
DDK du 05/02/2008

Franchement, Saib est en train d'abattre un travail colossal au sein de l'équipe. Après plusieurs années, où la JSK a vacillé, là, on a l'impression que la renaissance de la jumbo jet n'est pas utopique. Certes, moussa tout seul ne pourra rien faire, il faut l'adhésion du comité directeur, des joueurs et des supporters, le rouleau compresseur vert et jaune sera de retour très bientôt.
Avec les nouvelles infrastructeurs qui verront le jours dans quelques années, on est en train de jeter les bases d'une JSK qui peut titiller les meilleurs de l'Afrique.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Mer 6 Fév - 20:20

La journée de dimanche a été cauchemardesque pour le keeper Fawzi Chaouchi. Ayant échappé au lynchage que lui promettait un groupe de supporters à la fin de la séance d’entraînement et n’ayant dû son salut qu’à l’intervention du président Hannachi, les déboires de l’enfant de Bordj Ménaïel ne se sont pas arrêtés, puisque, dans la soirée de ce dimanche noir, il a eu la peur de sa vie, suite à un accident de circulation à Boukhalfa.
D’après une source sûre, sa voiture a été sabotée dans le parking de l’hôtel Amraoua par certaines personnes qui ont mal apprécié son comportement à la veille du derby kabyle. Ils ont desserré les écrous (goujons) de l’une de ses roues qui n’a pas tardé à se détacher du disque de freinage, lui causant un accident. Il était contraint de percuter un mur pour stopper son véhicule.
Heureusement qu’il s’en est sorti indemne. Mais sa voiture a été endommagée, notamment le pare-choc et l’aile. Il avait de la chance que cet accident ne se soit pas produit sur l’autoroute, sinon les dégâts auraient été plus importants. C’est dire si la semaine n’a pas bien débuté pour le successeur de Gaouaoui, qui a vécu ses moments les plus difficiles depuis qu’il a rejoint la formation du Djurdjura. Le week-end dernier, il a été privé du derby face à la JSMB et il s’est retrouvé out de la liste des 18. Puis il a été pris à partie par un groupe de supporters au stade du 1er-Novembre, avant de comparaître devant le conseil de discipline. Il a eu par la suite la mauvaise surprise d’être écarté par le sélectionneur national Rabah Saâdane, en raison de son comportement peu professionnel avec son club. En l’espace de quelques jours, tout a basculé pour l’enfant de Bordj Ménaïel. Il était le chouchou de tous les fans des Jaune et Vert, mais après le chantage qu’il a fait à la veille du derby face à la JSMB, il a provoqué la colère de ses fans. Espérons que désormais les supporters le laisseront tranquille, d’autant que tout est rentré dans l’ordre après sa comparution devant le conseil de discipline.
Saïb : «Il peut reprendre sa place»
Le cas Fawzi Chaouchi est définitivement réglé et celui-ci a alors de fortes chances de retrouver sa place de titulaire ce vendredi face l’OMR. Le président Moh Chérif Hannachi et l’entraîneur Moussa Saïb ont passé l’éponge après que l’enfant de Bordj Ménaïel leur ai présenté ses excuses lors de sa comparution devant le conseil de discipline dimanche. D’ailleurs, l’ancien Auxerrois, que nous avons joint hier au téléphone pour savoir si le successeur de Lounès Gaouaoui pourrait être dans les bois ce vendredi devant l’Olympique de Ruisseau, répond sans ambages que Fawzi pourrait réapparaître dans l’équipe type ce week-end. «Je crois que Chaouchi a compris la leçon et il s’entraîne avec assiduité avec le groupe. Je lui ai dit que je n’ai rien contre lui, car mon seul souci est l’intérêt de l’équipe. Ce qui est valable pour les autres est valable pour lui. Je ne badine pas avec la discipline, c’est pour cela qu’on l’a sanctionné après qu’il a fauté. Il s’est excusé depuis et maintenant il a réintégré le groupe qui se prépare activement pour le rendez-vous de la 20e journée du championnat. Vous savez comment je fonctionne, je ne révèle jamais l’équipe qui jouera, mais je peux vous dire que Fawzi pourrait revenir dans l’équipe type», a-t-il avancé. Il faut dire que le gardien kabyle a regretté amèrement son comportement de la veille de la rencontre face à la JSMB et s’est engagé à ne plus faire de vagues. Le retour de Chaouchi est une bonne nouvelle pour l’équipe qui a besoin de tous ses atouts pour revenir avec un résultat positif de son déplacement au 20-Août.
«J’ai des solutions de rechange pour pallier la défection d’Oussalah et de Demba»
Même s’il a souhaité avoir l’ensemble de son effectif à l’occasion du déplacement de son équipe au 20-Août, Saïb ne s’inquiète pas pour autant de l’absence de Barry Demba et de Nassim Oussalah. «C’est un match difficile d’autant que l’OMR est sur une courbe ascendante. Notre adversaire reste sur trois victoires consécutives et fera sûrement le maximum pour continuer sur sa lancée. Mais cela ne va pas nous empêcher de nous rendre à Alger avec l’intention de réaliser un bon résultat. Pour ce qui est de l’absence de Demba et d’Oussalah, j’ai des solutions de rechange. Certes, j’aurais aimé avoir ces deux éléments en main, mais je ne m’alarme pas de leur défection, d’autant que ce n’est pas la première fois que je suis confronté à cette situation. Comme je l’ai toujours dit, il n’y a pas de titulaire indiscutable et à chaque fois j’aligne les joueurs les plus en forme», expliquera le coach des Jaune et Vert.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Dim 10 Fév - 19:31

Saïb : «Je n’ai pas 20 ans dans le métier»
L’entraîneur des Jaune et Vert, Moussa Saïb, a du mal à se remettre de la dernière défaite concédée vendredi dernier contre l’OMR. Il a été non seulement déçu de la manière avec laquelle s’est incliné son team dans les arrêts de jeu, mais aussi par le comportement de certains pseudo-fans qui sont allés jusqu’à remettre en cause ses choix tactiques. Ces critiques l’ont beaucoup affecté.
Et pourtant personne ne misait sur les chances kabyles au début du championnat et après la crise qui a failli mettre en péril la vie même du club. Appelé à la rescousse lors de la Champions League, le coach kabyle+ a d’abord redressé la barre avant de faire de la JSK une équipe conquérante aussi bien à domicile qu’à l’extérieur. Toutefois, malgré le travail titanesque qu’il a réalisé jusqu’à maintenant, en témoigne la place de leader qu’occupe actuellement l’équipe et de surcroît avec 4 points d’avance sur le champion sortant, une frange de supporters ne l’a pas épargné et s’en est même allé jusqu’à tout remettre en cause. Une attitude qui l’a irrité et le pousse à présent à songer à jeter l’éponge, si ce genre de comportement venait à se reproduire.
«Certains n’ont pas trouvé mieux que de remettre en cause mes choix à la fin du match»
Même si ses poulains ont réalisé une belle prestation contre les Olympiens, étant donné que ce sont eux qui se sont créé les occasions les plus franches de scorer, l’entraîneur kabyle a essuyé quelques critiques de la part de certains pseudo-supporters au moment de rejoindre les vestiaires. «Je ne comprends pas la réaction de certains supporters qui n’ont pas cessé de me dire pourquoi je n’ai pas fait jouer flen ou flen. Cela s’appelle de l’immixtion dans mon travail, car ils sont allés jusqu’à me dire pourquoi je n’ai pas incorporé Bensaïd alors qu’il y a quelques jours de cela, ils n’arrêtaient pas de me demander de le faire sortir et de le remplacer par Hemani. Franchement, c’en est trop. Ce n’est pas comme ça qu’on aide son équipe. Moi aussi, j’aurais aimé gagner ce match ou au pire ajouter un point à notre escarcelle, malheureusement, on s’est fait piéger dans les arrêts de jeu. C’est la loi du sport. On ne peut pas gagner à tous les coups», a-t-il dit.

«On m’a envoyé des SMS très méchants»
Ces pseudo-supporters ne se sont pas limités de proférer leurs insanités à partir des gradins, ils sont allés jusqu’à envoyer des texto (sms) très méchants sur le portable de Saïb. «Ils me mettent trop de pression et je ne peux plus supporter cela. Déjà, juste à la fin du match, une frange du public a remis en cause mes choix. Mais ils ne sont pas arrêtés là dans la mesure où ils m’ont inondé de messages électroniques (sms). Ils m’ont écrit entre autres que j’ai raté le tournant du championnat et que j’aurais pu faire jouer Bensaïd à la place de Saïbi. Moi, ma philosophie est claire : on ne change pas une équipe qui gagne. C’est moi qui sais quel joueur est apte à jouer et qui ne l’est pas. Ça devient insupportable et vraiment j’en peux plus», ajoutera Moussa avec beaucoup d’amertume.
En dépit de son jeune âge, Saïb, de l’avis de tous les observateurs, réalise un travail extraordinaire depuis qu’il a rejoint la formation du Djurdjura, mais malgré cela, il est resté modeste et humble, car son seul souci est de servir son équipe de toujours. «Les gens oublient que c’est ma première saison en tant qu’entraîneur. Je n’ai pas 20 ans dans le métier pour qu’on tire sur moi à chaque fois. C’est aberrant tout cela. J’ai laissé mes affaires afin de servir mon équipe et malgré cela, on n’arrête pas de me mettre la pression. Les supporters doivent m’aider, car je suis là pour un projet d’avenir, mais ce n’est pas de cette façon qu’on va me faciliter la tâche.

«Je ne m’accroche pas à mon poste»
Une fois, un fan n’a pas trouvé mieux que de me dire que je n’utilise pas les mannequins pour les coups francs, que je ne fais pas de séances de tirs au but. Il ne savait pas qu’il n’y a aucun club qui dispose de mannequins en Algérie. Trop, c’est trop», regrette-t-il.

«J’invite mes détracteurs à faire juste la liste des 18»
Le successeur de Mouassa affirme pour la énième fois qu’il est prêt à jeter l’éponge si c’est le vœu de ses détracteurs. «Au risque de me répéter, j’ai accepté la mission qui m’a été confiée juste pour servir mon équipe. Mais je ne m’accroche pas à ce poste d’autant que j’ai fait beaucoup de sacrifices. Si le désir de ceux qui remettent en cause mes choix est que je parte, eh bien je suis disposé à leur laisser le champ libre», a-t-il confié.
Touché par les critiques dont il a fait l’objet de certains fans, l’ancien Auxerrois n’arrive plus à supporter la pression exercée sur lui surtout que son équipe occupe la première place avec 4 points d’avance sur l’ESS. «C’est vraiment facile de parler à gauche et à droite pourquoi je n’ai pas fait jouer tel ou tel. Eh bien, j’invite mes détracteurs à venir seulement composer la liste des 18, je ne leur dirais pas de faire le onze titulaire mais juste les 18. On a 23 joueurs et ils n’ont qu’à enlever 4 éléments pour convoquer les 18 et ils se rendront compte que ce n’est pas du tout facile. Je ne fais pas dans les sentiments et je fais toujours appel aux éléments les plus en forme en mon âme et conscience. Je ne fais pas dans le favoritisme et mon seul souci est l’intérêt de la JSK. Ils ne doivent pas faire pression sur les joueurs, car ils sont encore jeunes», dira encore Saïb.

«Je ne joue pas le titre et je suis prêt à céder ma place à qui veut le promettre»
Le coach de la formation du Djurdjura réaffirme qu’il ne joue pas le titre en dépit du fait que la JSK occupe la première place avec 4 points d’avance sur son dauphin. «Dès la prise en main de l’équipe, j’ai dit que je ne joue pas le titre. Eh bien, je maintiens toujours mon discours malgré notre position de leader. Je suis venu pour un projet à moyen et à long termes et ce n’est pas aujourd’hui que je changerai ma vision des choses. Ça ne sert à rien de remporter le titre pour que l’année d’après on fasse de la figuration. J’ai promis une équipe d’avenir et bien avec des jeunes éléments inexpérimentés, on a fait un groupe conquerrant. Personne ne misait sur ce groupe au début de la saison, mais malgré cela, on a pratiquement deux équipes. Maintenant, si certains fans veulent celui qui leur promet le titre, eh bien, moi je pars sans aucune rancune même si l’équipe est à la première place avec 4 points d’avance sur l’ESS», révélera Saïb.

«On ne peut gagner tous nos matches»
A l’instar du président Moh-Chérif Hannachi, l’entraîneur kabyle reconnaît qu’il est impossible de gagner tous les matches. «Sincèrement, je ne sais pas ce que les supporters veulent, car on a enregistré trois victoires à l’extérieur et hormis le nul concédé face à l’USMB, on a fait le plein à domicile. On ne peut pas gagner tous nos matches. Vous savez à Béjaïa, on menait par 4 buts à 2, mais malgré cela, on m’a insulté. Je ne tolérerai jamais cela, car je ne suis pas un demandeur d’emploi. Au 20-Août, on s’est créé une multitude d’occasions et on était tous très déçus par la défaite, mais ce n’était pas une raison pour s’en prendre à moi en critiquant mes choix», a-t-il conclu.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Lun 11 Fév - 20:25

Saib : "Qu'on nous laisse travailler dans la sérénité".
A la fin de la séance d'entrainement de ce lundi, nous avions eu un apparté avec le coach moussa Saib, pour savoir un peu plus sur l'actualité du club. Au début, nous avions transmis le soutien indéfectible de la majorité des supporters de la JSK à leur coach, ce à quoi l'ex-auerrois nous réponda "Ecoutez, si je suis ici, c'est dans l'unique but de faire bénéficier ces jeunes de mon expérience. Et si je tiens toujours, c'est par égard aux supporters de la JSK qui n'ont jamais cessé de témogner leur soutien pour l'équipe". Et sur la réaction de certains, qui ont pu irriter le coach kabyle, moussa nous rétorqua "A la limite, je comprends parfaitement qu'on se fait insulter en déplacement. Mais je ne comprendrai jamais les gens qui le font quand on joue chez nous. Moi je peux supporter toute cette pression, mais les joueurs non".
A la fin de notre discussion, moussa a voulu mettre les points sur les i "Je ne m'accroche pas à mon poste, si ça continue comme ça, je prendrais mes clics et clacs et je pars. Que chacun assume ses résponsabilités". En filigrane de notre discussion, on a pu constater que le coach n'est pas de tout contre la critique, celle qui fait avancer l'équipe, mais il dénonce ces insultes qui peuvent nuire à la sérénité du groupe.

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Lun 3 Mar - 18:29

Saïb : «Le nul ne m’arrange pas»
La formation de la JSK a repris les entraînements hier après-midi au stade du 1er-Novembre-1954 de Tizi Ouzou, sous la houlette de Moussa Saïb, avec la ferme intention de préparer très sérieusement le clasico MCA-JSK, dans une rencontre qui fait couler déjà beaucoup d’encre en raison des rumeurs qui l’entourent.
Une rencontre importante et capitale pour les Canaris, comme nous l’expliquera le coach Saïb, qui veut rester dans la dynamique du bon résultat ramené vendredi dernier de Blida. «On reprend les entraînements cet après-midi (Ndlr – hier juste avant la séance de reprise). Je vais voir le groupe et préparer la rencontre de jeudi face au MCA. On a l’intention de rester sur notre lancée après le bon résultat nul face à l’USMB. J’ai atteint mon objectif malgré tout ce qu’on a dit», expliquera le driver de la JSK, qui ne manquera pas de parler de la rumeur d’arrangement du match qui fait l’actualité, aussi bien dans les rues mouloudéennes que kabyles.
«On respectera l’éthique même si on n’a rien à gagner de cette rencontre»
Abordant le sujet de cette rumeur qui fait état de l’intention de la JSK de lever le pied face au MCA en arrangeant un match nul à même d’aider les Algérois dans leur lutte pour le maintien, le coach des Canaris s’indignera de ce genre de chose qu’il qualifiera de racontar. «Par respect au sport et à l’éthique, on ne fera rien de ce que les gens racontent. Je trouve d’ailleurs que c’est aberrant de parler d’arrangement. C’est insensé et illogique. Même si on n’a pas cet objectif de jouer les premiers rôles, il ne sera jamais question d’arrangement. Je me demande d’ailleurs où les gens sont allés chercher ce genre d’idée et à qui cela profite. C’est vraiment regrettable», dira avec amertume Moussa Saïb.

«On n’a pas d’autre choix que de vaincre»
Pour mettre un terme à la rumeur et démontrer la volonté de son team à battre son adversaire de jeudi prochain, Moussa Saïb annonce que seule la victoire lui importe en vue des objectifs tracés, même si le coach évitera de parler de titre. «Comme vous le savez, la JSK a la prétention de jouer les premiers rôles et pour ça, il est important de gagner les matchs à domicile. On jouera donc pour gagner face au Mouloudia, on n’a pas d’autre choix, surtout qu’on évoluera devant notre public», annonce le driver des Canaris.
«La pression a toujours existé et face au MCA, c’est un match comme les autres»
Abordant cette rencontre et sa particularité face à cet adversaire qui n’est autre que le Mouloudia, ancien rival de la formation kabyle, Moussa Saïb a voulu dépassionner les débats. Il estime que c’est une rencontre comme les autres et qu’elle ne constitue une passion que pour les fans et les nostalgiques. «Pour moi, c’est un match qui n’a rien de particulier et qui ressemble aux autres rencontres. Il y aura, certes, une certaine pression avec cette obligation de vaincre, mais c’est le genre de pression qui a toujours existé depuis le début de saison, surtout que la JSK est leader. Il n’y aura pas de passion particulière, même chez les supporters, sauf peut-être pour les nostalgiques», annonce Moussa Saïb, qui précisera néanmoins que la rencontre ne sera pas aussi facile. «Toutes les rencontres sont difficiles. On aura face à nous une équipe qui joue sa survie parmi l’élite et qui essayera de revenir avec un bon résultat. Un nul sera certainement un bon résultat pour le MCA, mais moi cela ne m’arrange pas et on n’aura pas d’autre choix que de gagner», notera le driver jaune et vert.
«Je trouverai les solutions en l’absence de Meftah et Abdeslam»
Pour sa confrontation face au Mouloudia, Moussa Saïb sera privé de deux éléments clés de son échiquier, à savoir Rabie Meftah et Chérif Abdeslam, suspendus pour la circonstance. Une absence de taille, comme l’avouera le coach kabyle. «La suspension de Abdeslam et Meftah, est un sérieux handicap pour l’équipe. On est contraints de faire sans eux. J’essayerai au courant de cette semaine de trouver les solutions à cette défection», dira Saïb, avant d’ajouter : «Il ne faut pas oublier que le MCA aussi sera privé de trois de ses éléments, à savoir Bougache, Belkaïd et Chaoui. Ils seront donc aussi diminués que nous. Il faudra malgré cela arracher les trois point», conclut Saïb, avant d’entamer la première séance d’entraînement de la semaine et cette dernière ligne droite, avant ce très attendu classico face au MCA.
Competition.com

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Dim 23 Mar - 13:15

Saïb : «Du calme, on a des objectifs à atteindre !»
Le coach kabyle revient dans cet entretien sur l'éclatante victoire de son team devant l'Ashanti Goldfields. Il nous parle aussi des cas Zafour et Athmani tout en soulignant que la sérénité est revenue dans l'équipe.
Vous attendiez-vous à ce que votre équipe s'impose sur un score de trois buts à zéro ?
On a toujours des appréhensions avant chaque rencontre. Mais Dieu merci, nous avons bien débuté le match et su imposer notre suprématie dès les premières minutes de la partie. Ce n'était pas du tout évident surtout après ce qu'on a vécu au début de la semaine passée. Les joueurs ont bien réagi et je les félicite pour tous les efforts qu'ils ont fournis face au représentant du Ghana. On avait beaucoup d'absents, mais malgré cela on a fait un match plein.
Ce n'est pas facile de marquer deux buts en moins de dix minutes, notamment dans un match de coupe d'Afrique...
Effectivement, c'est le cas de le dire, mais je dois vous dire qu'on a bien préparé ce rendez-vous. Les supporters nous ont beaucoup aidés et c'est grâce à eux qu'on s'est imposé avec un tel score. Dès qu'on a foulé le terrain, ils nous ont accueillis par un tonnerre d'applaudissements. Cela nous a donné la chair de poule.
En plus de votre large victoire, votre équipe a produit du beau jeu et elle a fait plaisir à ses fans...
Les deux buts qu'on a inscrits dans les dix premières minutes de jeu nous ont libérés. Ce que je retiens de ce match, c'est qu'il y avait une grande solidarité entre les joueurs. Ils se sont bien ressaisis et ils ont fait honneur à tous les supporters kabyles.
Croyez-vous que l'Ashanti Goldfields est un adversaire coriace ou que c'est la JSK qui était plus forte ?
Absolument. L'Ashanti a montré de belles choses et c'est une équipe difficile à manier. On a marqué trois buts et je crois qu'on s'est mis à l'abri de toute mauvaise surprise. Mais nous ne devons pas dormir sur nos lauriers, car il y a une deuxième manche à disputer et nous devons faire très attention, au Ghana, afin de décrocher le billet qualificatif pour le prochain tour.

On a constaté que votre coaching est bon, car juste après le changement effectué en deuxième mi-temps, l'équipe a ajouté un troisième but...
Tant mieux. J'ai tout fait pour préparer ce rendez-vous dans de bonnes conditions. L'équipe a bien répondu et il y avait une grande solidarité entre les joueurs. Il y avait une grande envie de gagner et même les supporters nous ont beaucoup soutenus. Ils étaient derrière leur équipe et c'est grâce à eux qu'on a gagné avec un tel score.
En toute sincérité, comment avez-vous vécu les événements qui ont secoué votre équipe avant d'affronter le représentant du Ghana ?
J'allais partir, mais j'ai décidé de rester par amour pour le club. Tout est rentré dans l'ordre et tant mieux pour tout le monde. On essayera maintenant de se concentrer au maximum sur cette fin de saison pour qu'on atteigne les objectifs tracés.
Vous avez donné la chance à tous vos joueurs, mais malgré cela, certains d'entre eux n'ont pas trouvé mieux que de remettre en cause vos choix...
Vous savez, je n'ai jamais lésé personne. Je fais tourner mon effectif à chaque fois et j'ai la conscience tranquille. C'est bien dommage qu'on en arrive là. Tout ce qui m'intéresse c'est l'intérêt de l'équipe et je n'accorde pas d'importance à tout ce qui se dit à gauche et à droite.
Hannachi a affirmé qu'il vous soutiendra jusqu'au bout, car il est très content de votre travail...
Il sait ce que je suis en train de réaliser et je ne suis à la JSK que pour apporter un plus.
Vous avez beaucoup aidé Zafour, mais il s'est retourné contre vous par la suite...
Chacun voit les choses à sa façon, mais je le dis et je le répète : je n'ai jamais lésé personne.
Vous a-t-il contacté après son départ pour vous présenter ses excuses ?
C'est le président Moh-Chérif Hannachi qui a discuté avec lui. Je préfère oublier tout ce qui s'est passé pour me concentrer que sur ce qui nous attend.
Même Athmani ne vous a pas ménagé, il vous a même descendu en flammes...
Hannachi lui a bien répondu et je n'ai rien à ajouter.
L'attaquant Nabil Hemani a confirmé qu'il reste le meilleur buteur de l'équipe, aussi bien en championnat qu'en coupe d'Afrique...
Notre schéma tactique est basé sur Hemani. Il est resté pendant plusieurs jours sans marquer et il a répondu à ses détracteurs avec deux jolis buts. Il est efficace et tant mieux pour toute l'équipe.
Même Abdeslam est un véritable guerrier et c'est quelqu'un qui ne rechigne jamais à l'effort...
Il a joué tout en étant malade. Je lui ai parlé et il m'a dit qu'il s'est réveillé à 4h, car il avait de la fièvre. Mais il a consenti à jouer et j'ai besoin énormément de lui.
Vous avez un match difficile lundi prochain face à l'ASO et vous voudrez sûrement le gagner afin de vous rendre au Ghana dans de bonnes dispositions...
J'ai accordé deux jours et demi aux joueurs pour qu'ils savourent cette dernière victoire face à l'Ashanti. On tâchera de bien préparer ces deux prochains matches pour éviter toute mauvaise surprise.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Ven 28 Mar - 13:20

Saïb souligne les priorités : «Nous avons deux matchs importants avant Sétif»
Accosté hier à l'issue de la séance d'entraînement effectuée en matinée, Moussa Saïb a bien voulu nous renseigner sur l'état d'esprit qui prévaut au sein de son groupe. «Nous avons repris les entraînements lundi, et tout se déroule dans une bonne ambiance.
Tous les joueurs ont le moral, ce qui nous permettra de poursuivre dans les meilleures conditions notre préparation en prévision du match de lundi prochain face à Chlef, à partir de ce vendredi, puisque les joueurs seront libérés demain (ndlr - aujourd'hui) pour une journée de repos. Les joueurs qui ont eu deux jours pour savourer la dernière victoire face à l'Ashanti sont entièrement concentrés sur cette sortie en championnat qui demeure pour l'heure notre priorité.»
«Tous les joueurs seront d'attaque»
Questionné sur l'état de son groupe à quelques jours du match face à l'ASO, le coach kabyle s'est montré rassurant quant à la bonne santé de ses joueurs. «Normalement, tous les joueurs seront d'attaque pour ce match important face à Chlef. Demba a repris lundi avec le groupe et Oussalah s'est remis hier (ndlr - mardi) au travail en solo et j'ai bon espoir de le récupérer pour ce match face à l'ASO Chlef.»

«La victoire face à Chlef est impérative»
A propos de cette empoignade avec l'ASO Chlef, l'ex-capitaine des Canaris s'est voulu confiant. «C'est un match difficile dont l'enjeu est important pour les deux formations. En ce qui nous concerne, c'est un match que nous jouerons à domicile, donc nous n'avons pas droit à l'erreur. nous devons impérativement nous imposer non seulement ce lundi face à Chlef, mais aussi dans les deux matches qui nous restent à jouer chez nous. J'estime que nous avons les moyens de le faire. Nous allons gérer match par match et, pour le moment, nous sommes concentrés sur cette sortie face à Chlef. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et, avec l'apport de notre public, la victoire ne devrait pas nous échapper.»
Invité à nous donner son avis sur l'éventualité de voir le prochain match face à l'ESS reporté, Saïb semblait ne pas trop se soucier de ce point qui, pour lui, n'est pas la priorité pour son team qui aura, dira-t-il, deux matches importants à livrer avant de croiser le fer avec l'ESS. «Ce qui m'intéresse pour le moment, c'est le match de ce lundi face à l'ASO et on ne se concentre que sur cette rencontre. Après Chlef, nous penserons ensuite à la manche retour de la Ligue des champions. Le match face à l'ESS ne viendra qu'après. Donc, il est inutile de se focaliser sur ce point alors que nous avons deux matches importants à préparer.»

Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Sam 12 Avr - 11:19

SAÏB : «J'espère fêter le titre contre le CRB»
Le driver des Jaune et Vert revient sur le match de l'Ashanti, aborde la rencontre de Sétif et évoque le déplacement au Cameroun, ainsi que la suite du parcours en championnat.
Après cette qualification méritée et héroïque de la JSK et avec du recul, quels sont les enseignements que vous avez tirés de cette rencontre face à l'Ashanti ?
Je crois que la première des choses, c'est qu'on est contents de cette qualification. Ce qu'on voulait, on l'a eu jusqu'ici, et avec cette qualification au prochain tour, et on ne peut être que satisfaits.
Au-delà de cette qualification, c'est cette prestation de vos poulains qui a séduit, c'est peut-être là une des satisfactions majeures, non ?
C'est un point positif que j'ai remarqué dans l'équipe depuis fort longtemps et pas seulement à l'occasion de cette rencontre retour face à l'Ashanti. On a prouvé qu'on est capables de gérer un match même à dix. On l'avait prouvé face à l'USMB et l'ASO en championnat et on l'a confirmé face aux Ghanéens en évoluant réduits pendant toute une mi-temps, ce qui est encourageant pour la suite. Les joueurs ont acquis une certaine expérience pour gérer ce genre de situation et c'est tant mieux pour eux et pour l'équipe. C'est de bon augure pour la suite.
Chose notable dans votre déclaration de fin de match, on a noté une différence. D'habitude, vous mettez toujours en évidence que c'est le résultat qui prime sur la prestation, c'est tout le contraire que vous avez relevé face à l'Ashanti en saluant surtout la prestation et le courage de vos joueurs. Expliquez-nous cela ?
On a joué face à une très bonne équipe de l'Ashanti Goldfields dans son antre, avec un arbitrage défaillant et des conditions climatiques peu supportables. J'ai moi-même joué en Afrique et je n'ai jamais vu cela. C'est pour cela que j'ai dit que j'étais fier de mes joueurs car ce n'était pas évident dans toutes ces conditions tout en étant amoindris toute une mi-temps. J'étais content aussi de voir que le message et les consignes que j'avais donnés ont été bien assimilés. J'essaye d'ailleurs d'inculquer mon expérience personnelle aux joueurs et c'est bien qu'ils en profitent.
Justement, avec votre expérience, on peut dire que les joueurs ont de la veine de vous avoir…
Si je suis là, c'est pour leur inculquer toute l'expérience que j'ai acquise durant ma carrière professionnelle. Petit à petit, les joueurs sont en train de suivre le chemin que je leur trace et c'est tant mieux pour eux.
La JSK a failli tout de même payer un lourd tribu dans ce match retour face à l'Ashanti, avec les blessures de Kheddis et de Wassiou, sans oublier l'expulsion de Hemani…
Je dirais qu'il y a eu plus de peur que de mal. Les blessures de Wassiou et Kheddis ne sont pas aussi graves qu'on l'avait pensé le jour du match. On est à plus d'une semaine du match face à l'ESS, et d'ici là, ils seront complètement rétablis. Pour ce qui est de la suspension de Hemani, on ne peut rien faire. J'ai toujours un groupe sur qui je vais compter. Je n'ai jamais pratiquement aligné la même équipe deux fois de suite, à chaque rencontre il y a des changements pour raison tactique ou par contrainte, mais malgré tout, les résultats sont là. On dément en quelque sorte l'adage qui dit, qu'on ne change jamais une équipe qui gagne. On l'a fait et les résultats suivent toujours.
Votre prochain adversaire, c'est le Coton Sport de Garoua qui a frappé fort lui aussi. Avez-vous vu la rencontre de la saison dernière et avez-vous des renseignements sur cette équipe ?
Je n'ai pas vu le match de l'année dernière entre la JSK et Coton Sport à ce même stade de la compétition. Mais comme on dit souvent, un match ne ressemble jamais à un autre. Pour ce qui de notre adversaire, j'ai eu quelques échos. C'est une très bonne équipe qui s'est renforcée cette saison. C'est dire qu'elle est encore meilleure et plus redoutable. Pour notre part, on sera handicapés par l'absence de Hemani. On va essayer de bien gérer les deux matchs malgré cette contrainte. Les conditions de séjour au Cameroun seront plus délicates que ce qu'on a vécu au Ghana, mais on a l'habitude de l'Afrique. Il faut assurer au Cameroun. Jouer le match retour à Tizi n’est pas vraiment un avantage. Il faudra négocier au mieux ce match aller pour ne pas avoir de surprise au match retour.
Justement, cette absence de Hemani risque d'être lourde de conséquences, surtout pour le match retour, d'autant plus que le verdict n'est pas encore tombé ?
C'est une variante qu'on ne peut pas jauger pour l'heure vu qu'on est seulement sûr d'une chose, c'est que Nabil ne sera pas avec nous pour le match aller. Maintenant, j'espère que les joueurs qui seront alignés seront au rendez-vous.
Après ce long périple d'une semaine en Afrique, ce sera le tour du championnat avec ce match face à l'ESS. Une rencontre capitale pour la course au titre ?
Importante mais pas décisive. Je pense que dans cette rencontre il n'y a pas un réel enjeu. Pour moi, il faudra plus songer aux deux matchs qu'on aura à disputer à la maison. Je ne focalise donc pas sur cette empoignade face à l'ESS prévue vendredi.
Mais on s'attend à un bon résultat de votre team, surtout avec l'euphorie consécutive à cette belle qualification et le moral au beau fixe de vos poulains…
Malgré cela, je ne veux pas mettre la pression à mes joueurs. Pour moi, ce sera comme un match d'entraînement et de préparation pour le match de Champions League africaine face au Coton Sport et qui interviendra une semaine plus tard.
En parlant de préparation, une semaine chargée vous attend, avec deux matchs en quatre jours (ESS puis le NAHD), suivis d'un déplacement qui s'annonce éreintant vers le Cameroun. Cela ne nous vous inquiète-t-il pas ?
Vous savez, on ne sait jamais à quoi on peut s'attendre avec la programmation en Algérie. Je suis sûr qu'on jouera face à l'ESS vendredi, mais on n'est sûr de rien pour le match du NAHD. On rentre au pays (Ndlr - entretien réalisé mercredi soir à Casablanca) et on va voir tout cela. On va préparer ce match de Sétif, par la suite s'il y a des changements, on essayera de s'organier au mieux.
La JSK ne retrouvera pas son public de sitôt à la suite de la suspension du 1er-Novembre-1954 pour le match face au NAHD et ses déplacements successifs au Ghana puis au Cameroun. C'est frustrant, non ?
Mais c'est cela le football et les contraintes qui peuvent survenir. Mais j'espère bien qu'on fêtera le titre ensemble avec notre merveilleux public qui nous a soutenus toute la saison durant, puisque après le NAHD on aura un dernier match de championnat face au CRB. On va donc se retrouver avant la fin du championnat. Le plus important pour moi est de préparer l'équipe match par match et chaque confrontation a son importance. On a mis la coupe d'Afrique de côté et on va se consacrer au championnat. Mais une chose est sûre, notre destin est entre nos mains.
En parlant du championnat et du titre, beaucoup ne donnaient pas cher de la peau de la JSK en début de saison, en invoquant la jeunesse et l'inexpérience de son effectif et de son entraîneur. Avez-vous ce même sentiment à l'époque ?
Vous savez, dès le départ, j'étais clair avec tout le monde et avec les dirigeants en particulier en leur déclarant que je n'allais pas jouer le titre cette saison. Je connais la pression de Tizi Ouzou et son influence sur les joueurs et je savais en même temps ce que j'avais entre les mains, un groupe constitué en majorité de jeunes, peu adaptés à la pression.
Mais vous attendiez-vous à prendre les rênes du championnat, avec une avance confortable qui vous ouvre droit les portes du titre ?
On ne peut rien prévoir, car il n'y a que le travail qui paye. Mais j'avais confiance en mon groupe, et si j'avais annoncé ne pas jouer le titre en début de saison, c'était pour protéger mon groupe, en essayant de travailler sereinement et de voir l'évolution des choses. Petit à petit, l'oiseau a fait son nid. On a pris goût aux victoires successives, l'équipe a pris confiance et on s'est très vite retrouvés leaders, à jouer le titre avec 9 points d'avance à cinq journée du baisser de rideau du championnat. Je pense que si on avait parlé de titre comme objectif au début de l'exercice, on ne serait pas là où on est maintenant.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par espoir le Sam 10 Mai - 12:40

Saib s'en va!
A l’issue du match, l'entraîneur de la JSK Moussa Saib a annoncé sa démission. Il a déclaré à la presse en fin de match "qu'il ne continuera plus à driver la JSK y compris pour les rencontres restantes pour la fin du championnat". L'ex-sociétaire de l'AJ Auxerre veut prendre du recul après toute une saison presque totale passée au sein de son club de toujours la JSK. L'élimination de son équipe en Ligue des champions d'Afrique, vendredi soir, a quelque peu accéléré le divorce entre les deux parties d'autant : le départ de Moussa Saib était en effet dans l'air bien avant le match aller à Garoua il y a deux semaines. Il a assuré que s'il part du club Kabyle c'est pour "se reposer". http://www.toutsurlalgerie.com

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moussa SAIB

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum