CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vicotoire de la JSK

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Dim 22 Juil - 19:44

La victoire, et rien d'autre
La meilleure façon d'oublier le match cauchemardesque d'hier soir, c'est de replonger vite dans le prochain match, qui aura lieu les 03-04-05/08 prochain (probablement le Vendredi 03/08 prochain).
Au vu de ce que nous avons hier soir, cette équipe de Sousse n'est pas une foudre de guerre, loin s'en fout. Donc, nous avons les moyens de prendre le dessus sur eux au match retour, pour peu qu'on retrouve nos fondamentaux.
Il y a eu hier soir des lacunes et des erreurs que le duo Mouassa se doivent de corriger, car cette fois ci, on aura plus droit à l'erreur.
Il faut signaler que la JSK enregistra le retour de son porteur d'eau, Abedslam, qui nous a beaucoup manqué hier soir.
Côté Tunisien, on notera la défection du remuant attaquant Cap verdien pour ce match retour, pour cause de cumule de carton. Une bonne nouvelle pour, car Gilson a constitué un poison hier pour notre défense, il s'est même permis d'inscrire le 3ème but de son équipe (après avoir pris le dessus sur le capitaine Zafour).
Tous à Tizi


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 22:40, édité 1 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Lun 23 Juil - 14:09

L'espoir est de mise
La qualification reste dans nos cordes, pour peu que les joueurs abordent les prochains matchs avec un autre état d'esprit. Nous voulons des joueurs motivés, appliqués et volontaires (et pour cela, je fais confiance à Mouassa, pour peu que Hannachi lui donne carte blanche, et qu'il arrête d'interférer dans le domaine technique).
Le prochain match sera capital, la victoire est impérative, et nous, on la veut (cette victoire) coute que coute (il faut laver l'affront du match aller).
Il ne faut pas enfoncer Harkat et Zafour (ils sont parmi les joueurs qui ont été les plus utilisés la saison écoulée). Il faut leur accorder quelques jours de repos avant qu'ils ne reprennent.
Faisons confiance au quatuor Kheddis-Demba-Ait Kaci et Meftah R
Le maillot faible de la JSK, c'est les arrières latéraux, Meftah M et Bengorine n'apportent pas ce qu'on attend d'eux, à savoir monter pour préter main forte aux attaquants (sans oublier leur première mission qui est de défendre).
Pour le milieu, je crois qu'avec le retour de Abedslam et le rétablissement de Hamouda, on aura un atout supplémentaire. Car Douicher est bien gentil, mais il n'arrive plus à hausser son jeu (ou à la muscler pour paraphraser Aimé Jaquet).
Pour orchestrer les attaques, je fais confiance à la paire Beramla et Wassiou, qui commencent à retrouver leur marques.
Pour l'attaque, j'espère que Mouassa titularisera Hemani en pointe (Car Saibi n'a pas le niveau pour le moment), Athemani et Oussalah sur les côtés (pourquoi pas Derrag). Et cela sans occulter la probable rentrée de Traoré.
Au match retour on aura une autre équipe, je suis certain, une équipe conquérante, combattive...
Allez les canaris

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Lun 23 Juil - 15:30

Même si on est loin du match, car il peut se passer beaucoup de choses, je pronostique comme même l'équipe suivante:
-----------------------------------Chaouchi---------------------------------------
---Meftah M---------Demba(Meftah R)---------Kheddis----Oussalah----------
---------------------Abedslam---------------------Hamouda---------------------
---------------Beramla---------------Wassiou------------------------------------
------------Athemani-----------------Hemani------------------------------------

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mar 24 Juil - 11:30

Meftah M et Bengorine suspendus fac à l'ESS!
Les défenseurs latéraux de la JSK, Meftah M et Bengorine, seront absents pour le prochain match face à l'ESS à Tizi Ouzou. En effet, Mefath M vient d'écoper d'une suspension de deux matchs, quant à Bengorine, il ne ratera qu'un seul match.
Vu la richesse de l'effectif, le staff technique n'aura pas de difficulté à palier à ces défections.
Il est fort probable que Demba remplacerait Meftah M, et Oussalah retrouvera son poste de létral gauche.


Dernière édition par le Mer 25 Juil - 1:39, édité 2 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 25 Juil - 1:38

JSK/Les Canaris ont repris hier les entraînements
Oublier Sousse pour préparer... Sousse

Après la cinglante défaite de samedi dernier à Sousse, les Canaris, qui ont bénéficié de deux jours de repos juste après leur retour dimanche, ont repris hier après-midi les entraînements au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou.
La bande à Mouassa, très déçue par sa piètre prestation contre l’Etoile du Sahel, ne semble pas pour autant baisser les bras, elle croit encore dur comme fer en ses chances d’arracher l’un des deux billets pour les demi-finales de la Ligue des champions. En effet, le résultat de l’autre rencontre du groupe, à savoir la victoire des FAR de Rabat contre Itihad de Tripoli a remis sur orbite l’équipe kabyle, qui n’accuse désormais qu’un petit point de retard sur le représentant libyen qui compte quatre points. “La défaite de l’Itihad de Tripoli nous arrange beaucoup dans la mesure où cette équipe ne nous distance que d’un point et comme nous aurons l’occasion de la recevoir à Tizi, tout est jouable, à condition bien sûr de remporter les trois points”, a déclaré le coach des Canaris. Mais avant cela, la JSK aura d’abord à négocier un important virage le 3 août prochain à Tizi Ouzou contre son bourreau de samedi dernier, en l’occurrence l’ES Sousse. Ce match s’annonce comme un quitte ou double pour les Jaune et vert. Tout autre résultat, à part une victoire, sonnera le glas pour les camarades de Zafour, qui espèrent remporter cette empoignade afin de réduire l’écart à un seul point sur leur adversaire et néanmoins leader du groupe et préparer ainsi avec un bon état d’esprit le match suivant face aux Libyens de l’Itihad. L’entraîneur Mouassa, qui aura devant lui une dizaine de jours avant le match contre l’ESS, aura apparemment du pain sur la planche, lui qui avoue avoir constaté plusieurs lacunes dans son équipe. D’abord, il devra travailler la cohésion entre les éléments du secteur défensif qui, encore une fois, sera amoindri par l’absence des deux arrières-latéraux, Meftah et Bengorine, suspendus pour cumul de cartons.
Deux absents de taille, quand on sait que la JSK ne dispose pas de joueurs habitués à évoluer sur les flancs de la défense. Mais comme il faudra toujours y palier, Mouassa devra compter sur Abdeslam qui retrouvera pour l’occasion la compétition après deux matches de suspension sur le côté droit et placer Oussalah ou Douicher, deux joueurs ayant souvent évolué en défense sur le côté gauche. Mais la bonne nouvelle pour le staff technique, en plus du retour de Abdeslam, est la guérison totale de Hamouda en milieu, Khedis en défense et surtout de l’intégration de la nouvelle recrue malienne, Issa Traoré en attaque. La disponibilité de l’ensemble de ces éléments fera en sorte que la préparation de cette quatrième empoignade se déroulera dans un meilleur état d’esprit. Une chose est sûre, les joueurs sont avertis. Après leur cuisante défaite en Tunisie, ils n’auront désormais plus le droit à l’erreur.
DDK du 25/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 25 Juil - 23:09

Les Canaris ont renoué mardi avec les entraînements
Une reprise et des absences

Les Canaris ont repris les entraînements mardi après-midi au stade de Tizi-Ouzou, mais cette reprise qui s’est effectuée en prévision du match comptant pour la quatrième journée de la phase des poules qui mettra aux prises la JSK à l’Etoile du Sahel, a été tronquée par l’absence de pas moins de dix joueurs.
En effet, en plus des blessés, en l’occurrence Zafour, Demba et Khedis ainsi que de Rabie Meftah mis au repos, on a constaté l’absence de Chaouchi, Meftah Rahim, Bengorine, Hemani, Amaouche et Berramla. Hier matin, seuls ces deux derniers, à savoir Amaouche et Berramla, ont rejoint le reste du groupe avec lequel les deux joueurs se sont exercés.
Ces nombreuses défections enregistrées à la veille d’une rencontre de grande importance et décisive pour la suite du parcours en Ligue des champions ne sont certainement pas faites sans poser de souci au staff technique kabyle, même si pour le moment le duo Mouassa-Saïb ne semble trop ennuyé par ces absences.
Rahim Meftah sur le départ...
Le stoppeur de la JSK, Rahim Meftah, ne s’est pas exercé avec ses camarades mardi et hier. Le joueur qui s’était pourtant présenté à la séance de reprise d’avant-hier en tenue civile est reparti avant le début de la séance juste après une virée aux vestiaires. Rahim Meftah, qui ne semble pas très content de son statut actuel et qui n’a pas caché son désir de changer d’air, serait sur le départ. Selon certaines indiscrétions, le joueur pourrait être libéré dans les prochains jours. Affaire à suivre.
... Nabil Hemani aussi
L’attaquant de la JSK, Nabil Hemani, n’a toujours pas repris le travail avec le reste de ses camarades. L’ex-joueur olympien qui avait effectué le déplacement en Tunisie et qui n’avait pas été aligné face à l’Etoile n’aurait toujours pas rempilé avec les Canaris. On a appris que Hemani ,qui se plaint de son statut actuel, pourrait opter pour un autre club dans les prochains jours, à moins que des garanties lui soit données pour le convaincre de continuer l’aventure avec les Jaune et Vert.
Absence remarquée de Fawzi Chaouchi
Les Canaris ont repris les entraînements mardi avec un effectif très réduit. Mais de toutes les nombreuses absences, celle de Fawzi Chaouchi fut la plus remarquée. Cette dernière n’a pas manqué de susciter moult interrogations chez les fans canaris qui viennent assister aux entraînements de leur équipe. Selon certaines indiscrétions, le keeper kabyle qui aurait été autorisé par le staff à prendre deux jours supplémentaires est attendu pour aujourd’hui.
DDK du 26/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 28 Juil - 1:18

Gilson, Nari et Ben Mohamed (ES Sahel) absents contre la JS Kabylie
L'équipe tunisienne de l'ES Sahel devra se passer des services de trois de ses meilleurs joueurs, Gilson Silva, Moussa Nari et Madjdi Ben Mohamed, tous suspendus face à la JS Kabylie, lors du match de la 4è journée de la Ligue des champions d'Afrique de football, a rapporté jeudi la presse locale. Gilson Silva, suspendus pour deux matches par la Confédération africaine de football (CAF) manquera également le 5è match de son club face à l'équipe marocaine des FAR Rabat. En revanche, l'ES Sahel bénéficiera face à la JSK du retour de Sief Ghazal, Redouane El Falhi, Boukari, et Mahdi Dif Allah.
APS

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 28 Juil - 14:56

A moins d’une semaine du match face à l’Etoile du Sahel
Kamel Mouassa dans l’embarras

A quelques jours seulement du match décisif qui opposera son équipe à l’Etoile du Sahel pour le compte de la quatrième journée de la phase des poules de la Ligue des champions, le staff technique kabyle se trouve dans l’embarras.
En effet, Kamel Mouassa est contraint de préparer son groupe avec un effectif très réduit, en raison des blessures de Zafour, Khedis et Demba et l’absence de Fawzi Chaouchi qui suscite de plus en plus des interrogations. Ces défaillance qui surviennent à la veille de cette empoignade décisive pour la suite du parcours en Ligue des champions face aux Soussiens de l’Etoile du Sahel ne sont pas faites sans poser de soucis au coach Kabyle qui risque d’être privés par les services de plusieurs joueurs . Condamnés à gagner pour se relancer dans la course pour l’un des deux billets des demi-finales, le coach kabyle aura vraiment du mal, même si il se veut confiant, de relever le défi avec une équipe décimée face à un adversaire qui s’était montré nettement supérieur lors du match joué à Sousse Les départs de Dabo et de Rahim Meftah ainsi que les suspensions de Sofiane Bengorine et de Meftah Rabie sans compter les éventuelles défections des joueurs blessés qui ne sont pas sûrs d’être rétablis d’ici vendredi , la partie ne s’annonce pas facile pour la formation kabyle qui aura bien du mal à prendre sa revanche et à assurer les trois précieux points aux dépens des Tunisiens , seuls à même de leur permettre de garder leurs chances de qualification aux demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique.
Deux jours de repos pour les Canaris
Les Canaris qui ont repris les entraînements mardi dernier ont été libérés hier à l’issue de la séance d’entraînement, pour deux jours de repos. Un répit qui leur permettra de récupérer un tant soit peu des efforts fournis avant de reprendre les entraînements dans la dernière ligne droite d’avant leur match face à l’Etoile du Sahel
Reprise lundi après-midi
C’est lundi après-midi, soit après deux jours de répit que les Jaune et Vert vont se remettre au travail en prévision de leur match de vendredi face à l’Etoile du Sahel et ce pour le compte de la quatrième journée de la phase des poules de la Ligue des champions. Les Kabyles auront ainsi quatre jours devant eux pour affûter leurs armes à même de leur permettre d’aborder le match face à l’Etoile dans de bonnes conditions.
Rahim Meftah libéré
Comme nous l’avions annoncé dans notre édition de jeudi, le stoppeur de la JSK Rahim Meftah ne sera pas canari la saison prochaine. Le joueur qui était lié pour une année encore avec la JSK et qui a émis le désir de changer d’air en raison de son statut actuel au niveau de son club de toujours a fini par obtenir sa libération.
Le joueur qui est convoité par plusieurs clubs dont l’USM Alger, n’à toujours pas trancher sur sa future destination mais selon une source proche de l’intéressé, il ne saurait tarder à le faire.
DDK du 28/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 28 Juil - 14:57

L’absence prolongée de Chaouchi inquiète
Le portier de la JSK Chaouchi ne cesse de briller par ses absences. Et ce pratiquement depuis le retour de l’équipe de Sousse. Son absence est plus assimilée à du chantage qu’autre chose du fait que de l’aveu du staff technique et du Kiné cette absence n’est ni autorisée ni justifiée comme le laisse supposer l’intéressé. Ce qui est inquiétant c’est que le longiligne portier a même éteint le portable du club pour qu’il ne puisse pas être joint et expliquer son escapade. Il reste que pour bon nombre d’(observateurs cette attitude est plus liée à un problème financier avec son club qu’autre chose. Se considérant comme le portier N°1 et inconstable et sans doublure capable de lui ravir le poste dans le buts de la formation Kabyle Chaouchi fait languir ses responsables pour les amener à répondre favorablement à son désirata.
Demba et Hamouda bons pour le service Khedis et Zafour pas encore
Le kiné Rachid Badeldjebar se démène comme un diable pour remettre sur pieds tous les blessés de l’(équipe. En effet après avoir remis à Mouassa Nabil Hamouda qu’il a retapé à 100%, il vient d’en faire de même pour Barry Demba qui avait quitté son équipe à Sousse pour blessure. Le malien sera avec le groupe dès ce lundi date de la reprise des entraînements de toute l’équipe. En attendant il se doit d’appliquer à la lettre le programme de travail qui lui a été confié pour ce samedi et demain dimanche. Quant à Kheddis, entorse de la cheville, son rétablissement est plus rapide que prévu et pourrait même réintégrer le groupe lui aussi dès mardi prochain. Pour ce qui est de Zafour ce sera plus long du fait que la lésion des adducteurs est plus profonde et nécessite plus de soins et de repos.
Bengorine et Meftah Rabie autorisés à s’absenter
Suspendus pour le prochain match face à l’ESSousse pour cumul de cartons jaunes, les latéraux Bengorine et Rabie Meftah ont été autorisés à faire l’école buissonnière aux entraînements. Ils auront ainsi à profiter de cette autorisation pour aspirer à un repos bien mérité particulièrement pour Rabie Meftah qui est sur la selle depuis pratiquement deux saisons. Un pied à terre ne lui fera que du bien
Rahim Meftah à l’USM Alger
Ne supportant plus son statut d’éternel remplaçant, Rahim Meftah le stoppeur de la JSK vient d’obtenir sa lettre de libération de la JSK pour opter pour l’USM Alger et remplacer de ce fait dans le cœur des fans usmistes son cousin Tchico.
Horizon du 28/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 28 Juil - 22:29

Hemani de retour jeudi
Après une absence qui aura duré deux jours, mardi et mercredi, Nabil Hemani a repris le chemin des entraînements jeudi matin mettant ainsi fin à sa bouderie. En effet, l’attaquant kabyle, non content d’avoir été laissé sur le banc lors de la rencontre face à l’ES Sahel, avait décidé de boycotter les deux séances après le retour de l’équipe de Tunisie avant de revenir à de meilleurs sentiments suite à la discussion qu’il a eue avec son président.
Hemani : «J’ai repris, mais je n’ai pas encore rempilé»

En dépit du fait que vous nous avez déclaré que votre colère était due à la défaite et non pas à votre non-titularisation, vous vous êtes distingué par votre absence aux entraînements mardi et mercredi…
J’avais besoin de faire le vide dans ma tête car j’avais envie de penser tranquillement à mon avenir.
Et pourquoi cela ?
Un joueur doit savoir gérer sa carrière. Je sais qu’en venant à la JSK, je n’avais pas signé un contrat pour jouer titulaire, mais je savais que j’aurais la chance de jouer. Toutefois, si dans un club, je sens qu’on n’a pas besoin de moi, il est préférable et pour moi et pour le club que j’aille ailleurs.
Cela a été le cas pour vous ?
Pas vraiment, si c’était le cas, je n’aurai pas été de l’entraînement d’aujourd’hui (Ndlr : propos recueillis jeudi). Si j’ai repris les entraînements, c’est parce que j’ai envie de rester, c’est d’ailleurs ce que je n’ai pas cessé de déclarer depuis quelques semaines.
Vous avez donc rempilé…
Pas encore…
Le doute prédomine donc toujours ?
Non, mais normalement je rempilerai au courant de la semaine prochaine. Mon agent devrait rencontrer Hannachi pour discuter des modalités de mon nouveau contrat.
Le buteur du 28/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Dim 29 Juil - 13:32

Sid Ahmed KHEDDIS au Soir d'Algérie
"Je ne suis pas à la JSK pour faire de la figuration"

le néodéfenseur central des Canaris est bien décidé à marcher sur les traces de son père qui fut plusieurs fois international et l’une des gloires du grand Milaha. Il ambitionne même de faire mieux et il en est bien capable au sein d’une équipe de la JSK engagée sur plusieurs fronts.
Qu’en est-il de votre blessure ?
J’ai eu une entorse de la cheville et le médecin de l’équipe m’a prescrit un repos de cinq jours. Par conséquent, je dois le revoir ce lundi et on verra l’évolution de la blessure.
Est-ce à dire que vous serez absent contre les Tunisiens de l’Etoile du Sahel ?
Vraisemblablement, mais je ne peux rien vous dire à ce sujet. Il faudrait que j’obtienne d’abord le feu vert du médecin pour reprendre les entraînements.
Vous avez déjà joué une compétition africaine avec le NAHD. Y a-t-il une grande différence entre la coupe de la CAF et la Champions League ?
Oui, et elle est énorme. Je crois qu’il n’y a pas photo et on ne peut même pas les comparer. La Champions League c’est le top. Elle regroupe bien les meilleures équipes du continent et le niveau est vraiment supérieur.
Comment expliquez-vous la lourde défaite (3-0) face à l’Etoile du Sahel après un bon début dans cette compétition ?
Je crois que ce jour-là l’équipe est passée à côté de son sujet. Elle était dans un jour sans et cela arrive souvent en football.
Il y avait aussi un peu de fatigue pour des joueurs qui n’ont pas pris de vacances ?
Oui, il ne faut pas se voiler la face et reconnaître que lorsqu’on vient à peine de terminer un long championnat pour aborder le top de la compétition africaine, on n’est pas à l’abri d’un coup de fatigue.
Faut-il revoir la programmation selon vous ?
Certainement. Suivons l’exemple européen ou sud-américain. La Champions League africaine devrait débuter au mois de septembre, ce qui nous permettrait de souffler et de nous reposer un peu avant de l’aborder.
Parmi les trois adversaires du groupe, quel est celui qui vous paraît le plus fort ?
On ne peut pas encore les juger parce qu’on les a affrontés en match aller seulement. Mais je pense qu’ils se valent tous, car à partir du moment où ils ont atteint ce stade de la compétition c’est que ce sont de très bons clubs.
Et quelles sont les chances de la JSK ?

Elles sont encore intactes. Mais il faudra gagner contre l’ES Sahel pour oublier le match aller et poursuivre notre marche en avant.
Quitter le NAHD, une équipe sans ambitions, pour une JSK au palmarès fabuleux, c’est difficile ?
Non, parce qu’il n’y a pas une grande différence entre le NAHD qui est un grand club même si son palmarès est maigre. En plus de cela, j’ai été très bien accueilli à Tizi-Ouzou et c’est ce qui a facilité mon intégration.
La concurrence avec Sofiane Herkat va être dure ?
Je n’ai jamais eu peur de la concurrence et je pense qu’elle fait partie du métier de footballeur. Je ne suis pas à la JSK pour faire de la figuration. Je suis là pour m’imposer et gagner une place de titulaire.
Un mot sur la déroute de l’EN Espoirs au cours des derniers Jeux africains ?
C’est une élimination très amère qui nous est restée en travers de la gorge. On voulait atteindre la finale pour remporter la médaille d’or, mais le sort en a voulu autrement. Dommage !
Zemiti a déclaré que vous étiez sur les traces de votre père. Votre ambition est de faire comme lui qui a été international plusieurs fois ?
Je suis ambitieux et je veux faire mieux que lui !
Le soir d'Algerie du 29/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mar 31 Juil - 3:21

JSK – ES SAHEL
Khaled Melliti incertain

En plus des absences confirmées de Mejdi Benmohamed, Moussa Narry et Gilson Silva, l’ES Sahel risque d’être privée, ce samedi, face à la JSK, en match comptant pour la 4e journée de la phase de poules de la ligue des champions africaine, de son meneur de jeu, Khaled Melliti.
Ce dernier, blessé lors du dernier match amical disputé samedi dernier face au CS Hammam Lif et remporté par l’ESS (2-0), souffre en effet, d’une élongation musculaire.
Forcé au repos, le joueur devait subir hier, lundi, les tests d'usage pour en savoir plus au sujet de sa blessure.
Ce qui devrait permettre aussi au staff technique de la formation étoilée de décider s’il sera retenu ou pas dans l’effectif qui devrait rallier la ville de Tizi Ouzou cet après-midi.
Chaouchi va avoir son appartement
Le gardien de but de la JSK, Chaouchi, absent depuis une semaine aux entraînements, a finalement repris hier avec le reste du groupe le chemin du stade. Celui -ci réclamait une revalorisation de sa prime de signature ou un appartement en échange. Le joueur en question, qui a mis le staff technique dans l’embarras avec son absence prolongée, a décidé de reprendre après avoir eu un entretien en privé avec le président du club. Hannachi a finalement pu lui trouver un logement à Boumerdes. Par ailleurs, la direction du club affirme que l’absence de Chaouchi lors des dernières séances d’entraînement est justifiée dans la mesure où c’est le médecin de l’équipe qui lui a conseillé de prendre une semaine de repos. Pour rappel, Chaouchi, qui avait pris part à la dernière rencontre de son team, souffrait d’une fracture au pouce.
Horizons du 31/07/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mar 31 Juil - 23:42

A J-2 du match face à l’ES Sahel
Les Canaris en stage bloqué

En prévision de son match contre l'ES Sahel ce vendredi pour le compte de la quatrième journée la Ligue des champions africaine, la JSK est entrée depuis lundi en stage bloqué à l'hôtel Lalla Khedidja. Un stage qui devra durer quatre jours, soit jusqu’au jour du match.
En agissant de la sorte, le staff technique kabyle qui avait depuis le reprise des entraînements instauré un huis clos afin de tenir à l'écart les joueurs de toute pression extérieure en vue de cet important match, sait que tout autre résultat, à part une victoire, ce vendredi, mettra presque définitivement hors course l’équipe kabyle pour les demi-finales.
Kamel Mouassa qui a été contraint depuis le retour de l’équipe de Sousse à travailler avec un effectif amputé de plusieurs éléments pour différentes raisons a été quelque peu soulagé avec le retour aux entraînements du gardien Chaouchi qui avait boudé son équipe depuis le match de Sousse. Mais ce n’est pas le grand soulagement quand on sait que le staff technique n’est pas encore totalement certain de pouvoir récupérer les trois joueurs blessés, à savoir, Zafour, Demba et Khedis. Des joueurs qui ont un très grand poids sur l’échiquier kabyle quant on sait que l’absence de Meftah Rabie et Bengorine , tous deux suspendus, ont déjà chamboulé les plans de Mouassa. Ce dernier qui ne veut pas faire état de cette situation , lui qu’on connaît pour être un entraîneur qui répète toujours qu’il composera avec les joueurs disponibles et qu’aucun élément n’est indispensable, sait au fond de lui que le probable forfait d’un des trois défenseurs cités ne sera pas une mince affaire dans un match aussi important que celui de ce vendredi contre l’ESS.
En effet, jusqu’à avant-hier, lundi, le trio Dmba, Zafour et Khedis ne s’est toujours pas manifesté à l’entraînement avec le reste du groupe. Les trois joueurs continuent de recevoir des soins chez le kiné du club qui ne veut pas encore se prononcer sur la participation ou non de ces joueurs au match. Le cas de Demba semble être le plus inquiétant, lui, qui a été contraint de céder sa place après quelques minutes lors du match aller et qui souffre d’un écrasement au bout du pied nécessitant un repos d’au-mois deux semaines selon le kiné de la JSK.
Mais comme Mouassa devra composer avec des joueurs aptes, il devra donc attendre l’avis du staff médical avant de prendre sa décision. D’autre part, il est bon de signaler que trois joueurs ayant fait l’impasse du match aller à savoir Abdeslam, Hamouda et Traoré seront en principe d’attaque ce vendredi. Le premier a purgé sa suspension, le deuxième est totalement rétabli de sa blessure et le troisième semble retrouver la forme physique après trois semaines de travail avec sa nouvelle équipe.
DDK du 01/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 15:06

Ligue des champions africaine: La JSK veut retrouver son jeu
Tout porte à croire que beaucoup de choses vont changer dans la maison kabyle après que Hannachi a décidé de structurer sa direction pour que chacun prenne à l’avenir ses responsabilités.
En effet, après avoir nommé Aziz Benhamlat lors de l’exercice écoulé comme manager général du club, le président Hannachi songe en ce moment à dénicher un président pour section football de son équipe. Les raisons de cette décision sont claires et nettes si on se fie à la pression palpable qu’a vécue la JSK durant la saison 2006-07. Sa première participation dans la phase des poules de la Ligue des champions a complètement déstabilisé le club et tout était déréglé de la direction aux joueurs et même les supporters ne savaient plus quoi faire.
Mais comme les grands clubs ne meurent jamais, la JSK a su comment relever la tête allant même jusqu’à se classer à la deuxième position à la fin du championnat.
En dépit de tous ces événements qui ont secoué la formation de la ville des Genêts, la JSK s’est qualifiée quand même une deuxième fois consécutive aux poules de la Champions League. Et voilà qu’elle rencontre à nouveau les ténors de notre continent. Mais cette fois, sous les commandes de 2 anciens de la maison kabyle. Kamel Mouassa et Saïb Moussa, ils sont là pour reprendre une équipe amoindrie par les nombreux départs de ses joueurs clés, mais surtout pour construire une équipe homogène qui peut rivaliser sur tous les plans.
Un jeu moderne et offensif
Les supporters kabyles qui viennent malheureusement de moins en moins au stade du 1er-Novembre, n’apprécient pas la façon avec laquelle la JSK joue ces dernières années. Il faut dire que la génération des Fergani, Menad ou encore Belahcène a mis la barre très haut car selon les ultras kabyles, leur formation ne produit plus un jeu attrayant et se contente de gagner sans gloire. Ces derniers semblent fatigués de toujours demander aux joueurs de leur procurer de la joie mais aussi du spectacle car, selon eux, le foot est un jeu qui doit plaire avant tout.
Le coach Mouassa semble avoir appris la leçon de son dernier passage à Tizi il y a de cela 6 ans, lorsque les supporters l’ont poussé vers la sortie parce qu’il axait son jeu sur la défense. Son passage à l’USMB a métamorphosé les plans du coach guelmi car tous les gens qui ont pu suivre les sorties de l’équipe blidéenne la saison écoulée ont remarqué la bonne qualité de jeu produit par cette dernière.
Les supporters de la JSK en bons connaisseurs de foot ont compris que Mouassa est désormais sur la même longueur d’onde qu’eux. Ses dernières déclarations parues sur nos colonnes confirment cette donne, car le foot a énormément changé et la modernité l’oblige à prendre des risques pour gagner ses matches et y régaler la galerie, l’expérience de Moussa Saïb en Europe y sera certainement un atout majeur.
Réaliser au moins les performances de l’équipe de l’an 2000
Soucieux de répondre favorablement aux exigences des fans, le duo Mouassa-Saïb compte instaurer une tactique basée sur le jeu attrayant que produisait la JSK aux années 80, un jeu à la brésilienne basé sur des courtes passes, la dernière fois que la formation du Djurdjura avait produit un beau jeu sur toute une saison c’était l’année du premier sacre de l’équipe en coupe de la CAF à l’époque dirigée par le duo Sandjak-Khalef qui a succédé à Belayachi. La JSK trouverait toujours les solutions pour mieux jouer au ballon, mais il faut dire que l’effectif de l’an 2000 était riche avec la présence des talentueux Moussouni, Abaci, M. Dob ou encore Belkaïd, Lahcène Nazef et Bendahmane pour ne citer que ceux-là.
Certes, l’équipe actuelle ne dispose malheureusement pas de joueurs chevronnés et capables d’être de véritables cadres de cette équipe jeune, mais elle a tout le temps de prendre confiance et surtout de l’expérience en se frottant comme elle est en train de le faire en participant à sa 2e ligue des champions consécutive.
Le match des FAR, la lueur d’espoir
Tous les amoureux de la JSK et du ballon rond en général qui ont pu suivre le 2e match cette année de la JSKI contre les Forces armées marocaines, sont sortis à la fin du match satisfaits de la production de l’effectif kabyle. Selon des échos de la ville des Genêts ce match est l’un des rares ces dernières années où la JSK a fait tourner le ballon d’une façon admirable. Cette production a surpris les fans kabyles qui ont apprécié les prouesses techniques réalisées ce jour-là par Berramla et Wassiou et se sont mis à rêver d’une saison pleine de leur équipe favorite. La production mi-figue mi-raisin de la JSK à Sousse ne les dissuadera certainement pas à suivre les matches de leur équipe cette saison, car selon toute vraisemblance, le cauchemar qu’a vécu l’équipe à Sousse est pour la galerie kabyle qu’un faux pas dû spécialement au premier but inscrit à la première minute de jeu et ce scénario catastrophe ne se produit que rarement dans l’histoire d’un club, expliquent les fans jaune et vert.
Le match de l’Etoile : le vrai départ ?
La rencontre que s’apprête à disputer la JSK après-demain ne sera certainement pas une partie de plaisir pour les Canaris, les aptitudes affichées par les poulains de Bertrand Marchand au match aller poussent nos joueurs à être prudents derrière et surtout très efficaces devant. Le duo d’entraîneurs kabyles a pris ses précautions pour ce match capital et même avec beaucoup d’absents, Mouassa nous a paru décidé à se surpasser pour réaliser la victoire que réclament les milliers de Kabyles. C’est pour ça qu’il a mis en œuvre une stratégie pour motiver ses troupes, et en même temps leur inculquer la façon avec laquelle il veut les voir évoluer. Le retour de Chaouchi, la récupération de Zafour et celle peut-être de Kheddis n’ajouteront que de la sérénité pour cette équipe en construction. En tout cas, une chose est sûre, l’équipe doit être rapidement compétitive et qu’elle se remette sur les rails. Tous les joueurs doivent se serrer les coudes pour gagner le match de vendredi, se surpasser pour se qualifier en demi-finales, mieux figurer au championnat de cette année, et surtout mieux jouer pour faire vibrer les gradins du stade du 1er-Novembre.

Mouassa : «Celui qui n’est pas en possession de ses moyens ne jouera pas»
L’entraîneur Kamel Mouassa n’a pas voulu se prononcer sur la participation ou pas de ses joueurs blessés, Sid-Ahmed Kheddis et Barry Demba en l’occurrence. Pour Brahim Zafour, le problème ne se pose plus, puisqu’il a réintégré le groupe et s’est entraîné le plus normalement du monde hier avec le reste de ses équipiers. Mais pour les deux autres défenseurs, le public des Jaune et Vert est à l’écoute de la moindre information concernant leur état de santé. Les deux éléments n’ont pas encore repris le chemin des entraînements et l’enfant de Guelma avertit d’ores et déjà que celui qui ne sera pas en possession de tous ses moyens physiques ne jouera pas face à l’Etoile du Sahel.
Ces termes à peine voilés confirment que le staff technique n’envisage pas d’aligner le défenseur malien et l’ancien sociétaire des Sang et Or, mais il ne le dit pas publiquement, préférant sans aucun doute faire perdurer le suspense jusqu’à la veille de la rencontre devant le représentant tunisien. Néanmoins, l’entraîneur kabyle nous a orienté vers le staff médical pour savoir si Kheddis et Demba seront opérationnels d’ici vendredi. Cela prouve, si besoin est, que le staff technique ne composera pas avec eux, même s’ils reprendront les entraînements aujourd’hui ou demain.
Ils sont restés près de deux semaines sans le moindre entraînement, donc on imagine qu’à la limite, il convoquera l’international malien dans la liste des 18. En Tunisie déjà, alors que tout le monde s’attendait à ce que Mouassa incorpore la nouvelle recrue Issa Traoré, au moins en cours de jeu, celui-ci ne l’a même pas convoqué parmi les 18 vu qu’il n’a effectué que trois séances d’entraînement avec le groupe. Le cas de Traoré nous renseigne qu’avec Mouassa, un joueur qui ne s’entraîne pas avec ses camarades a peu chances de jouer. De toutes les manières, on aura la réponse dans les prochaines heures.
Dernière ligne droite:
Après deux jours de repos accordé aux joueurs, Mouassa a sonné le rappel des troupes lundi à 17h30 pour la reprise des entraînements.
Avec cette reprise, les choses sérieuses ont commencé et le groupe est entré dans la préparation du match tant attendu face à l’Etoile du Sahel, un adversaire pas facile à manier, d’où la nécessité d’une bonne préparation sur les plans physique, tactique ou psychologique, afin d’être au top avant et réussir à prendre le dessus sur cette formation.
L’impérative victoire
Si les Kabyles veulent durer dans la plus prestigieuse des compétitions africaines à laquelle ils prennent part pour la troisième fois de suite, ils sont dans l’obligation de sortir victorieux de leur face-à-face avec les Rouge et Blanc de Sousse. Pour cela, Mouassa et ses collaborateurs s’attellent à préparer le meilleur plan afin de prendre le dessus sur le champion de Tunisie en titre et prendre une revanche sur lui après la débâcle de la manche aller (3-0).
Le groupe presque au complet
Avec la reprise des entraînements de Zafour, Demba et Chaouchi dès la séance de lundi soir et l’évolution de la guérison de l’autre défenseur Sid Ahmed Kheddis, ajouter à cela la récupération de Abdeslam, suspendu, et de Hamouda qui a fait l’impasse sur les deux dernières rencontres de son équipe à cause de sa blessure aux adducteurs, le groupe kabyle affiche presque complet. Il ne manquera à l’appel ce vendredi que l’arrière latéral gauche Sofiane Bengorine, suspendu après qu’il a reçu son deuxième carton jaune.
Mouassa n’aura que l’embarras du choix ce week-end avant de dégager son onze rentrant, surtout que même la nouvelle recrue du club, le Malien Issa Traoré, se dit prête pour la bataille, après qu’elle eut récupéré la plénitude de ses moyens physiques.
En somme, la bande à Mouassa est déterminée à faire parler d’elle ce vendredi et de se relancer dans la course. Douicher and Co promettent de rendre le sourire à leurs fans, déçus après la déroute de la manche aller à Sousse, mais confiants en les capacités de leur équipe de se ressaisir.

Demba : «On vaincra»
Le défenseur malien des Jaune et Vert estime que la JSK est prête pour la bataille de ce vendredi.
Etes-vous totalement rétabli de votre blessure à la cheville ?
A présent, je ne ressens plus de douleurs et ma cheville se dégonfle. Je consulterai dans quelques instants le médecin du club, Guillou, pour avoir le cœur net. J’espère que tout ira pour le mieux et je pourrai reprendre rapidement.
Peut-on dire que vous êtes d’attaque pour le match de ce vendredi face à l’Etoile du Sahel ?
J’attends encore le feu vert du médecin du club. Ce dernier suit mon état de santé de près, donc il est le mieux placé pour vous renseigner davantage sur ma participation. Néanmoins, je peux dire qu’il y a de fortes chances à ce que je me remette complètement.
Comment appréhendez-vous cette seconde confrontation face à l’ES Sahel ?
Ce sera un match difficile, car l’Etoile du Sahel est une équipe coriace. On se prépare comme il se doit en prévision de cette rencontre. On sait ce qui nous attend et j’espère qu’on réagira comme il se doit vendredi.
Votre tâche ne sera pas aisée…
Certes, l’Etoile est le leader du groupe et l’un des clubs les mieux nantis du continent. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’on les craint, car nous avons notre mot à dire dans cette partie. On est confiants et on sait qu’avec le retour de tous les joueurs absents à Sousse on a la possibilité de prendre le dessus sur les Tunisiens et on vaincra.

Zafour et Demba rejoignent le groupe
Après qu’ils ont reçu le feu vert du kiné du club, Guillou, les deux défenseurs kabyles, Brahim Zafour et Barry Demba, ont repris le chemin des entraînements lundi. Une bonne nouvelle pour le staff technique qui peut désormais compter sur eux pour la rencontre face à l’Etoile du Sahel.
Seul Rabie Meftah manque à l’appel
A la reprise des entraînements, lundi, le groupe kabyle affichait presque complet. Il ne manquait à l’appel que le latéral droit Rabie Meftah, toujours mis au repos, d’autant qu’il ne prendra pas part à la rencontre de ce vendredi, après qu’il a reçu son deuxième carton jaune, synonyme de suspension.
Bengorine retrouve le groupe Suspendu lui aussi pour le prochain match face à l’Etoile, le latéral gauche des Canaris, Sofiane Bengorine, a bénéficié de quelques jours supplémentaires de repos. Son congé a pris fin lundi, donc il a repris dans l’après-midi le chemin des entraînements avec le groupe.
Reprise des entraînements lundi à 17h30
Après deux jours de repos accordé aux joueurs, Mouassa a reçu ses poulains lundi à 17h30 pour la séance de la reprise. Avec cette séance, les Canaris entrent dans la dernière ligne droite avant le match retour face aux Tunisiens de l’Etoile.
Huis clos levé…
Les quatre séances de la semaine dernière se sont toutes déroulées sans la présence du public, mais ce huis clos a été levé lors de la séance de lundi. Malgré cela, ils ne sont qu’une vingtaine de supporters à venir assister à la séance. Ces derniers, las de rebrousser chemin à chaque fois qu‘ils viennent au stade durant toute la semaine dernière, ont fini par boycotter les entraînements de leur formation.
… Mais reconduit mardi
Seule la séance de lundi s’est déroulée en la présence du public, car le huis clos a été de nouveau imposé lors de la séance de mardi matin.
Kheddis aux soins
Blessé a la cheville, le libero des Jaune et Vert, Sid Ahmed Kheddis, poursuit ses soins à l’infirmerie du club.
Entraînement en solo pour Rahim Meftah
Le désormais ex-stoppeur des Jaune et Vert, Rahim Meftah, s’est présenté au stade du 1er-Novembre, lundi après-midi, bien avant les autres joueurs. Il s’est entraîné en solo durant un peu plus d’une heure, afin de maintenir la forme en attendant d’officialiser son départ vers l’une des formations qui le sollicitent. Il est annoncé avec insistance du côté de Soustara, la destination la plus plausible pour lui en ce moment. Il a quitté le stade juste avant l’arrivée de Mouassa et ses protégés pour entamer leur séance.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 16:10

Les canaris sont rentrés dans la dernière phase de préparation pour le match capital de vendredi prochain, et les joueurs paraissent déterminer à arracher une victoire face aux étoilés de Sousse.
Côté effectif, hormis l'absence de Meftah M, qui a bénéficié de quelques jours de repos, et Bengorine suspendu pour ce match, tout le groupe est prêt pour la bataille. En effet, Zafour et Demba ont reçu l'autorisation du médecin à réintégrer le groupe, ajouter à cela, le retour de Abedslam et Hamouda qui feront beaucoup du bien dans l'entre jeu.
Il faut signaler que seul Kheddis continue de soigner sa blessure, et sa participation pour le match de vendredi est plus que compromise.
Nous aurons sans doute, vendredi l'occasion de voir à l'oeuvre la nouvelle recrue malienne, car on attend beaucoup de Traoré, afin de malmener l'arrière garde Soussienne.
A la lumière de tous ces évènements, on peut se hasarder à pronostiquer l'équipe suivante (même si le duo Mouassa/Saib peut nous réserver des surprises):
-------------------------------------Chaouchi-------------------------------------
-----Demba-----------------Harkat----------------Zafour-------Oussalah------
----------------------Hamouda--------------------Abedslam---------------------
--------Berrmla-----------------------------------------------Wassiou------------
---------------------------------------Traoré---------------------------------------
--------------------------------------Hemani (Saibi)-------------------------------

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 23:31



Une bonne pour les supporters kabyles, qui pourront acquérir les tickets pour le match de vendredi à 100 da. C'est le président Hannachi lui même qui l'a déclaré, ainsi le boss kabyle aura tenu sa parole. Lui qui lors de son passage dans la chaine satellitaire BRTV, avait promis de faire un geste pour les supporters.
Comme ça, le stade sera plein vendredi...


Dernière édition par le Jeu 2 Aoû - 14:53, édité 1 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 23:41

Autour du match
Zafour et Demba d’attaque

Blessés lors du match aller, les deux défenseurs de la JSK, Zafour et Demba, qui ont repris les entraînements avec le reste du groupe lundi dernier, sont totalement rétablis. Le staff technique pourra donc compter sur les services des deux joueurs qui seront certainement alignés aux côtés de Herkat dans l’axe de la défense.
Rabie Meftah incertain
Ayant bénéficié de quelques jours de repos juste après le match de Sousse et croyant au départ que le joueur était suspendu pour le match de ce vendredi, le défenseur Rabie Meftah qui a été rappelé en urgence a repris les entraînements mardi dernier. Mais comme le joueur était amoindri sur le plan physique, en plus de la blessure qu’il avait contractée aux entraînements, il est presque incertain de prendre part au match de demain.
Bengorine suspendu
Ayant écopé d’un second carton jaune lors du match aller synonyme de suspension, le latéral gauche de la JSK Bengorine qui a repris les entraînements avec le groupe lundi dernier sera absent pour le match de demain. Le staff technique kabyle qui ne dispose pas d’un autre arrière gauche de métier devra faire appel à Oussalah pour pallier la défection de Bengorine.
DDK du 02/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Mer 1 Aoû - 23:49

Kamel Mouassa (entraîneur de la JSK )
“Je compte sur un sursaut d’orgueil de mes joueurs”

Le coach de la JSK semble optimiste de voir son équipe sortir vainqueur lors du match qui se déroulera demain contre l’ESS. Dans cet entretien, il nous parle de son équipe, lui, qui sait que seuls une victoire est à même de permettre à la JSK de garder ses chances pour arracher le billet des demi-finales.
D’abord pourriez-vous nous faire l’état des lieux à 48 heures de cet important rendez-vous face à l’ES Sousse?
Jusque-là tout, s’est bien passé. On s’est préparé dans une bonne ambiance en prévision de ce match qui nous attend face à cette équipe de Sousse qui ne sera pas facile à manier. Les joueurs sont motivés et décidés à laver l’affront du match aller. En ce qui me concerne, j’ai confiance en mes joueurs qui sont des hommes de défi à l’image de tous les joueurs algériens et je compte sur un sursaut d’orgueil de leur part pour venir à bout de notre adversaire qui n’est plus à présenter sur le plan continental.
Qu’en est-il côté effectif ?
C’est vrai que l’équipe sera amoindrie par les départs de certains joueurs, les blessés et les suspendus mais on est bien obligé de faire avec. Nous avons un groupe en place et seuls Khedis, Bengorine et peut-être Meftah Rabie qui manqueront à l’appel et on doit trouver une solution pour pallier au mieux leur défection.
La victoire est impérative ce vendredi. Etes-vous optimiste pour arracher ce succès ?
Si on veut aller en demi-finale, la victoire ne devra pas nous échapper. Il n’y a pas d’autre alternative que de remporter les trois points afin d’envisager la suite du parcours avec sérénité. Le groupe est conscient de la mission qui l’attend et j’en suis persuadé qu’il fera le maximum pour passer ce cap avec succès.
DDK du 02/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Jeu 2 Aoû - 19:02


Hannachi offre 50 000 dollars pour la qualification
S’étant fixé la qualification pour les demi-finales comme le principal objectif du club en ce début de saison, le président Moh Cherif Hannachi a promis 50 000 dollars aux joueurs si ce but est atteint. Ils se partageront ce pactole, s’ils réussissent à relever le défi. Il veut motiver ses joueurs, surtout que rien n’est encore joué. Il leur a fait cette promesse la veille de la rencontre face à l’Etoile du Sahel disputée à Sousse, mais les équipiers de Brahim Zafour n’ont rien démontré ce jour-là.
Aussi, à quelques jours du match retour face au représentant tunisien, le chairman kabyle suit de plus près la préparation de son équipe et l’a mise dans les meilleures conditions possibles.
Il sait parfaitement que si la JSK rate l’occasion de se qualifier aux demi-finales, cela risque d’influer négativement sur le groupe, d’autant que l’entame du championnat est programmée dans trois semaines. En plus, il se pourrait qu’à l’avenir elle n’ait pas cette opportunité de n’affronter que des clubs du Maghreb. C’est pour cela que le président veut coûte que coûte que ses poulains passent au prochain tour. L’an dernier, la JSK a fait un parcours catastrophique en coupe d’Afrique en gagnant une seule rencontre sur les 6 disputées, mais cette année il espère que ses poulains amélioreront leur parcours et se qualifient, estimant que la place de la JSK est parmi les 4 meilleures formations du continent. Il estime que son équipe dispose de tous les moyens pour ce faire. Comme l’argent est le nerf de la guerre, le président kabyle est disposé à offrir une prime alléchante à ses poulains pour qu’ils honorent comme il se doit le maillot jaune et vert. Ces derniers doivent annoncer la couleur dès demain car, s’ils ne s’imposent pas, leurs chances de qualification s’amenuiseront comme une peau de chagrin.
Competition.dz

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Ven 3 Aoû - 22:47

4ème journée de la CL (Groupe A)
JSK 0-2 ESS


Les canaris ont joué avec l'équipe suivante:
---------------------------------------Chaouchi-------------------------------------
-----Meftah M(Berramla)-----Demba-----Zafour---------Bengorine-----------
-----------------------Abedslam------------------Douicher-----------------------
----------Athemani(Saibi)--------------------Wassiou---------------------------
---------------------------------------Traoré--------------------------------------
-------------------------------------Hemani---------------------------------------

Les canaris se sont inclinés cet après midi face au leader du groupe, l'ESS en l'occurrence, qui confirme son rang de favori dans ce groupe A.
Les kabyles se sont montrés amorphes et moins inspirés, devant une équipe tunisienne qui est venue plutôt pour chercher le point du match nul.
Cette défaite sonne le glas pour les poulains de Mouassa/Saib, qui se voient ainsi hypothéquer quasiment leur chance de qualification pour les demis.
On a assisté aussi à des grabuges dans les gradins, où une partie du public a déversé son courroux sur tout le monde. Des jets de pierres, de bouteilles et un lot d'insulte ont été les ingrédients de ce match.
La CAF suspendra à coup sur le stade du 01 Novembre, mais vu les chances de qualification du club phare de la kabylie, cela relèvera de l'anecdotique.


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 22:43, édité 2 fois

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 4 Aoû - 2:43

Et maintenant, quoi dire, que faire?
Après la défaite amère concédée ce vendredi par les canaris face aux étoilés de Sousse, beaucoup de choses ont été dites sur le compte du club et de sa gestion. Bien sur, le premier vers qui tous les doigts accusateurs se sont tournés, c'est le président Hananchi. Un président qui n'a pas été ménagé par une frange de pseudo supporters, qui n'ont rien à voir avec le football.
Bien évidemment, le président Hannachi a commis beaucoup de fautes, et il doit en assumer la responsabilité et les conséquences qui en découlent. Lui qui a régné sur le club depuis une quinzaine d'années, a géré le club avec les moyens du bord. Comment peut-on reprocher au président de professionnaliser le club, alors que même la sélection (qui est la vitrine de notre football), est gérée comme un club amateur. Comment peut-on exiger du président de donner plus qu'il n'est en mesure de donner, dans un pays qui est un champ de ruine. On peut résumer les griefs retenus contre le boss kabyle, dans l'instabilité chronique des entraineurs, et la qualité de l'effectif (sans oublier la marginalisation des «jeunes de la région»).
Quand je lis certains mettre à l'index l'instabilité du staff, et qui ne s'empêchent pas de vouloir tout casser à la moindre défaite, j'ai envie de rire (si ce n'est la situation ne s'y prête guère). On sait tous, que nous les supporters, on est incapable de donner du temps à un entraineur de s'installer dans la durée, et travailler sur le long terme. Prenons l'exemple de l'équipe qui a remporté la coupe de la CAF trois fois d'affilée. Est ce qu'elle a vu le jour du jour au lendemain, ou bien elle a été construite dans le temps. Tout le monde a en tête qu'en 1997, plusieurs cadres ont quitté le club, à l'image de Menad, Hadj Adlaène, Meftah, Hamenad...etc. Mouassa qui est arrivé à l'intersaison, a pu lancer dans le bain plusieurs jeunes, et deux ans plus tard, la JSK a pu atteindre les deux finales (Coupe-Championnat). C'est cette même équipe qu'a construit Mouassa qui a remporté le grand chelem de la CAF (Belkaid, Bendahmane, Zafour, Driouèche, Bougherara...etc). Ce même coach a été chassé comme un mal propre des énergumènes, qui se sont pris pour les vrais dirigeants du club.
Comment veut on de la stabilité avec un public pareil, un public qui siffle son équipe avant même la mi-temps. Tout le monde doit faire son auto critique, car si le mal est incarné par Hannachi, et ben, on l'aurait su depuis longtemps.
Pour la qualité des joueurs qui évoluent à la JSK, force est de reconnaître que le club du djurdjura ne possède pas les moyens (les joueurs) de ses ambitions. Pour ceux qui nous rabâchent les oreilles avec les grands joueurs qui ont fait les beaux jours de la Jumbo jet, on peut leur dire que c'était une autre époque. A l'époque, il y a eu une pépinière (voir une pléthore) de bons joueurs (Menad, Belloumi, Neggazi, Fergani, Madjer, Assad, Benchikh...etc). Aujourd'hui, on forme plus, il y a une poignée de joueurs potables, que les présidents se l'arrachent. Ajouter à cela, un paramètre qui a fait beaucoup du mal au football algérien, à savoir l'argent, qui n'est pas utilisé à bon escient. Et là, Hannachi ne fait que suivre l'ambiance du moment, il ne pourra pas à lui tout seul mettre fin aux effets pervers de l'argent.
Pour ce qui est du soi disant les jeunes de la région qui sont marginalisés, et bah, la JSK a toujours fonctionné de la sorte (même lorsqu'elle survolait le football algérien). Il y a eu toujours des joueurs de cru, et des joueurs venaient d'ailleurs (Fergani, Menad, Saib, Medane, Cerbah, Harb, Aouis...etc). C'est ce qui se passe actuellement, avec les Zafour, les 2 meftah, Douicher...etc.
C'est la même philosophie entre celle d'aujourd'hui et celle de la jumbo, pour la qualité des joueurs, je crois que Hannachi ne peut pas endosser tout cela, tout seul. Dans les années 80, on a battu les allemands (vice champions du monde). Dans les années 2000, on s'est fait humilier par le Gabon et la Guinée chez nous. A qui la faute?
La JSK fait partie du football algérien, et on ne peut pas demander l'impossible. Le club est dépourvu des moyens élémentaires, pour sa structuration et son développement.
Le remède serait dans l'organisation des états généraux du football, où toutes les structures de l'état doivent s'y mettre, pour lancer les grands chantiers (infrastructures, politique de formation...etc).
Hannachi partira aujourd'hui, demain ou dans quelques mois, c'est une certitude, et après, ce n'est pas le déluge, mais ce n'est pas la révolution non plus.
Laissons ce staff à sa tête Mouassa travailler au moins à moyen terme (2 à 3 ans), puis on va le juger sur son bilan, et non un mois après son arrivée.
Le coach (dans une déclaration faite au quotidien Liberté), vient de mettre le doigt sur les maux qui secouent le football algérien (donc de la JSK), à savoir l'absence des valeurs morales et humaines chez les joueurs, et l'effet pervers de l'argent. Et connaissons sa détermination et son pragmatisme, il fera le nécessaire pour recadrer les choses au niveau du club.
Et puis, ceux qui accusent hannachi de prendre les mauvais choix, et sachant que le premier paratonnerre qui saute c'est lui, on se dit que:
- Soit le président est sado masochiste (il aime se faire insulter par des suuporters déchainés).
- Soit il est inconscient de ce qu'il fait, et là, il faut l'interner ( et au plus vite), car il constitue un danger pour autrui.
- Soit le problème est beaucoup plus profond que ça, et Hannachi n'est qu'un acteur parmi d'autres.
En conclusion, on va pas terminer sans aborder l'affaire du joueur Lybien Dawood, qui a vu sa suspension baissée, après l'intervention de Hannachi auprès des instances compétentes de la CAF. Même Allik, compte s'appuyer sur le boss des canaris, pour ramener la CAF a revoir la suspension de Abdouni à la baisse.
A bon entendeur...

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 4 Aoû - 2:52

Irrité par de nombreux cas d’indiscipline de joueurs
Mouassa : “Il faut changer les mentalités”

S’il faut rappeler que Kamel Mouassa a eu l’opportunité d’entraîner la JSK à trois reprises déjà, soit en 1997, puis en 2001 et enfin en 2004, il n’empêche qu’il semble quelque peu irrité par la nouvelle mentalité de certains joueurs qui ne cadrent guère avec le sens de la discipline et le respect des couleurs qui ont toujours fait la force et la fierté du club kabyle.
Autrefois connu, apprécié et respecté pour ses valeurs sportives et surtout morales, le prestigieux club du Djurdjura fait face depuis quelques années à un phénomène nouveau au sein de ses effectifs dans la mesure où certains joueurs ont pris la fâcheuse habitude de ruer dans les brancards pour peu qu’ils ne soient pas titulaires ou qu’ils ne soient pas convoqués dans le fameux groupe des 18. Lorsqu’on rappellera que le fameux Jumbo Jet des années 80 était constellé de vedettes telles que les Fergani, Iboud, Adghigh, Abdeslam, Amara, Haffaf, Sadmi et autres Menad et Medane, et qu’il n’y avait pas de place pour tout le monde, la sagesse et la maturité des joueurs remplaçants étaient toujours de mise et la solidarité fort agissante. Les Larbès, Meghrici, Aouis, Bouiche et autre Bahbouh acceptaient la loi de la concurrence et de l’émulation, et l’intérêt du club passait avant toute autre considération. “Ce n’est pas possible, les mentalités ont changé à la JSK car autrefois l’on visait l’intérêt suprême de la performance, aujourd’hui on se soucie beaucoup plus de l’intérêt du joueur”, nous dira le revenant coach Kamel Mouassa, visiblement exaspéré par l’égoïsme et l’indiscipline de certains joueurs. “Certes, il y avait un certain plan d’urgence à adopter pour cette Ligue des champions africaine et qu’il fallait donc parer au plus pressé, mais je peux vous assurer qu’après la Champion’s League, beaucoup de choses vont changer. Il n’est pas question de badiner avec la discipline de groupe et de gérer les susceptibilités en tentant de ménager la chèvre et le chou”, dira encore Mouassa qui semble décidé à “couper quelques têtes” s’il le faut pour nettoyer radicalement la maison et assainir l’atmosphère au sein de son groupe. “Certains joueurs ont malheureusement pris la fâcheuse habitude de se révolter et de faire fi des règles les plus élémentaires du respect du langage et de conduite. On ne peut pas continuer à travailler dans de telles conditions et j’userai de toute mon expérience et mon savoir-faire pour remettre de l’ordre dans la maison”, dira encore Kamel Mouassa, sans toutefois citer de noms ni désigner du doigt tel ou tel joueur. Il est vrai que certains joueurs de la JSK versent depuis quelque temps dans l’indiscipline et l’insouciance, se permettant le luxe de s’absenter aux entraînements ou de verser dans une grogne regrettable et condamnable à plus d’un titre. “Il y a des joueurs qui ne sont même pas conscients de l’honneur et de la responsabilité qu’ils portent sur leurs épaules en portant les couleurs sacrées de la JSK. Ils ne savent même pas qu’ils ont succédé à de grands talents qui ont fait les beaux jours de la JSK et du football algérien, qu’ils s’appellent Fergani, Cerbah, Iboud, Menad, Saïb, Medane ou Dali de la belle époque !” enchaînera Mouassa qui regrette d’une façon plus générale le changement de mentalité du footballeur algérien. “Autrefois, les joueurs de valeur trimaient dur à l’entraînement et suaient sang et eau en compétitions pour mériter leur place et servir avant tout leur club. Aujourd’hui, nos joueurs sont trop gâtés par les dirigeants et surtout gangrenés par l’argent qui coule à flots. Dès lors, le footballeur algérien parle trop et travaille très peu, alors que dans nos deux pays voisins, la Tunisie et le Maroc, privilégient le labeur sur le terrain et se soumettent à la loi du groupe”, dira encore Mouassa qui a déjà entraîné plusieurs clubs en Tunisie et reste capable de faire la comparaison entre la mentalité du footballeur tunisien et son homologue algérien. “Du coup, de nombreux pays africains ont considérablement avancé dans le domaine du football, alors que le football algérien a dangereusement régressé”, insiste Mouassa qui est connu pour sa fermeté dès lors qu’il faut imposer les règles du sport, de la loyauté et de la dynamique de groupe, lui qui a “joué pratiquement avec le feu” à Blida en mettant carrément à l’écart plusieurs “grosses têtes” de l’USMB, la saison dernière, pour oser mettre dans le bain quelques jeunes talents ne possédant aucune expérience mais dotés de qualités sportives et humaines tout simplement exceptionnelles pour “mouiller le maillot”, et constituer, en fait, le meilleur investissement pour la relève de demain. C’est dire que si Mouassa est confirmé dans son poste pour la nouvelle saison qui s’annonce, il faut s’attendre à une “mini-révolution” au sein de la JSK car le Guelmi n’a pas pour habitude de baisser aussi facilement les bras. “Certains joueurs râlent dès lors que la charge de travail est quelque peu élevée, car ils ont l’habitude de tricher et de passer en priorité leurs caprices au détriment de l’intérêt footballistique. Ils oublient qu’ils sont grassement payés pour se défoncer sans retenue à l’entraînement ou en compétitions et qu’ils sont tenus de justifier leurs salaires faramineux en ne rechignant guère à l’effort”, conclut Mouassa qui semble plus que jamais déterminé à assainir le climat au sein de la JSK, quitte à utiliser ou le bâton ou le bistouri pour changer l’ordre établi. Aux grands maux, les gros moyens, n’est-ce pas ?
Liberté du 04/08/07

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par espoir le Sam 4 Aoû - 2:55

Groupe A - Résultats de la 4ème journée
Ittihad 2-0 AS.FAR
JSK 0-2 ESS

Classement (après 4 journées)
1)- ESS 10pts (+6)
2)- Ittihad 7 pts (+2)
3)- JSK 3 pts (-4)
4)- AS.FAR 3 pts (-4)

_________________

La voix éternelle du rebelle
avatar
espoir

Nombre de messages : 1934
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CL: JSK 0-2 ESS (Tunisie) [Après-match]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum